Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le Web est-il la cause principale de stress en entreprise ?

Le , par Marc Lussac

0PARTAGES

1  0 
Une enquête révèle que le « Web Stress » est la cause principale de stress, de frustration et de baisse de la productivité des employés

Le stress au travail coûte 20 milliards d’euros par an aux entreprises de l’Union européenne

Paris La Défense, le 21 juillet 2009 - CA (NASDAQ: CA), l’un des principaux éditeurs indépendant de logiciels pour la gestion des systèmes d’information, publie les résultats d’une nouvelle enquête indépendante : l’Indice « CA Web Stress Index » 2009.

Cette étude révèle que les employés français sont soumis à des niveaux inacceptables de « Web Stress ». « Les applications Web sont au cœur de la plupart des entreprises et l’essentiel de notre travail professionnel, dépend de ces applications, ou est influencé par elles. Elles sont vitales pour l’activité, car toute baisse de performance de leur part entraîne automatiquement une baisse de la productivité ainsi que du moral des employés et peut avoir des conséquences directes sur la vie de l’entreprise, » explique Kobi Korsah, Directeur Marketing Produits APM, pour la région EMEA chez CA.

Frustration, baisse du moral et de la productivité des troupes : des symptômes du web stress dus à l’inefficacité des applications Web selon l’étude. Le coût financier du stress au travail a déjà été évalué au sein de l’UE à 20 milliards d’euros par an[1], et, la performance de l’activité étant plus que jamais une question vitale dans la conjoncture économique actuelle, les entreprises intelligentes sont celles qui prennent au sérieux la question du « Web Stress ».

L’étude « Web Stress » confirme que les applications Web jouent un rôle de plus en plus important dans le monde du travail. Pas moins de 70 % des employés affirment les utiliser plus aujourd’hui qu’il y a deux ans, et la quasi-totalité (93 %) des personnes interrogées reconnaissent qu’elles seraient dans l’incapacité d’effectuer les tâches qui leur sont confiées sans elles. Pourtant, 22 % des sondés affirment être confrontés quotidiennement à des problèmes d’efficacité des applications tandis que 33 autres pour cent indiquent que le problème se pose sur une base hebdomadaire. Plus inquiétant, 83 % expliquent qu’ils sont forcés d’utiliser certaines applications métier même lorsque celles-ci ne fonctionnent pas convenablement, d’où des pertes de temps et de productivité.

« En utilisant une solution de gestion de la performance des applications* de CA, les entreprises peuvent contrôler toutes leurs transactions de bout en bout, en temps réel, 24 h/24 et 7 j/7, dans l’ensemble de leur environnement d’application web. Cela signifie qu’il est possible d’identifier et de résoudre les problèmes potentiels avant qu’ils n’affectent les employés, les clients et l’entreprise. Prendre les mesures correctives adéquates permet de réduire au minimum le « Web Stress » subi par les employés et donc de garantir le résultat de l’entreprise, impératif stratégique dans la conjoncture économique actuelle », poursuit Kobi Korsah.

Employés déçus par leurs applications web = « Web Stress »

L’économie actuelle repose en grande partie sur Internet, et les attentes des utilisateurs à cet égard sont grandes. Ils souhaitent disposer d’applications web toujours disponibles et réactives. En effet, l’étude montre que 43 % des employés ne laissent à l’application qu’un délai de réponse de 10 secondes avant de passer à autre chose. 68 % perdent patience au bout de 20 secondes, et 80 % auront dépassé leur seuil de « Web Stress » au bout d’une minute et iront voir ailleurs. Lorsqu’on leur demande au bout de combien de temps ils estiment qu’un problème ou une erreur doivent être résolus, les personnes interrogées affichent, là encore, des exigences très élevées. 36 % affirment que les problèmes doivent être résolus dans les 10 minutes, 74 % dans l’heure et 96 % au maximum dans la journée.

Le « Web Stress » survient lorsqu’une application web fonctionne mal et ne répond pas aux attentes de l’utilisateur. Ces difficultés ont un impact négatif sur les conditions de travail et suscitent des émotions négatives. 78 % des sondés affirment que ce problème occasionne des pertes de temps et une baisse de la productivité, 45 % reconnaissent qu’il les met en colère et 44 % qu’il les empêche de s’épanouir au travail.

Pour les entreprises, le stress au travail de type « Web Stress » se traduit souvent par un renouvellement important du personnel, un niveau élevé d’absentéisme et de congés maladie, des départs à la retraite prématurés, des niveaux de performance médiocres, des dépassements de délais et une faible productivité.

Alexander Kjerulf, « Responsable de la qualité de vie au travail du projet Happy at Work (le bonheur au travail) » témoigne : « Les entreprises attendent de leurs employés efficacité et productivité, mais lorsque les systèmes informatiques ont des défaillances, les employés subissent du stress et une frustration car ils ne disposent plus des moyens nécessaires pour réaliser efficacement même les tâches les plus simples. En tant qu’intervenant en entreprise, auteur et consultant sur les questions liées au « bonheur au travail », je me rends dans de nombreuses entreprises du monde entier et le problème le plus fréquemment rapporté est celui du mauvais fonctionnement des systèmes informatiques, au premier rang desquels les applications web dont les dysfonctionnements engendrent du stress chez les employés, des baisses de productivité, de l’absentéisme et une rotation importante du personnel. Un employé heureux est un employé efficace, compétent et apportant de la valeur ajoutée. Plus que jamais, l’efficacité et la stabilité des applications web sont des conditions indispensables pour que chacun puisse travailler efficacement. »

Autres tendances révélées par cette enquête :

· 72 % des personnes interrogées indiquent que les problèmes informatiques internes à l’entreprise contribuent à détériorer l’image qu’ils ont de leur employeur

· Lorsque le système informatique de l’entreprise est inadapté, 48 % des employés ne recommandent pas leur employeur à des tiers et 28 % d’entre eux envisagent de quitter l’entreprise

Méthodologie de l’étude

L’Indice « CA Web Stress Index » 2009 a été réalisé par un institut de sondage indépendant, Redshift Research. Elle a porté sur 1 000 personnes employées dans différentes organisations et utilisant un PC plus de quatre heures par jour. Elle a été réalisée en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni en mai 2009 au moyen d’un questionnaire en ligne, auquel ont répondu 200 personnes par pays.

Accédez à l’étude complète portant sur les différents pays européens et une vidéo de présentation, en cliquant ici.

A propos des solutions CA Wily Application Performance Management

* Avec plus de 1200 clients dans le monde entier, CA Wily est le premier éditeur de solutions de gestion de la performance des applications. La solution CA Wily APM gère la performance et la disponibilité des applications Web vitales ainsi que l’expérience de l’utilisateur final. Les entreprises peuvent ainsi mesurer l’expérience en ligne de chaque utilisateur, identifier et prioriser de manière proactive les problèmes en fonction de leur impact sur l’activité, et hiérachiser et résoudre les problèmes dans des environnements d’application complexes et hétérogènes avant qu’ils n’aient des conséquences sur les utilisateurs, les clients et l’entreprise. Cela permet d’améliorer le service proposé au client, de stabiliser les flux de revenus et de renforcer la productivité des systèmes informatiques. Pour plus d’informations sur CA Wily APM : www.ca.com/apm

A propos d’Alexander Kjerulf

Alexandre Kjerulf est un expert des problèmes liés à la qualité de vie au travail. Après avoir longtemps étudié la question, il en a conclu que le bonheur au travail est le facteur le plus important pour une carrière réussie, une vie heureuse et la réussite de l’activité d’une entreprise. En tant qu’intervenant, consultant et auteur, il présente et organise dans le monde entier des ateliers sur le bonheur au travail dans des entreprises et lors de conférences. Ses clients apprécient tout particulièrement son énergie, son enthousiasme pour la question du bonheur au travail et sa capacité à tenir un discours simple, pratique et ludique. M. Kjerulf est titulaire d’un Master en informatique de l’Université du Danemark du Sud et est le cofondateur d’Enterprise Systems.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur son blog : www.positivesharing.com

A propos de CA

CA (NASDAQ: CA), le plus important éditeur indépendant de logiciels pour la gestion des systèmes d’information, aide ses clients à optimiser leur informatique pour de meilleurs résultats métier. Les solutions de gestion des systèmes d’informations de CA pour le mainframe ou les systèmes distribués permettent d’atteindre le Lean IT, en dotant les organisations de capacités plus efficaces pour gouverner, administrer et sécuriser leurs opérations informatiques. Pour plus d’informations : www.ca.com ou www.ca.com/fr.

Et vous êtes-vous victime du Web stress ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ceinoxe
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 15:00
Moi je suis victime du Web De-stress !

Nan sérieusement quand le net fonctionne pas bien, je pense que cela peut créer un certains stress chez certaines personnes.

Don't worry Be happy ! Faut prendre son mal en patience
1  0 
Avatar de kaymak
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 15:11
Est ce que la même étude existe pour les logiciels clients (gerne logiciels compta, ou simplement windows par exemple).

En fait, je souhaitais simplement montré mon étonnement devant cette étude spécifique aux outils du WEB alors qu'il me semble que ces symptômes sont connus depuis longtemps sur les SI, ou bien encore les logiciels de la vie courante (le driver de l'imprimante qui ne comprend pas le mode paysage ect....)
1  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 15:18
Comme l'écrit le communiqué ci dessus, il y à des problemes de performances et de temps de réponses plus importants sur les applications web, ce qui explique ce stress en plus.
1  0 
Avatar de Bkosuspi
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 15:40
Peut être devrait-on apporter une formation rapide (une journée largement suffisante) pour expliquer les fonctionnements généraux du WEB aux employés afin de le permettre de comprendre certains temps de réponse ralentis par exemple. Et ainsi diminuer significativement leur stress. Cela ne destresserait totalement pas mais apaiserait les douleurs je pense.

Personellement, je reste sur l'exemple du temps de réponse ralenti, quand cela m'arrive je sais qu'il doit probablement y avoir un nombre important d'accès sur le serveur et donc je ne peste pas contre des gens qui ont le même besoin que moi au même moment. Ce n'est qu'un exemple bien sur.
1  0 
Avatar de Altess
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 15:45
Mouais, tout dépend ou on se place.

Quand y'a un gros soucis serveur dans la boite, et que je vois les admins transpirer a grosse goute dans la salle serveur, je me dit que le stress local (en comparaison au web stress) est tout aussi important ... et existant.

Après, en général, quand ca marche pas (quelque soit le truc : web, cafetière, climatisation ( d'ailleurs, je commence a avoir un peu chaud là ... satané clim ! ) ... ca énerve.

Quand la cafetière marche pas, on tape un coup dessus et ca passe. Quand le serveur plante, on décroche le téléphone, et on lâche nos nerf sur l'admin au bout du fil.

tout ca pour dire que quand ca marche pas, on s'enerve, donc on stress ... c'est pas nouveaux, et ca concerne tout.

Cordialement
PKO
1  0 
Avatar de tibotibo69
Membre averti https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 16:04
Le web stress! Vous croyez?

1  0 
Avatar de kaymak
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 16:22
Citation Envoyé par Bkosuspi Voir le message
Peut être devrait-on apporter une formation rapide (une journée largement suffisante) pour expliquer les fonctionnements généraux du WEB aux employés afin de le permettre de comprendre certains temps de réponse ralentis par exemple. Et ainsi diminuer significativement leur stress. Cela ne destresserait totalement pas mais apaiserait les douleurs je pense.
...
Ouais, enfin le nombre de fois où c'est le réseau de l'entreprise qui est en cause... mdr : ) C'est facile de rejeter la faute sur l'applicatif distant. Expérience.
1  0 
Avatar de Bkosuspi
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 16:36
Ça je suis bien d'accord, mais c'est moins politiquement correct de dire qu'il faudrait peut être former les admin réseaux
Joke

Plus sérieusement je pense pas qu'il y ait de solution miracle mais on peut surement apporter une certaine tolérance, et donc une certaine quiétude, aux utilisateurs par la compréhension (partielle et basique bien sur) des systèmes.
1  0 
Avatar de aphex
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 16:53
En tant que développeur sur RAD, je crois qu'IBM devrait sérieusement faire une étude sur The RAD Stress
1  0 
Avatar de Marcos Ickx
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 21/07/2009 à 17:23
Citation Envoyé par aphex Voir le message
En tant que développeur sur RAD, je crois qu'IBM devrait sérieusement faire une étude sur The RAD Stress
En fait, faut pas être stressé pour utilisé RAD.
1  0