La Grande-Bretagne aussi expérimente sa voiture autonome
Peut-on espérer un projet Français viable pour y répondre avant 15 ans ?

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Après la Californie et le Nevada, les voitures autonomes vont être expérimentées officiellement au Royaume-Uni. Les premiers tests seront réalisés par l’Université d’Oxford d’ici la fin de l’année, en collaboration avec Nissan.


Épaulées par le Ministère des Transports, ces « RobotCars » auront pour but à terme de rendre les routes plus sûres. Car quoi qu’en pensent certains, l’assistance informatique – présente jusque dans les pilotes automatiques des avions – permettront un pilotage plus sûr que la conduite de l’immense majorité des conducteurs humains (distances de sécurité et vitesses systématiquement respectées, pas de fatigue ou d’effet lié à l’alcoolémie… et donc pas de forfanteries à la « moi je sais conduire, je peux tracer à 180 sans danger »).

Le point de la sécurité des voitures autonomes a néanmoins des détracteurs – particulièrement en France. Des arguments qui soulignent toujours que la machine est faillible et qu’ils ne souhaitent pas mettre leur vie entre ses mains.

Ce à quoi un journaliste satirique, lassé, répondait récemment dans le magazine Wired par une phrase assassine : « si vous ne faites pas confiance aux voitures sans pilote, ne montez plus dans les ascenseurs… ils ne sont plus tractés par des humains ».

Il n’en reste pas moins que dans un premier temps, les RobotCars seront testées avec un chauffeur, qui pourra reprendre la main quand il le souhaite. Dans un deuxième temps, des tests sur routes publiques pourront être envisagés.



Côté technique, les chercheurs de l’Université d’Oxford ont modifié une Nissan Leaf (un véhicule électrique). Le système de pilotage automatique s’appuie sur un ensemble de capteurs qui permettent de déterminer localement les obstacles, les objets mouvants (autres voitures, piétons), les distances et les vitesses. Le tout en temps réel.



On peut espérer que des expérimentations similaires seront faites en France. Croisons juste les doigts pour que ce soit avant une quinzaine d’années.

Quinze ans, c’est en effet le temps exact qui s’est écoulé entre la première Toyota Prius (1997) et la première vraie voiture électrique de Renault (ZOE en 2013). Comme Toyota travaille officiellement depuis janvier de cette année sur un projet de « self-driving car »… les mauvaises langues (comme moi) persifleront que Renault et PSA pourraient sortir des prototypes fonctionnels en 2028.

Quinze ans, c’est également, d’après le Professeur Newman en charge de la RobotCar, l’aube à laquelle les voitures devraient embarquer ces technologies de pilote automatique de manière parfaitement commune, comme n’importe quel ABS, ESP ou AFU (aide au freinage d’urgence) de série aujourd’hui.

Le projet RobotCar

Source : BBC, « Voitures sans conducteur : la France à la remorque ? » (FranceTV)

Et vous ?

Pour ou contre la voiture autonome ?
Pensez-vous être plus sûr(e) au volant qu’une voiture en pilotage automatique ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de a028762 a028762 - Membre averti https://www.developpez.com
le 22/07/2013 à 18:14
Si les voitures étaient comme des trains,
on pourrait les comparer à des ascenseurs !
Que des aides soient là pour épauler l'humain, bien sûr
Qu'ils le remplacent, pas d'accord (sauf peut-être sur autoroute)
Olivier
Avatar de filament filament - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 22/07/2013 à 18:29
Mais c'est déjà un projet français depuis des années et qui marche pas mal du tout. La grosse différence c'est que c'est un projet de recherche en labo, et non un truc annoncé en grande pompe, mais si vous lisez un peu les revues spécialisées un bon nombre de publications ont déjà été faites.

Il me semble qu'il y en a d'autres, mais pour celle que je connais en tous cas il y a la version de l'Université de Technologie de Belfort Montbéliard. C'est plutôt pensé comme un système potentiel de transport en commun avec des voitures qui peuvent virtuellement s'attacher pour faire un train etc..

Voilà un article de 2010 pour montrer que c'est un projet bien antérieur, mais le projet a bien évolué depuis.
http://www.univ-fcomte.fr/index.php?..._13_1&art=2452
Avatar de Gordon Fowler Gordon Fowler - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 22/07/2013 à 18:42
Citation Envoyé par filament  Voir le message
Mais c'est déjà un projet français depuis des années et qui marche pas mal du tout. [...]

Voilà un article de 2010 pour montrer que c'est un projet bien antérieur, mais le projet a bien évolué depuis.
http://www.univ-fcomte.fr/index.php?..._13_1&art=2452

Merci beaucoup ! Je ne connaissais pas. Je vais regarder cela de près

Citation Envoyé par filament  Voir le message
c'est un projet de recherche en labo, et non un truc annoncé en grande pompe

Ha le vieux débat du savoir-faire et du faire-savoir

Cordialement,
Avatar de Jérôme_C Jérôme_C - Membre averti https://www.developpez.com
le 22/07/2013 à 19:49
Ah tiens un projet de voiture automatique à Belfort !
À Belfort, au sein du laboratoire SeT — Systèmes et transports —, les travaux sur le véhicule intelligent ont démarré en 2003 - 2004

Mais 2003 ! C'était il n'y a que 10 ans.

La voiture automatique, ça a plus de 20 ans. Voir par exemple cette présentation de l'INRIA datant de 2008.

Des expérimentations depuis 2008 de voiture automatique en France ont déjà fait la une, même si c'est en environnement maitrisé, comme par exemple en 2011 à La Rochelle.

À voir le projet européen CyberCars.

Notons que l'article de FranceTV cite bien les projets existants en France, mais en évoquant le projet de Google, est décrit à demi-mot le lobbying dans au moins deux états américains qui a permis de modifier la législation, et donc de réaliser les tests sur routes. L'article de la BBC indique bien que c'est la limitation actuelle dans leur pays, la législation ne leur permet pas de faire plus qu'une expérimentation sur le campus d'Oxford.

Les tests annoncés en fin d'année ne sont que des tests sur des zones restreintes et bien définies, ce n'est pas l'état entier comme aux USA avec Google. Donc en gros l'article nous présente quelque chose qui est au même état qu'en France.

Et pour l'exemple de la voiture électrique, voir en rappel Wikipédia pour se souvenir que la première voiture à dépasser les 100 km/h dans l'histoire est une voiture électrique (1899), et que la première voiture électrique date de 1881.
Avatar de JackIsJack JackIsJack - Membre habitué https://www.developpez.com
le 22/07/2013 à 22:25
quand on voit le nombre de fois où un ascenseur tombe en panne par an, on est content qu'il n'aille pas à 100 km/h quand ça arrive. (100km/h à l'horizontal, sans système d'accroche à un support fixe pour le freiner)
Avatar de Omote Omote - Membre actif https://www.developpez.com
le 22/07/2013 à 23:00
Citation Envoyé par sympasteve  Voir le message
quand on voit le nombre de fois où un ascenseur tombe en panne par an, on est content qu'il n'aille pas à 100 km/h quand ça arrive. (100km/h à l'horizontal, sans système d'accroche à un support fixe pour le freiner)

Les voitures Google n'ont jamais d'accident depuis 2010. On trouve des vidéos où ont les vois évitez des obstacles que beaucoup de personne n'arriverait pas à éviter.

Les avions vols sur pilote automatique la plus grande partie du trajet. Pourtant quand il y a un accident ce n'est pas à cause du pilote automatique (bris mécanique ou erreur humaine).

Je pense sincèrement que les ingénieurs derrière ces technologies n'ont pas qu'un seul système de contrôle sous Windows 95.

Et puis entre système de 100000 et un alcoolique ou un Schumacher en puissance, je tente ma chance avec le système...
Avatar de pcaboche pcaboche - Rédacteur https://www.developpez.com
le 23/07/2013 à 7:05
Citation Envoyé par sympasteve  Voir le message
quand on voit le nombre de fois où un ascenseur tombe en panne par an, on est content qu'il n'aille pas à 100 km/h quand ça arrive. (100km/h à l'horizontal, sans système d'accroche à un support fixe pour le freiner)

Sans vouloir être cynique (quoique... ) d'ici à ce que la voiture autonome devienne une réalité commerciale, les routes seront truffées de radars et le gouvernement aura descendu la vitesse limite à 10 km/h et on sera content d'avoir une voiture qui conduit pour nous (plutôt que de risquer de perdre son permis ou de s'endormir au volant). L'essence coûtera environ 10€ le litre donc on sera tous plus ou moins passés à la voiture électrique (et les écologistes gueuleront parce qu'on aura dû construire de nouvelles centrales nucléaires).

Mais bon, tout ceci n'aura plus vraiment d'importance vu qu'on n'aura plus besoin de voiture : au mieux, il n'y aura plus de travail nulle part, donc plus vraiment de raison de se déplacer; au pire le pays sera devenu une zone de non-droit, les gens auront peur de sortir dans la rue et préfèreront se barricader chez eux...

(quand je vous disais que je n'avais pas envie d'être cynique... )
Avatar de JackIsJack JackIsJack - Membre habitué https://www.developpez.com
le 23/07/2013 à 7:46
Partout où un système automatique existe, des fortes compétences humaines sont requises pour gérer les exceptions (le pilote d'avion) ; et de fort moyen financier sont requis pour passer d'un système "qui marche" à un système "robuste qui marche" (10€ pour l'un, 1000€ pour l'autre).

La question est de savoir comment peut être envisagé une voiture automatique grand public, qui dans sa définition actuelle exclus les 2 critères ci-dessus.
Avatar de Loceka Loceka - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 23/07/2013 à 8:57
Moi dans la vidéo ci-dessus, j'ai surtout noté que la voiture:
  1. n'allait pas vite du tout
  2. ne tenait absolument pas compte des marquages au sol (et que je roule au milieu de la route, et que je roule du mauvais côté, etc.)


Du coup, rouler comme un papy bourré (lentement et en zig zag), je trouve que ça le fait moyen pour une voiture sensée apporter plus de sécurité.
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 23/07/2013 à 9:19
C'est marrant... ou pas.

Un mec bourré au volant qui s'encastre dans la voiture en face et tue une famille (papa, maman, et les trois enfants) qui partait tranquillement en vacance c'est "acceptable". Ouvrez vos gazettes locales pour vous en convaincre.

Par contre, un accident mortel pour dysfonctionnement "logiciel" c'est pas acceptable même si cela arrive beaucoup moins souvent.

Paradoxe de l'esprit humain!
Offres d'emploi IT
Architecte électronique de puissance expérimenté H/F
Safran - Ile de France - Villaroche - Réau
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Architecte et intégrateur scade/simulink H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil