Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Alan Turing : l'inventeur de l'informatique entièrement réhabilité
Par son pays, cinquante ans après sa mort

Le , par Gordon Fowler

672PARTAGES

16  0 
Alan Turing est le fondateur de la science informatique. Sa machine, qui porte son nom, est l’ancêtre de nos ordinateurs. Son fonctionnement a posé les bases de la programmation.

Mathématicien et expert du chiffrement – et du déchiffrement – Alan Turing devient un héros de guerre. Grâce à ses talents, il perce le secret qui permettait aux nazis de transmettre leurs messages de manière sûre.

Après la fin du conflit, le scientifique travaille sur un des tout premiers ordinateurs, puis il contribue - de manière provocatrice - au débat sur la capacité des machines à penser (Test de Turing). Ce qui en fait donc également un précurseur de l’IA.

Mais ce génie britannique a également été un homme condamné par la justice de son pays pour son orientation sexuelle. En 1952, il est inculpé d'« indécence manifeste et de perversion sexuelle » (d'après la loi britannique sur la sodomie). Condamné, il est sommé de choisir entre la prison et la castration chimique.

Il choisit la deuxième et se voit également écarté de tout projet scientifique. Lui qui venait, un an plus tôt, d’intégrer la prestigieuse Royal Society.

Désabusé, Alan Turing se suicide en 1954 en croquant une pomme imbibée de cyanure, évocation d'une scène de l'histoire de Blanche Neige qu'il affectionnait particulièrement.


Alan Turing

Depuis, la reconnaissance de ce génie est unanime. Un prix américain porte son nom. Et en 2009, le Premier Ministre Britannique Gordon Brown présente ses regrets au nom du gouvernement pour le traitement qui lui a été infligé.

Mais la Justice du Royaume, elle, n’a jamais voulu revenir sur sa décision.

L’année dernière, son Ministre déclarait même « un pardon posthume n’a pas été jugé approprié car Alan Turing a été déclaré coupable de ce qui était à l'époque une infraction pénale. Il aurait dû savoir que son acte était contraire à la loi et qu'il serait poursuivi ».

Face à ce refus, plusieurs scientifiques, dont le physicien Stephen Hawking, ont appelé le gouvernement à revenir sur cette décision.

Et ils sont (enfin) sur le point d’être entendus.

Cinquante ans après la mort du génie, une proposition de « pardon », proposée par un Lib Dem (centre gauche), sera soutenue officiellement par le gouvernement conservateur. Ce qui lui assure quasiment d’être adoptée.

Ironie de l’Histoire, cette réhabilitation tardive surviendra la même année que celle de la légalisation du mariage homosexuel en Grande-Bretagne. Une légalisation qui n’a suscité strictement aucune polémique dans la population. Tout un symbole ?

Source : BBC

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/07/2013 à 14:35
Personnellement, je ne sais pas si c'est ou non une bonne chose. Après, tout, comme le fait remarquer le ministère de la justice anglaise, à l'époque il était hors la loi, et donc méritait sa condamnation.

La justice n'a pas à définir si une loi est bonne, mais à la faire respecter. C'est aux législateurs de faire en sorte que les lois soient bonnes ou de les changer.

C'est donc plus au parlement et à la chambre des Lords de s'excuser pour le traitement de cet homme, plutôt qu'à la justice.
9  3 
Avatar de Luckyluke34
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 22/07/2013 à 14:52
Citation Envoyé par MonsieurSmith Voir le message
Une nouvelle encourageante pour les droits de l'homme. Mais le terme anglais "pardon" devrait-il vraiment être traduit par "réhabilitation", ou plutôt par "amnistie" (ce qui n'est pas vraiment la même chose) ?
J'ai bien peur que ça soit plutôt amnistie ou relaxe :
Citation Envoyé par http://oald8.oxfordlearnersdictionaries.com/dictionary/pardon_2

[countable] an official decision not to punish somebody for a crime, or to say that somebody is not guilty of a crime
D'ailleurs certains s'en sont insurgés en disant que le parlement britannique devrait demander pardon à Turing pour les traitements barbares infligés, plutôt que le pardonner pour un crime qui n'en est plus un.
6  0 
Avatar de Fabiani
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/07/2013 à 13:22
Bonjour,

D'après le livre d'Isaacson le logo d'Apple n'a rien avoir avec cet épisode, le bout de pomme croqué viendrait du fait qu'elle ne devait pas ressembler à une tomate. Jobs était végétarien (même végétalien je crois) et s'en descendait un max à l'époque, je crois que c'est aussi un hommage à Newton (mégalo de Jobs), Jobs n'était pas programmeur, tout le job(!) a été fait par Wozniak donc le clin d’œil à un grand programmeur est improbable. Ensuite on a beau dire que c'était une loi à l'époque et que la justice ne faisait que son travail, c'est quand même d'une extrême bêtise et d'une très grande injustice de punir l'homme à l'origine du déchiffrement d'Enigma, qui est pour tout ceux qui connaissent un peu les détails de la 2èmeGM, un fait d'une importance capitale dans de nombreuses zones du conflit (Afrique du Nord, Front de l'Est) et que cette découverte à sûrement écourté la guerre de plusieurs années, donc d'avoir sauvé des milliers de vies. La connerie humaine n'a pas de limite, c'est ça la vraie leçon de cette pitoyable tragédie. On l'a encore vu avec les manifs en France ce printemps.

Salutations.
2  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 25/07/2013 à 14:36
Citation Envoyé par ticNFA Voir le message
La référence ne pouvait guère être fortuite, pomme croquée et couleur arc-en-ciel de la cause homosexuelle, amha.
Même avis ! Et on peut souligner le chemin parcourue par l'Angleterre où le mariage homo est passé comme une lettre à la poste alors qu'en France cela a provoqué des déchainements homophobes dont la violence m'a surpris, je ne pensais pas qu'on était tombé si bas. Et c'est pire encore en Russie qui n'est vraiment pas le pays où je demanderais l'asile politique si j'avais à le demander un jour. Ce n'est pas que le mariage homo m'emballe, mais si les zomos désirent vivre aussi connement que les zétéros, c'est leur droit au nom du principe de l'égalité des droits. Pure logique d'informaticien

Anecdote : Lors d'un premier stage d'informatique en 1983 à une association pour la normalisation des titres des références j'avais mis en programme "Cent mille milliards de poèmes" de Raymond Queneau qui était édité sous forme d'un livre où chaque vers était sur une bandelette de papier sur chaque page. Technique papier pas terrible mais idéale à informatiser pour utiliser la fonction random. C'avait eu du succès à un Micro Expo au stand où on proposait "Un poème original et inédit de Raymond Queneau" que sortait l'imprimante. Et le poème était précédé d'une citation de Alan Turing que Queneau avait mis dans son livre "Seule une machine peut apprécier un poème écrit par une machine".
2  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 26/07/2013 à 10:59
Citation Envoyé par Miistik Voir le message
Une réhabilitation posthume, ça sert à quoi ?..

C'est une bonne question. Dans ce cas précis, ça sert plus au pays qui a eu la stupidité de traiter ainsi un génie (ou n'importe qui, en fait) que le type lui-même, ça c'est sûr...
2  0 
Avatar de MonsieurSmith
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 22/07/2013 à 14:19
Une nouvelle encourageante pour les droits de l'homme. Mais le terme anglais "pardon" devrait-il vraiment être traduit par "réhabilitation", ou plutôt par "amnistie" (ce qui n'est pas vraiment la même chose) ?
1  0 
Avatar de Laurentj2
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 23/07/2013 à 18:14
La justice, en 1954, ne pouvait pas alléger la peine de Turing avec le fait qu'il avait grandement aider à la victoire des allies de la seconde guerre mondiale, pour la simple et bonne raison que ces faits étaient encore classifiés top secret à l'époque.

Ultra, l'ensemble des processus de déchiffrage des messages envoyés par les machines enigma, (procédés mis au point en parti par Turing) n'a été divulgué au public que dans les années 70 !

Bref, il avait beau être un héros de guerre, pratiquement personne en 1954 ne savait à quel point il l'était. Tout juste savait-on les progrès qu'il avait amené en informatique. Par contre peu savait dans quel contexte exacte. Puisque c'était top secret.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ultra_....A8s_la_guerre
1  0 
Avatar de Fabiani
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/07/2013 à 18:53
Laurentj2,

C'est drôle qu'ils ont réussi (en France aussi) à éviter de gros problèmes à des quazi nazis voir nazi totaux, après la guerre pour des services bien moindres que ceux de Turing, et tout cela sans lever du secret. Ils devaient bien avoir une liste des gars de Bletchey Park, le truc c'est qu'ils ont fermé les yeux peut être par simple conviction religieuse ou d'autres trucs obscures, je ne connais pas son histoire en détails. En tout cas s'ils avaient voulu lui éviter des ennuis ils en avaient les moyens, justice ou pas. Beaucoup de gars ont été intouchables après guerre sans qu'on sache vraiment pourquoi, ni des services rendus.

Salutations.
1  0 
Avatar de Miistik
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 25/07/2013 à 14:40
Une réhabilitation posthume, ça sert à quoi ?..

En plus, le mérite de ses travaux est largemment reconnu.

@ Chauve souris : sont fous ces zomos
1  0 
Avatar de phili_b
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 25/07/2013 à 23:02
Citation Envoyé par Miistik Voir le message
Une réhabilitation posthume, ça sert à quoi ?..

Ben à l'Histoire.
1  0