Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les Intelligences Artificielles ont l'équivalent d'un QI de 4 ans
L'Université de Chicago espère que la recherche améliorera leur « sens commun »

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

6  0 
L’Université de l’Illinois (à Chicago) a testé une des AI les plus évoluées du monde, conçue par le prestigieux MIT de Boston. Nommée ConceptNet 4, cette Intelligence Artificielle – passée depuis en version 5 - a terminé sa batterie de tests avec un QI équivalent à celui d’un enfant de 4 ans.

Dans l’absolu, ce résultat ne veut pas dire grand-chose. Mais dans le détail, il est très intéressant.

Il montre en effet que les ordinateurs ont des résultats très disparates en fonction des domaines. ConceptNet 4 a par exemple brillé dans le vocabulaire ou la reconnaissance de similarités. Mais ses résultats « sont incroyablement en dessous de la moyenne pour la compréhension – autrement dit pour répondre à la question pourquoi ? », explique le responsable du laboratoire de sciences informatiques Robert Sloan.

« Si un enfant avait de tels résultats, cela voudrait dire qu’il a certainement un problème », plaisante-t-il.


Le problème que soulève cette étude, et qui explique ce manque de compréhension, est que les AI n’ont pas de « sens commun » (en VO : « common sense », que l'on peut aussi traduire par « bon sens »). Pour illustrer son propos, le professeur utilise une comparaison. Un ordinateur saura parfaitement à quelle température exacte l’eau devient glace. Mais c'est tout autre chose de savoir que la glace est froide et ce que cela signifie.

« Nous sommes encore loin de programmes faisant preuve de bon sens, constate le professeur Robert Sloan, on est loin d’une AI, qui peut répondre à des questions de compréhension, avec un QI de 8 ans ».

Pour autant, le but du professeur n’est pas de critiquer pour critiquer mais bien de faire progresser la science. Son équipe espère que cette étude aura permis de mettre le doigt sur un des plus gros points faibles actuels des Intelligences Artificielles pour que les travaux de recherches l'abordent plus qu’aujourd’hui.

Reste que pour certaines tâches complexes - comme jouer aux échecs ou au Jeopardy - les ordinateurs et leurs AI ont des capacités qui dépassent déjà celles de la majorité des humains. QI de 4 ans ou pas.

Sources : University of Illinois at Chicago, MIT sur le ConceptNet

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TweeKs
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 19/07/2013 à 9:20
J'aurais bien aimé voir ce que la machine répond quand on lui dit :

- La phrase ci-dessous est fausse.
- La phrase ci-dessus est vrai.
Un vendredi en plus !
10  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/07/2013 à 0:42
Il me semble que les auteurs manquent aussi de "common sense" :
Comment une IA -créature désincarnée s'il en est- pourrait comprendre ce que signifie le froid ? Ou même le désir ?
Nous ne raisonnons pas sur les mêmes niveaux de compréhension.
8  0 
Avatar de hn2k5
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 22/07/2013 à 16:17
Et c'est sans doute pas plus mal.
Je pense qu'ils devraient commencer sur des espèces à la structure neuronale peu complexe : le poulpe, les candidats de Secret Story, de Loft Story, Jean-Marc Morandini, Veronique Geunest, ...
8  0 
Avatar de hn2k5
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 19/07/2013 à 9:29
[troll]
C'est plus que les Ch'tis à Miami mais moins que les marseillais à Cancun...
Non, en fait c'est plus que tous ces débiles réunis, en ajoutant les anges, secret story et Nabilla (qui est en négatif).
[/troll]
6  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/07/2013 à 9:42
Citation Envoyé par Ogryien Voir le message
L'étude est certes intéressante, mais comment comparer une IA de "machine" à une IA humaine ?
C'est justement le but de ce domaine d'études... se rapprocher le plus possible de "l'intelligence" de l'humain. Et pour savoir si on s'en rapproche, ben faut comparer
5  0 
Avatar de CapFlow
Membre actif https://www.developpez.com
Le 27/07/2013 à 9:58
En faite, on n'est même pas foutu de trouver une définition de l'intelligence et on doit créer des intelligences artificielles c'est ça ?

5  0 
Avatar de Sylhouahe5
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 27/07/2013 à 14:08
En fait le problème, c'est que l'on a tendance à confondre intelligence et programmation. Il se trouve que la programmation fait partie des choses que l'on acquière par l'observation de l'extérieur (si je me brûle, c'est que c'est chaud => si c'est chaud je me brûle, donc je m'écarte).
Il se trouve que jouer aux échecs est un fait de programmation : j'apprends des formules et je choisis celle qui convient pour me sortir d'une situation inconfortable et mettre l'autre dans cette même situation inconfortable.
L'intelligence serait plutôt de l'ordre de la capacité d'observer, de comprendre et d'émettre des valeurs abstraites, inventer, créer. Développer des théories philosophiques par exemple.
Elle serait aussi une certaine capacité d'empathie; comprendre le problème de l'autre pour le résoudre d'une manière bénéfique pour tous.
L'intelligence en réalité est une notion complexe que quelques équations ne pourrons peut-être jamais cerner. Il est possible qu'un jour nous puissions créer une véritable AI mais il faudra sûrement accepter de gérer des concepts un peu plus larges que ceux auxquels les chercheurs se bornent aujourd'hui.
6  1 
Avatar de JackIsJack
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 18/07/2013 à 20:16
Une personne qui gagne au jeu d'échec, c'est de l'intelligence ; mais je pense aussi qu'un pouple qui imite par sa peau la texture et les couleurs de son environnement, c'est aussi de l'intelligence.

On pourrait élargir le concept de l'intelligence à cette définition : c'est une réponse complexe face un environnement complexe. Dans le language courant, on réduit plutôt cette définition à "c'est une réponse complexe d'un être humain, seul, face à une situation complexe et qui lui permet d'atteindre une fin profitable".

Le tout serait donc de construire une IA qui serait dans un environnement virtuel suffisamment développé pour qu'elle puisse y avoir des interactions similaires à un être réel dans le monde réel (une situation pas loin de matrix, en oubliant cette fois complètement l'idée de pompage d'énergie). Les questions du monde réel s'inscrivant dans son monde virtuel, ses réponses seraient les réponses attendues.

Un tel monde virtuel requièrerait une puissance énorme de modéalisation. Il ne faut pas penser UNE ia, mais une multi ia. L'environnement complexe dans lequel nous vivons est un ensemble d'IA inter-connecté. Une autre solution est de faindre l'intelligence, en réduisant le processus d'apprentissage à des fonctions constantes ; mais lorsque l'on dépasse du périmètre, il n'y a plus rien.
4  0 
Avatar de ac_wingless
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/07/2013 à 11:39
Super! On va enfin pouvoir automatiser le marketing
4  0 
Avatar de Mr_Exal
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/07/2013 à 17:24
Citation Envoyé par hn2k5 Voir le message
Je pense qu'ils devraient commencer sur des espèces à la structure neuronale peu complexe : le poulpe, les candidats de Secret Story, de Loft Story, Jean-Marc Morandini, Veronique Geunest, ...
Tu as oublié Nadine Morano
4  0