Do-Not-Track : l'industrie publicitaire tente de vider le projet de sa substance
Le W3C refuse en bloc ses propositions

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Cela ne coûte rien d’essayer. La Digital Advertising Alliance (DAA), un syndicat de l’industrie publicitaire, a envoyé une liste de propositions au W3C pour modifier les spécifications du projet Do-Not-Track.

Des propositions qui, dans les faits, reviennent à torpiller purement et simplement un projet déjà assez peu contraignant.

Pour mémoire, Do-Not-Track consiste à envoyer un header spécial qui indique aux sites visités par l’internaute qu’il ne souhaite pas être tracé ni profilé. Trois « états » sont possibles : « je ne veux pas être tracé », « j’accepte d’être tracé », et « je n’ai pas de préférence ».

Jouant sur les mots, la DAA proposait de pouvoir affirmer respecter le Do-Not-Track tout en continuant à profiler un utilisateur qui ne souhaite pas être tracé.

Vidant encore un peu plus le projet de sa substance, l’association souhaitait également pouvoir proposer des publicités issues des sites précédemment visités sans être accusée de traçage (le traçage permet de proposer des publicités issues de sites ou de réseaux d'annonceurs non visités).

Le W3C a rejeté ces propositions. Pour lui, « elles ne marquent pas un changement suffisant par rapport au statu quo ». Elles créeraient également de « la confusion » puisque un utilisateur ayant choisi de ne pas être tracé serait toujours profilé et juste (un peu) moins tracé.


Le Tracking Protection Working Group au sein du W3C travaille sur la standardisation, côté serveur, du projet.

Un projet peu contraignant, donc, puisque les sites sont entièrement libres de tenir compte ou non des demandes de l’utilisateur.

Après la décision de Microsoft de configurer par défaut Internet Explorer 10 sur « je ne veux pas être tracé », Yahoo! et la Fondation Apache ont par exemple annoncé qu’ils passeraient outre au motif qu'il ne s'agit pas d'un choix exprimé par l’utilisateur lui-même mais par Microsoft.

Une position soutenue par le W3C pour qui le projet n’a réellement de sens que si c’est le libre arbitre de l’utilisateur qui s’exprime.

En parallèle, la Fondation Mozilla a proposé au WC3 une charte et un jeu d’icônes pour permettre à l’internaute de repérer rapidement et simplement les pratiques des sites en matière de respect de la vie privée.


Icônes proposées par Mozilla

Un bon complément au Do-Not-Track. Si tout le monde joue, un jour, le jeu.

Source : W3C


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de transgohan transgohan - Expert éminent https://www.developpez.com
le 17/07/2013 à 16:13
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
Jouant sur les mots, la DAA proposait de pouvoir affirmer respecter le Do-Not-Track tout en continuant à profiler un utilisateur qui ne souhaite pas être tracé.
Enorme... Faut être au bout du rouleau pour demander un truc aussi clair non ?
Avatar de sbeex sbeex - Membre actif https://www.developpez.com
le 17/07/2013 à 16:23
Faut dire que pour ces gens il y a une perte financière énorme donc je comprend leurs craintes.

Si je me place du côté utilisateur je me demande si certains sites pourront m'interdire l'accès si je refuse d'être pisté.

Vous savez comme sur les applications mobiles qui demandent des droits... vous êtes pas d'accord ? bon ben pas d'installation.
Avatar de Marco46 Marco46 - Modérateur https://www.developpez.com
le 17/07/2013 à 16:30
Citation Envoyé par sbeex Voir le message
Faut dire que pour ces gens il y a une perte financière énorme donc je comprend leurs craintes.

Si je me place du côté utilisateur je me demande si certains sites pourront m'interdire l'accès si je refuse d'être pisté.

Vous savez comme sur les applications mobiles qui demandent des droits... vous êtes pas d'accord ? bon ben pas d'installation.
Sur PlayTV par exemple, tu peux accéder au site mais pas au service (diffuser la télévision en flash) si tu as AdBlocks activé pour le site.

Et c'est normal puisque le modèle économique du site c'est de proposer de la télé contre des pubs.
Avatar de Thorna Thorna - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 17/07/2013 à 18:55
Ca fait longtemps que nombreux sont ceux qui se moquent un peu des décisions du W3C... y compris parmi les grands de l'internet.
Et donc je ne vois pas en quoi ces propositions, ni leur refus, changeront quelque chose à la donne finale : nous continuerons à recevoir des masses de pubs que nous ne pourrons pas toutes filtrer, nous continuerons à grogner, et nous finirons par accepter cet état de fait.
Un exemple : qui pense encore à protester contre les pubs à la TV ?
Avatar de Squisqui Squisqui - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 17/07/2013 à 19:41
Citation Envoyé par Thorna Voir le message
Un exemple : qui pense encore à protester contre les pubs à la TV ?
Nicolas Sarkozy
(vous pouvez y aller sur les -1, c'est bien mérité)
Avatar de quent57 quent57 - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 17/07/2013 à 19:44
Citation Envoyé par Thorna Voir le message
Ca fait longtemps que nombreux sont ceux qui se moquent un peu des décisions du W3C... y compris parmi les grands de l'internet.
Et donc je ne vois pas en quoi ces propositions, ni leur refus, changeront quelque chose à la donne finale : nous continuerons à recevoir des masses de pubs que nous ne pourrons pas toutes filtrer, nous continuerons à grogner, et nous finirons par accepter cet état de fait.
Un exemple : qui pense encore à protester contre les pubs à la TV ?
Je trouve les pubs a la télé insupportables.
Comme au cinéma d’ailleurs.
C'est une des raisons pour lesquelles j'ai pas de TV, je préfère ne pas avoir le service que de subir çà.
De même, je ne visite pas ou moins des sites pleins de pubs.
Avatar de Muchos Muchos - Membre expert https://www.developpez.com
le 18/07/2013 à 3:12
@Thorna @quent57: on parle ici de tracking (pubs ciblées), pas de pubs en général (thématiques par exemple).
Avatar de 6carbon 6carbon - Membre averti https://www.developpez.com
le 18/07/2013 à 14:55
Les pubs à la télé ça passe encore, tu zappe et tu reviens sur ta chaîne quand la pub est finie.

Le pire c'est les site comme M6 et W9 replay sur lesquels la pub s’arrête quand tu changes d'onglet ou de fenêtre.
Avatar de Hinault Romaric Hinault Romaric - Responsable .NET https://www.developpez.com
le 29/12/2014 à 20:20
Vers un échec du standard Do Not Track ?
Les géants du Web trouvent un moyen d’esquiver le système de tracking au détriment des annonceurs

Le projet « Do Not Track » en cours de standardisation par le W3C (World Wide Web Consortium) se dirige inéluctable vers un échec. D’après des informations relayées par le New York Times, un système basé sur un mécanisme de deux poids, deux mesures ne feraient pas l’unanimité au sein des acteurs du Web.

Le projet « Do Not Track » revient au-devant de la scène, après une longue période sans pratiquement aucune information sur ce nouveau système qui devrait permettre aux internautes d’être à l’abri du traçage de leurs activités par les annonceurs.

Présenté, en janvier 2011 par la fondation Mozilla, Do Not Track est une mesure de sécurisation de la vie privée des internautes qui envoie via HTTP une entête particulière aux annonceurs, informant ceux-ci que l’utilisateur ne souhaite pas que son activité en ligne soit tracée pour de la publicité ciblée. Trois « états » sont possibles : « je ne veux pas être tracé », « j’accepte d’être tracé », et « je n’ai pas de préférence ».

Do Not Track est implémenté dans les navigateurs récents, dont Internet Explorer, Chrome ou encore Firefox. Cependant, pour que le système marche, les annonceurs doivent coopérer et accepter de respecter l’information qui est transmise dans les entêtes HTTP.

Jusqu’ici, les annonceurs se sont montrés réticents à l’adoption de cette fonctionnalité, y compris Yahoo et Google. Yahoo, par exemple, s’était illustrée en annonçant officiellement qu’elle n’allait pas considérer les informations transmises dans l’entente Do Not Track.

Face à ces impasses, des entreprises du Web se sont réunies sous la houlette du W3C pour mettre au point un standard qui sera respecté par tous. Parmi ces entreprises, on retrouve des géants du Web tels qu’Adobe, Apple, Facebook, Google ou encore Yahoo.

Selon le New York Times, ces entreprises auraient proposé un nouveau mécanisme, permettant à celles-ci de passer outre Do Not Track. Elles proposent un système mettant en œuvre deux traitements, en fonction de « la relation que l’utilisateur a avec le contenu tiers présent dans une page Web. »

Pour un internaute qui surfe, par exemple, avec un compte Google ou Facebook actif, ces entreprises pourront suivre son activité sur les sites tiers contenant leurs widgets (bouton « j’aime » de Facebook, badge Google+, etc.), même si l’option Do Not Track est activée.

Un système qui favorise donc les géants du Web au détriment des annonceurs. Ce que n’a pas manqué de révéler Fred B. Campbell Jr., un ancien dirigeant de la FCC (Federal Communications Commission) dans son article publié par le New York Times.

Source : New York Times

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ? Le projet Do Not Track sera-t-il tué dans l’œuf ?
Avatar de Jarodd Jarodd - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 29/12/2014 à 21:31
Ghostery a de beaux jours devant lui.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil