Oracle Database 12c : la base de données d'Oracle vise les Clouds Privés
Et les éditeurs SaaS avec sa nouvelle architecture « multitenant »

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Orcale vient d’annoncer sa nouvelle base de données – taillée pour le Cloud : Oracle Database 12c.

Oracle Database 12c propose une nouvelle architecture « multitenant » pour simplifier les opérations de regroupement des bases de données dans le cloud.

« Les clients peuvent ainsi gérer de nombreuses bases de données comme s'il s'agissait d'une seule base, sans avoir à modifier leurs applications », explique l’éditeur. Cette architecture permet à chaque base de données connectée d'être vue par les applications comme s'il s'agissait d'une instance classique d’Oracle Database. Les applications existantes peuvent donc fonctionner sans modification.

Oracle vise particulièrement les entreprises qui déploient des clouds privés de bases de données ainsi que les éditeurs de logiciels en mode SaaS.

Son architecture « multitenant » au niveau de la base de données plutôt qu'au niveau applicatif, vise en effet à permettre aux éditeurs de logiciels utilisant Oracle Database de s'orienter plus facilement vers un modèle hébergé à la demande.

Autres cibles d’Oracle : les tests et les développements. « L'architecture « multitenant » permet de mettre en ligne ou de cloner des bases de données de façon quasiment instantanée, ce qui en fait une plateforme idéale pour les clouds de test et de développement de bases de données », confirme un communiqué d'Oracle

Le nouveau SGBD est optimisé pour les processeurs SPARC et Intel Xeon. Il intègre 500 fonctionnalités.

Parmi celles-ci on notera par exemple la cartographie avec le niveau de sollicitation des données (la Heat Map) pour surveiller les opérations de lecture et d'écriture de la base de données « afin que les administrateurs puissent identifier facilement les données chaudes (très actives), tièdes (en lecture seule) ou froides (rarement lues), au niveau des tables et des partitions ».


Autre nouveauté, côté sécurité, des mécanismes de masking dits « redaction capabilities » permettent de protéger les données sensibles telles que les numéros de cartes de crédit affichés dans les applications. Les données sensibles peuvent être masquées « redaction capabilities » lors de l'exécution, en fonction de règles prédéfinies ainsi que des caractéristiques de la session en cours.

Orcale a également travaillé sur la disponibilité et la réplication (Global Data Services, Data Guard Far Sync, Application Continuity), sur l’administration et sur la simplification de l'analyse des Big Data (avec notamment une technologie de reconnaissance des séquences SQL).


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Ingénieur intégration, validation, qualification du système de drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil