L'expérience de l'utilisateur final : principal frein au Cloud Computing pour 64 % des DSI
D'après Research in Action

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Research in Action, cabinet d'analystes indépendant, vient de publier les résultats d’une étude réalisée auprès de 468 DSI sur leurs stratégies et leurs préoccupations face au cloud computing.

Cette étude, commanditée par l’éditeur d’APM Compuware Corporation, révèle que la grande majorité d'entre eux (79 %) sont inquiets à l'égard des coûts cachés du cloud.

Dans le top 3 des préoccupations, on retrouve : l’inquiétude que l'expérience utilisateur soit affectée par des goulets d'étranglement, que la baisse de performance affecte l'image de marque et la fidélité du client, et enfin qu’une dégradation des performances et de la disponibilité (et la difficulté à résoudre les problèmes dans le cloud) n'entraîne une baisse des revenus.


« Les DSI ont raison de se méfier de l'impact du cloud et des services tiers sur l'expérience utilisateur, commente Bernd Greifeneder, CTO de la division APM de Compuware lors de la publication de ces résultats. Les applications cloud sont dynamiques et distantes, et requièrent par conséquent une nouvelle approche intelligente et automatique pour surveiller les applications de manière proactive et approfondie. Il faut non seulement identifier les problèmes d'expérience utilisateur, mais aussi fournir des diagnostics détaillés et en profondeur pour leur résolution. »

Pour autant, les DSI interrogés déclarent que le cloud computing est en tête de leurs priorités d'investissement.

Le rapport révèle par ailleurs que les entreprises publient de plus en plus d'applications stratégiques via le cloud, notamment pour l'e-commerce.


« 81 % des DSI utilisent déjà des plates-formes d'e-commerce basées sur le cloud ou envisagent d'en utiliser au cours des 12 prochains mois », note ainsi l’étude qui soulève le problème du suivi des performances. « En fait, les indicateurs les plus utilisés pour suivre les performances applicatives dans le cloud sont tout simplement la disponibilité et le temps de service, et non des métriques plus détaillées sur l'utilisateur final telles que les temps de réponse, le temps de rendu des pages et la durée de l'interactivité avec l'utilisateur » regrette-t-elle.

Curieusement, le rapport n’aborde pas la question de la confidentialité des données stratégiques.


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de sevyc64 sevyc64 - Modérateur https://www.developpez.com
le 11/07/2013 à 14:53
Curieusement !

Mais ce n'était peut-être pas jusque là une préoccupation majeure des DSI

Espérons que ça le devienne.
Perso je suis toujours en attente d'un gros scandale qui fera éclater la bulle Cloud et ouvrira les yeux aux entreprises qui confient aveuglément leurs données les plus précieuses* à des tiers, réputés certes pour la plupart, mais dont ne peut absolument rien vérifier et dont on est obligé de leur faire aveuglément confiance.
Perso, j'ai toujours penser que c'était extrêmement dangereux pour une entreprise d'agir de la sorte avec ses données vitales*

* Toutes les données conservées par une entreprise même les plus insignifiantes peuvent se révélées précieuses ou vitale un jour ou l'autre, pour ou contre l'entreprise. Celles qui n'ont aucune chance de l'être sont généralement supprimées immédiatement
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 11/07/2013 à 15:04
Le "cloud"... ou comment vendre de la soupe au chou au prix du caviar!

C'est du jargon de commercial.

Je ne comprends pas cet engouement pour cela. Les solutions d’hébergement tierces ou les services distants n'ont pas attendu le "cloud" pour envahir nos écrans.

Enfin bon, aujourd'hui c'est le "cloud", hier c'était le "web 2.0" demain ça sera autre chose... les commerciaux ne sont jamais à court d'idées!
Avatar de lvr lvr - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 11/07/2013 à 16:35
Citation Envoyé par Carhiboux  Voir le message
Enfin bon, aujourd'hui c'est le "cloud", hier c'était le "web 2.0" demain ça sera autre chose... les commerciaux ne sont jamais à court d'idées!

T'as oublié "HTML5" entre les deux, un peu à cheval sur "cloud"
Avatar de erwanlb erwanlb - Inactif https://www.developpez.com
le 11/07/2013 à 18:11
Citation Envoyé par sevyc64  Voir le message
Curieusement !

Mais ce n'était peut-être pas jusque là une préoccupation majeure des DSI

Espérons que ça le devienne.
Perso je suis toujours en attente d'un gros scandale qui fera éclater la bulle Cloud et ouvrira les yeux aux entreprises qui confient aveuglément leurs données les plus précieuses* à des tiers, réputés certes pour la plupart, mais dont ne peut absolument rien vérifier et dont on est obligé de leur faire aveuglément confiance.
Perso, j'ai toujours penser que c'était extrêmement dangereux pour une entreprise d'agir de la sorte avec ses données vitales*

* Toutes les données conservées par une entreprise même les plus insignifiantes peuvent se révélées précieuses ou vitale un jour ou l'autre, pour ou contre l'entreprise. Celles qui n'ont aucune chance de l'être sont généralement supprimées immédiatement

Il vaut mieux absolument les garder au sein de l'entreprise qui n'est parfois pas mieux sécurisé ?
Avatar de erwanlb erwanlb - Inactif https://www.developpez.com
le 11/07/2013 à 18:13
Citation Envoyé par Carhiboux  Voir le message
Le "cloud"... ou comment vendre de la soupe au chou au prix du caviar!

C'est du jargon de commercial.

Je ne comprends pas cet engouement pour cela. Les solutions d’hébergement tierces ou les services distants n'ont pas attendu le "cloud" pour envahir nos écrans.

Enfin bon, aujourd'hui c'est le "cloud", hier c'était le "web 2.0" demain ça sera autre chose... les commerciaux ne sont jamais à court d'idées!

Tu as typiquement le discours de celui qui ne sait pas ce qu'il y a derrière le "cloud"....

On dirait un mec blasé devant une Lambo parce qu'on a pas attendu aujourd'hui pour faire des GT....
Avatar de sevyc64 sevyc64 - Modérateur https://www.developpez.com
le 11/07/2013 à 18:42
Citation Envoyé par erwanlb  Voir le message
Il vaut mieux absolument les garder au sein de l'entreprise qui n'est parfois pas mieux sécurisé ?

Oui, parce que tu maitrise tes données et ce que tu en fais. Si elles ne sont pas sécurisées, c'est toi qui en sera le principal responsable parce que tu n'auras pas fait le nécessaire.
Tu ne seras pas tributaire d'une entreprise tierce dont tu ne connais rien de son fonctionnement, dont tu n'as aucun moyen de vérifier si les mesures qu'elle prétend mettre en place (et accessoirement te fait payer à prix d'or) sont réellement mise en place. Entreprise pour laquelle (si on parle des gros acteurs internationaux du cloud) tu n'es rien d'autre qu'un n°, un client parmi des milliers d'autres, un client avec très très peu de poids en cas de soucis ou de conflit.

Autre point aussi à voir, tu externalise, et tu souhaite changer de prestataire, quid de la récupération de tes données, quid du transfert et donc de la compatibilité de l'ancien vers le nouveau prestataire ?
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 12/07/2013 à 9:56
Citation Envoyé par erwanlb  Voir le message
Tu as typiquement le discours de celui qui ne sait pas ce qu'il y a derrière le "cloud"....

Rien de nouveau, c'est bien ça que je lui reproche.

C'est juste une appellation commerciale "hype" sur des services qui existent depuis un moment : iaas, hebergement distant, datacenters, etc, etc, etc...

Ça n'a rien d'une révolution, c'est juste une utilisation à grande échelle de concepts déjà connus.

Mais tu as raison sur un point, plein de gens ne comprennent pas ce qu'est le cloud (j'ai croisé quelques DSI dans ce cas...) et ils ont des étoiles plein les yeux quand un commercial aux dents longues les bercent avec leurs nouveaux contes de fées à la sauce cloud.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/07/2013 à 21:18
Citation Envoyé par sevyc64  Voir le message
Curieusement !

Mais ce n'était peut-être pas jusque là une préoccupation majeure des DSI

Espérons que ça le devienne.
Perso je suis toujours en attente d'un gros scandale qui fera éclater la bulle Cloud et ouvrira les yeux aux entreprises qui confient aveuglément leurs données les plus précieuses* à des tiers, réputés certes pour la plupart, mais dont ne peut absolument rien vérifier et dont on est obligé de leur faire aveuglément confiance.
Perso, j'ai toujours penser que c'était extrêmement dangereux pour une entreprise d'agir de la sorte avec ses données vitales*

* Toutes les données conservées par une entreprise même les plus insignifiantes peuvent se révélées précieuses ou vitale un jour ou l'autre, pour ou contre l'entreprise. Celles qui n'ont aucune chance de l'être sont généralement supprimées immédiatement

On l'a le gros scandale : ça s'appelle PRISM !

Et, puis, braves jeunes gens qui sautez comme des cabris en disant "le cloud, le cloud", souffrez que le vieux schnoque que je suis manque d'enthousiasme sur ce qui ressemble furieusement à la structure terminaux-main frame des années 70, même si les machines d'aujourd'hui sont considérablement plus puissantes. Et, qui plus est, un mainframe qui n'appartient même pas à l'entreprise et dont on apprend par la presse que la NSA et consorts peut aller y récupérer toutes les données qu'elles veulent.

A moins que l'incompétence de ces nouveaux administrateurs informatiques les rendent infichus de gérer serveurs de fichiers, d'applications, de courrier électronique et de sauvegardes en interne...
Avatar de sevyc64 sevyc64 - Modérateur https://www.developpez.com
le 14/07/2013 à 10:41
Citation Envoyé par Chauve souris  Voir le message
On l'a le gros scandale : ça s'appelle PRISM !

Je le souhaite, mais je resterais plus mesuré.

On a déjà eu le scandale Megaupload qui a un peu ouvert les consciences mais pas tant que ça. Certainement en cause les médias qui se sont employés, dans la ligne droite de la NSA/FBI/etc, à le présenter comme un site de contenu 100% illégal.

La réalité est que Megaupload n'avait en soi rien d'illégal, c'était juste du stockage de fichier.
La réalité est que, suivant les estimations, le contenu illégal ne représentait probablement pas plus de 50 à 60% du contenu total.
La réalité est que les serveurs ont été saisis et les données recopiées et archivées, peut-être bien de façon totalement illégale par les autorités américaines
La réalité est que des entreprises du monde entier y avaient stocké des fichiers dessus et que, d'une part, ces entreprises n'ont plus accès à ces fichiers (pour certaines ils étaient à priori vitaux), que d'autres parts ces fichiers là ont été ou sont, très probablement, analysés par la NSA et divers autres organismes pour y déceler quelques secrets de fabrication, commerciaux, et autres informations intéressantes pour l'économie américaine.

Mais tout cela n'a pas été très médiatisé. Résultat, l'affaire Megaupload qui aurait du être une très sérieuse alerte concernant le stockage à distance et plus généralement le Cloud au sens large, a plutôt fait pshiiit au niveau des DSI (tout au moins pour les échos que je peux en avoir)


C'est pour cela que je reste prudent, et que je crains que Prism ne soit qu'un coup d'épée supplémentaire mais pas encore le coup d'épée décisif qui fera prendre conscience de la réalité du monde connecté, que ce soit le cloud, les réseaux sociaux, etc ...
Offres d'emploi IT
Ingénieur BI ou big data H/F
Sogeti France - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)
Lead Developer / Chef de Projet Junior Symfony 2
UTIGroup. Rhône-Alpes - Rhône Alpes - Lyon
Gestionnaire de données h/f
Atos - Pays de la Loire - Angers (49000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil