Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

PRISM : l'opinion publique américaine déteste Edward Snowden
Pour elle, les révélations qu'il fait causent plus de dommages aux USA qu'autre chose

Le , par Stéphane le calme

61PARTAGES

7  1 
Les américains sont de plus en plus nombreux à être persuadés que les révélations d’Edward Snowden sur les programmes d’espionnage font plus de mal que de bien à leur nation.

Sur le site officiel américain YouGov, l’opinion publique a été régulièrement questionnée depuis les révélations sur le projet PRISM. 1 000 américains représentatifs de la nation ont ainsi été régulièrement jaugés sur leur ressenti de l’affaire.

Au début, l’opinion publique était partagée en deux ; d’un côté ceux qui pensaient qu’il avait fait le meilleur choix, de l'autre ses détracteurs.

Le nombre de personnes étant en désaccord avec son action ne cesse d’augmenter. Désormais, 43 % des américains sont contre le whistleblower tandis que 36 % le soutiennent. Les américains souhaitent le voir affronter la justice à 34 %. 57 % des personnes âgées voient l’ancien employé de la NSA d’un mauvais œil.

« Malgré le changement d’opinion sur Snowden, les Américains s’opposent toujours fermement aux activités de la NSA. À 55 % contre 28 %, ils ont déclaré que la surveillance était une intrusion dans la vie américaine qui n’était pas nécessaire. Ils restent toutefois divisés sur l’efficacité de cette méthode à éviter les attaques terroristes » peut-on lire sur YouGov.

Source : YouGov

Et vous ?

Que pensez-vous de son action ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/07/2013 à 6:52
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Ça n'a rien d'étonnant. Il faut bien avoir conscience de ce qu'est l’Américain moyen : Une espèce de gros porc gavé de chips et de coca, affalé devant sa téloche, d'une ignorance crasse, et pensant pourtant être au sommet de l’évolution. Il est aussi persuadé que le reste du monde n'est composé que de sauvages qui en veulent à sa constitution ( Européens compris)... C'est celui que l'on ne nous montre pratiquement jamais dans les films et qui est pourtant majoritaire dans son pays... La vulgarité faite homme...
Par ailleurs, il est aussi en moyenne un individu plutôt sympa (ça n'est pas de l'ironie), volontaire, plein d’énergie et très positif.
Bref, c'est un gentil con...L’américain moyen est à la fois ignorant et docile, l'individu parfait pour le système...Notre avenirs..
tu peux me décrire le français moyen pour me faire une idée ?
14  3 
Avatar de Lyche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 09/07/2013 à 9:26
Il faut dire qu'ils sont plutôt champion pour matraquer et salir une personne dans le seul but de la discréditer.
Ici on a que ce que les journalistes savent de l'histoire. Là bas, je suis persuadé qu'il y a des dizaines de reportages qui passent sur différentes chaînes, pour être certains que beaucoup de personnes y tombent dessus et qui le discréditent complètement.

C'est une technique qui a fait ses preuves déjà :/
8  0 
Avatar de Hellwing
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/07/2013 à 8:56
Moi ce que je comprend de nikau6, c'est que c'était surtout de l'ironie.

Concernant l'article, il me donne plutôt l'impression que le gouvernement a choisi 1000 américains représentatifs du résultat qu'ils espèrent obtenir. Enfin je me fais peut être des idées...
6  0 
Avatar de JeitEmgie
Membre expert https://www.developpez.com
Le 09/07/2013 à 9:41
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
PRISM : l'opinion publique américaine déteste Edward Snowden,
C'est toujours le messager qu'on tue...
6  0 
Avatar de HelpmeMM
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/07/2013 à 10:46
Titre racolleur et utilisation des probabilités douteuses.

1000 personnes cela ne peut pas etre représentatif d'un pays qui s'étend sur 4500 km d'est en ouest sur plus de 52 états...

échantillon représentatif je rigole.

si l'opinion publique est partagé en 2 sa fait 50% / 50% ou alors il faut présicer en 3 pour indiquer ceux qui ne se prononce pas.

maitenant 43% contre 36 % pour, donc, 21% ne se prononcent pas. Si on part de la supposition d'avant 50% vers 43% sa fait une baisse pas une hausse.

je sais je suis pointilleux mais on peut pas sortir des chiffres sans etre pointilleux.Sinon il n'ont aucune valeur.

je continue, 34% veulent le voir affronté la justice 34% d'accord mais 34% de qui de quoi ? Ca peut tres bien etre des personnes pour qui veulent le voir affronter la justice parce qu'elles pensent qu'il va gagner son procès...

et enfin alors là... cerise sur le gateau 57% des personnes agées sont contre lui !!! Etonnant !!! ici on essaye de choquer en mettant un gros pourcentage qui n'a aucun sens, si on indique pas aussi les tranches contre lui pour les jeunes et personnes actives... si la classe agèes qui est généralement pro-pouvoir est globalement contre, certainement que les jeunes et personnes actives sont plus partagées.. alors je ne dénigre pas les personnes agèes mais c'est quand même les jeunes et les personnes actives qui ont et auront le plus d'impact sur un pays.

bref ces chiffres ne prouve rien et ne font que relancer le débat.

et au passage il faudrait etre naif pour croire qu'obama n'était pas au courant lors de sa réélection...et même de son élection...
Edit: autant pour moi Chbox. néanmoins comme je le disait je pense bien que le citoyens "moyen" ne s'en doute pas mais ici sur dev.com je pense qu'on le savait déja c'est juste que maintenant il y a des preuves.
7  1 
Avatar de free07
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/07/2013 à 22:44
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message


« Malgré le changement d’opinion sur Snowden, les Américains s’opposent toujours fermement aux activités de la NSA. A 55 % contre 28 %, ils ont déclarés que la surveillance était une intrusion dans la vie américaine qui n’était pas nécessaire. Ils restent toutefois divisés sur l’efficacité de cette méthode à éviter les attaques terroristes » peut-on lire sur YouGov.
Étonnant cette contradiction, est ce à dire que les américains voient d'un mauvais oeil le fait que la NSA espionne tout le monde ( eux compris ) mais n'aime pas Snowden pour la mauvaise image des USA qu'il renvoi au monde entier...
5  0 
Avatar de marc.collin
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 09/07/2013 à 8:56
Citation Envoyé par Elepole Voir le message
J'ai vécu au USA pendant deux ans et je n'est jamais vue l’être que vous décrivez, pourrais-je avoir vos source ?
J'ai traversé les USA d'est en ouest et vice versa, et donc fait tous les états du centre et du nord et j'en ai énormément rencontré...

Après si tu passes ton temps à miami, boston, new york... c'est certain que tu rencontreras moins.
6  1 
Avatar de CHbox
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/07/2013 à 10:36
Citation Envoyé par negstek Voir le message
Les citoyens américains sont aussi responsable qu'Obama du programme prism car c'est eux qui l'ont élu (Obama). C'est maintenant son deuxième mandat donc il a eu toute la marge nécessaire pour arrêter ou modifier le programme si ce n'est pas lui qui l'a lancé...

Pour moi les citoyens ont une grande part de responsabilité dans les actions de leur pays (du moins dans les pays démocratiques) car c'est eux qui font et défont les gouvernements.
Sauf qu'ils n'étaient pas plus au courant que nous au moment de la réélection, aux prochaines élections là on verra s'ils choisissent le candidat qui s'engage à empêcher ce genre de pratique, mais malgré le système démocratique le choix est restreint, car encore faudrait-il qu'un candidat s'engage à ce genre de chose. On peut dire que les citoyens sont responsable de ceux qu'ils élisent, mais je trouve un peu dur de les blâmer pour des choses dont ils n'avaient pas connaissance.
4  0 
Avatar de tontonnux
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/07/2013 à 12:18
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Le nombre de personnes étant en désaccord avec son action ne cesse d’augmenter. Désormais, 43 % des américains sont contre le whistleblower tandis que 36 % le soutiennent. Les américains souhaitent le voir affronter la justice à 34 %. 57 % des personnes âgées voient l’ancien employé de la NSA d’un mauvais œil.
Et du coup en titre :
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
PRISM : l'opinion publique américaine déteste Edward Snowden
Mode raccourci activé !
4  0 
Avatar de Loceka
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 09/07/2013 à 11:39
Citation Envoyé par negstek Voir le message
Pour moi les citoyens ont une grande part de responsabilité dans les actions de leur pays (du moins dans les pays démocratiques) car c'est eux qui font et défont les gouvernements.
Bien sûr. De même que les marmottes ont une grande part de responsabilité dans la qualité de l'emballage des chocolats Milka...

J'en ai un peu marre d'entendre cet argument fallacieux : non, on ne peut élire que ceux qu'on nous propose, et ceux qu'on nous propose font à peu près tous les mêmes "actions".

Bon, en réalité c'est faux, il y'a d'autres solutions (j'en vois deux) :
  • monter un parti indépendant et se faire élire aux élections
  • fomenter un coup d'état et renverser le gouvernement


Dans le premier cas, il est tout à fait évident (pour quiconque suivant même de très loin la politique) que les chances d'aboutir sont strictement nulles.
Dans le deuxième cas, outre le fait d'y arriver - ce qui n'est pas forcément évident, il faut pouvoir mobiliser suffisament de contestaires déterminés et ne pas se faire écraser par le pouvoir en place - la vraie question est : quelle sera la qualité du nouveau gouvernement mis en place ?

Alors non, on n'a pas le choix des actions du gouvernement en place et notre responsabilité en tant que votant est extrèmement mince. Elle le serait uniquement si on était véritablement en démocratie, certes, mais ce n'est pas le cas.
6  3