Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un e-mail qui s'autosupprime après lecture pour garantir la confidentialité
Ou même sans avoir été lu du tout : un brevet de AT&T

Le , par Gordon Fowler

119PARTAGES

2  1 
Si vous n’avez pas eu votre dose de roman d’espionnage avec l’affaire Snowden/PRISM, ce brevet de AT&T va certainement vous combler.

Le géant des télécoms américains vient en effet d’imaginer un e-mail à la « Mission Impossible » qui s’autosupprime.

Deux options sont possibles : soit l'e-mail disparaît une fois ouvert, lu puis fermé. Soit l'e-mail est effacé à une date et une heure données, que le destinataire l’ait lu ou pas (les puristes feront remarquer que l’on n’est donc pas exactement dans la configuration imposée à Jim Phelps).


Le document d’AT&T explique cependant que cette opération de suppression nécessite à la fois une application particulière pour le destinataire (un client de messagerie spécifique) et une application côté serveur. C’est le client qui effacera l'e-mail, sur ordre du serveur.


Autrement dit, il ne sera pas possible d’envoyer un e-mail de ce type à une adresse sur un service hébergé (Hotmail, Gmail, etc.). Le destinataire devra être équipé avec la bonne application, et donc avoir donné son consentement pour recevoir ce type de message - en milieu professionnel, dans une entreprise par exemple.

Intéressant dans le cadre de problématiques de confidentialité professionnelle. Pas pour envoyer des e-mails compromettants ou que l’on pourrait regretter ensuite (ou alors à un(e) collègue équipé(e) du système ?).

Reste à savoir si AT&T a mis des équipes sur ce projet ou s’il ne s’agit que d’un brevet déposé « au cas où ».



Source : brevet de AT&T

Et vous ?

Idée intéressante ou conseilleriez-vous d’autres méthodes pour garantir la confidentialité d’un e-mail ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/07/2013 à 21:51
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message

Idée intéressante ou conseilleriez-vous d’autres méthodes pour garantir la confidentialité d’un mail ?
Idée intéressante mais nécessitant client et serveur spécifique, donc quelque peu limitée. Ceci dit faire évoluer les clients et serveurs n'est pas chose impossible.

Quant à la confidentialité, le mail dans la boite du destinataire ou dans le logiciel client n'est quand même qu'un petit aspect du problème.

Il existe quand même encore et toujours une grosse faille dans le système : les mails circulent toujours en texte clair sur le réseau.
3  0 
Avatar de ram-0000
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 02/07/2013 à 21:54
Cette fonctionnalité peut être sympa pour faire du ménage automatiquement dans la boite mail, inutile de conserver plusieurs jours/semaines/mois un événement anecdotique comme le prochain essai de sirène d'alarme du bâtiment mercredi à 11H15.

Par contre pour la fonction sécurité, je n'y crois absolument pas. Rien n'empêche durant la lecture d'enregistrer le message dans un autre format et ce nouveau format ne sera pas impacté par la fonction de sécurité sur le mail.
2  0 
Avatar de totocaracana
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/07/2013 à 22:57
C'est globalement une bonne idée, mais je ne pense pas que ça necessite un brevet, dans le sens où ça n'a rien d'une innovation ou d'une invention ...

M'enfin bon, le monde est comme ça, on pense à un moindre truc, hop, brevet !
2  0 
Avatar de sinople
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 03/07/2013 à 9:02
Il faut peut être un hardware spécifique qui explose après la lecture du mail ?

Ca relancerait le marché du PC et mettrait un peu d'ambiance dans les bureaux un truc pareil

Plus sérieusement, s'il faut un serveur spécifique et un client spécifique, je n'appelle pas ça un mail.
2  0 
Avatar de Firwen
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/07/2013 à 11:16
Citation Envoyé par sevyc64
Et dans ce monde brute, si tu as une idée et que tu ne veux pas te la faire piquer*, faut déposer un brevet !
Mais bien sur !

Pour reprendre ton annecdote, qu'est-ce qui ce serait passer si l'inventeur du type MIME ou du codage base64 ( qui est utilisé bien au delà des mails entre nous ) avaient mis leur "concept" sous brevet ?

Le fait qu'une idée aussi triviale puisse être mise sous brevet, montre juste encore une fois de plus que les bureaux des brevets méritent des coups de pied au cul.
C'est vrai que c'est réellement "révolutionnaire" un client mail capable d'effacer tout seul l'email reçu.. Woot woot... une èleve de première année info aurait certainement avoir l'idée sans peine.

Sans parler qu'il n'y est pas possible physiquement de s'assurer que le client efface réellement le contenu à partir du moment où il a été affiché quelque part...
Cette saleté n'est rien d'autre qu'un DRM appliqué aux emails avec le paramètre "vu_authorisee=1".... Techniquement ça ne peut pas marcher.
2  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 03/07/2013 à 10:43
Citation Envoyé par sinople Voir le message
Plus sérieusement, s'il faut un serveur spécifique et un client spécifique, je n'appelle pas ça un mail.
Citation Envoyé par Loceka Voir le message
Je trouvais déjà que si ça nécessitait un serveur mais surtout un client spécifique, c'était pas vraiment utile.
Mais effectivement, si on y réfléchit bien, ce n'est même pas vraiment un mail.
Citation Envoyé par Shuty Voir le message
Gros bémol, le besoin d'avoir une application server spécifique.
Oui et Non !

Oui, actuellement c'est une fonctionnalité qui n'est prise en charge par aucun serveur et client. Ça ne peut donc pas être déployer de façon universelle, et si on veut l'utiliser dans l'immédiat il faudra utiliser des logiciels spécifiques compatible entre-eux.

Non, il suffit que l'idée soit suffisamment séduisante pour l'objet d'une RFC amendant le service mail, ajoutant cette fonctionnalité et indiquant les modalités de mise en oeuvre. Il suffit que, ensuite, les logiciels des serveurs mails et des clients mails soient mis à jours pour que cette fonctionnalité devienne petit-à-petit universelle.
C'est pas immédiat, mais si l’intérêt est important et que les choses bougent, ça peut être effectif à l'échelle de 3-4ans.

Rapellez-vous la transmission de fichiers binaires ou à encodage différents au début,ce n'était pas possible. Puis les type MIME ont été mis en place, les codage Base64 et autres aussi. Aujourd'hui c'est une réalité au point que personne ne puisse imaginer qu'un jour c'était pas possible.

Citation Envoyé par fadace Voir le message
La question n'est pas de savoir d'où il vient ou où il va, mais par où il passe
Ce point reste bien le plus important en matière de sécurité de communication.
Un mail qui s’autodétruit ne représente absolument aucune sécurité supplémentaire s'il a pu être lu ou intercepté avant destruction.
1  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 05/07/2013 à 22:04
Citation Envoyé par ner0lph Voir le message
Faudrait voir quand a été déposé le brevet, car Outlook (à partir de 2003 au moins) permet de mettre une date d'expiration à n'importe quel message... C'est transmis dans l'entête (Expiry-Date), charge au client destinataire de savoir l'utiliser.
De ce que j'en connais de cette fonction, le message n'est pas supprimé, le titre est juste barré dans la boite de réception quand la date est dépassée, mais le message est toujours présent et consultable.
De plus, il me semble que cela ne fonctionne qu'avec un client Outlook uniquement.
1  0 
Avatar de Cxx-waves
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/07/2013 à 22:30
Sinon, il y a ZeroBin, qui marche très bien : lien

On peut choisir directement le moment de suppression : à la première lecture, dans quelques minutes, heures ...
0  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 03/07/2013 à 7:26
Et si le destinataire copie-colle le texte du mail pour le stocker dans un fichier txt? lol
1  1 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 03/07/2013 à 8:57
Citation Envoyé par totocaracana Voir le message
C'est globalement une bonne idée, mais je ne pense pas que ça necessite un brevet, dans le sens où ça n'a rien d'une innovation ou d'une invention ...

M'enfin bon, le monde est comme ça, on pense à un moindre truc, hop, brevet !
Si c'est une innovation dans le sens ou ce n'est pas prévu dans les protocoles de gestion des mails, que ce n'est pas encore implanté, mais que ce, somme toute, relativement simple à mettre en place et à normaliser.
Ne pas oublier qu'il ya quelques années, les mails ne savaient pas transmettre de fichier binaires ni de pièces jointes, qu'il n'y a pas si longtemps non plus, c'était impensable que le corps du mail soit autre chose que du pur texte, comme du texte enrichi sauce html. D'ailleurs tous les clients encore à l'heure actuelle ne supporte pas l'html.

Donc oui, c'est une idée relativement bonne susceptible d'avoir du succès.

Et dans ce monde brute, si tu as une idée et que tu ne veux pas te la faire piquer*, faut déposer un brevet !

* Traduire : Si tu veux te faire un max de blé avec car il est fort probable qu'elle puisse être largement reprise
0  0