PRISM : la France aurait-elle dû accueillir Edward Snowden ?
Une demande soutenue par les Verts, le Parti de Gauche et le Front National

Le , par Gordon Fowler

60PARTAGES

12  1 
La France aurait-elle dû accueillir Edward Snowden ?
Le moins que l’on puisse dire, c’est que la classe politique française a assez peu apprécié les révélations du Spiegel sur l’espionnage par les États-Unis de ses alliés européens. Et encore moins les tentatives du secrétaire d’État américain John Kerry et du Président Barack Obama de relativiser à outrance les faits pour désamorcer l'affaire.

Si certains jouent la carte du recul (comme Fleur Pellerin pour qui « ce n'est pas vraiment la première fois que ça arrive dans l'Histoire » ou Henry Guaino qui ironise sur le fait qu'« il n’y a pas grand-chose à espionner à Bruxelles »), cette catégorie est assez rare.

L’heure est en effet plutôt aux demandes de suspension des négociations sur le libre-échange entre l’UE et les États-Unis (ce que proposent François Bayrou, le PS Jean-Christophe Cambadélis ou Marine Le Pen). Voire à la remise en cause d’accords politiques et commerciaux (Daniel Cohn-Bendit ou Pierre Laurent, secrétaire national du PCF).

Se pose également en toile de fond la question de l’asile politique. Théorique hier, elle est devenue réelle aujourd’hui avec la demande officielle de Edward Snowden à plusieurs pays, dont la France.

Trois partis ont déjà appelé à répondre favorablement à cette demande.

Les Verts ont fait savoir par communiqué qu’ils « demandent solennellement au Président de la République et au gouvernement d'accorder l'asile politique à un homme qui non seulement a eu le courage de révéler l'existence d'une surveillance illicite, mais a permis d'en connaître l'ampleur qui s'étendait jusqu'aux bureaux de l'Union Européenne, aux Nations Unies et à Bruxelles ».

Le Parti de Gauche se déclare aussi pour cette demande. Jean-Luc Mélenchon a ainsi qualifié Edward Snowden de « bienfaiteur de l'Europe qui a permis de démasquer un complot ».

Même son de cloche, ironiquement, du côté du Front National dont la présidente Marine Le Pen se demandait sur LCI « à qui exactement allons-nous accorder l’asile politique si on ne l'accorde pas à Edward Snowden ? ».

Reste que pour François Géré, le président de l’Institut Français d’Analyse Stratégique qui s’est exprimé ce midi sur l’antenne de i>TELE, les États agissent « comme des monstres froids » (dixit Nietzsche).

« Ils regardent les avantages qu’ils peuvent tirer de cet asile politique, puis les inconvénients, explique-t-il. Dans cette affaire, ils se rendent vite compte qu’ils n’ont pas grand-chose à gagner (N.D.L.R. : Edward Snowden n’étant pas un haut dirigeant de la NSA, ses informations sont intéressantes mais pas stratégiques) et qu’il y a beaucoup d’inconvénients ».

Autrement dit, la realpolitik fait qu'il n’y a aucune chance que la France accorde l’asile politique au « donneur d’alerte ». La question qui reste en suspens, malgré tout, est : aurait-elle moralement dû ?

Sources : Le Parisien, i>TELE

Et vous ?

La France devrait-elle envisager d’accorder l’asile à Edward Snowden ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Scriuiw
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 02/07/2013 à 17:09
Lool, on est pas au pays des Bisounours. Le mec trahit quand même son pays et il ne s'agit pas d'un pays bordélique dirigé par un dictateur qui ne respecte pas les bases de la dignité humaine. Evidemment qu'il devrait faire de la prison aux Etats-Unis. Il savait ce qu'il faisait et ce qu'il risque.

Parait-il que la prison de Guantanamo était mieux équipée que les hôtels Mercure
13  1 
Avatar de bombseb
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 02/07/2013 à 16:27
Il serais bien inconscient de venir se réfugier dans un pays de l'UE ou de l'OTAN
9  1 
Avatar de niarkyzator
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/07/2013 à 10:16
@olreak

Sauf que quand on voit comment est traités Bradley Manning, la "justice" de sont pays respecte autant les droits de l'homme que les pays qui se prennent des bombes made-in US.

Ensuite ton propos est paradoxal.
"Tout le monde le fait faut juste pas se faire chopper" n'implique pas que ça soit normal et qu'il faille laisser faire, sinon il n'y a pas de raison d'essayer de pas se faire chopper. Et aussi parce que c'est illégal, et que si j'ai bien lu ça viole pas mal d'accord entre les US et l'UE.

Laisser faire sans rien dire c'est la pire chose à faire, ce genre de pratique doit être le plus possible contrôlée, freinée, et contrée. Les américains sont pas des bisounours, je préfère que leur étau sur les couilles de l'europe soit le moin sérré possible.
9  0 
Avatar de kolodz
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/07/2013 à 15:45
La classe politique française ne peux pas s’offusque de ce qu'elle apprend, exigé des États-Unis des comptes. Et ne pas proposer l’asile politique à la personne qui les informes.

Cela prouve pour moi qu'une seule chose, que nos dirigeants ne respectent pas les principes de la République qu'ils sont sensés représenté.

Cordialement,
Patrick Kolodziejczyk.
8  0 
Avatar de ctxnop
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/07/2013 à 17:01
Pourquoi utiliser ce temps ? "Aurait-elle dû" implique que la France à déjà pris la décision de refuser. A moi que je n'ai loupé un épisode, aucune décision n'a été prise, pour l'instant la France dit qu'elle n'est même pas reçut de demande officielle.
Je doute aussi très beaucoup plein fortement que la France accepte la demande, mais pour autant, aussi longtemps que la décision n'a pas été prise, la formulation correcte est "Devrait-elle ..."
8  1 
Avatar de ManusDei
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/07/2013 à 17:02
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
La France devrait-elle envisager d’accorder l’asile à Edward Snowden ?
Oui, ne serait-ce que pour rappeller aux USA que la France est un pays souverain qui peut lui casser les miches si ils font n'importe quoi (et surtout si ils se font chopper).

En plus ça ferait peut-être gagner des points à Hollande, même si c'est que 1 ou 2, il en a bien besoin en ce moment.
8  1 
Avatar de Médinoc
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 03/07/2013 à 14:26
Citation Envoyé par drcd Voir le message
Le mec trahit quand même son pays
Faux. Il sert le peuple Américain et dénonce un gouvernement qui n'applique pas sa constitution.

C'est un patriote, non un traitre.
8  0 
Avatar de Kitzbuehl
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 02/07/2013 à 18:17
" Les sondages, c'est pour que les gens sachent ce qu'ils pensent. " Coluche

Pour avoir révélé l'ampleur de l'intrusion de l' Etat dans leur vie privée, la côte de popularité d' Edward Snowden est immense aux EUA.

Non seulement la population, mais aussi chez les géants de la hight-tech qui sont pieds et poings liés face au Patriot Act et FISA devant laisser "leurs" données à disposition de la NSA, mais aussi des 18 autres agences d'espionnage de l' Etat.

http://www.01net.com/editorial/59886...geants-du-web/

Seul Yahoo ( source NYT ) a tenté un recours devant le tribunal secret et a été débouté sans appel.

Ainsi une grande majorité supporte désormais Edward Snowden, y compris au sein de l' Armée, et lui conseille de fuir.

Donc offrir l' asile politique, 100% d'accord, encore faudra-t-il assurer sa protection de manière infaillible. Dans l'opinion, il serait affligeant de le voir disparaître inopinément.
6  0 
Avatar de Jarodd
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 02/07/2013 à 20:13
« à qui exactement allons-nous accorder l’asile politique si on ne l'accorde pas à Edward Snowden ? ».
La question est plutôt : où se situe la limite d'accord pour l'asile politique ? L'affaire Prism/Snowden est médiatisée, mais il y a des cas qui ne ne le sont pas et qui le mériteraient tout autant, voire plus. Devons-nous accorder ce droit selon le niveau de médiatisation ?

Citation Envoyé par bombseb Voir le message
Il serais bien inconscient de venir se réfugier dans un pays de l'UE ou de l'OTAN
+1. On n'est pas au niveau de la GB au niveau du léchage de pompes, mais je n'ai pas le souvenir récent qu'on ait tenu tête aux Stazunis. On ne défend pas trop nos intérêts comme Poutine ou les pays d'AmSud peuvent le faire.

Citation Envoyé par maxime chataigner Voir le message
Le droit d'asile en France n'est pas gérer par le gouvernement mais par l'OFPRA qui est indépendant donc il y a encore de l'espoir.
C'est un établissement public administratif, il a certes une autonomie de gestion, mais reszte sous tutelles de l'Etat. Sur des affaires médiatisées comme celle-ci, je doute qu'il y ait un excès de zèle.
5  1 
Avatar de LSMetag
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/07/2013 à 18:40
Citation Envoyé par Kitzbuehl Voir le message
" Les sondages, c'est pour que les gens sachent ce qu'ils pensent. " Coluche

Pour avoir révélé l'ampleur de l'intrusion de l' Etat dans leur vie privée, la côte de popularité d' Edward Snowden est immense aux EUA.

Non seulement la population, mais aussi chez les géants de la hight-tech qui sont pieds et poings liés face au Patriot Act et FISA devant laisser "leurs" données à disposition de la NSA, mais aussi des 18 autres agences d'espionnage de l' Etat.

http://www.01net.com/editorial/59886...geants-du-web/

Seul Yahoo ( source NYT ) a tenté un recours devant le tribunal secret et a été débouté sans appel.

Ainsi une grande majorité supporte désormais Edward Snowden, y compris au sein de l' Armée, et lui conseille de fuir.

Donc offrir l' asile politique, 100% d'accord, encore faudra-t-il assurer sa protection de manière infaillible. Dans l'opinion, il serait affligeant de le voir disparaître inopinément.
Je suis d'accord. Le cas est délicat pour les USA.
Mais je sens qu'ils vont s'en tirer avec une pirouette façon CIA du genre recruter un sosie de Edward Snowden (ou monter des fausses images/vidéos), réduire sa famille et ses proches au silence et annoncer via leurs chaînes d'infos (qui ont le droit de mentir) que Snowden a été gracié par le Président, qu'il est domicilié dans un pays ami (Guantanamo) et qu'ils arrêtent l'espionnage.

D'un point de vue moral, électoral et peut-être Européen, oui il serait bien d'accorder l'asile politique à Snowden.
D'un point de vie diplomatique c'est plus compliqué. Oui on aurait l'excuse du "1 point partout, la balle au centre, c'est vous qui avez commencé". Le problème c'est que le pays qui accueille se trouvera un peu comme une souris face à un dinosaure. Peut-être que si toute l'Europe s'y met...

En tout cas, on ne peut clairement pas laisser passer ça. Sinon, ça voudrait dire que les USA seraient déja maîtres du monde (un comble pour un continent ne datant que de 1492) et qu'ils auraient déja les droits de bafouer les constitutions et autres lois internationales. Ils ont agressé l'Europe, pourquoi serait-il infamant de les sanctionner (via les négociation en cours ou justement en ne leur remettant pas Snowden) ?
4  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web