« Le rejet des DRM risque de cloisonner le Web » pour le PDG du W3C
Qui trouve que la spécification EME est un juste compromis

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
L’intégration des DRM à HTML 5 fait l’objet d’une opposition de plusieurs acteurs du Web. Pour le Dr Jeff Jaffe, PDG du W3C, le rejet des DRM entraînera le risque de cloisonner une partie du Web.

L’un des principaux buts de HTML 5 est de permettre de "faire pratiquement tout sur le Web" sans avoir recours à des outils tiers comme les plugins.

Pour atteindre cet objectif, le W3C s’est lancé dans la définition d’une norme pour le support des DRM (Digital Right Management) dans HTML 5.

L’intégration d’un tel système de contrôle et de gestion numérique des droits d’auteurs dans HTML 5 ne s’aligne pas, cependant, avec l’éthique prônée pour les standards du « Web ouvert ».

Les travaux du W3C ont ainsi été vertement critiqués par des organismes de l’open source, parmi lesquels l’EFF (Electronic Frontier Foundation) et la FSF (Free Software Foundation), qui avaient lancé une pétition contre le projet qui avait recueilli près de 26 000 signatures.

Malgré tout, le W3C campe sur ses positions et a fait passer « Encrypted Media Extensions » (EME) au stade d’ébauche publique.

Pour Jaffe, il est dans l’intérêt de tous que les contenus protégés soient disponibles sur le Web et EME est un compromis qui rendra cela possible. « Nous n’allons pas normaliser les systèmes de DRM propriétaires, mais d’un autre côté, nous ne voulons pas qu’ils soient exclus du Web. Ce compromis est un ensemble ouvert d’API, offrant un cadre standard pour le Web ».

EME pour l’instant n’est qu’au stade de brouillon et ne fait pas encore l’objet d’une normalisation, rappelle Jaffe. « Nous n’avons pas encore normalisé EME. Tout ce que nous avons fait jusqu’à présent est d’accepter le fait qu’une protection de contenu est une exigence légitime et un cas d’utilisation valable dont la communauté du Web devrait se préoccuper ».

La position du W3C semble claire. Le support des DRM serait essentiel pour le Web et ses utilisateurs.

Source

Et vous ?

Que pensez-vous des propos du Dr Jeff Jaffe ? Êtes-vous d'accord avec son point de vu ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 01/07/2013 à 17:01
Il pose le débat uniquement sur terrain "DRM standardisés contre DRM non-standardisés", et évidemment, il en conclut qu'il vaut mieux des DRM standardisés.

Les utilisateurs, eux, rejettent le principe même des DRM.
Avatar de NevilClavain NevilClavain - Membre habitué https://www.developpez.com
le 01/07/2013 à 18:03
La position du W3C semble claire. Le support des DRM serait essentiel pour le Web et ses utilisateurs ?.
Il me semble que jusqu'ici le web et HTML s'en sont très bien passé des DRM, non ?
Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 01/07/2013 à 21:38
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Il pose le débat uniquement sur terrain "DRM standardisés contre DRM non-standardisés", et évidemment, il en conclut qu'il vaut mieux des DRM standardisés.
Même pas, vu que faire une norme de DRM ouverte est techniquement impossible. Le W3C se défausse sur des composants électroniques boite noire qui seront complètement fermés, ce qui est juste complètement opposé à l'universalité voulue du web.
Avatar de Nathanael Marchand Nathanael Marchand - Rédacteur https://www.developpez.com
le 02/07/2013 à 10:21
Citation Envoyé par NevilClavain Voir le message
Il me semble que jusqu'ici le web et HTML s'en sont très bien passé des DRM, non ?
Bah non, c'est bien pour ca que y'a encore des plugins dans les navigateurs.
Netflix étudie le passage à HTML5 mais reste bloqué tant qu'il n'y a pas de système de DRM. En attendant, ils utilisent Silverlight...
Avatar de NevilClavain NevilClavain - Membre habitué https://www.developpez.com
le 02/07/2013 à 11:21
Citation:
Bah non, c'est bien pour ca que y'a encore des plugins dans les navigateurs.
Netflix étudie le passage à HTML5 mais reste bloqué tant qu'il n'y a pas de système de DRM. En attendant, ils utilisent Silverlight...
heu... ma question/affirmation se limitait juste au futur système DRM pour HTML5 décrit dans l'article, pas des support déjà existant (plugins ou autre)

La position du W3C semble claire. Le support des DRM serait essentiel pour le Web et ses utilisateurs.
Avatar de thelvin thelvin - Modérateur https://www.developpez.com
le 02/07/2013 à 11:24
À ce niveau-là, c'est la même chose que dire que le web s'est très bien passé de <canvas>, <audio> et <video>.
D'une certaine manière c'est pas faux, d'autant plus qu'<audio> et <video> introduisent des problèmes de codecs.

Mais tout le monde en a aussi ras-le-bol des plug-ins poussifs qui plantent pour un rien, juste pour faire ça.
Avatar de lvr lvr - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 02/07/2013 à 13:35
Si d'un côté on a des éditeurs de data qui veulent publier avec des DRM et de l'autre des consommateurs prêts à utiliser des contenus avec DRM, en quoi la standardisation des DRM dans HTML5 pose-t-il un problème aux éditeurs publiant sans DRM ?
Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 02/07/2013 à 14:15
Elle pose problème aux utilisateurs qui vont se retrouver obligé d'installer sur leur machine au mieux des boites noires, au pire des troyens spécifiques pour pouvoir consulter certain contenus.

L’intérêt de la normalisation par le W3C, c'est que le contenu est consultable par tout ceux qui implémentent la norme.
Avatar de thelvin thelvin - Modérateur https://www.developpez.com
le 02/07/2013 à 14:35
Sauf que c'est déjà le cas, à travers Flash et Silverlight certes, mais qui, de mon expérience, peuvent très bien n'être que le terrain d'entrée des troyens en question. Boîtes noires, ils le sont déjà dans tous les cas.
Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 02/07/2013 à 15:28
Justement le but d'une norme c'est d'éviter les boites noires, pas de les institutionnaliser.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil