Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

UE : l'adoption des solutions libres devrait entraîner une réduction des coûts de plus d'un milliard d'euros
Pour le secteur public européen

Le , par Hinault Romaric

81PARTAGES

2  0 
L’Europe estime que l’ouverture des entreprises européennes aux solutions libres peut entraîner d’énormes réductions des coûts.

La commission européenne met en garde les institutions publiques sur les dangers de trop compter sur un fournisseur unique des solutions d'informations, en particulier ceux proposant des produits « fermés ».

L’organisation a publié un guide dont le but est d’aider les pouvoirs publics à adopter davantage les standards ouverts. Selon le guide, ce virage pourrait réduire les coûts de 1,1 milliard d’euros pour le secteur public, en s’opposant au « lock-in » (enfermement des solutions propriétaires).

Pour Bruxelles, le simple fait de lancer des appels d’offres au-delà des fournisseurs de solutions propriétaires peut attirer un nombre important de candidats et des meilleures offres. « Doubler le nombre de soumissionnaires réduit généralement le montant des contrats de 9,1 % », fait savoir le guide.


Neelie Kroes, vice-présidente de la commission européenne, croit fermement que l’orientation vers les solutions libres devrait « créer la concurrence, conduire à l’innovation et entrainer des économies d’argent ». Elle estime que ce guide « aidera les autorités à saisir toutes les opportunités d’innovation et d’efficacité ».

Les freins pour l’adoption des solutions open source pour plusieurs organismes résident dans le manque d’expertise pour décider quelles normes sont pertinentes, ou la crainte que les coûts initiaux des changements soient trop coûteux et pourraient conduire à des pertes de données. Pour Bruxelles, la planification à long terme pourrait aider à remplacer les « systèmes fermés » par des normes ouvertes, ce qui devrait compenser l’augmentation des coûts initiaux lors des remplacements des systèmes.

Par ailleurs, la commission européenne estime qu’une plus grande adoption des solutions libres rend plus facile l’échange des données entre les systèmes publics : « cette pratique facilite également la fourniture transfrontalière de services administratifs en ligne nécessaires aux personnes et aux entreprises qui souhaitent voyager, travailler, étudier ou faire des affaires dans l'Union européenne. »

Télécharger le guide de l'UE

Source : rapport de l'UE

Et vous ?

Que pensez-vous de ce rapport ?

Pensez-vous que les institutions publiques devraient se tourner vers les solutions libres ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de David_g
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 26/06/2013 à 15:54
Citation Envoyé par imikado Voir le message

2. Office
2.a Les faire passer sous openoffice/libreoffice va faire économiser le prix des licences office (à payer à chaque mise à jour de version...)
2.b Libre office/Open office n'ont pas changer d'interface depuis de nombreuses années: si vous saviez utiliser openoffice il y a cinq ans, il est est de même avec la version de cette année (économie de formation comme pour le passage à office 2010)
Cela leur demande aussi (pas pour la secrétaire basique certes et encore des fois elles ont des besoin supra poussé) à refaire toutes les macros Excel, vérifier que toutes les formules et possibilités utilisés sont faisable sous open office et que se passe t"il si ce n'est pas faisable ?

Exemple : avant la version 3 de mémoire, Open Calc n'avait pas de solveur.
si tu as des outils nécessitant ce solveur tu fais quoi lors de ta migration ?

A un moment, plutôt que juste dire par idéologie : l'open source c'est bien et le propriétaire c'est mal; s'apercevoir qu'il peut y avoir des cas extrêmement différent et que oui des fois, passer à l'open source sera bien d'autre fois cela ne le sera pas.

Perso j'apprécie les deux suivant les besoins.
7  0 
Avatar de zoom61
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 26/06/2013 à 13:36
Citation Envoyé par Philippe JOCHMANS Voir le message
Donc on crée du chomage en mettant sur la paille les petites boites qui vendent leurs logiciels, non ?

Est-ce que l'on pense à cela ?
Est-ce que le milliard d'euro économisé servira à leur trouver un nouvel emploi ?
Open source ne veut pas dire tout gratuit, mais pas de prix de licence.

Tu auras toujours le coût de la prestation

@+.
5  0 
Avatar de Nicam
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 26/06/2013 à 15:04
Parce que le libre est souvent assimilé au gratuit (ce qui est faux), et que des qu'il est question de moins dépenser, on a souvent tendance à penser "libre".
Il ne faut pas se leurrer, le progiciel gratuit n'existe pas. Ce qu'on économise en licence, on le crame on intégration, consultating, etc ...

Je repose donc la question d'Erwanlb !

Plus ca va, et moins je gobe le bisounours-land tel qu'on nous le présente un peu trop facilement.

Une première étape à passer pour réduire les coûts est de remettre sur la table de quoi modéliser correctement les systèmes d'informations. En évitant les systèmes redondant et/ou complètement autiste, on fera déjà un grand pas en avant...
5  0 
Avatar de TheGzD
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 26/06/2013 à 14:14
Ce qui est le plus marrant la-dedans c'est que l'UE arrive à la même conclusion que l’État français il y a quelques années.
Seul hic au tableau c'est qu'un grand nombre d'administrations françaises, qui était passées au tout libre à l'époque, ont déjà fait marche arrière face aux coût du libre qui explosent très rapidement en services d'intégration, maintenance, correctifs, ...
Dans les solutions dites propriétaires ces services qui sont majoritairement inclus dans le prix des licences, et réalisés avec plus d'efficacité vu que le suivi n'est pas assurée par un tiers non impliqué dans le développement du produit.

Et puis le libre c'est bien mais faudrait pas non plus croire que c'est la panacée : avez-vous vraiment envie qu'un certain nombre de services numériques publics, comme celui des impôts ou encore de la sécurité sociale, soit assurés par des logiciels dont les sources (et donc les failles) sont à la vue de tous sur la toile ?
Pourquoi devrait-il en être autrement pour des entreprises privés ?
Ces dernières peuvent-elles se permettre ce genre de failles de sécurité ?
Comme votre banque par exemple ? Les services de gestion de la circulation (feux tricolores, contrôles aériens, ...) ? Sérieusement ...
5  1 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 26/06/2013 à 14:44
Citation Envoyé par DotNET74 Voir le message
Les Allemands ont déjà tenté l'expérience du libre dans leur administration et au bout de deux ans ils ont abandonnés car cela leur coûtait plus ....

Ils sont fort ces politiciens ...
En novembre 2012, ils éconimisaient 11 millions d'euros

Citation Envoyé par TheGzD
Dans les solutions dites propriétaires ces services qui sont majoritairement inclus dans le prix des licences, et réalisés avec plus d'efficacité vu que le suivi n'est pas assurée par un tiers non impliqué dans le développement du produit.
Lorsque ma société est passé à office 2010 (avec le bandeau), non seulement ils ont payé la migration de licence, mais ils ont du en plus payer des formations aux employés pour utiliser la nouvelle interface déroutante

Citation Envoyé par TheGzD
Et puis le libre c'est bien mais faudrait pas non plus croire que c'est la panacée : avez-vous vraiment envie qu'un certain nombre de services numériques publics, comme celui des impôts ou encore de la sécurité sociale, soit assurés par des logiciels dont les sources (et donc les failles) sont à la vue de tous sur la toile ?
En quoi ce serait gênant que nos administrations troquent leur office 2010/2012 contre des openoffice/libreoffice ?

Le libre permet de faciliter l'échange de données: si mon administration utilise la dernière version d'office, dois-je demander à un prestataire, ou administration dans une autre région d'acheter elle aussi la dernière version d'office(voir office tout court) pour pouvoir lire/modifier les fichiers que je lui ai envoyé ?
Et le cas où ce prestataire/adminstration utiliserait GNU/linux ? pas d'office sous linux

Si demain, tous les pdfs disponibles aux téléchargements étaient remplacés par un nouveaux format pdfx qui nécessiterait un logiciel payant pour le consulter, qu'en diriez-vous ?
6  2 
Avatar de erwanlb
Inactif https://www.developpez.com
Le 26/06/2013 à 14:05
Citation Envoyé par CoZo Voir le message
Donc on crée du chomage en mettant sur la paille les petites boites qui vendent leurs logiciels, non ?

Faut arrêter ces trolls de suite.
Pour un "emploi" de vendeur perdu combien de développeur sont crées les logiciels libres ont un potentiel de développement bien plus grand que le proprio en terme de service et donc d'emploi. Merci de prendre un peu de recul et d'adopter une vision autre que celle des années 80 de l'économie du logiciel. Il est préférable de retribuer le travail plutôt que la rente.
Je ne parle même pas en terme de qualité de produit.

Ce qui est étonnant c'est de voir que la france à fait machine arrière récemment sous la pression de lobby comme le syntec alors que même l'europe déconseille le lockin pour des raisons stratégique évidente mais aussi de cout et de perspective de developpement.
Économiquement parlant et avec des chiffres et en évitant les discours de principe et la belle théorie sur le libre ou pas libre...on a quoi comme retours sur ce débat ?
3  0 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 26/06/2013 à 14:53
Citation Envoyé par zoom61 Voir le message
Open source ne veut pas dire tout gratuit, mais pas de prix de licence.

Tu auras toujours le coût de la prestation

@+.
L'argument de l'emploi tombe à l'eau dans le sens où autant pour libreoffice/openoffice, une société éditrice peut vendre une prestation de développement d'un plugin/fonctionnalité facilement, autant, il est difficile d'envisager la même chose pour un office 4

Autre exemple plus concret: Talend
Cette société utilise un logiciel libre: Eclipse sur lequel elle s'est appuyé pour développer sont ETL : Talend
Elle vie de la vente de services, support...

Ou encore mieux: Oracle
qui ne connait pas cette société qui engendre bien des bénéfices
Et pourtant: leur base de donnée est librement téléchargeable, ce qui est payant ce sont les mises à jour de sécurité et le support

Ou RedHat
qui dégageait un bénéfice net de 40,4 millions de dollars en vendant du services autour de sa version de GNU/linux redhat
Source: http://www.capital.fr/bourse/actuali...nsensus-852927
5  2 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/06/2013 à 16:39
Enfin bref : le cout de la licence est faible par rapport au cout total d'utilisation.

Donc ils se focalisent sur un détail, sans regarder le principal(l'adéquation de l'outil avec la tache à accomplir). Pouah.
4  1 
Avatar de Rayek
Modérateur https://www.developpez.com
Le 26/06/2013 à 17:52
Citation Envoyé par imikado Voir le message
Prenons un exemple d'un service administratif utilisant office + sites backoffice + outlook...

1. Le système d'exploitation
1.a Passer un service entier sous GNU/Linux (ubuntu/fedora/opensuse...) fait économiser à très court terme le prix de la licence windows
1.b On peut acheter des ordinateurs moins puissant (car l'OS est moins gourmand), voir recycler des anciens ordinateurs
Citation Envoyé par imikado Voir le message

2. Office
2.a Les faire passer sous openoffice/libreoffice va faire économiser le prix des licences office (à payer à chaque mise à jour de version...)
2.b Libre office/Open office n'ont pas changer d'interface depuis de nombreuses années: si vous saviez utiliser openoffice il y a cinq ans, il est est de même avec la version de cette année (économie de formation comme pour le passage à office 2010)

3. Outlook ...
3.a utilisation de thunderbird/evolution ou autre : économie à court terme d'outlook (qui est payant contrairement à outlook express)
3.b utilisation d'un serveur Zimbra à la place d'un serveur exchange
3.c du fait de la non utilisation d'un serveur exchange, pas besoin non plus d'un serveur windows hebergeant ce serveur exchange

4. Antivirus...
En société, il est nécéssaire d'avoir pour son parc windows des abonnements à un antivirus (mc cafee...) non nécessaire ici
Pensez à minima à installer l'antivirus clamAv sur les serveurs de messagerie
5. Redévelopper toutes les applications existante utiliser dans la fonction publique (et la je pense que le coût ne sera pas moindre car cela ne se limite pas qu'à la suite bureautique microsoft)
6. Former tout le service hotline à linux et à l'assistance des utilisateurs à linux(Pas comme si 90% de la population a l'habitude de windows)

Sinon tu crois vraiment que les anti virus ne seront pas nécessaire par ce que les gens sont sur linux ? Doux rêve quand même sachant qu'une bonne partie des problèmes se trouvent entre la chaise et le clavier.

Citation Envoyé par imikado Voir le message

Il ne faut pas négliger le "gaspillage de budget" récurrent consistant à dire "tu as besoin d'écrire des courriers ? de faire quelques calculs: on achète office complet"
La majorité du temps les employés ont largement de quoi faire avec la suite openoffice/libreoffice
Personnellement, dans ma société, on a tous office, mais à part certains postes particuliers, ont pourraient majoritairement migrer sur libreoffice
Désoler mais utilisant les deux, OpenOffice a encore pas mal de progrès à faire au niveau de l’ergonomie et des fonctionnalités.

Citation Envoyé par imikado Voir le message

Idem pour outlook (payant/exchange payant) : on a pas besoin d'une solution aussi coûteuse pour envoyer des mails et organiser des réunions
Tu n'en as pas besoin, mais que sais tu du fonctionnement des administrations.
Connais tu un service qui fait à la fois : Boite mail/ Gestion des calendriers/planning de toutes une équipe non payant ? (Dans un seul et même logiciel). Je n'ai pas le souvenir que Thunderbird permette cela.

Et je pense qu'on ne pense pas non plus à d'autres contraintes qui augmenteraient le coût de la migration.
3  0 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 26/06/2013 à 14:26
[TROLL ON]
Et elle a coûté combien cette étude ?
[\TROLL OFF]
2  0