PRISM : « la chasse est lancée » contre l'auteur des fuites
Nouvelles révélations sur la manière dont la NSA s'intéresse aux communications chiffrées

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Les révélations du Guardian continuent. A l’heure où Edward Snowden quittait Hong-Kong pour une destination sud-américaine – via Moscou – pour échapper à une extradition et à un procès pour espionnage aux États-Unis, deux nouveaux documents étaient publiés par le quotidien britannique.

Même s'il ne s'agit pas de leur sujet principal (qui concerne spécifiquement les Américains), on y apprend tout de même que la NSA s’intéresse particulièrement aux « communications chiffrées ou dont on peut croire raisonnablement qu’elles contiennent un sens secret ».

Dans ce cas de figure, que les auteurs du message soient américains ou non n’a plus d’importance. L’agence peut les intercepter.

Mieux, elle peut les garder au-delà des cinq ans « classiques » pour constituer « une base de données technique ».

En fait ces données peuvent être conservées sans aucune limitation, aussi longtemps qu’il le faut pour en casser le chiffrement.

Aux États-Unis, le scandale se concentre principalement sur le fait de savoir si la NSA a, ou non, utilisé ses pouvoirs pour espionner des citoyens américains. Les révélations du Guardian apportent ici un nouvel éclairage. La NSA n’a en effet pas le droit de collecter des données sur ses concitoyens. Sauf, dévoile le quotidien, s’il n’est pas possible d’établir clairement que la personne est américaine (ou sur le sol américain).

Là encore, l’usage de techniques d’anonymisation de style TOR donnerait donc paradoxalement plus de pouvoir à la NSA.

Autre point étrange, les données collectées « par inadvertance » (sic) peuvent être stockées cinq ans et non pas détruites comme on pourrait normalement le penser.


Edward Snowden

Ces nouvelles révélations s’inscrivent dans la continuité de celle sur le Projet PRISM, qui a mis à jour les possibilités techniques et légales qu’aurait la NSA d’intercepter toute donnée (mail, document, voix, etc.) qui transite par les services Cloud et les opérateur américains.

De leur côté, les fournisseurs de solutions hébergées du pays sont depuis montés au créneau pour défendre leurs offres et nier toute forme de collaboration – hors cadre légal classique - avec l’agence de renseignement.

Les autorités américaines, elles, ne cachent pas qu'elles entendent traquer l'auteur de ces fuites partout où il ira. « La chasse est lancée », a par exemple lancé Dianne Feinstein, la présidente de la commission du Renseignement du Sénat américain, ce dimanche sur CBS.

Même son de cloche du côté de Jen Psaki, porte-parole du Département d’État, pour qui « Edward Snowden ne doit plus être autorisé à voyager » avant de confirmer que le passeport de l'administrateur système a été révoqué.

Pour ses révélations sur PRISM, Edward Snowden risque trente ans de prison pour « espionnage, vol et utilisation illégale de biens gouvernementaux ». Julian Assange et la Fondation Wikileaks lui ont apporté leur soutien, y compris matériel et humain par le biais de conseillers et d'avocats.

Plusieurs pays (Venezuela, Equateur, Cuba, Islande) sont annoncés comme des exils possibles. Le porte-parole du Kremlin a pour sa part indiqué que Moscou - où se trouverait cette nuit Edward Snowden - ne s'interdisait pas de lui accorder l'asile.

Sources : The Guardian, Le Monde


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Guilp Guilp - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 24/06/2013 à 9:10
Une question : si les entreprises suspectées d'être impliquées dans le PRISM dénoncent cette implication, peuvent-elles être poursuites pour haute trahison envers les USA pour révélation d'information "secret-défense"?

(Auquel cas le fait qu'elles démentent tout en bloc n'aurait plus aucune valeur...)
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 24/06/2013 à 11:20
Les autorités américaines, elles, ne cachent pas qu'elles entendent traquer l'auteur de ces fuites partout où il ira. « La chasse est lancée », a par exemple lancé Dianne Feinstein, la présidente de la commission du Renseignement du Sénat américain, ce dimanche sur CBS.
Ridicule.

Vu la nature des informations, pour moi, il ne fait que son devoir de citoyen.
Selon ses déclarations, on voit que les agences américaines font de l'abus de pouvoir ainsi tout ceux qui poursuivent Edward Snowden sont complices de ces abus.

Personnellement, ce n'est pas Edward Snowden que je chasserais mais plutôt les auteurs de ces abus...

Sinon, vu la gravité des accusations est-ce que des pays, des organisations internationales ou autre sont en train de demander des comptes aux américains ?

Mais bon, les américains ne sont malheureusement pas les seuls à vouloir espionner leurs citoyens... C'est quand même fou d'avoir des politiciens si corrompus ou si naïf...
Avatar de nikau6 nikau6 - Membre averti https://www.developpez.com
le 24/06/2013 à 11:28
Ce qui se passe aujourd'hui amène à réfléchir à ce que pourrait être un gouvernement mondial, le nouvel ordre mondial dont nos politiques nous parlent constamment, on n'aurait plus d'endroit ou se cacher quand on est persécuté comme l'est ce jeune homme qui est obligé de demander de l'aide à la chine et à la Russie pour échapper à ceux dont il a dénoncé les mauvais agissements..Au fait, les méchants c'est qui..?
Avatar de bugsan bugsan - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 24/06/2013 à 11:43
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Au fait, les méchants c'est qui..?


Les méchants ce sont les hackers chinois, comme l'aime le rappeler l'ensemble des sites français d'actualité informatique depuis 5 ans ...
Avatar de nikau6 nikau6 - Membre averti https://www.developpez.com
le 24/06/2013 à 11:53
Citation Envoyé par bugsan Voir le message
Les méchants ce sont les hackers chinois, comme l'aime le rappeler l'ensemble des sites français d'actualité informatique depuis 5 ans ...
Ouais, il serait temps que nous autres, occidentaux, commencions à nous remettre en question et que nous commencions à nous poser des questions sur ce que sont en train de devenir nos pays.. Sommes nous toujours les bons...l'avons nous jamais été..?
Moi, personnellement je juge un pays, en bien ou en mal, en fonction de la quantité de souffrance dont il est responsable..Et selon ce point de vu, qui me semble relativement juste, le pire de tous, ce n'est ni la Russie, ni la Chine mais les États Unis et même l'OTAN en tant qu'organisation.
Depuis des décennies, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, ils ont des millions(je dis bien millions) de morts sur la conscience, enfin conscience, façon de parler, car je doute que ceux qui nous gouvernent en ai une... La seule différence entre eux et des véritables dictateurs, c'est que eux sont restreins par les constitutions de nos pays dans leurs actes( et d'ailleurs ça les fait chier..), mais ce sont les mêmes, supprimons les lois et ils nous montreront alors leurs vrais visages...
Les obsessions pour le pouvoir, l'argent, ce sont, comme pour toutes les obsessions, des pathologies... Ça n'est pas normal, même si on nous dis le contraire.., donc comment voulez vous que nous vivions dans un monde agréable pour tous si nous mettons en place des gens qui sont mentalement dérangés... Ça n'est pas possible..
Sarkosy proposait de repérer les jeune délinquants dés leur plus jeune age, et bien moi je propose de repérer dés leur plus jeune age les personnes comme lui, et tous les autres, à droite comme à gauche, ayants des pathologies dangereuses pour la société, obsessions de l'argent et du pouvoir notamment, et de les mettre de coté pour le plus grand bonheur de tous..
Avatar de LSMetag LSMetag - Membre expert https://www.developpez.com
le 24/06/2013 à 16:23
Le porte-parole du Kremlin a pour sa part indiqué que Moscou - où se trouverait cette nuit Edward Snowden - ne s'interdisait pas de lui accorder l'asile.
Ce pied de nez aux USA ^^'. Mais vu comme ces 2 états s'adorent, je sens qu'une guerre "souterraine" va avoir lieu, comme avec la Chine.

Pour moi, les USA ne valent pas mieux que la Chine. La Chine grandit principalement grâce à l'espionnage industriel, l'esclavage et la contrefaçon.

Mais les USA pratiquent largement autant l'espionnage, tout comme la Cyber Guerre, au mépris des lois internationales. En gros ils se prennent pour les maîtres du monde (suffit de voir tous les citoyens américains ne sachant rien de ce qui se passe à l'extérieur des USA, ni même situer un pays hors USA).
Ils bafouent les libertés individuelles allègrement.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre émérite https://www.developpez.com
le 24/06/2013 à 17:00
Les américains ne sont pas les seuls à espionner mais se sont les 1er à se faire avoir en beauté, la main dans le sac

Bien entendu, c'est pour le bien de l'humanité et les moutons croiront les paroles du loup

Elle est belle cette phrase

Et dans 100 ans, les loups seront canonisés "Saint loups", mouai...
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 25/06/2013 à 13:35
PRISM : la NSA met sur pied de nouveaux systèmes de sécurité informatique
pour surveiller les administrateurs système

Mise à jour du 25/06/2013

Pour éviter de nouvelles fuites à l'instar de la révélation du projet PRISM, le Général Keith B. Alexander, Directeur de la NSA, a annoncé la mise en place de nouvelles procédures de sécurité informatique.

« Nous mettons en place des actions qui nous donneront la capacité de surveiller nos administrateurs systèmes, ce qu'ils font, ce qu'ils prennent » explique le Général à la chaîne ABC précisant par la suite qu'ils avaient changé les mots de passe.

Par exemple, une « two-man rule » a été mise sur pied pour limiter la capacité pour chacun des 1 000 administrateurs systèmes d'avoir des accès non autorisés sur l'ensemble du système. S'inspirant de l'identification à double facteurs, cette règle nécessitera l'aval d'un employé de la NSA pour avoir accès a une information jugée sensible. La NSA voudrait ainsi tout faire pour renforcer l'accès à ses données et compte aussi sur le soutien de ses employés.


Précisons qu'Edward Snowden, l'homme par qui le scandale est arrivé, n'était pas un analyste à la solde de la NSA mais un administrateur système employé par l'entreprise privée Booz Allen Hamilton. À ce titre, il disposait d'un accès aux bases de données de la NSA, confie-t-il au quotidien britannique The Guardian.

Cette affaire prend désormais de gigantesques proportions. Le jeune homme qui s'est d'abord retrouvé à Honk Kong a mis du sable dans les relations diplomatiques entre Washington et Pékin parce que la Chine s'est refusée à l'interpeller. Désormais les États-Unis haussent le ton contre la Russie où Snowden se trouve actuellement.

Le secrétaire d'État américain John Kerry a menacé lundi la Chine et la Russie de conséquences sur leurs relations avec Washington en jugeant « très décevant » le fait que l'ancien consultant de la CIA ait pu voyager de Hong Kong vers Moscou.

Selon des analystes, il est probable que les Russes interroge Snowden, curieux d’en apprendre le plus possible sur ce qu’il savait à propos de l’espionnage électronique américain contre Moscou.

Source : NYT

Et vous ?

Au vu de la tournure des évènements, que pensez-vous des révélations de Snowden ? A-t-il fait le bon choix ?
Avatar de chiv chiv - Rédacteur https://www.developpez.com
le 25/06/2013 à 14:31
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Au vu de la tournure des évènements, que pensez-vous des révélations de Snowden ? A-t-il fait le bon choix ?
Oui. Un choix extrêmement courageux qui plus est. Si seulement les Manning et Snowden pouvaient faire des émules.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 25/06/2013 à 15:36
Notre époque a besoin de héros. Bradley Manning et Edward Snowden en sont. Espérons qu'un jour leur bravoure désintéressée soit reconnue.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil