Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les développeurs ne savent pas faire le marketing de leurs applications
Selon une étude

Le , par Cedric Chevalier

22PARTAGES

4  1 
Quel développeur ne rêve pas de tirer un maximum de revenu d'une application qu'il a créée ? Cependant, en pratique très peu connaissent réellement la voie qui conduit au succès.

App promo, une firme spécialisée dans les services de marketing et les stratégies de marché pour les applications, vient de publier un sondage réalisé auprès de 365 développeurs d'applications mobiles.

Les grandes lignes du sondage permettent de réaliser que lorsqu'il s'agit de générer des revenus à partir de leurs applications, les développeurs ne savent à quel saint se vouer. 29 % avouent ne pas faire le marketing pour leurs applications. Et pour ceux qui y ont recours, 12 % affirment avoir fait campagne pendant une période d'un mois seulement.

La plupart des développeurs n'utilisent également pas la publicité pour accroître la visibilité de leurs applications. 54 % des participants au sondage n'utilisent aucune forme de publicité pour faire connaître leurs applications. 20 % par contre font des annonces sur leurs propres produits ou alors sur ceux d'autres développeurs.

Presque le tiers des développeurs ne tirent pas avantage des réseaux sociaux pour faire le marketing de leurs applications. Pour le reste qui le font, Facebook est le réseau social par excellence. 67 % des développeurs y ont recours. 59 % utilisent Twitter à cette fin, 26 % Google+.

La plateforme mobile a aussi un impact sur la génération de revenus par l'application. De ce côté, le rapport révèle que le développement pour iOS est nettement plus rentable que le développement pour Android de Google. 55 % des développeurs d'iOS réussissent à tirer jusqu'à 5 000 dollars de leurs applications contre 64 % sur Android qui gagnent 1 000 dollars.

Par ailleurs, l'une des attitudes importantes pour un développeur d'application c'est la persévérance comme le souligne le rapport d'App promo. Plus l'application mettra du temps sur le marché, plus les chances d'en tirer quelque chose de consistant grandissent. Le rapport démontre que jusqu'à 500 000 dollars peuvent être générés par une application ayant au moins 3 ans d'âge sur le marché.

Source : rapport PDF de l'article

Et vous ?

Êtes-vous d’accord avec le rapport ?

Comment procédez-vous pour faire connaitre votre application ?

Selon vous, quelles autres causes peuvent justifier les difficultés rencontrées par les développeurs pour tirer un revenu de leurs applications ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de grim7reaper
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 21/06/2013 à 18:10
À quand un article « Les commerciaux ne savent pas développez les applications qu’ils vendent » ?
Le marketing, comme le développement, c’est un métier à part entière il me semble, donc je ne vois pas ce qu’il y a de surprenant à ce que la plupart des développeurs ne soit pas des vendeurs de rêves talentueux.
10  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 21/06/2013 à 16:53
Je pense que le marketing est loin d'être indispensable. Si une application à de l’intérêt, quelle est bien pensée et bien réalisée, le bouche à oreille s'occupera du reste (ex: shazam connu pour ma part avec le bouche à oreille).
Après c'est clair que la plupart des développeurs (pas tous évidement) ne savent pas communiquer ou vendre ce qu'il font. Donc allez leurs demander de faire du marketing...
4  0 
Avatar de bonnotguillaume
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 21/06/2013 à 16:39
Il faudrait penser à nuancer le titre ainsi que le contenu de cet article, et mentionner voir mettre en avant que cette "étude" n'est qu'un outil marketing de la boîte que le distribue.

Bref, vous prenez cette "pub" et en faites une vérité : "Les développeurs ne savent pas faire le marketing de leurs applications"

La plaquette nous montre des chiffres et en déduit que pour avoir un bon retour sur investissement il faut investir plus de 1000 dollars par mois en marketing.

Merci pour les chiffres, mais pour l'analyse, on repassera...
3  1 
Avatar de Rockz
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 27/09/2014 à 18:53
Laissez-les : A/ creve*, B/ retourner en cours d'éducation civique et morale, C/ retourner à l'école pour apprendre un vrai métier honnête et utile, D/ (variante de la réponse A) partir à la guerre les premiers, puisque ce sont des truffes ('coûte cher ça) déguisées en bourgeois

Pour la bonne raison que :
  • Historiquement, un commercial a toujours gagné plus que ses collègues à la production, dans l'économie des biens matériels. En effet, tu as beau souffler de la gueule pour concevoir ou construire des appareils électroménagers, tu n'as pas assez d'argent pour acheter l'usine, ni même assez de temps pour livrer tes clients. Le commercial est ici indispensable
  • Le commercial doit connaitre son produit (qualification bien maigre en comparaison des langages, frameworks et autres que l'on doit apprendre "toute notre vie" et ce sont ensuite ses aptitudes relationnelles qui jouent pour persuader/enfiler le client. Outre la nature discutable de ce socle de confiance entre le producteur et le client et le côté peu attrayant d'individus d'une telle moralité, on remarque que son salaire est très bas (preuve du peu de qualification requise) mais que sa rémunération peut être plus que normale (NDLR : bien au-dessus de la tienne, producteur) selon son effort. Pourquoi "plus que normale" ? 1/ Parce que le patron préfère que tu lui en veuilles à lui plutôt qu'au grand chef : diviser pour mieux régner, le commercial sert de bouclier; 2/ Parce que son manque d'éthique en fait un atout de choc du grand chef, pour repérer les producteurs honnêtes ayant encore un slip et un sens critique : les emmerdeurs quoi
  • Sous cet angle, internet est une chance pour se passer d'eux : nous savons produire/réaliser des applis et on n'a pas besoin de leurs mercos et autres beauferies pour promouvoir et vendre "notre" production immatérielle. Leur argument ? Nous faire passer pour de gentils ados attardés (NDLR : "geeks", nous tendre le paquet de couches en disant "Oulah, il est fou-fou ce chien. Viens, papa est là, il réfléchit et comprend bien le terrain, il va te guider, mon p'tit génie". lol, mangez en si vous voulez, c'est une arnaque et c'est marqué en gros pourtant
  • Non des moindres, le commercial, qui devrait se trouver entre l'employeur et le client (pour promouvoir et écouler le produit), se trouve aussi, manque de moralité oblige, entre toi et l'employeur (NDLR : SSII, flexibilité, vendeurs de viande : ça te revient ?). Il participe humblement, à son niveau, sans être responsable (sors un autre tube de vaseline, on va pas tarder à être à sec), à la détérioration de tes conditions de travail, à ta précarité, en bon égoïste de base qu'il est. L'informatique (pas le "numérique" hein, rangez vos merde* svp) passe du rang de passion à celui de calvaire, dès qu'elle rencontre le commerce


"Ai-je besoin de ces gens-là ? Est-ce que j'en veux pour les enfants à venir ?"
http://twitvid.com/HVD63

Repenses-y quand tu verras ton ami du métier du conseil de la mercatique, Laurent De Lahousse De Lacouette, arborer un large "smiiiile" consensuel en quittant le boulot à 17h, après avoir réunionné gaiement pendant 3h avec ses semblables sur le "green marketing Care2People4ThePlanetButSurtout4TheMoney" alors que l'entreprise édite un logiciel qui n'a rien à voir avec ça, lorsque tu te taperas une refonte complète de l'IHM parce que le commercial a brodé autour d'un besoin qu'il n'avait finalement pas creusé auprès du client, lorsque le changement de couleur d'un bouton sera l'enjeu de sa journée alors que ce ne sera que 0,1% de la tienne, lorsque tu te taperas une mise en prod' jusqu'à pas d'heure, sponsorisée par ton forfait-jours SYNTEC en illimité, lorsque tu verras d'ex-jeunes (l'ont-ils un jour été ?) de 20 ans déjà pourris suivre la même voie docilement à l'occasion d'un stage. Tiens, tant que le sac est ouvert : ramène l'ergonome.

New! @@@ Astuce Patron @@@ : Un commercial en moins, c'est du budget en plus pour le maintien de compétences et la formation continue des dévs.
2  0 
Avatar de alassanediakite
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/06/2013 à 20:30
Salut
Quand il n'y a pas d'étude on s'en plaint! Quand il y en a on le critique!
Mais cela peut se comprendre: c'est pas parce qu'on a faim qu'il faut boire du lait périme!
Je trouve qu'on peut relever quelques points intéressants tout en ignorant les chiffres.
  • les réseaux sociaux peuvent être avantageux (ex: un vidéo sur you-tube)
  • il faut imaginer un quelconque moyen de publicité: dépliant, livret, tee-short...

Un jeune gestionnaire ma fait comprendre un point: le double langage Par exemple, les employés doivent comprendre que le produit facilite le travail mais n'est pas à but de surveillance; l'employeur doit comprendre qu'il pourra facilement maitriser ses données.
A vos contribution
1  0 
Avatar de sbeex
Membre actif https://www.developpez.com
Le 22/06/2013 à 11:39
Etude provenant d'une entreprise ou non les chiffres me paraissent plausibles.

Un développeur qui fait son application tout seul est certainement doué dans le développement mais il a par incidence certainement moins de notions en marketing (pas systématiquement mais c'est loyal de penser ça on ne peut pas avoir toutes les compétences du monde...)

il peut effectivement se dire => si mon application est bien elle se vendra ... ce qui est une énorme erreur dans le sens ou c'est une énorme perte de potentiel de vente. Alors oui si c'est pour s'acheter des chips qu'il vend son appli ce raisonnement va bien. Ou peut-être que par chance il fera comme Notch avec minecraft mais c'est des cas isolés.

Avec une campagne de publicité faite intelligemment c'est pas des chips qu'il pourrait s'acheter mais certainement un nouvel ordinateur, une semaine de vacances etc.

Ce genre de réaction c'est souvent du à un réel manque de connaissance on se dit que ca va aller et on attend.

Un principe fondamental de l'économie c'est que pour gagner il faut investir. Si Apple ne faisait pas de marketing et s'était dit l'iPad c'est bien ca marchera. ben... peut-être qu'à l'heure actuelle la moitié de la planète ne saurait même pas ce que c'est qu'une tablette ... et pourtant c'est quelque chose qui plait.

Donc OUI beaucoup de dev dont moi avant ne savent pas vendre leur produit parce qu'ils négligent la promotion en se disant que leur appli est parfaite. On oublie trop souvent que faire du beau code avec les bonne pratiques et tout -> l'utilisateur final il s'en fou !

Voila le mot de la fin ^^
1  0 
Avatar de martopioche
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 22/06/2013 à 20:32
Citation Envoyé par sbeex Voir le message
Etude provenant d'une entreprise ou non les chiffres me paraissent plausibles.

Un développeur qui fait son application tout seul est certainement doué dans le développement mais il a par incidence certainement moins de notions en marketing (pas systématiquement mais c'est loyal de penser ça on ne peut pas avoir toutes les compétences du monde...)

il peut effectivement se dire => si mon application est bien elle se vendra ... ce qui est une énorme erreur dans le sens ou c'est une énorme perte de potentiel de vente. Alors oui si c'est pour s'acheter des chips qu'il vend son appli ce raisonnement va bien. Ou peut-être que par chance il fera comme Notch avec minecraft mais c'est des cas isolés.

Avec une campagne de publicité faite intelligemment c'est pas des chips qu'il pourrait s'acheter mais certainement un nouvel ordinateur, une semaine de vacances etc.

Ce genre de réaction c'est souvent du à un réel manque de connaissance on se dit que ca va aller et on attend.

Un principe fondamental de l'économie c'est que pour gagner il faut investir. Si Apple ne faisait pas de marketing et s'était dit l'iPad c'est bien ca marchera. ben... peut-être qu'à l'heure actuelle la moitié de la planète ne saurait même pas ce que c'est qu'une tablette ... et pourtant c'est quelque chose qui plait.

Donc OUI beaucoup de dev dont moi avant ne savent pas vendre leur produit parce qu'ils négligent la promotion en se disant que leur appli est parfaite. On oublie trop souvent que faire du beau code avec les bonne pratiques et tout -> l'utilisateur final il s'en fou !

Voila le mot de la fin ^^
J'irai même un cran au dessus. Le chant des sirènes des places de marché est que le développeur qui a une super idée et est rempli de talent peut se passer du Marketing ou du chef de projet. Sauf que dans la réalité, le développeur se retrouve à devoir porter toutes ces casquettes. La meilleur app ne rapportera rien si elle n'est pas connue. De plus, le "marketing" ne se limite pas à de la pub mais aussi calibrer l'offre par rapport aux attentes de l'utilisateur et leur usage. Repenser l'usage ? Ouch, on touche l'égo du dev...

Certes l'étude ici émane d'une entreprise publicitaire, mais "publicité" ne se limite pas à des bannières. Un exemple intéressant est l'intervention de Joaquim Vergès (Falcon Pro) au PAUG où justement il explique que son succès est aussi dût à la com' qu'il en a fait. Toutes les interventions de Guy Kawasaki sont aussi très enrichissantes.
1  0 
Avatar de chiv
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 24/06/2013 à 18:59
Citation Envoyé par martopioche Voir le message

l'un des aspects du marketing c'est d'être à l'écoute et à la satisfaction des besoins du consommateur
T'arrives à dire cette phrase à haute voix sans rigoler ?
1  0 
Avatar de free-tibet
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/06/2013 à 9:43
Il y a aussi des personnes comme moi qui postent des applications sans but financier ni faire du marketing. Mon objectif étant seulement d'apprendre le développement Android.
1  0 
Avatar de Rockz
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 27/01/2015 à 16:44
Citation Envoyé par martopioche  Voir le message
Si on regarde les opinions des développeurs à propos des Marketeux, c'est des gens qui les font ch..er sur le produit et qui de toutes manières n'y comprennent rien et l'idéal serait de ne pas en avoir

Petite correction syntaxique : si développeurs, alors Mmarketeux. Hormis cela, c'est finement observé.

Citation Envoyé par martopioche  Voir le message
Mais d'un autre coté, le dev lui devrait être consulté pour le marketing ? Pour dire quoi ?

C'est bien de passer aux aveux, "enfin" ! A l'embauche : "Les trois piliers du succès, ce sont les 3P (prononcer "truie-pie", c'est une sorte de loup-garou auvergnat ou un truc consanguin comme ça) : Product, Place, Promotion". 2 semaines plus tard, force est de constater que c'est en réalité "Prout-Prout-Pr...fiiiizz...plouf. Bonne soirée !"

Citation Envoyé par martopioche  Voir le message
Son opinion sur le choix fonctionnel ?

Tout à fait. Pourquoi faire x itérations avec la mercatique pour creuser le besoin, remonter les contraintes au client ou l'incidence sur la facture, rediscuter avec la mercatique, trois fontaines à eau plus tard, retourner vers le client, etc., tout cela durant des réunions interminables arrosées à la Badoit ? Autant laisser le producteur discuter directement avec le consommateur : "Hello Weed!" quelque part.

En tant que développeur, quand on conçoit une application, crois bien qu'on est le premier à connaître le détail fonctionnel du "produit", et bien plus, pour la bonne raison qu'on le crée.

Le dév a la compétence d'être consulté fonctionnellement. L'homme de mercatique n'a pas celle d'être consulté en ingénierie (architecture, conception, industrialisation logicielle) ni même en technique (développement, cœur de métier pointu). Le reste c'est de la parlotte

Citation Envoyé par martopioche  Voir le message
Une vrai bonne équipe (c'est super méga rare) : le market exige, le chef de projet tempère, le dev exécute...

Une vraie bonne équipe soudée ou une vraie bonne équipe de soudeurs ? "Le dev exécute...", oui mais qui ? Autant de questions sans réponses. Tu crois vraiment détenir suffisamment de compétence et/ou de savoir dans l'histoire, de sorte que tes collègues subordonnés n'auraient qu'à "exécuter" en toute quiétude tes demandes fonctionnelles, pour peu qu'elles soient fermes, détaillées et explicites ? C'est à se pisser dessus. Si tu veux "exiger", activité productive s'il en est, pourquoi ne pas monter ta Tarte-up et toi aussi passer ton annonce pour trouver un "dév Rock Star passionné" ? Quand on veut tirer profit d'une application sans savoir l'écrire et sans avoir les fonds pour la faire écrire, on ne peut rien exiger, rien, nada, peanuts, peau de zob, mercatique; et jouer le Jacky dans une BM en klaxonnant le petit concurrent copain de devant sitôt le feu passé au vert n'y change rien, nada, peanuts, peau de zob, mercatique

Petite blague conclusive : Quelle est la différence entre un homme de merc(hi)atique et un chien ? Le chien sait trouver une niche. Pour les points communs, y'a de quoi remplir des bouquins et c'est pas franchement marrant.

Pour le devenir de la profession et de vos enfants, merci à la censure de ne pas sévir : Nous sommes char[i]
1  0