Microsoft a bien pensé à racheter Nokia
D'après le Wall Street Journal, il pourrait y repenser rapidement

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Les rumeurs s’avéraient être bonnes. Microsoft envisageait bien de racheter Nokia, son partenaire principal dans la téléphonie mobile. C’est en tout cas ce qu’affirme une source du Wall Street Journal.

Les PDG des deux entreprises se seraient rencontrés pour évoquer cette possibilité ce mois-ci, sans aboutir à un accord. Le projet aurait depuis été abandonné. Mais pour combien de temps ?

L’intérêt de Microsoft semble clair stratégiquement. Nokia produit 80 % des Windows Phone. Soit une part de marché pour Nokia d’environ 2,5 %.

Trop peu pour certains analystes qui soulignent que la valorisation boursière du Finlandais est passée de 45 milliards de dollars à 15 milliards en moins de trois ans (pour la petite histoire elle dépassait les 200 milliards de dollars en 2000). De quoi placer Nokia dans la position de cible potentielle pour un rachat.

Microsoft n’est d’ailleurs pas le seul à manifester son intérêt. Le directeur de la branche grand public du Chinois Huawei a ouvertement indiqué en début de semaine au Financial Times qu’il regardait Nokia de près, tout en ne cachant pas une certaine tiédeur envers Windows Phone qu’il qualifie de « plateforme faible ».

Un rachat n’aurait donc pas visé l’acquisition d’un savoir-faire autour de l’OS de Microsoft mais plutôt les compétences dans la construction de téléphones dont la qualité du hardware est reconnue et les brevets. Deux points qui aideraient Huawei à accomplir son projet de ne plus faire de « features phones » d’entrée de gamme mais de lancer des téléphones à beaucoup plus forte valeur ajoutée.

Une autre hypothèse a été émise par les marchés : Huwaei pourrait tenter de priver Microsoft de son allié pour enrayer une future montée en puissance de l’éditeur dans les mobiles.

Quoiqu’il en soit, l’intérêt pour un rachat a été immédiatement démenti par le vice-président des affaires externes de Huawei.

Mais même avec ce démenti, le désormais numéro 3 mondial des constructeurs de smartphones – derrière Apple et Samsung - a mis une énorme pression sur les épaules Microsoft.

Microsoft a en effet bien conscience qu’avec un rachat de Nokia par un concurrent, sa stratégie dans les mobiles serait très fortement remise en question. Et que si ce n’est pas Huawei aujourd’hui, ce pourrait bien être un autre demain.

Sources : Wall Street Journal, Financial Times, démenti à Reuters

Et vous ?

Microsoft doit-il racheter Nokia pour sécuriser sa stratégie dans les smartphones ? Ou n'en a-t-il pas besoin ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de powermanga powermanga - Inactif https://www.developpez.com
le 21/06/2013 à 16:39
Pas même Microsoft a foi en l'avenir de Nokia !

Depuis que Stephen Elop , le PDG de Nokia, a déclaré que toutes les plate-formes existantes étaient mortes avant même que la nouvelle plate-forme soit prête, Nokia est entrée dans une spirale du déclin importante.

Nokia n' a vendu, au total et à ce jour, que 19,9 millions de téléphone Lumia Windows Phone 7 et Windows Phone 8. C'est tout. Au troisième trimestre 2011, Nokia avait vendu près de 20 millions d'appareils Symbian. En d'autres termes, Nokia a produit plus de téléphones Symbian par trimestre en 2011 qu'elle n'a vendu de téléphone Lumia à ce jour !

En résumé pour Microsoft, Nokia est un peu une cause perdue ! Et avec l'échec de Nokia, nous avons l'échec de Windows Phone !
Offres d'emploi IT
Ingénieur analyste programmeur (H/F)
Safran - Auvergne - Montluçon (03100)
Architecte systèmes études & scientifiques H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil