Twitter lance sa nouvelle API v1.1
éliminant au passage les applications TweetDeck sur iOS, Android et Adobe AIR

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Twitter a officiellement annoncé le passage à la version 1.1 de son API, signant ainsi la fin des applications TweetDeck sur Android et iOS ainsi qu'Adobe AIR. Désormais TweetDeck repose principalement sur un client web accessible depuis le navigateur d'un ordinateur.

Ce n'est pas une grande surprise puisqu'il y a plus de six mois la société avait déjà annoncé la venue de sa nouvelle version d'interface de programmation. Bien qu'elle soit plus restrictive, la plupart des clients tiers ont migré vers cette nouvelle API.

« À partir des chiffres et des tests à l'aveugle, nous constatons que la grande majorité des applications a déjà effectué la transition vers la version 1.1 de l'API. Si vous n'avez toujours pas mis à jour votre application et voulez que les gens puissent continuer à l'utiliser, il n'est pas trop tard » explique Taylor Singletary sur le blog dédié aux développeurs.

Pourtant des éditeurs tiers comme DestroyTwitter ou Silverbird se sont refusés à l'adopter à cause de certaines restrictions qui l'accompagnent. Par exemple, les clients tiers sont limités à 100 000 utilisateurs sauf si approbation préalable de Twitter.

D'ailleurs certains développeurs comme Falcon Pro pour Android manifestent déjà leur mécontentement.

Sources : blog Twitter, Twitter Falcon Pro

Et vous ?

Avez-vous déjà utilisé des clients tiers Twitter ? Que pensez-vous de ces nouvelles mesures prises par l'entreprise ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de ProgVal ProgVal - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 13/06/2013 à 16:58
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
Bien qu'elle soit plus restrictive, la plupart des clients tiers ont migré vers cette nouvelle API.

En même temps, pas trop le choix pour que c'était migrer ou ne plus avoir accès à Twitter

Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
Pourtant des éditeurs tiers comme DestroyTwitter ou Silverbird se sont refusés à l'adopter à cause de certaines restrictions qui l'accompagnent. Par exemple, les clients tiers sont limités à 100 000 utilisateurs sauf si approbation préalable de Twitter.

Ou encore la suppression de certaines fonctionnalités, comme par exemple afficher l'ensemble des tweets d'une conversation ; ce qui n'est donc accessible qu'à partir de l'interface web et des applications officielles.

Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
Que pensez-vous de ces nouvelles mesures prises par l'entreprise ?

Je me sens personnellement assez peu concerné par la limitation à 100 000 utilisateurs.

Ce que je trouve le plus embêtant est en fait l'abaissement de la limitation d'appels à l'API par minute, ce qui rend le développement/débogage très contraignant.
Et c'est d'autant plus vrai que depuis la version 1.1, on ne peut plus accéder anonymement à l'API, même en lecture seule de contenu public.
C'est pour moi un non-sens puisque c'est possible de le faire en extrayant les données des pages web de Twitter (ce qui est bien évidemment interdit).

Mais bon, Twitter a déjà déclaré la guerre aux clients tiers...
Avatar de camus3 camus3 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 13/06/2013 à 18:33
ainsi qu'Adobe AIR.

comprend pas , ça veut dire qu'on ne peut créer de client natif Twitter ? parce que c'est que fait en gros Adobe AIR ( qui n'est pas une app , mais un runtime comme jre ).

Maintenant que twitter soit relativement fermé c'est leur problème , ça peut laisser de la place à un concurrent un peu plus ouvert. Mais c'est aussi le prix de ce genre de service qui se base sur une API propriétaire et "refuse" de partager ces données(ou limite sévèrement).

Avec RSS par exemple pas de problèmes , je diffuse un flux et je m'abonne à d'autres flux. Pas de barrières. D'ailleurs il serait facile de créer un twitter basé uniquement sur des protocoles et apis ouvertes comme RSS. Mais personne n'y a pensé.
Avatar de ProgVal ProgVal - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 13/06/2013 à 18:37
Citation Envoyé par camus3  Voir le message
comprend pas , ça veut dire qu'on ne peut créer de client natif tweeter ? parce que c'est que fait en gros Adobe AIR ( qui n'est pas une app , mais un runtime comme jre ).

Je pense que le message original parlait d'une version de TweetDeck qui tourne sur Adobe AIR.

EDIT : effectivement, une telle version existe : http://allthingsd.com/20130304/why-t...e-and-android/
Avatar de camus3 camus3 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 13/06/2013 à 18:38
@ProgVal Ah, ok merci!
Avatar de ProgVal ProgVal - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 13/06/2013 à 18:43
Et pour répondre à la suite de ton message (que tu as édité a posteriori, méchant ! ) :

Citation Envoyé par camus3  Voir le message
D'ailleurs il serait facile de créer un twitter basé uniquement sur des protocoles et apis ouvertes comme RSS. Mais personne n'y a pensé.

Sisi : http://vocamus.net/dave/?p=1494
Avatar de alex_vino alex_vino - Membre émérite https://www.developpez.com
le 13/06/2013 à 18:57
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
À partir des chiffres et des tests à l'aveugle, nous constatons que la grande majorité des applications a déjà effectué la transition vers la version 1.1 de l'API. Si vous n'avez toujours pas mis à jour votre application et voulez que les gens puissent continuer à l'utiliser, il n'est pas trop tard...

Pourtant des éditeurs tiers comme DestroyTwitter ou Silverbird se sont refusés à l'adopter...

Pour l'article ce passage de 1.0 a 1.1 semble facultatif mais ce n'est malheuresement pas le cas.
D'ailleurs je suis depuis 1 semaine a fixer tous les problemes de l'API 1.1.
C'est davantage plus problématique lorsque l'on utilisait des librairies qui ne sont plus maintenus ou toujours pas compatibles
Offres d'emploi IT
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil