Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

PRISM : Éclairages et démenti officiel de Google, Facebook et Yahoo
La source de la fuite des documents classés secrets révélée au grand jour

Le , par Stéphane le calme

233PARTAGES

5  0 
Mise à jour du 11/06/2013

Il y a quelques jours, des fuites de documents en provenance du FBI et de la NSA faisaient mention de PRISM, un programme secret du gouvernement américain qui donnerait un libre accès aux données utilisateurs de Google, Facebook ou encore Yahoo pour ne citer que ceux-là.

La publication desdits documents a provoqué l'indignation de ces colosses de l'IT.

Google a été le premier à réagir à ces « révélations » par l'entremise de Larry Page, PDG de l'entreprise, ainsi que David Drummond, directeur juridique de la compagnie. Google n'a « participé à aucun programme secret du gouvernement américain ou de tout autre gouvernement, qui donnerait un accès à [ses] serveurs » précise Larry Page.

Marc Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook, pour sa part qualifie d'« outrageuses » les publications des médias en relation avec PRISM. « Nous n'avions même pas entendu parlé de PRISM avant hier (référence au jour de la publication médias du projet) » explique-t-il après avoir précisé que Facebook ne permettrait en aucun cas un accès direct à ses serveurs au gouvernement, fut-il américain ou étranger.

Yahoo assure qu'il ne fournit pas au gouvernement « un accès direct à nos serveurs, systèmes ou réseaux ».

Désormais le voile a été levé sur la source de ces informations. Il s'agit d’Edward Snowden, un employé ayant travaillé pour un prestataire technique à la NSA. Il affirme avoir délivré ces informations classées secret défense au Washington Post et au Guardian par acquis de conscience dans une interview accordée au Guardian. Il encourt la prison ferme aux États-Unis pour avoir révélé ces documents classés.

Le Président américain Barack Obama a déclaré qu'il ne pouvait tolérer l'existence de fuites : « Il y a une raison pour laquelle ces programmes sont classifiés », rappelle-t-il. « Personne n'écoute vos conversations téléphoniques » explique-t-il dans le communiqué de presse dans la vidéo ci-dessous. Actuellement une pétition circule sur le site de la Maison Blanche demandant au Président d'accorder sa clémence à Edward Snowden.

[ame="http://www.youtube.com/watch?v=rENTl5JKzlQ"]http://www.youtube.com/watch?v=rENTl5JKzlQ[/ame]

En Europe la situation est très tendue. Françoise Castex, eurodéputée socialiste, demande à la commission européenne si des programmes similaires existent au sein même de l'Union Européenne, touchant des données personnelles de citoyens européens. Le sujet est particulièrement sensible puisque les citoyens américains ne sont pas visés, seuls les étrangers (Français compris) sont pris pour cible.

Les enjeux sont énormes pour ces entreprises, en particulier pour Google. Ce dernier possédant un modèle économique qui repose sur l'utilisation de nos données, il est donc nécessaire qu'il établisse avec les millions d'utilisateurs de ses services une relation de confiance quant à la protection des bribes de leurs vies quotidiennes qu'ils lui confient.

Sources : blog Google , pétition pour Edward Snowden , interview au Guardian , questionnaire Françoise Castex ( au format PDF)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/07/2013 à 11:18
Citation Envoyé par alex_vino Voir le message
Snowden est un Américain, a de l'argent grace a son pays, et du jour au lendemain lui donne un coup de couteau dans le dos pour aller chez l'ennemi...
En tant de guerre cela ne se passe pas de la sorte, trahir sa patrie est lourdement puni (il y a assez d'exemples).
Ce qu'il a fait peut etre bien pour avertir des choses que tout le monde sait déja plus ou moins, mais le faire contre son pays c'est tout de meme tres discutable. Si un Francais travaillant pour les serives secrets francais dévoilait demain notre avantage que l'on a acquis sur les ennemis et s'y échaperait j'en doute que la chose soit aussi bien percue dans l'haxagone.
D'ailleurs on parle beaucoup des USA, un peu de la GB, mais beaucoup d'autres choses (peut-etre pires) sont faites par d'autres pays qui ont un minimum d'ambition internationale.
Non, c'est exactement l'inverse. Dénoncer le comportement d'un gouvernement qui met en danger la liberté des citoyens est un acte de patriotisme. On ne le répétera jamais assez : Être un citoyen, ce n'est pas simplement fermer sa gueule !
16  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/06/2013 à 16:47
Où est Edward Snowden ?

Ce que je trouve formidable, c'est que Obama réussit à dire simultanément qu'il faut mettre fin aux fuites et que ces informations sont fausses. Si les informations sont fausses, c'est qu'il ne s'agit pas de fuites, mais d'affabulation. Ou pour le dire autrement : si ce sont des fuites, c'est que c'est vrai !
15  0 
Avatar de cahnory
Membre averti https://www.developpez.com
Le 26/06/2013 à 14:06
Citation Envoyé par alex_vino Voir le message
Snowden est un Américain, a de l'argent grace a son pays, et du jour au lendemain lui donne un coup de couteau dans le dos pour aller chez l'ennemi...
En tant de guerre cela ne se passe pas de la sorte, trahir sa patrie est lourdement puni (il y a assez d'exemples).
Ce qu'il a fait peut etre bien pour avertir des choses que tout le monde sait déja plus ou moins, mais le faire contre son pays c'est tout de meme tres discutable. Si un Francais travaillant pour les serives secrets francais dévoilait demain notre avantage que l'on a acquis sur les ennemis et s'y échaperait j'en doute que la chose soit aussi bien percue dans l'haxagone.
D'ailleurs on parle beaucoup des USA, un peu de la GB, mais beaucoup d'autres choses (peut-etre pires) sont faites par d'autres pays qui ont un minimum d'ambition internationale.
On ne peut appliquer le "secret défense" que si l'objet du secret est constitutionnel, révéler un acte anticonstitutionnel est du patriotisme/civisme.

Si le secret est anticonstitutionnel, le "secret défense" ne s'applique pas, il n'y a donc pas traitrise mais patriotisme/civisme.
14  1 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/06/2013 à 11:20
Les autorités américaines, elles, ne cachent pas qu'elles entendent traquer l'auteur de ces fuites partout où il ira. « La chasse est lancée », a par exemple lancé Dianne Feinstein, la présidente de la commission du Renseignement du Sénat américain, ce dimanche sur CBS.
Ridicule.

Vu la nature des informations, pour moi, il ne fait que son devoir de citoyen.
Selon ses déclarations, on voit que les agences américaines font de l'abus de pouvoir ainsi tout ceux qui poursuivent Edward Snowden sont complices de ces abus.

Personnellement, ce n'est pas Edward Snowden que je chasserais mais plutôt les auteurs de ces abus...

Sinon, vu la gravité des accusations est-ce que des pays, des organisations internationales ou autre sont en train de demander des comptes aux américains ?

Mais bon, les américains ne sont malheureusement pas les seuls à vouloir espionner leurs citoyens... C'est quand même fou d'avoir des politiciens si corrompus ou si naïf...
12  0 
Avatar de r0d
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 09/07/2013 à 16:27
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
La démocratie ne disparait à cause de l'intégration européenne, mais à cause de la passivité des citoyens. L'intégration européenne est juste le support, en quelque sorte. En déduire que toute forme d'intégration supra-nationale est antidémocratique par nature me parait spécieux. C'est un argument de nationaliste.
Je suis internationaliste, et pourtant contre un gouvernement mondial. A vrai dire, je trouve que 60 millions de personnes c'est déjà trop pour un seul et unique gouvernement.
Le problème se situe dans la définition de gouvernement ainsi que dans l'échelle de grandeur (pas besoin de l'idée de nation dans mon raisonnement). La définition qui est la mienne est celle des lumières, et en particulier celle de Montesquieu: l'état est un outil qui applique les décisions prises par le peuple; l'état ne décide rien, il administre. Aujourd'hui c'est l'inverse, on a l'illusion qu'on choisit des représentants qui prennent les décisions pour nous.
Or, pour que le peuple soit capable de prendre les décisions, il faut que:
1/ il soit parfaitement informé.
2/ l'échelle de l'état ne soit pas trop grande.
Car en effet, on ne peut pas trancher un problème dont on ne connait pas les tenants et les aboutissants. Et de même, à mon avis, on ne peut pas prendre une décision à 60 millions de personnes. Déjà que c'est difficile de se mettre d'accord quand on est deux...
12  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/06/2013 à 14:59
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
J’espère que les personnes pensant comme toi ne sont pas trop nombreuses, j’espère qu'elles ne sont pas la majorité, parce que sinon on est mal barré...
Loupé ! Et puis, de toute façon, ceux qui ont fait évolué le monde depuis qu'il existe n'ont jamais été bien nombreux. Socrate aussi n'avait rien à cacher et ne voulait pas fuir, il a mal fini.

rOd a fait un bon résumé philosophique de ce qu'il en est devenu de l'Etat, depuis sa conception à l'époque des lumières. Les biens pensants qui ne comprennent pas les anarchistes qui s'opposent à ce concept d'Etat feignent de croire qu'il n'a pas été perverti ou bien que cette tyrannie leur est nécessaire.

Mais il ne faudrait pas aussi oublier les petits moutons que nous sommes. D'autant plus manipulables qu'ils sont confinés dans l'hyperindividualisme. Car quand on ne se confronte pas avec ses semblables on ne peut qu'être passif devant la tyrannie douce (pour l'instant) de nos "démocraties occidentales" (vous savez, ces systèmes où on vote alternativement tous les cinq ans pour deux partis interchangeables). Alors on gobe tout sans sens critique, on croit ou on fait semblant de croire que les bons américains n'engagent des millions de dollars dans cette cybersurveillance que pour nous protéger des vilains terroristes et des vilains pédophiles. Alors non seulement tout le monde est fiché selon ses critères personnels captés mais aussi toutes les données économiques des entreprises d'autant, qu'à ce niveau, on a manipulé leurs dirigeants (aussi manipulables, sinon plus, que le citoyen lambda) pour qu'ils les confient à "Windows Azure" ou autres "clouds". Car c'est bien là la finalité de toute cette affaire : l'impérialisme US féroce et sans partage sur l'économie et les cervelles.
11  0 
Avatar de r0d
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 09/07/2013 à 15:03
Dans cette histoire, tout le monde parle d'intérêt de pays. D'un état.
Il faut faire attention car d'une part, l'intérêt d'un pays ce n'est pas très clair. J'aurais tendance à dire que l'intérêt d'un pays, en vérité, c'est l'intérêt de la classe dominante dudit pays. Pensez-vous que les élites gouvernent dans l'intérêt du peuple ou selon ses propres intérêts?
D'autre part, l'intérêt d'un pays c'est bien beau, mais ne serait-il pas plus important de se préoccuper de l'intérêt de tout le monde, de tous les pays?
13  2 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/07/2013 à 9:34
Citation Envoyé par transgohan Voir le message
De mon point de vue si les anglais ne trouvent pas le coupable ce n'est pas aux citoyens du pays X d'annoncer que c'est leur gouvernement qui est le coupable.
C'est totalement débile... On a déjà bien assez de soucis politique en interne dans un pays pour en faire des soucis international...
C'est un peu comme aller livrer tes parents à la police alors que tu as 5ans dans un pays où tu sais ensuite que tu te retrouves à la rue...
Donc si mon gouvernement décide d'assassiner des journalistes dérangeants dans d'autres pays, je ne dis rien et je laisse couler, ce n'est pas à moi, simple citoyen du pays X, d'annoncer que mon gouvernement est responsable ?
Je dois donc me faire complice de ces meurtres ?

Ce type de raisonnement ne tient pas. De plus, si on le laisse faire, il continuera et le jour ou cela sera découvert, les tensions seront bien plus vives. C'est comme une épée de Damoclès qui grossirait et s'alourdirait au fils des années.

Puisque tu nous offre une comparaison avec un enfant de 5 ans, continuons alors :
J'ai 5 ans, mes parents enferment ma grande sœur dans une cage, la battent tout les jours et finissent par la tuer. Je ne dit rien, je ne vais tout de même pas dénoncer mes parents et finir à la rue.
Mes parents continuent alors avec ma petite sœur avec le même résultat.
Puis c'est finalement mon tour, mais il n'y a plus personne pour me sauver.

Si on laisse faire au gouvernement ce qu'il veut à l'étranger, on lui laisse une porte grande ouverte pour qu'il puisse faire ce qu'il veut dans son propre pays.
De plus, si on fait cela, les citoyen d'un autre pays peuvent également penser la même chose, ainsi on ouvre aussi une porte aux autres gouvernements à faire ce qu'ils veulent dans notre propre pays.
11  0 
Avatar de khena
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 28/08/2013 à 14:00
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Désormais, la NSA a annoncé des mesures radicales pour sa sécurité : une suppression de 90 % des administrateurs système, qui sont en grande majorité des consultants.
Ce que l'histoire ne dit pas, c'est la méthode employée par la NSA pour faire disparaître les corps des administrateurs
11  0 
Avatar de Muchos
Membre expert https://www.developpez.com
Le 17/01/2014 à 18:42
Je suis fatigué de croire en mon action citoyenne et de dissuader mes proches de céder devant « le complot ». J'y crois encore, parce que je sais que le modèle actuel ne peut pas tenir, mais je suis fatigué…
11  0