Le projet PRISM autorise les fédéraux américains à fouiller nos données stockées en ligne
Un ancien employé aux renseignements le dévoile

21PARTAGES

33  1 
Se basant sur des fuites d'un ancien employé au renseignement américain, l'éditorial américain Washington Post a révélé que l'agence de sécurité nationale américaine (NSA) et le FBI avaient accès aux bases de données de neuf poids lourds sur internet, parmi lesquels Facebook, Google ou même encore plus récemment Apple.

Le projet, au nom de code PRISM, mis en place depuis 2007, permet aux deux agences de fouiller les données clients de ces entreprises sans aucune ordonnance préalable de la justice.


Ci-dessous des détails sur le programme PRISM, notamment les années pendant lesquelles la collecte d'informations a débuté, associées au nom des entreprises où elles ont été prélevées. Cette opération coûte en moyenne 20 millions de dollars par an au contribuable américain.


Le Washington Post précise toutefois que les analystes faisant usage de ce système s'en prennent à des citoyens non américains ; avant de faire de quelconques investigations, la probabilité que la cible soit « étrangère » doit dépasser les 51 %.

Des millions de courriels, vidéos, photos et autres sont ainsi passés sous leur crible.


L'opérateur américain Verizon a dû quant à lui livrer à la NSA des « métadonnées » de ses clients comme les numéros d'appel ou les durées sur la période avril/juillet mais sans le « contenu des conversations » assurent les parlementaires qui confirment l'existence de ce programme depuis 2007.

« Les données sont stockées dans les serveurs de la NSA mais ne seront utilisées que s'il existe des soupçons précis » expliquent les élus.

Dropbox devrait rejoindre prochainement la liste de ces entreprises « mises sous écoute ».

Source : Washington Post

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de LSMetag
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 07/06/2013 à 20:23
Big brother is witching us...
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 07/06/2013 à 20:23
Ça démontre encore une fois que le monde numérique n'est pas du tout sûr.
Ça conforte l'idée qu'il faille mettre le paquet pour préserver et surtout améliorer une industrie adéquate qui permette une certaine autonomie de manière à préserver nos intérêts.
Ça montre aussi que vu sous cet aspect, ce qu'on peut considérer comme allié relève du concept Bisounours. En apparence, on a des alliés mais dans la réalité numérique, rien n'est moins sûr...

Bref, rien de nouveau sous le soleil, sauf la confirmation de l'ampleur du système qui est devenu au fil du temps très intrusif et planétaire.

Il arrive à grand pas le temps où la moindre chose, information devront être cryptées. A force de se faire plumer, les chefs d'entreprises vont bien finir par comprendre l'intérêt de se protéger et par la même occasion protéger leur intérêts.
Avatar de mekontsoaris
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 07/06/2013 à 20:33
Une fois de plus voila pourquoi il faut être très prudent avec ces espaces de stockage la plus part de temps gratuit.
Voila pourquoi les particuliers ou entreprises ou professionnels qui ont des choses à garder sécret doivent optés pour des espaces de stockage en ligne privé donc on maitrise tous ce qui se passe derrière.
Avatar de Code62
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 07/06/2013 à 20:47
c'est "amusant" (ou pas) de noter qu'alors que les autorités américaines (dont la NSA elle-même) ont confirmé les faits, toutes les sociétés mises en cause (ou presque) ont publié des démentis...
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 07/06/2013 à 20:52
J'ai bondi, on se fout littéralement de notre gueule

Ça démontre encore une fois que le monde numérique n'est pas du tout sûr.
Ce n'est pas le numérique qui n'est pas sûr, c'est ceux qui proposent gratuitement d'héberger nos données qui l'est moins. On a juste était trop naïf.

Une fois de plus voila pourquoi il faut être très prudent avec ces espaces de stockage la plus part de temps gratuit.
+1 le gratuit, surtout aux états-unis, est synonyme de bouffeur de vie privée.

c'est "amusant" (ou pas) de noter qu'alors que les autorités américaines (dont la NSA elle-même) ont confirmé les faits
Oui, oui. Ils le disent haut et fort : Nous contrôlons tout.
Avatar de Mercenary Developer
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/06/2013 à 21:00
Bonjour !

Ah bin une info juste le jour ou je bricolais un script pour crypter les données avant de les envoyer dans les nuages.

https://www.facebook.com/notes/serge-banaszak/le-cloud-cest-cool-/444810968948446

Bon c'est sur Facebook mais c'est au cas ou des fédéraux Américains voudraient apporter des commentaires ou évolutions sur ces scripts

Si vous avez des remarques je suis prenant !

Bonne soirée !
Avatar de dessma
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 07/06/2013 à 21:04
Petit commentaire, je crois qu'il s'agit plutôt de 20 millions par année, pas mal certain qu'ils diraient $20B pour milliard.
Avatar de Code62
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 07/06/2013 à 22:20
Après les simples démentis envoyés en réponses aux questions de la presse, Larry Page (CEO de Google, au cas où...) vient de publier un démenti officiel sur le blog de Google, intitulé "What the...?", dans lequel il affirme que sa compagnie n'avait jamais entendu parler de (et encore moins collaboré avec) PRISM

Morceau choisi:
Press reports that suggest that Google is providing open-ended access to our users’ data are false, period.
("Les rapports de presse qui affirment que Google procure un accès libre aux données de nos utilisateurs sont faux, point."
hmmm...
Avatar de MABROUKI
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/06/2013 à 1:11
bonjour

Cette publicite de la presse ,de droite, vise à piloter à bon port le projet de loi d'obama qui vise à legaliser une pratique instauree par w.bush...

Quant aux citoyens et organismes non-americains ,ils auront à boire et à manger ,vu le nombre.......
Meme les logiciels de base commercialisees par les societes americaines doivent probablement comporter un bon nbre de lignes de code pour faire ce genre de choses...
Avatar de javan00b
Membre actif https://www.developpez.com
Le 08/06/2013 à 3:15
Personnellement, je n'ai jamais compris la réaction du grand publique...

Je suis un citoyen honnête, je n'ai rien à cacher, tant mieux si on peut épingler des organisations criminels et sauver des vies. Non ?

Et pour la vente d'information et la publicité, peut être que si on étais un peu mieux éduqué sur la publicité, elle aurait une impacte bien moin grande... Personnellement la publicité n'affecte pas mon jugement...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web