Spark : le nouveau lieu de Microsoft dédié aux start-ups
Et aux porteurs de projets, en plein coeur de Paris

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Étincelle. C'est ce que signifie « spark » littéralement. C'est aussi « ce que Microsoft souhaite insuffler : l’étincelle qui donne vie aux projets innovants », expliquait la filiale française de l’éditeur lors du lancement de son tout nouvel incubateur.

Installé en plein cœur de Paris, ce nouvel espace au premier étage d’un immeuble typique du Sentier a été conçu pour aider les jeunes talents du numérique à transformer rapidement une idée en projet entrepreneurial (en start-ups donc) grâce à un accompagnement alliant compétences business, technologique et design.

L’objectif affiché est de transformer dans des délais brefs (3 mois) une idée en projet entrepreneurial solide.


Concrètement, le cœur du programme de Spark repose sur des sessions d’accompagnement intensif. Dans ce cadre, les start-ups intégrées au programme bénéficient :
  • d’un accompagnement individualisé et quotidien par des coachs Microsoft sur tous les sujets concernant les questions de développement et de design : expérience utilisateur, services mobiles, hébergement, monétisation des services…
  • d’un accès gratuit aux logiciels (Windows, Office, Visual Studio…) et services (Windows Azure) de Microsoft pendant trois ans ;
  • d’ateliers réguliers sur des thèmes clés : concevoir un business plan, trouver des financements, identifier le bon développeur…


Ce programme de 90 jours coute 149 € par mois et par personne. Pour y accéder, il faut passer une sélection. « Le projet doit être faisable en 3 mois, il doit utiliser au moins une techno Microsoft et il faut que l'équipe soit déjà constituée » nous précise Roxanne Varza de Microsoft France.


Roxanne Varza, chargée du programme BizSpark
et des relations avec les startups chez Microsoft France

Parmi les « mentors et coach » on retrouve des investisseurs et des entrepreneurs de renom, ainsi que pêle-mêle : 21 spécialistes Microsoft, 4 designers et même pour les problématiques complexes les chercheurs de l’INRIA.

« À l’issue de leur session de 3 mois, les entrepreneurs qui sont venus avec une simple idée repartent avec un premier prototype fonctionnel de leur produit et peuvent facilement solliciter l’aide d’investisseurs », assure Microsoft qui peut également les aider à intégrer une pépinière d’entreprises.

Pour mémoire, Microsoft n’en est pas à son premier programme. Depuis 2005, l’éditeur accompagne par exemple des start-ups françaises (100 en tout) depuis leurs créations jusqu’à leur internationalisation avec iDEES (Initiative pour le Développement Économique des Éditeurs de logiciels et des start-ups)

C’est d'ailleurs ce programme qui a fait des émules au niveau monde et qui a donné naissance à programme BizSpark, qui vise les jeunes entreprises en phase d’amorçage (start-ups de moins de 3 ans), et ses déclinaisons BizSpark One et BizSpark+ destiné aux start-ups à haut potentiel.

« Depuis sa création, BizSpark a ainsi soutenu le développement de 1 200 start-ups et a généré 7000 emplois en France », se félicite Microsoft.


La question se posait donc de savoir si Spark allait remplacer ou cannibaliser les autres initiatives ?

Jean Ferré, l’actuel Directeur de la division Développeurs, Plateforme et Écosystème (DPE) de Microsoft France - et par ailleurs cofondateur de Silicon Sentier – a précisé d’entrée le positionnement de Spark. « La création de Spark s’inscrit dans la continuité des initiatives que nous mettons en place depuis plusieurs années au service des start-ups avec notamment le programme BizSpark […] Avec Spark, nous renforçons encore notre ancrage dans l’écosystème français de l’innovation numérique et nouons des relations étroites avec les entrepreneurs les plus visionnaires ».


Jean Ferré, Directeur de la division Développeurs,
Plateforme et Écosystème de Microsoft France

Spark se positionne donc à l'origine du projet, et ne s'occupe que de sa gestation. « Cet incubateur a pour rôle d’encadrer des projets très en amont, au stade où ils sont encore des prototypes, confirme Roxanne Varza, pour la suite, nous travaillons avec des partenaires bien installés et nous pouvons envoyer les équipes chez des gens comme Paris Incubateur ou Le Camping ».

À noter que Spark est également un espace ouvert à tous les développeurs et entrepreneurs dans l’IT.

Après avoir attesté être une start-up dans les nouvelles technologies (avec un formulaire sur le Web), il est possible de réserver un bureau « à la journée » (pour 9,90 €/personne) parmi les 10 places disponibles (en sus des 20 places occupées par les « permanents » sélectionnés du programme à 3 mois).

Et il est possible de passer pour y consulter des coachs, gratuitement.

Autour de Spark, Microsoft promet de nouvelles annonces dans ses initiatives d'accompagnement des start-ups lors du Build qui se tiendra le 28 juin.

[/URL]


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de beeeeeennnnnn beeeeeennnnnn - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 10/06/2013 à 9:58
"il faut que l'équipe soit déjà être constituée". Ils s'expriment vraiment comme ça chez Microsoft ?

Sinon le concept semble plutôt prometteur : fournir un cadre de travail et un accompagnement à moindre frais permet aux entrepreneurs de s'affranchir de problématiques annexes au développement qui peuvent parfois freiner le décollage d'une start-up.

Mais derrière ça faut pas se leurrer, c'est une forme de Business Angeling pour Microsoft. L'objectif n'est pas une recherche directe de plus-value en capital mais des retombées à plus long terme sur l'utilisation des technos Windows par les jeunes entreprises.
Avatar de phili_b phili_b - Expert éminent https://www.developpez.com
le 10/06/2013 à 10:43
Citation Envoyé par beeeeeennnnnn  Voir le message
Mais derrière ça faut pas se leurrer, c'est une forme de Business Angeling pour Microsoft. L'objectif n'est pas une recherche directe de plus-value en capital mais des retombées à plus long terme sur l'utilisation des technos Windows par les jeunes entreprises.

Pour moi tu reformules très bien ce concept après avoir élagué le marketing pesant de Microsoft.

Mais à part ça si ça fonctionne c'est une bonne chose.

Après faut aimer les technos microsoft pour le web, mais bon heureusement il faut "utiliser au moins une techno Microsoft " et non la totalité.
Avatar de Gordon Fowler Gordon Fowler - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 10/06/2013 à 11:22
Citation Envoyé par beeeeeennnnnn  Voir le message
"il faut que l'équipe soit déjà être constituée". Ils s'expriment vraiment comme ça chez Microsoft ?

Petit mix malencontreux entre "doit déjà être" et "soit déjà", désolé. C'est corrigé.

Merci pour la relecture.

Cordialement,
Avatar de Nicam Nicam - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 10/06/2013 à 16:35
Pour moi tu reformules très bien ce concept après avoir élagué le marketing pesant de Microsoft.

Mais à part ça si ça fonctionne c'est une bonne chose.

Après faut aimer les technos microsoft pour le web, mais bon heureusement il faut "utiliser au moins une techno Microsoft " et non la totalité.

C'est plutot une bonne chose.
MS est là pour gagner de l'argent. Mais pour le coup, choisir une techno MS + spark permettra d'avoir une certaine garantie ...

Pour le début de troll sur les technos MS ... je ne sais pas à quoi tu te referes, mais je suis curieux de savoir quelel est cette techno qui est susceptible de rebuter les dev ...
Avatar de arnolddumas arnolddumas - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 10/06/2013 à 17:10
Citation Envoyé par Nicam  Voir le message
C'est plutot une bonne chose.
MS est là pour gagner de l'argent. Mais pour le coup, choisir une techno MS + spark permettra d'avoir une certaine garantie ...

Pour le début de troll sur les technos MS ... je ne sais pas à quoi tu te referes, mais je suis curieux de savoir quelel est cette techno qui est susceptible de rebuter les dev ...

Silverlight peut-être.
Avatar de Fooshi Fooshi - Membre averti https://www.developpez.com
le 11/06/2013 à 9:21
J'adore le principe, je suis d'ailleurs en contact avec eux pour un projet Windows Phone. Dommage que l'etat n'applique pas la meme idée et cela dans la plupart des villes francaises car cela serais un formidable tremplin pour l'emploi et pour ceux qui veulent se lancer.
Avatar de Kihmé Xs Kihmé Xs - Membre averti https://www.developpez.com
le 11/06/2013 à 12:03
Citation Envoyé par Fooshi  Voir le message
J'adore le principe, je suis d'ailleurs en contact avec eux pour un projet Windows Phone. Dommage que l'etat n'applique pas la meme idée et cela dans la plupart des villes francaises car cela serais un formidable tremplin pour l'emploi et pour ceux qui veulent se lancer.

L'Etat ?

Je doute fortement qu'il ait les ressources pour une telle organisation. Et sur le fond, que ce soit l'Etat ou une boite privée, peut importe sa provenance, ça ne change rien à la perspective d'emploi qui résultera de l'aboutissement des projets. Je ne vois pas sur quoi tu t'appuies pour dire ça.
Avatar de ManusDei ManusDei - Membre expert https://www.developpez.com
le 12/06/2013 à 11:36
C'est rigolo, la photo de la femme est photoshopée, mais pas celle de l'homme (enfin j'ai pas l'impression).
Avatar de Nicam Nicam - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 12/06/2013 à 18:25
@Arnolddumas : justement, on peut en parler de silverlight. Mais si tu as vraiment utilisé cette technologie, ca m’étonnerait que tu la juges mauvaise. Pour ceux qui l'ont utilisé, ils peuvent en témoigner, c'est une excellente techno.

Après, je suis curieux de voir tes arguments ... si tu en as.
Avatar de ouis.bouderbala ouis.bouderbala - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 13/06/2013 à 15:31
lol
Offres d'emploi IT
Ingénieur analyste programmeur (H/F)
Safran - Auvergne - Montluçon (03100)
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Architecte sécurité des systèmes d'information embarqués H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil