Bill Gates : l'impôt sur la société n'est pas une question morale
Le fondateur de Microsoft s'exprime sur l'optimisation fiscale des géants de l'IT

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Pendant un de ses voyages en Australie, le fondateur de Microsoft, Bill Gates, s'est exprimé lors de deux interviews qu'il a accordées à ABC. La première a eu lieu pendant le programme 7h30 et la seconde pendant un programme à forte audience appelé Q&A.

Pendant les deux émissions, l'une des plus grosses fortunes de la planète s'est laissée aller sur de nombreux sujets mondains. Il a parlé par exemple de sa relation avec Mark Zuckerberg et pense qu'« il apprend de moi et j'apprends de lui ». Il décrit aussi ses parties de bridges (jeu de cartes) mais ne se considère pas comme un joueur invétéré.

La question sur les taxes a été elle aussi abordée. Gates a révélé s’acquitter de ses taxes volontairement et a confié avoir déboursé personnellement 6 milliards de dollars en imposition au fil des ans.

Mais sur l'impôt sur la société, le ton a changé. Pour lui les entreprises suivent le bon chemin quant à leurs taxes puisqu'elles se plient aux règles locales. « Quiconque souhaiterait obtenir plus d'impôts de ces entreprises devrait modifier les règles » explique-t-il, faisant ainsi écho à Eric Schmidt qui a suggéré la même chose au Royaume-Uni.

« ll n'appartient pas aux entreprises de prendre l'argent des actionnaires et de payer des sommes énormes qui ne sont même pas nécessaires » poursuit-il.

À la question de l'éthique sur les pratiques des entreprises, Gates répond que « Ce n'est pas une question morale, il s'agit de la loi. Si les nations établissent de nouveaux paliers d'imposition, les compagnies seront heureuses de s'y conformer ».

Source : ABC

Et vous ?

Partagez-vous son point de vue sur la question de l'impôt sur la société ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de pmithrandir pmithrandir - Membre expert https://www.developpez.com
le 29/05/2013 à 7:54
Je suis assez d'accord avec leur discours sur les impositions.

Le problème véritable, c'est qu'une grosse boite a un avantage par rapport a une petite, c'est la ou le marché est déséquilibré.

La solution passe selon moi par plusieurs changements radicaux :
- la TVA est payée dans le pays ou est l'acheteur.(ca concerne l'europe) ou la TVA est uniformisée à 3% près pour éviter le dumping intra zone communautaire ou l'avantage indue de pays comme le luxembourg qui ne font que piller nos ressources fiscales.
(on peut vraiment se demander ce qu'ils produisent d'utile qui pourrait justifier ce niveau de revenu / PIB)
- Les TPE imposée beaucoup moins, les PME un peu plus, et les grosses boites au maximum(pour contrebalancer les problèmes d'échelle entre autre, mais aussi la capacité a optimiser ses impots).
- Une uniformisation des impots sur les sociétés dans la zone européenne avec des règles identiques pour définir le taux d'imposition, la valeur imposée et surtout la résidence fiscale.

Un des axes interressant pourrait dailleur de reerser les impots sur les sociétés, les 20 premiers pourcent a l'europe et non aux états. On aurait alors une volonté commune d'avoir un meilleur pot commun plutot qu'une bagarre entre personne sencée collaborer.
Avatar de arnolddumas arnolddumas - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 29/05/2013 à 10:49
L'attitude des politiques me déprime totalement. Ils font semblant d'être étonnés par ces montages fiscaux, alors que comme le dit Eric Schmidt, ils sont parfaitement légaux. Partant de là, c'est aux présidents des états membres de modifier les lois, au lieu d'attendre que les patrons domicilient leurs entreprises dans les états membres ayant les taux d'impositions les plus élevés.

Par ailleurs, ils faut faire quelque chose contre les petits malins comme l'Irlande. Irlande qui s'est gavée des subventions de l'UE lorsqu'elle était au plus mal, et qui maintenant nous la fait à l'envers en ayant sur sont territoire toutes les entreprises américaines grâce à son taux d'imposition sur les societés très faible comparé à la moyenne des états membres.

Et sinon, une chose que tout le monde peut faire : boycotter les entreprises qui ont recours à ce genre de pratique. Aller chez son libraire plutôt que de commander le dernier bouquin de .... sur Amazon. C'est à la portée de tout un chacun.
Avatar de Grom61736 Grom61736 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 29/05/2013 à 10:59
... ou l'avantage indue de pays comme le luxembourg qui ne font que piller nos ressources fiscales.
(on peut vraiment se demander ce qu'ils produisent d'utile qui pourrait justifier ce niveau de revenu / PIB)


??? "Piller nos ressources fiscales", c'est beau comme formule
Mais a part cela, tu peux m'en dire plus ?

Un des axes interressant pourrait dailleur de reerser les impots sur les sociétés, les 20 premiers pourcent a l'europe et non aux états. On aurait alors une volonté commune d'avoir un meilleur pot commun plutot qu'une bagarre entre personne sencée collaborer.


Ca avait été discuté en son temps au parlement européen il me semble (en même temps que l'idée qu'un pourcentage de l'impot physique soit à l'Europe).
Mais rejet en bloc des pays avec une forte "fierté nationaliste" je vais dire.
Angleterre en premier :/
Avatar de Mr_Exal Mr_Exal - Membre expert https://www.developpez.com
le 29/05/2013 à 11:23
Citation Envoyé par arnolddumas  Voir le message
Et sinon, une chose que tout le monde peut faire : boycotter les entreprises qui ont recours à ce genre de pratique. Aller chez son libraire plutôt que de commander le dernier bouquin de .... sur Amazon. C'est à la portée de tout un chacun.

Le problème étant que sur certains produits (certes pas les livres vu que je ne les achète plus chez Amazon le prix est le même voire plus cher qu'en boutique), le prix est moins chers. Le pouvoir d'achat n'aidant en rien (surtout pour ma part) je me vois mal boycotter ces entreprises.

Au contraire, je trouve tellement honteux toutes les taxes absurdes et stupides pratiquées sur les produits high tech (entre autre) et annoncées comme étant salvatrices de la culture que désormais je ne les achète même plus en France, mais directement à l'étranger.

Enfin, oui je supporte les commerçants locaux en achetant le plus possible localement, mais quand il s'agit de produits que je peux avoir à 30% moins cher je ne vais certainement pas pleurer pour la Fnac et consort.
Avatar de goomazio goomazio - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 31/05/2013 à 1:03
Partagez-vous son point de vue sur la question de l'impôt sur la société ?

En tout cas, si la loi permet pleins d'interprétations et qu'elle peut être contournée, dire qu'on la respecte devient tout de suite moins significatif.

Citation Envoyé par arnolddumas  Voir le message
L'attitude des politiques me déprime totalement. Ils font semblant d'être étonnés par ces montages fiscaux, alors que comme le dit Eric Schmidt, ils sont parfaitement légaux.

Peut-être que la loi dans ce domaine est un sacré labyrinth et que ces montages fiscaux sont innédits et qu'ils contournent vraiment le but de la loi.

Si la loi est difficilement adaptable, je trouve que Google joue au plus malin, comme l'enfant qui répond à ses parents "je suis consigné, mais vous m'aviez pas dit que je pouvais pas faire de méga teuf à la maison. C'est pas moi le parent ".

Voilà, c'est surtout sa réponse à la dernière question, à propos de la morale, qui m'a interpellé.
Offres d'emploi IT
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Architecte et intégrateur scade/simulink H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil