"Encrypted Media Extensions" passe au statut d'ébauche publique
Le W3C déterminé à supporter les DRM dans HTML5, la FSF consternée

0PARTAGES

1  0 
Netflix peut se réjouir. Le W3C, malgré les contestations, a décidé de faire passer au statut de première ébauche publique (First Public Working Draft) la spécification Encrypted Media Extensions.

Cette spécification a pour but d’ajouter un mécanisme de lecture de contenu protégé par les DRM (Digital Rights Management) dans la norme HTML5.

La spécification Encrypted Media Extensions permettra d’ajouter un nouvel ensemble d’extensions et API à HTMLMediaElement, qui apporteront les éléments nécessaires pour le support des DRM. La protection du contenu réel sera gérée par une mise en œuvre d’agents utilisateurs appropriés, ce qui signifie techniquement que le DRM réel n’est pas inclus, et les Encrypted Media Extensions sont plutôt un ensemble d’éléments pour constituer une base de déchiffrage de données protégées basées sur des clés.

Ce système pose plusieurs problèmes pour les navigateurs open source comme Firefox. 27 organismes de l’open source notamment l’EFF (Electronic Frontier Foundation) et la FSF (Free Software Foundation) ont formé un lobby pour s’opposer au projet du W3C. Une pétition contre le projet avait recueilli près de 26 000 signatures.

Cependant, il semblerait que l’organisme ait décidé de rester sourd aux contestations. Le passage au stade de première ébauche publique permet aux personnes intéressées par le projet de passer en revue celui-ci et de rejoindre le groupe restreint chargé de sa normalisation.

Pour Jeff Jaffe, directeur exécutif du W3C, c’est l’unique moyen pour éviter aux propriétaires de contenus protégés de priver le Web ouvert de ces contenus clés.

Netflix, le site de traiming en ligne qui a activement travaillé sur ce projet peut déjà planifier l’abandon de Silverlight par sa plateforme.

De son côté, la Free Software Foundation se dit consternée par cette décision. « Nous sommes extrêmement déçus par les déclarations du W3C, la situation est pire que nous le pensions, parce que le W3C semble maintenant bizarrement insister sur le fait que la DRM est une composante nécessaire pour un Web libre », s’insurge John Sullivan directeur exécutif de la FSF.

Source : W3C, FSF

Et vous ?

Trouvez-vous que le support de la DRM soit primordial pour le Web ?

Que pensez-vous des justifications du W3C ? Et de cette détermination d'intégrer les DRM à HTML5 ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de
https://www.developpez.com
Le 10/05/2013 à 15:53
Que pensez-vous des justifications du W3C ? Et de cette détermination d'intégrer les DRM à HTML5
le w3c n'a pas pour vocation a faire la police
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 10/05/2013 à 18:12
En somme, ce sera validé pour 2020, étant donné la réactivité du w3c....
Avatar de grumff
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/05/2013 à 22:56
Citation Envoyé par youtpout978 Voir le message
Ils auront beau mettre des DRM ça n'empêchera pas de trouver les mêmes contenus de manière illégal et sans DRM.
Les DRM n'emmerdent pas les pirates mais les honnêtes acheteurs mais bon ils ont l'air de vouloir continuer dans cette optique, j'espère que le soufflé va vite retombé.
Je suis assez d'accord avec ce point de vue.
Les DRM ne sont pas nécessaires pour fournir du contenu payant. Il servent essentiellement à nous retirer feu le droit à la copie privée.

D'autre part ils sont en effet inefficaces, je ne connais aucun cas de DRM ayant empêché un contenu de se retrouver sur les réseaux peer2peer. C'est comme les avertissements sur le piratage au cinéma ou sur les dvd. Seuls ceux qui payent y ont droit, on ne les a jamais vu sur un bon divx trouvé sur la mule... (je précise au passage que certains logiciels, parfois payant, sont très efficaces pour enregistrer la vidéo à l'écran, sous réserve d'avoir une machine suffisamment puissante, quand au son wiretap studio fait ça très bien)

Par contre je ne crois pas que ce combat là puisse être gagné en faisant pression sur les standards du web, si ce n'est pas accepté ils passeront par des plug-ins tierces, c'est un faux problème. Si ça doit exister autant que ce soit sans alourdir nos navigateurs avec des immondices comme flash.
C'est sûr les ayants droit qu'il est nécessaire de mettre la pression. Mais je suis persuadé que leurs échecs commerciaux et le concurrence mettront fin un jour ou l'autre à leurs pratiques, comme ça a été le cas sur la musique. Je m'étonne d'ailleurs que les ayant droits mettent autant d'énergie à protéger leurs contenus alors que le cinéma se porte très bien, contrairement à l'industrie de la musique il est encore capable de produire du contenu de qualité et je reste persuadé que c'est le meilleur moyen de gagner de l'argent, plutôt que de se mettre de la poudre aux yeux avec des DRM (fin de la digression, désolé).

Ceci dit il y a tout de même un cas d'utilisation où j'y vois une utilité : la location de films. Si ça pouvait relancer la concurrence sur ce secteur, ce serait pas un mal. J'avoue qu'entre louer un film à 3 euros sur itunes ou le payer pour 15 quand je ne compte pas le regarder 2x, je n'hésite pas longtemps, ça permet de diversifier l'offre. Malheureusement l'offre en location est aujourd'hui assez limitée...

Par contre si le concept ne sert qu'à bloquer les enregistrements sur youtube, c'est ridicule. D'autant plus ridicule que la plupart du temps ce n'est même pas le souhait des auteurs des vidéos. Bref, encore une fois, c'est un problème lié aux pratiques, pas aux possibilités techniques qui d'une façon ou d'une autre existeront quoi qu'il arrive.
Avatar de youtpout978
Membre expert https://www.developpez.com
Le 10/05/2013 à 23:23
Je ne comprends pas pourquoi ils ne mettent pas en place un système de watermarking unique à chaque utilisateur, comme ça si ça se retrouve en partage ils pourront facilement trouver d'où vient la faille, surtout que ce procédé est complètement transparent pour l'utilisateur et ne pourra donc pas nuire à la visualisation de la vidéo.
Avatar de wyzer
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 13/05/2013 à 13:06
En fait je ne vois pas pourquoi tout le monde est contre les DRM pour les sites de streaming légal ?

Concernant les sites de téléchargement légal, là je suis 100% d'accord avec vous, j'estime aussi qu'on est libre de transférer la musique/vidéo qu'on vient d'acheter sur n'importe quel support.

Mais là on parle de site de straming légal, donc en quoi ça nous embête qu'il y ai des DRM ? Le contenu reste sur le site, donc pas de soucis
Avatar de thelvin
Modérateur https://www.developpez.com
Le 13/05/2013 à 14:50
Citation Envoyé par wyzer Voir le message
En fait je ne vois pas pourquoi tout le monde est contre les DRM pour les sites de streaming légal ?

Concernant les sites de téléchargement légal, là je suis 100% d'accord avec vous, j'estime aussi qu'on est libre de transférer la musique/vidéo qu'on vient d'acheter sur n'importe quel support.

Mais là on parle de site de straming légal, donc en quoi ça nous embête qu'il y ai des DRM ? Le contenu reste sur le site, donc pas de soucis
Il y a grosso-merdo trois idées :

- Il y a des gens qui estiment que s'ils veulent le contenu sans payer, c'est leur droit et puis c'est tout, personne n'a le droit de réagir en conséquence.

- Il y a des gens qui estiment qu'à partir du moment où ils ont eu le droit de le voir une fois, ils devraient être libres d'aider leur mémoire à l'aide de technologie, pour le revoir autant de fois qu'ils le veulent, selon les méthodes qui leur conviennent. En gros, de pouvoir enregistrer le streaming.

- Il y a des gens qui estiment que le DRM est une idée absurde sur le plan ingénierie, et qu'en cela il doit être rejeté de toute forme de standardisation, dans la mesure où la standardisation est censée encourager les bonnes pratiques technologiques.
Après tout le concept des DRM, c'est d'investir pour que les choses ne marchent pas dans des circonstances souhaitées. C'est vrai que dans le grand ordre des choses, vouloir que les choses ne marchent pas, ça a l'air assez contre-productif.
N'empêche que les éditeurs sont très clairs : c'est ce qu'ils veulent.

De manière plus pragmatique, ce point de vue se projette dans le futur et les possibilités : quels recours seront possibles quand les DRM feront que quelque chose ne marche pas, alors qu'il a été payé convenablement ?
Jusqu'à quel point peut-on tolérer que la civilisation mette volontairement en place des produits défectueux, combien de fois tombera-t-on au quotidien sur quelque chose qui ne marche pas à cause de ça ? N'est-ce pas un gâchis de ressources au bout du compte ?
Je parle de futur mais en réalité, l'homo electronicus a déjà connu de nombreuses frustrations dans le passé récent et le présent. Je pense aux CD audio à DRM, et aux jeux vidéos à DRM fort. Les gens qui ont subi des frustrations avec ça n'ont pas envie que ça continue et demandent l'extinction pure et simple de la notion de DRM. Et surtout aucune complaisance, aucune complicité vis-à-vis des DRM.
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 13/05/2013 à 16:10
Citation Envoyé par youtpout978 Voir le message
Ils auront beau mettre des DRM ça n'empêchera pas de trouver les mêmes contenus de manière illégal et sans DRM.
Les DRM n'emmerdent pas les pirates mais les honnêtes acheteurs mais bon ils ont l'air de vouloir continuer dans cette optique, j'espère que le soufflé va vite retombé.
Faut arrêter avec ça. Les DRM ne sont pas faits pour lutter contre le piratage. Ils sont faits pour extorquer plus de fric aux clients. Le piratage est un prétexte, voila tout. Imaginer que les majors sont bien baisées parce que les pirates réussissent quand même à copier les contenus, c'est de la naïveté. Pendant que quelques milliers de personnes un peu plus futées évitent de payer, des millions paient 2 ou 3 fois au lieu d'une, ce qui est le véritable but.
Avatar de wyzer
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 13/05/2013 à 17:20
Citation Envoyé par thelvin Voir le message
Il y a grosso-merdo trois idées :

- Il y a des gens qui estiment que s'ils veulent le contenu sans payer, c'est leur droit et puis c'est tout, personne n'a le droit de réagir en conséquence.

- Il y a des gens qui estiment qu'à partir du moment où ils ont eu le droit de le voir une fois, ils devraient être libres d'aider leur mémoire à l'aide de technologie, pour le revoir autant de fois qu'ils le veulent, selon les méthodes qui leur conviennent. En gros, de pouvoir enregistrer le streaming.

- Il y a des gens qui estiment que le DRM est une idée absurde sur le plan ingénierie, et qu'en cela il doit être rejeté de toute forme de standardisation, dans la mesure où la standardisation est censée encourager les bonnes pratiques technologiques.
Après tout le concept des DRM, c'est d'investir pour que les choses ne marchent pas dans des circonstances souhaitées. C'est vrai que dans le grand ordre des choses, vouloir que les choses ne marchent pas, ça a l'air assez contre-productif.
N'empêche que les éditeurs sont très clairs : c'est ce qu'ils veulent.

De manière plus pragmatique, ce point de vue se projette dans le futur et les possibilités : quels recours seront possibles quand les DRM feront que quelque chose ne marche pas, alors qu'il a été payé convenablement ?
Jusqu'à quel point peut-on tolérer que la civilisation mette volontairement en place des produits défectueux, combien de fois tombera-t-on au quotidien sur quelque chose qui ne marche pas à cause de ça ? N'est-ce pas un gâchis de ressources au bout du compte ?
Je parle de futur mais en réalité, l'homo electronicus a déjà connu de nombreuses frustrations dans le passé récent et le présent. Je pense aux CD audio à DRM, et aux jeux vidéos à DRM fort. Les gens qui ont subi des frustrations avec ça n'ont pas envie que ça continue et demandent l'extinction pure et simple de la notion de DRM. Et surtout aucune complaisance, aucune complicité vis-à-vis des DRM.
Ok je comprends mieux, merci
Avatar de youtpout978
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/05/2013 à 0:18
Citation Envoyé par thelvin Voir le message

Je parle de futur mais en réalité, l'homo electronicus a déjà connu de nombreuses frustrations dans le passé récent et le présent. Je pense aux CD audio à DRM, et aux jeux vidéos à DRM fort. Les gens qui ont subi des frustrations avec ça n'ont pas envie que ça continue et demandent l'extinction pure et simple de la notion de DRM. Et surtout aucune complaisance, aucune complicité vis-à-vis des DRM.
Et l'histoire du rootkit Sony qui a fait coulé beaucoup d'encre :http://www.infos-du-net.com/actualite/5720-sony-rootkit-virus.html
Avatar de Hinault Romaric
Responsable .NET https://www.developpez.com
Le 01/07/2013 à 16:45
« Le rejet des DRM risque de cloisonner le Web » pour le PDG du W3C
qui trouve que la spécification EME est un juste compromis

L’intégration des DRM à HTML 5 fait l’objet d’une opposition de plusieurs acteurs du Web. Pour le Dr Jeff Jaffe, PDG du W3C, le rejet des DRM entraînera le risque de cloisonner une partie du Web.

L’un des principaux buts de HTML 5 est de permettre de "faire pratiquement tout sur le Web" sans avoir recours à des outils tiers comme les plugins.

Pour atteindre cet objectif, le W3C s’est lancé dans la définition d’une norme pour le support des DRM (Digital Right Management) dans HTML 5.

L’intégration d’un tel système de contrôle et de gestion numérique des droits d’auteurs dans HTML 5 ne s’aligne pas, cependant, avec l’éthique prônée pour les standards du « Web ouvert ».

Les travaux du W3C ont ainsi été vertement critiqués par des organismes de l’open source, parmi lesquels l’EFF (Electronic Frontier Foundation) et la FSF (Free Software Foundation), qui avaient lancé une pétition contre le projet qui avait recueilli près de 26 000 signatures.

Malgré tout, le W3C campe sur ses positions et a fait passer « Encrypted Media Extensions » (EME) au stade d’ébauche publique.

Pour Jaffe, il est dans l’intérêt de tous que les contenus protégés soient disponibles sur le Web et EME est un compromis qui rendra cela possible. « Nous n’allons pas normaliser les systèmes de DRM propriétaires, mais d’un autre côté, nous ne voulons pas qu’ils soient exclus du Web. Ce compromis est un ensemble ouvert d’API, offrant un cadre standard pour le Web ».

EME pour l’instant n’est qu’au stade de brouillon et ne fait pas encore l’objet d’une normalisation, rappelle Jaffe. « Nous n’avons pas encore normalisé EME. Tout ce que nous avons fait jusqu’à présent est d’accepter le fait qu’une protection de contenu est une exigence légitime et un cas d’utilisation valable dont la communauté du Web devrait se préoccuper ».

La position du W3C semble claire. Le support des DRM serait essentiel pour le Web et ses utilisateurs.

Source

Et vous ?

Que pensez-vous des propos du Dr Jeff Jaffe ? Êtes-vous d'accord avec son point de vu ?
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web