Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Syrie entièrement coupée d'Internet depuis hier
Les causes encore inconnues

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

3  0 
Depuis hier, la Syrie n’a plus accès à Internet comme le montre ce graphe de son trafic internet.


Ses réseaux téléphoniques mobiles et fixes semblent eux aussi rencontrer des difficultés.

Selon Umbrella Security Labs, le trafic de la Syrie a connu une chute brutale dès 18h45 GMT, 20h45 en France, 21h45 heure locale. La firme explique que les deux serveurs TLD de la Syrie (ns1.tld.sy et ns2.tld.sy) sont inaccessibles.

Google confirme aussi la disparition de la Syrie. Pour permettre aux syriens de communiquer, Google a activé Speak2Tweet qui permet à ceux qui n’ont pas encore de ligne téléphonique de laisser des messages vocaux à l’intention de numéros spécifiques.

Syrian Digital Reports recommande pour sa part l’utilisation d’un téléphone satellite ou d’une antenne satellite de télévision. Il met toutefois en garde contre une éventuelle écoute des conversations par la police et le gouvernement.

Les spéculations vont bon train quant à l’origine de cette coupure et certains affirment même que l’État en est responsable.

Il faut rappeler que ce n’est pas une première dans le monde puisque ces dernières années, certains pays du Maghreb ou du Moyen-Orient ont été coupés parfois quelques heures ou quelques jours officiellement pour « lutter contre les rebelles, les manifestants et les révolutionnaires ».

D’ailleurs, c’est le deuxième « black-out » connu par le pays sur une période de six mois puisqu’un évènement similaire s’est produit en novembre dernier.

Sources : Umbrella Security Labs, Syrian Digital Reports (Facebook), Google

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ? Une opération de censure du régime en place ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !