Adobe annonce la fin imminente de Creative Suite
Les mises à jour seront désormais intégrées uniquement à la version Cloud

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Adobe Systems était attendu avec la démo de la version 7 de sa suite de logiciels de graphisme professionnels CS (Creative Suite) à la conférence MAX à Los Angeles.

La firme en a surpris plus d’un en annonçant que son logiciel cesserait d’exister. Toutes les mises à jour d’applications CS seront ajoutées à sa suite Creative Cloud.

« Nous croyons que nous sommes en train de frapper collectivement un point de basculement où le Web est maintenant prêt pour une génération d'outils et de services qui aident à bâtir l'avenir de HTML5, CSS et JavaScript », a déclaré David Wadhwani, Directeur Général de l’unité d’affaires du média digital d’Adobe, pendant l’évènement.


Pour lui, le système actuel de duplication des changements effectués dans les produits CS et CC était inutile et improductif.

Creative Cloud a déjà presque un an d’existence. Sa croissance est des plus admirables et la suite a déjà près d’un demi-million d’utilisateurs qui payent pour ses services. Le problème pourrait survenir du côté de ses utilisateurs qui ne veulent pas ou alors n’ont pas besoin d’un service sur le Cloud.

Adobe cherche à trouver un compromis en « offrant » des centaines d’améliorations à ses applications CC et plus encore sur une base hebdomadaire à compter du 17 juin. Les abonnés CC pourraient obtenir 20 Gb de stockage en ligne gratuits et l’accès aux applications à partir de n’importe quel appareil connecté à internet et capable de les exécuter.

Adobe s’intéresse aux utilisateurs mobiles en entrant dans le marché du matériel avec un nouveau stylo numérique sans fil baptisé « projet Mighty » et un outil de mise en page qui porte le nom de « projet Napoléon ».

Le projet Mighty est une sorte de « stylet intelligent » avec une pointe sensible à la pression pour le dessin et un bouton pour accéder aux menus de l’application. L’appareil communique avec internet par Bluetooth et a une mémoire interne pour se souvenir des paramètres Cloud de l’utilisateur puis sauvegarder les esquisses sur d’autres appareils.

Le projet Napoléon a été conçu pour permettre de dessiner des formes géométriques plus précises. Une règle d’environ trois pouces de long équipée de boutons qui projettent des lignes droites, des cercles et des arcs sur une tablette. Adobe dit avoir travaillé dessus pendant un an.


Pour Michael Gough, Vice-Président de l’expérience produit chez Adobe, ces deux dispositifs élimineront complètement le besoin d’esquisser des idées sur un bout de papier.

Source : Adobe

Et vous ?

Avez-vous déjà utilisé un produit de la CS ou de la CC ? Lesquels préférez-vous ?

Quelles pourraient être les motivations d'Adobe à maintenir uniquement la version Cloud ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Mathieu Salles Mathieu Salles - Membre du Club https://www.developpez.com
le 07/05/2013 à 16:27
Si ils maintiennent uniquement la version CC c'est aussi pour éviter les téléchargement illégaux non ? Étant étudiant, je n'ai encore jamais vu quelqu'un dans mon entourage qui a acheter (légalement j’entends) la suite d'adobe.

Après je ne connais pas du tout la suite CC
Avatar de Nicam Nicam - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 07/05/2013 à 17:34
Qu'on soit bien d'accord : les outils adobe inclues dans la CS ou la CC sont des outils destinés aux professionnels.

A partir de là, on a deux modèle économiques différents :
LA CS est disponible à l'achat (et ca coûte un bras), et les mises à jours sont payante. Pour une entreprise, au dela de 500 euros d'achat, c'est considéré comme une immobilisation.

Pour la CC, on paie une location (possibilité de payer par mois) soit une application, soit toutes les applications. Et là, ca devient extrêmement intéressant : toute la suite adobe pour 50 euros HT/mois environ, avec mises à jours immédiate des produits, accès aux extensions, etc .... Pour une entreprise, 50 Euros HT c'est donné !! Adobe a tappé un grand coup, et je ne comprends pas qu'on puisse s’inquiéter de ca. C'est ultra rentable, ca passe directement dans les charges de l'entreprise, etc ...

Depuis que je suis passé à CC, je gagne en productivité car j'ai assez à tout le parc logiciel. C'est accessible, complet et légal.

Cerise sur le gateau, on peux installer le tout sur plusieurs machine (à condition de ne pas utiliser les autres machines en même temps, ce qui est logique).

Pour le coup, Bravo Adobe !!!
Avatar de etageneuf etageneuf - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 10/05/2013 à 15:37
Attention toutefois ...

1. le nouveau business model de location ne permettra plus l'amortissement (donc la comptabilisation en immobilisation incorporelle), quelqu'en soit le montant.

2. Non, les prix proposés ne sont extrêmement interessants ... Adobe entend faire payer trois fois le prix d'une CS pour des produits dont nous n'avons aucun besoin.

3. Oui, les produits Adobe sont des produits pro. Je suis pro depuis presque 15 ans dans le secteur de la communication graphique et de l'identité d'entreprise. Je suis en outre formateur sur CS2; CS3, CS4, CS5/5.5 et CS6, design et web. Passé CS6, Adobe perdra ma clientèle, comme il a déjà perdu celle des centres de formation avec lesquels je bosse, qui tous nous demandent de trouver d'autres solutions qu'Adobe.

La productivité CC, enfin, n'a rien des précédentes révisions "majeures" telles que pratiquées au travers des upgrades (mais pas toutes). Rendre une photo nette, telle qu'elle ne l'est pas à la prise de vue ... pardon, mais ce n'est pas du boulot. Implémenter des tags html (IPad et tabs) en auto via ID ... pardon, mais coté développement, ce n'est pas du boulot. Etc ... L'ensemble consiste à permettre une économie de process ... ni plus ni moins. C'est vraiment cher payé pour une économie de process.

Le plus étrange est qu'Adobe au travers de ces "gains" de productivité ne fait qu'automatiser ce qui jusqu'alors requiert une vraie compétence, et pas seulement un savoir limité aux logiciels, (mais à l'image numérique, à la gestion des couleurs, au code etc) ... Par la même, le produit s'oriente sur des marchés "amateurs", "faîtes le sans l'apprendre" ... mais au prix fort.

Rien n'est décidément cohérent dans cet politique marketing.

Quant à votre cerise sur le gateau ... Pardon, mais c'est un recul. La CSx permet deux installations simultanées, une de prod. et une de sauvegarde ... Ce n'est plus le cas avec CC, qui automatise simplement la gestion des licences. Bref, pour utiliser la licence prod, et la sauvegarde en déplacement, il faudra déconnecter la première et saisir les infos de validation à chaque fois. Et vous parlez d'un progrès ?

Vous passez sous silence que le mode d'accès sera basé sur l'adobe ID, dont les niveaux de sécurité sont très amoindris par rapport à la gestion des numéros de licence, dont on sait par contre qu'il s'en récupère déjà à foison. ... Ca pue les vagues de phishing et la course au "crash-récup" de matériel volés. Il va y a voir des surprises ...

Ce qu'on ne dit pas, c'est que là où il était possible de s'équiper avec une CS Premium en 2003, puis la reconduire tous les deux ans vers CS3 puis CS5, le cout global était de 2400 euros sur 10 ans ... Le nouveau business model reprend le principe pour la décennie à venir ...pour la modique somme de 7200 euros.

Adobe entend donc se délester de l'ensemble des sphères indépendantes ... qui ne représentent jamais que 75% de son marché. Ou comment scier la branche sur laquelle on est assis.

Pardon, mais je ne vois pas ou est le progrès.
Avatar de FelipeVervena FelipeVervena - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 11/05/2013 à 12:04
Ne vous méprenez pas, si des multinationales aussi avides qu'Adaube tiennent tant au "cloud" ce n'est pas pour que celà coûte moins cher à l'utilisateur final
C'est pour tondre le mouton (même s'il n'a plus de laine)
Offres d'emploi IT
Developpeur php - symfony h/f
Adequat Tertiaire - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Consultant magic xpa h/f
ALCALEM (SESAL) - Ile de France - Paris (75000)
Ingénieur active directory h/f
Sogeti France - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil