Google publie le code Android des Google Glass

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Mise à jour du 29/04/2013

Le code source en version Release Candidate (RC) des Google Glass a été mis à la disposition des développeurs depuis ce 27 avril dans une archive Linux. Son noyau est sous licence GPLv2.


Désormais, avec la sortie de l’API Mirror et la révélation des spécifications techniques de l’appareil (voir section « Retrouvez le dossier complet de la rédaction »), les développeurs sont armés pour commencer à écrire des programmes pour le dispositif. Ils ont d’ailleurs commencé à travailler sur des clones de Google Glass.

Toutefois, bien que la technologie soit l’une des plus avant-gardistes du moment, le système comporte néanmoins des pièces d’une technologie vieille de deux ans. L’alimentation est faite par un processeur mobile de 2011 comme le révèle un développeur Android et nouveau propriétaire de la technologie, Jay Lee.

Il a découvert un processeur dual-core OMAP 4430 SoC de Texas Instruments et une mémoire RAM de 628 MB disponibles développeurs sur un total de 1 GB. Spécifications qui mettent les Google Glass à égalité avec le Samsung Galaxy ll qui utilise la même puce SoC et la même quantité de RAM.

À l’instar de Jay, des développeurs se sont essayés à hacker l’OS Android des Google Glass pour en prendre le contrôle total. Le créateur de Cydia sur iOS « Saurik » a réussi le jailbreak en utilisant des failles connues et déjà exploitées d’Android 4.0.4 afin d’enlever toute restriction mise en place sur les Google Glass.

Il n’est pas encore certain des usages qui pourraient en découler. Peut-être sauvegarder des données en local sur l’appareil au lieu de les télécharger automatiquement depuis les serveurs Google.

En réponse à ce hack, Tim Bray, un membre du staff de Google, semble peu déconcerté. Il faut noter que Google et Apple ont une approche différente en ce qui concerne les hacks de leurs appareils mobiles ; celle de Google est plus permissive.

code source Google Glass

Source : billet de blog Jay Lee, Twitter Saurik, Twitter Tim Bray

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ? Quels sont les usages que vous envisageriez si vous aviez le contrôle total sur les Google Glass ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur https://www.developpez.com
le 29/04/2013 à 13:25
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
En réponse à ce hack, Tim Bray, un membre du staff de Google, semble peu déconcerté. Il faut noter que Google et Apple ont une approche différente en ce qui concerne les hacks de leurs appareils mobiles ; celle de Google est plus permissive.
Plus permissive en theorie, et c'est ce qui est a la base d'une difference d'image entre Apple (le mechant qui controle tout et qui ne te laisse pas faire ce que tu veux avec ton appareil) et Google (le gentil qui te laisse faire tout ce que tu veux avec ton appareil ou presque, c'est pas sur, on ne sait pas bien, mais c'est un bon chasseur).

Le fait d'ouvrir, ou non, ne change pas grand chose a ce genre de hack. Ce qui compte, c'est ce que le hack permet : un acces total a la machine.

Quels sont les usages que vous envisageriez si vous aviez le contrôle total sur les Google Glass ?
Il faut voir ce qu'on peut en faire sans passer par Google, c'est a dire sans leur fournir les donnees personnelles qui seront en permanence a la disposition des lunettes.
Par exemple, peut-on faire un logiciel de navigation qui n'utiliserait pas Google maps, mais un concurrent ?
Avatar de sevyc64 sevyc64 - Modérateur https://www.developpez.com
le 29/04/2013 à 13:43
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

En réponse à ce hack, Tim Bray, un membre du staff de Google, semble peu déconcerté. Il faut noter que Google et Apple ont une approche différente en ce qui concerne les hacks de leurs appareils mobiles ; celle de Google est plus permissive.
N'est-ce pas aussi un moyen d'espérer un plus grand succès par l'effet buzz ?

Microsoft avait fait pareil avec Kinect. Ils avaient mis un peu de temps à réagir lorsque leur célèbre caméra s'est fait jailbreaké ! Probablement que son succès n'aurait pas été tel si le hack n'avait pas eu lieu ou si Microsoft n'avait pas plus ou moins fermé les yeux.
Avatar de powermanga powermanga - Inactif https://www.developpez.com
le 29/04/2013 à 16:04
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Google publie le code Android des Google Glass
Titre trompeur, c'est juste le code du noyau Linux qui est libéré et non Android.
Avatar de _Carole _Carole - Membre actif https://www.developpez.com
le 02/05/2013 à 11:43
Bonjour,

J'ai recherché mais j'ai pas trouvé ce à quoi vous faites allusion en disant "il n'y a aucun moyen de contrôle"...

Si il s'agit de moyen pour "vérifier que les lunettes n'ont pas été prêtée" j'en vois éventuellement un.
Il y a priori sur ces lunettes un dispositif dirigé vers l’œil qui permet d'afficher de l'information mais pourquoi envisager qu'il n'en collecte pas ? Il me semble que les yeux sont uniques pour chaque individu ?

On en voit beaucoup dans les films alors pourquoi ne pas envisager qu'une des possibilité serait de "bloquer l'appareil" en cas de non-reconnaissance de l’œil de l'utilisateur ? Puisqu'ils parlent d'en faire un téléphone, il faut bien un code PIN , du moins un moyen de le sécuriser, non ?

J'suis p'tre un peu trop dans la SF mais bon, après tout, on est en plein dedans avec ces lunettes...

Bonne journée!
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 06/05/2013 à 10:23
Google Glass : Winky permet la prise de photo par un clignement de l’œil
son code source disponible, les lunettes high-tech pourraient être synchronisées avec l’iPhone

Mise à jour du 06/05/2013

Mike DiGiovanni, un développeur chez Roundarch Isobar, a publié le code source de Winky sur GitHub. Winky est l’application permettant aux Google Glass de prendre des photos ou des vidéos d’un clignement de l’œil.


« Winky change réellement les choses. Vous pourrez peut-être penser qu’il n’est pas difficile de dire "OK, Glass prenez une photo" ou même simplement appuyer sur un bouton. Mais c’est un changement de contexte qui vous transporte hors du moment. J’ai pris plus de photos aujourd’hui que je ne l’ai fait ces cinq derniers jours grâce à cette application » dit-il sur sa page Google+.

Une vidéo est même disponible sur sa page montrant Winky en action ; l’application ferait la différence entre un clignement inconscient et un clignement pour prendre des photos (plus lent que le clignement inconscient) pour éviter de prendre des photos de manière accidentelle.

Une rumeur émanant de représentants Google laisse entendre que les Google Glass permettraient aussi aux utilisateurs iPhone d’accéder à leur messagerie et à leur navigation. Si elle est vérifiée, ce sera un plus que la firme apportera puisqu’au départ, pour pouvoir le réaliser, les utilisateurs des Google Glass devaient au préalable disposer d’un téléphone Android et avoir l’application Glass Companion installée dessus.

Télécharger le code source de Winky

Source : Google+ Mike DiGiovanni

Et vous ?

Que pensez-vous de l’application Winky ?

Selon-vous, Google ferait-il le bon choix en modifiant la politique d’échanges de données des Google Glass ?
Avatar de - https://www.developpez.com
le 06/05/2013 à 11:39
il parait que l’œil n'arrete pas de cligner sans que l'on s'en appercoive sa risque de faire un paquet de photo et si je regarde quelqu'un en clignant de l'oeil pour le la prendre en photo sa fait aguicheur
Avatar de FirePrawn FirePrawn - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 06/05/2013 à 11:44
Si tu avais lu correctement l'application se base sur la vitesse du clignement ce qui permet de faire la différence entre un clignement involontaire et un clignement volontaire pour faire une photo (qui se doit d'être plus lent).
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 17/05/2013 à 14:29
Google Glass : le kit de développement GDK en cours de préparation
le Congrès américain inquiet pour la protection de la vie privée

Google travaille sur un GDK (Glass Development Kit) qui permettra d'utiliser des services hors connexion.

C'est ce qu'a révélé l'avocat de développement senior affecté à la section Google Glass, Timothy Jordan, lors d'un entretien au Google I/O. Parmi les nouveaux développements, il a ajouté que Google travaillait sur la façon la plus efficiente dont les utilisateurs rechercheraient des applications.

Des géants des réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et Tumblr ont déjà manifesté leur vif intérêt pour le dispositif en annonçant que des applications seront disponibles pour les Google Glass. Les utilisateurs seront par exemple capables de poster des photos sur Facebook et Twitter à partir des Google Glass. Mais publier des photos ne sera pas la seule option, puisque Twitter prévoit que les utilisateurs y recevront directement des notifications et pourront accéder à leurs messages et tweets.




Tout le monde ne partage pas l'arrivée prochaine du dispositif futuriste avec le même engouement. En effet, dans une lettre à l'intention du PDG de Google Larry Page, huit membres du Congrès américain lui demandent d'expliciter les mesures prises pour assurer la protection de la vie privée des citoyens une fois que le dispositif sera disponible pour le grand public.

Dans la lettre, ils s'interrogent par exemple sur le type de données que les Google Glass vont collecter, si de quelconques garants de la vie privée seront embarqués dans le dispositif et d'autres questions de cet ordre. Larry Page a jusqu'au 14 juin pour y donner suite. Google s'est refusé à tout commentaire.

Sources : lettre du Congrès (au format PDF), aide Facebook, Twitter

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 04/06/2013 à 18:22
Google Glass : Google exclut officiellement la reconnaissance faciale
jusqu'à la mise en place de règles de confidentialité

Mise à jour du 04/06/2013

Le Sénat américain et le Parlement australien avaient interrogé Google sur les mesures prévues pour protéger la vie privée et les données personnelles des personnes avec ses Google Glass.

C'est probablement en réponse à cette inquiétude des parlementaires et d'autres défenseurs des droits à la vie privée que Google a fait un pas de plus en modifiant sa politique développeurs.

« Ne pas utiliser la caméra ou le microphone afin de recouper des informations et de présenter immédiatement des informations d'identification personnelle sur une personne d'autre que l'utilisateur, cela concerne des cas d'utilisation comme la reconnaissance faciale et les empreintes vocales. Les applications qui font cela ne seront pas approuvées pour le moment » peut-on lire sur la politique mise à jour.

Une interdiction formelle mais probablement temporaire puisqu'une note sur une page Google Plus du Project Glass précise que « les fonctionnalités de reconnaissance faciale ne seront pas ajoutées aux produits sans qu'une solide protection de la confidentialité ne soit mise en place. »

Un message qui arrive à point nommé puisque des développeurs testant les Google Glass assurent qu'il est possible d'installer des applications sans l'accord de Google et donc sans aucune vérification. Les applications ainsi installées peuvent accéder aux données d'autres applications (Facebook ou Twitter par exemple) entraînant ainsi la possibilité de reconnaître une personne dès qu'elle est prise en photo.

Aux moins deux entreprises travaillent déjà sur la reconnaissance faciale. Il s'agit de Lambda Labs, qui propose même déjà des systèmes de reconnaissance faciale à 250 dollars, et Rekognition.

Lambda a gardé son sang froid après la décision de Google et a expliqué dans un tweet a des personnes voulant faire l'expérience de son application « ne vous inquiétez pas, nous pensons que c'est une caractéristique essentielle des Google Glass. Google l'autorisera ou le remplacera par un utilitaire qui fait la même chose. »

D'autres entreprises comme inSight app vont encore plus loin en arguant pouvoir amorcer une application de reconnaissance basée sur les goûts vestimentaires d'un individu … ou leur manque de goût.

Source : politique développeurs Google, project Glass, tweet Lambda, API de reconnaissance faciale Lambda

Et vous ?

Pensez-vous que cette décision de Google soit en mesure de stopper les développeurs ?
Avatar de nickyla nickyla - Membre actif https://www.developpez.com
le 05/06/2013 à 2:25
Citation Envoyé par ManusDei Voir le message
Il y a 100 ans, des gens disaient la même chose des voitures. Il y a 20 ans, on disait ça d'internet et des téléphones portables.
J'espère que t'es pas sérieux en comparant l'utilité qu'aurait pu avoir une voiture il y a 100 ans et "l'utilité" que pourraient avoir les glass !
Va trouver n'importe quel survivant d'il y à 100 ans (ça m'étonnerait que t'en trouve des masses mais .. ) et demande lui s'il trouve inutile, vulgaire et gadget le fait de:
<exemple poussé mais très réaliste>
vivre à Paris, être originaire de Toulon et ne pas devoir passer une semaine voir plusieurs pour aller voir l'un des siens resté au village natal, malade voir mourrant
</exemple poussé mais très réaliste>

Je crois que mon point de vue est assez clair
Utilité concrète et réelle avant tout!
Contacter le responsable de la rubrique Accueil