Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les attaques DDoS plus larges et plus rapides que jamais
Une étude révèle des attaques sur plus de 10 Gbps

Le , par Stéphane le calme

8PARTAGES

3  0 
Selon un rapport d’Arbor Networks, les attaques DDoS (distributed denial of service attack) continuent de croître d'environ 20 % par an. L’attaque moyenne au premier trimestre se situait autour de 1,77 Gbps, ce qui représente une hausse de 1,48 Gbps par rapport à la moyenne en 2012.

Bien que les récentes attaques DDoS sur Spamhaus aient établi de nouveaux records à plus de 300 Gbps, il n’en demeure pas moins qu’en moyenne les attaques se situent en deçà de 2 Gbps.


Toutefois, la proportion des attaques comprises entre 2 Gbps et 10 Gbps est passée de 15 % à 21,5 %.

En effet, l’étude montre que le premier trimestre a vu des attaques supérieures à 10 Gbps croître de 74 % en comparaison à toutes celles subies en 2012. « Les attaques supérieures à 10 Gbps et même 20 Gbps peuvent se produire plusieurs fois par jour quelque part dans le monde » révèle l’entreprise.

Les experts estiment qu’une attaque moyenne est plus que suffisante pour submerger la plupart des défenses d'entreprise.

Pour Richard Martinez, analyste de la sécurité réseau entreprise chez Frost & Sullivan, de nombreux administrateurs pensent à tort que leurs pare-feu et leurs structures IPS les protégeront des attaques DDoS : « Les pare-feu et les dispositifs IPS, bien que critiques quant à la protection du réseau, s’avèrent inadéquats contre des attaques DDoS complexes. »

Source : Arbor Networks

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Selon vous Richard Martinez a-t-il raison ?

Si oui que pourriez-vous préconiser aux administrateurs en termes de défense face aux attaques DDoS ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !