Le moteur de jeu Unity met fin au support de Flash
Coup dur pour Adobe ?

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Unity Technologies a annoncé l’abandon du support de Flash pour son moteur multiplateforme.

La firme a justifié son acte par la baisse de la popularité de la technologie parmi les développeurs en plus du support inconsistant qu’Adobe lui apportait.

« À partir d’aujourd’hui nous allons arrêter de vendre des licences de déploiement Flash. Toutefois, nous continuerons de supporter nos clients actuels Flash tout le long du cycle 4.x », annonce le PDG et fondateur de Unity, David Helgason.

La collaboration entre Unity et Adobe a été annoncée en mars 2012. À peu près à la même période, Adobe annonçait un modèle de partage des revenus pour le contenu Flash selon lequel les développeurs Flash qui avaient profité de la version « premium » des API d’accélération matérielle de jeux auraient à payer une redevance de 9 % à Adobe, mais seulement après que leurs applications aient gagné 50 000 dollars de recettes.

Unity voyait ce modèle de redevance comme un développement positif, le comparant même à la façon dont les opérateurs de galeries en ligne comme l’App Store et Google Play obtiennent des parts des recettes développeurs.

Du côté des développeurs, ce modèle ne séduit pas. « Honnêtement, Adobe vient de tuer l'idée de faire des jeux flash 3D, en particulier pour les développeurs de jeux indépendants qui ne font pas autant d'argent pour pouvoir se permettre de payer des impôts Adobe », explique dans un blog Nicolas Canasse, un développeur de jeux.

Adobe a finalement cédé aux plaintes et depuis janvier 2013, aucune API de Flash Player ne nécessite des paiements de redevances. Ce qui n’a pas plu à Unity.

« En introduisant puis en abandonnant son modèle de partage des revenus, Adobe a érodé la confiance des développeurs (et la nôtre) en une plateforme Flash fiable et en amélioration continue » déclare Helgason.

De plus, remarque-t-il, des développeurs Flash ont été transférés sur d’autres projets par Adobe bien que les récentes versions soient instables.

Sans compter que la plateforme est bien moins populaire qu’avant à cause de HTML5 qui est désormais une alternative mature pour le développement de jeux.

Sources : blog Unity, blog Adobe, blog Nicolas Canasse

Et vous ?

Que pensez-vous de l'abandon de Flash pour Unity ?

Entre Flash et HTML5, quelle plateforme utilisez-vous le plus pour développer vos jeux ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Aurelien Plazzotta Aurelien Plazzotta - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 25/04/2013 à 20:40
La dernière phrase de l'article se suffit à elle-même
Avatar de fregolo52 fregolo52 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 26/04/2013 à 8:27
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
Que pensez-vous de l'abandon de Flash pour Unity ?

Entre un produit complètement fermé (qui trouve mal sous Linux ou Android) et une norme (HTML5), y'a pas photo.

C'est la fin d'un cycle (très long) pour Adobe.
Avatar de CriPpLe CriPpLe - Membre régulier https://www.developpez.com
le 26/04/2013 à 9:12
Ce n'est pas un coup dur pour Adobe vu que Unity arrête justement le support Flash parce qu'Adobe n'est pas assez impliqué avec eux.

En tout cas personnellement je suis content, l'export flash n'a jamais été vraiment fonctionnel et trop de trucs ne marchaient pas.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 26/04/2013 à 12:44
J'ai l'impression que même Adobe veut la fin de Flash, en fait. Décision de fin du support pour les versions mobiles à peine un an après les avoir lancées, peu de collaboration avec Unity, lancement de produits HTML 5 en pagaille... Adobe veut tourner la page du Flash, mais ils ne savent pas comment le dire, à mon avis...
Avatar de c.aug c.aug - Inactif https://www.developpez.com
le 26/04/2013 à 21:10
Si je devais m'embêter à porter un moteur c+ dans le petit flash d'adobe je le ferais uniquement si le moteur remplit deux conditions:

1 - ce moteur fait un usage minimaliste du cpu (parce que le bytecode managé en flash ça mange environ 20 fois plus de processeur, comme on a pu le voir avec les portages de quake ou des émulateurs) donc on peut oublier tous les moteurs avec de la physique et autres opérations au polygone près

2 - ce moteur n'a pas déjà son propre webplayer

Si l'une de ces conditions est pas remplie alors ce genre de portage n'a aucun intérêt à part faire un coup de promo éphémère.

Déjà le portage d'unreal a été un fiasco parce que la condition 1/ n'était pas remplie. Avec Unity la condition 2/ n'est pas remplie non plus... donc ils ont juste fait ça brièvement pour la pub mais n'ont aucune raison de continuer.
Avatar de c.aug c.aug - Inactif https://www.developpez.com
le 26/04/2013 à 21:24
Sinon concernant le débat à propos du html5, c'est à la mode en ce moment mais les performances sont désastreuses, le framerate est saccadé, ça rame à mort sur les smartphone, c'est pas vraiment un truc pour faire des jeux vidéo. Ca ne remplacera donc jamais un exécutable.
Avatar de stigma stigma - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 03/05/2013 à 8:02
Je n'ai jamais utilisé Flash avec Unity. Je ne l'ai découvert que très récemment :
https://dl.dropboxusercontent.com/u/...sh/cutish.html
Avatar de c.aug c.aug - Inactif https://www.developpez.com
le 03/05/2013 à 16:53
Y'a aucun intérêt à utiliser flash avec unity puisque unity a son propre webplayer qui marche dix fois mieux. L'émulateur d'unity en flash c'était juste un coup de promo.

Le problème avec les midware qui ciblent le grand public, c'est que c'est connoté amateur et c'est souvent mal vu sur un curriculum vitae. Alors les professionnels se battent pour ne pas travailler avec.

Conséquence la clientèle flash-unity compte une grosse masse d'amateurs qu'on peut facilement impressionner avec ce genre d'effet d'annonce...
Offres d'emploi IT
Architecte et intégrateur scade/simulink H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Data scientist senior H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (Saclay)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil