Les formations en ligne en passe de détrôner les formations physiques ?
La prolifération des cours en ligne prend des proportions inouïes

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Les éducateurs avaient déjà envisagé la probabilité que les formations en ligne créent une véritable révolution dans le domaine de l’éducation.
Pourtant ces derniers mois, des évènements semblent annoncer que le changement devrait s’opérer beaucoup plus rapidement que prévu.

En seulement 30 jours, le plus grand système scolaire aux États-Unis (Université de Californie) a commencé à offrir des UV low-cost (150 dollars/ UV) pour des cours en ligne, une grande université (Wisconsin) délivre à présent des diplômes sans aucun temps de classe nécessaire et des dizaines d'universités publiques sont en train de dispenser leur cours en ligne.

Depuis plus d’une décennie, les universités à l’admission très sélective s’opposaient à donner des UV en ligne de leurs cours les plus populaires. Le MIT par exemple avait commencé à offrir 50 cours en ligne gratuits comme pour évaluer le concept de son projet Open CourseWare. En trois ans, ce nombre a atteint les 1 700. À ce jour, son programme a réuni près de 125 millions de visiteurs.

La France connait aussi le même phénomène avec la multiplication des campus virtuels. D'ailleurs avec les MOOC (Massive Open Online Course) des écoles comme l'école polytechnique dispenseront bientôt des cours virtuels gratuits en ligne. De nouveaux modèles de formation continue se dessinent et de grands acteurs comme Orange, ENS Cachan, l'École Centrale de Lille et bien d'autres se réunissent pour partager leur vision et leurs retours d'expérience en matière d'éducation et de cours en ligne.

Toutefois, une enquête menée à la demande du ministère de l’Éducation aux États-Unis révèle que les étudiants en ligne ont de bien meilleures notes que ceux qui suivent le même parcours de façon traditionnelle.

Source : WSJ, projet CourseWare MIT (au format PDF), CNN, conférence MOOC

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous eu recours à une formation en ligne ? Qu’avez-vous pensé de cette expérience ?

Des deux systèmes éducatifs, lequel préférez vous et pourquoi ?

Si l’éducation en ligne prenait le pas sur la formation physique, les conséquences seraient-elles positives ou négatives ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 25/04/2013 à 11:47
Bonjour,

Pour moi l'éducation, ce n'est pas seulement des connaissances mais aussi apprendre à se comporter vis-à-vis de ses camarades, à avoir des échanges socials.

Pour un certaines personnes, l'école est l'une des seule chose qui les font sortir de chez eux. S'ils se mettent à suivre des cours par correspondances, ils risquent de ne plus sortir.

Certaines personnes ont aussi une peur de l'extérieur ou ne se sentent pas bien en dehors de chez elles, or cela ne peut que s'empirer si on ne sort plus, si on affronte pas ses peurs.

Donc pour ces catégories de personnes, même si elles rêvent de cours par correspondances, je pense qu'au final, ce serait une mauvaise chose pour elles.
Avatar de Isammoc Isammoc - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 25/04/2013 à 12:07
Qu’en pensez-vous ? Avez-vous eu recours à une formation en ligne ? Qu’avez-vous pensé de cette expérience ?

Je suis plusieurs cours. L'avantage de cette plateforme est indéniablement le concept de deadline (devoir rendre les exercices avant une date donnée) mais la mise à disposition du cours qu'à partir d'une date est frustrante, je dois attendre 2 mois pour un cours alors qu'il y a déjà eu une session auparavant. Pourquoi ne pas faire des sessions glissantes ? La session commençant au moment de l'inscription au cours, et les dates de rendus à partir du moment où l'on accède au cours.

Des deux systèmes éducatifs, lequel préférez vous et pourquoi ?

Je préfère maintenant le système en ligne, étant salarié, je ne peux me permettre d'être présent à des cours qui ne se produise que la journée. Maintenant, je pense que ces cours ne sont que des compléments ou des appronfondissements, ils ne remplaceront pas une formation initiale avec présence et véritable suivi de l'étudiant.

Si l’éducation en ligne prenait le pas sur la formation physique, les conséquences seraient-elles positives ou négatives ?

Comme dit précédemment, je pense qu'en nombre total de formation, ce n'est pas un problème. Je dirai même que cela permettrait une plus grande accessibilité à la connaissance, et en tant que libriste, je suis tout à fait content de cette évolution. Par contre, cela ne doit pas détruire la formation physique.
Avatar de FR119492 FR119492 - Rédacteur https://www.developpez.com
le 25/04/2013 à 12:17
Bonjour à tous!

Pour moi, l'enseignement en ligne peut être une bonne chose, mais seulement pour compléter l'enseignement physique et non pour le remplacer. Donner un cours, ce que j'ai fait durant de nombreuses années, doit être une activité interactive. Le professeur doit, en permanence, se demander si ses étudiants comprennent ce qu'il a dit. Il doit être capable d'improviser lorsque c'est nécessaire.

Un exemple: lors de la catastrophe de Tchernobyl, alors que j'étais en train de donner un cours d'électrotechnique, un étudiant m'a demandé ce qui s'était passé. J'ai donc interrompu provisoirement l'électrotechnique et fourni à toute la classe les informations que j'avais déjà. C'est ça l'enseignement, et, avec les cours en ligne, on ne peut pas le faire.

Jean-Marc Blanc
Avatar de Mr_Exal Mr_Exal - Membre expert https://www.developpez.com
le 25/04/2013 à 12:17
Qu’en pensez-vous ? Avez-vous eu recours à une formation en ligne ? Qu’avez-vous pensé de cette expérience ?

Etant actuellement à l'école G4 qui fait 90% de ses cours par vidéo projecteur, je pense qu'on peut assimiler ça a de la formation en ligne.

C'est tout simplement pour mon expérience, bizarre. Je ne sais pas pourquoi mais je n'arrive pas du tout à me concentrer avec un tel système (d'autant plus quand l'intervenant et ses cours sont mauvais). Ce n'est pas tant le contenu qui rend la chose inintéressante, mais plutôt le contenant.

Des deux systèmes éducatifs, lequel préférez vous et pourquoi ?

Je préfère largement le système traditionnel, car les profs sont (en général) plus proches des élèves, de plus, le prof peut également adapter son discours.

Si l’éducation en ligne prenait le pas sur la formation physique, les conséquences seraient-elles positives ou négatives ?

Pour ma part, je pense qu'elles seraient négatives, sachant que quand un message est mal communiqué l'auditoire ne retient pas le dit message (des bribes d'information seulement).
Avatar de Jarodd Jarodd - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 25/04/2013 à 12:55
Qu’en pensez-vous ? Avez-vous eu recours à une formation en ligne ? Qu’avez-vous pensé de cette expérience ?

J'ai fait tout mon cursus universitaire à distance (3 ans), avec seulement 2 jours en présentiel (les oraux de fin d'année). Et ni les profs, ni les élèves n'en sont ressortis avec des difficultés à avoir des échanges sociaux, c'était plutôt l'inverse ! J'ai loupé mes formations en présence, alors que j'ai réussi mes formations à distance, avec mention. Et je suis loin d'être un associal aujourd'hui, c'est juste que c'est ce système qui me correspondait vraiment. Je ne regrette absolument pas d'avoir choisi cette formation, et si un jour je dois en refaire une, je rechercherai en priorité une formation à distance.

Des deux systèmes éducatifs, lequel préférez vous et pourquoi ?

Je préfère l'enseignement à distance. Mais c'est une préférence personnelle, les deux systèmes sont complémentaires, et doivent être choisis en fonction de la personnalité de l'étudiant. Si on a des phobies sociales, effectivement il ne faut pas faire ce genre de formations, mais c'est un problème de la personne, ce n'est pas un défaut de la formation en elle-même. C'est juste que la personne n'est pas adaptée pour ça, mais la formation n'est pas mauvaise pour autant. C'est comme ceux qui ont besoin d'être encadré, il ne faut pas faire la fac où on doit se débrouiller sans quelqu'un qui les supervise, mais la fac n'est pas un mauvais système en soi, c'est juste une question d'adéquation. Ce n'est pas la formation qui est en cause, ou qui crée les problèmes de relations sociales.

Si l’éducation en ligne prenait le pas sur la formation physique, les conséquences seraient-elles positives ou négatives ?

L'une ne doit pas prendre le pas sur l'autre, il faut que les deux soient développées, pour que chacun choisisse en fonction de son affinité.

La formation à distance est aussi une chance pour les personnes défavorisées, qui ne peuvent pas se permettre de changer de ville, louer un appart, payer les transports, etc, là on peut se former tout en restant chez soi.

Pour rebondir sur les propos de la perte d'échanges sociaux, le fait de ne pas se voir permet de se concentrer sur la formation, sans avoir d'a priori sur la personne, donc d'éloigner les difficultés de communications qu'on rencontre en présence (notamment la difficulté de parler en public). Là on peut être chez soi, dans un environnement connu et apaisant, cela élimine les freins qu'on peut avoir quand est en face des gens. Cela peut même débloquer des situations, j'avais une collègue très timide, le fait de nous parler via Skype lui a permis de réussir à communiquer, cela lui a donné la confiance nécessaire pour améliorer ses relations humaines, et désormais elle arrive à avoir des échanges avec les autres, en présence, ce qui n'était pas le cas avant. Et puis rien n'empêche de se rencontrer si on en a la possibilité, ce n'est pas interdit par le règlement intérieur

De plus cela prépare au télétravail, qui se développera peut-être un jour (depuis le temps qu'on en parle...). Et là il faudra bien savoir se débrouiller, avec de nouveaux réflexes de communication et d'organisation !

J'espère que les campus virtuels se développeront en France comme aux Etats-Unis, qu'on ne reste pas à la traîne en ne proposant qu'un type de formations. Ca permettra aussi de me mettre plus facilement à la page, parce qu'une fois qu'on travaille c'est plus compliqué de s'organiser pour se reformer (à moins d'avoir un patron sympa). Là on peut prendre juste les UV qui nous intéressent, lire les cours en revenant du boulot, faire ses exercices le soir, c'est quand même autre chose que devoir prendre des jours ou un congé formation !
Et concernant le fait qu'en présence les profs suivent mieux les étudiants, c'est un faux débat. Il ne faut pas croire qu'en formation à distance, les profs soint "éloignés" des élèves. Au contraire, ils participent aux confcalls (parfois sans parler, juste pour évaluer les conversations, parfois en intervenant pour les aiguiller), et peut aussi prendre à part un étudiant pour un dialogue privé. Et comme je le disais, le fait de ne pas se voir permet de se concentrer sur le problème, on n'a moins de réserves pour évoquer les soucis. Après ça dépend de la qualité du prof, mais on en trouve des bons et des mauvais de partout. J'ai eu de bons profs à distance, qui étaient à l'écoute, et j'ai eu de mauvais profs en présence, qui se moquaient des élèves et n'assuraient aucun suivi. Il faut éviter la généralisation sur le type de formations, cela n'a rien à voir avec sa qualité intrinsèque.

Pour vraiment juger d'une formation à distance, il faut la vivre, on ne peut pas juger sur une impression, en imaginant ce que c'est... Sinon on ne voit que les aspects négatifs, parce qu'on ne sait pas les avantages qu'elle peut apporter.
Avatar de Miistik Miistik - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 25/04/2013 à 13:40
La proportion grandissante du e-learning est facilement explicable.

Le système d'éducation français est assez loin de satisfaire les étudiants.

Si on examine un peu les mécanismes d'éducation d'autres pays (Espagne, Allemangne, États-Unis), on remarque de réelles différences.

Le e-learning, par son mode opératoire simplifié et son accessibilité accrue depuis le boom de l'Internet et de la bureautique chez les particuliers, est un mode d'éducation florissant.

A titre personnel, une formation en ligne ne me déplairait pas.

Et c'est bien ce que font la plupart des gens.
Combien de personnes ont déjà crées des scripts, des sites Web, des programmes avec des interfaces graphiques, juste en suivant le Web et notre ami à tous Google.
Avatar de 3logy 3logy - Membre actif https://www.developpez.com
le 25/04/2013 à 13:50
A mon humble Avis, je pense que ce genre de Cours s'addresserait mieux aux personnes ayant déjà eu un parcours Universitaires au prealable.

Un exemple concret serait celui d'un B.of.Sc qui a la fin de sa premiere formation, trouve du Travail et continue (apres 1 an) sa formation en Ligne pour avoir un M.of.Sc ou un MBA.

Par contre je trouverais le e-Learning extrêmement dangereux pour l'education Secondaire. Rien qu'au niveau Social je suis très fier d'avoir rencontré des personnes geniales dans mon Lycée... ce sont des amitiés qui restent à Vie.
Avatar de camus3 camus3 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 25/04/2013 à 16:16
Si on examine un peu les mécanismes d'éducation d'autres pays (Espagne, Allemangne, États-Unis), on remarque de réelles différences.

Oui , et ça coûte la peau de fesses ( surtout aux USA )...

Attention , même si les cours en ligne explosent , beaucoup "d'étudiants" abandonnent le cours avant la fin ( seulement 8% des étudiants complètent les cours en moyenne ) , le taux de rétention est donc extrêmement faible .
Offres d'emploi IT
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)
Architecte sécurité des systèmes d'information embarqués H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil