« La gestion des processus métier n'est plus réservée aux grands groupes »
D'après une étude CXP-BonitaSoft sur le BPM en France

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
L’éditeur de BPM, BonitaSoft, et le cabinet de conseil CXP, viennent de présenter les résultats d’une grande enquête de terrain sur la gestion des processus métier.

Elle a été menée auprès des directions informatiques (DSI, chefs de projets) et métier (Directions générales, administratives et financières, des ressources humaines…). Au total ce sont plus de 100 entreprises de tous secteurs et de toutes tailles qui ont répondu entre décembre 2012 et janvier 2013.

Sans surprise, 91 % des répondants jugent que l’optimisation des processus métier est une question cruciale (45 % la jugent importante, 46 % la juge stratégique).
Corollaire plus intéressant, 81 % indiquent avoir déjà engagé une démarche d’amélioration de leurs processus métier.

L’amélioration de la satisfaction du client est le premier objectif recherché dans ces démarches processus. L’optimisation des performances de l’entreprise et la volonté de réduire ou maîtriser les coûts sont également des enjeux majeurs.

« Tous les processus de l’entreprise sont concernés, constatent BonitaSoft et CXP, des processus cœur de métier spécifiques jusqu’aux aux processus support ». Parmi ces derniers, les processus RH arrivent en tête des processus visés avec 26 %, suivis par les processus financiers (20 %) et dans une moindre mesure par les processus achats (13 %).

Tous les processus donc. Et (presque) toutes les entreprises. « Le BPM n’est plus réservé aux seuls grands groupes multinationaux et les ETI (de 250 à 5000 collaborateurs) constituent la part essentielle des répondants (51 %) », écrivent les auteurs de l’étude.


Cet intérêt des entreprises de taille intermédiaire serait une confirmation parmi d’autres de la popularisation de la multiplicité d’accès aux outils (Open Source, Cloud/SaaS…).

À la croisée des domaines IT et métiers, le déroulement d’un projet de BPM est très varié en fonction des entreprises. « L’initiative des démarches processus revient majoritairement à la Direction Générale (40 % des cas) mais aussi dans une mesure moindre à la DSI (30 % des cas) », résume BonitaSoft. Conséquence, les attentes en matière de facilité d’usage sont tranchées. L’outil BPM doit être facile à prendre en main (81 %) et rapide à mettre en œuvre (65 %).

Dernier enseignement intéressant, la grande majorité des projets de gestion de processus métier réussis atteint les objectifs visés en moins d’un an (69 %).

L’étude est disponible gratuitement dans son intégralité sur cette page


Pour mémoire, BonitaSoft est une success story française. Créée en 2009, sa solution open source de gestion des processus métier a déjà été téléchargée plus de 2 millions de fois dans le monde (ce qui en fait le leader du marché).


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil