Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple révèle qu'il stocke les données vocales pendant deux ans
Pour les applications Siri et Dictation

Le , par Stéphane le calme

11PARTAGES

3  0 
Après qu’un groupe de défense des libertés civiles a averti qu’Apple n’en fait pas assez pour informer ses clients de leurs droits à la vie privée, la firme a dévoilé qu’elle stocke les données vocales créées lorsque des personnes utilisent ses deux services de commande vocale Siri et Dictation.


La politique de confidentialité des deux services ne décrit pas exactement comment fonctionne la technologie ou pendant combien de temps la firme conserve les données des clients.

Truddy Muller, un porte-parole d’Apple, a révélé que la firme conserve ces données pendant deux ans.

Siri (retrouvé sur iOS) et Dictation (à la fois sur iOS et OS X) utilisent des données d'entrées vocales et les envoient, par voie hertzienne, aux serveurs d'Apple. Un nombre aléatoire est généré pour rendre l'utilisateur anonyme ; les données excluent donc l'adresse électronique, le numéro de téléphone et l’identifiant Apple de l’utilisateur.

Après six mois, ces données sont « dissociées » du nombre aléatoire généré. Apple les utiliserait alors pour « améliorer de façon générale Siri/Dictation ainsi que d’autres produits et services Apple ». La firme précise que les données pourraient inclure des « données diagnostiques connexes telles que les spécifications systèmes matériels et les statistiques de performance ».

En clair, pendant six mois, Apple serait capable d’associer une requête particulière à un nombre lié à une personne. Dans le cas où l’individu parle de la pluie et du beau temps, cela n’a rien d’alarmant. Mais dans un scénario plus critique où, par exemple, une information sensible pour une entreprise serait divulguée, le sujet pourrait devenir préoccupant.

Raison pour laquelle certaines entreprises, comme IBM, en ont interdit l'utilisation dans leur milieu de travail parce qu'ils ne pouvaient pas garantir la sécurité de leurs données.

Les deux services ont été mis à la disposition du public depuis octobre 2011.

Source : politique de confidentialité d’Apple et Siri (au format PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur la question ? Les réponses d’Apple sont-elles rassurantes ou préoccupantes ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/04/2013 à 9:07
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Mais dans un scénario plus critique où, par exemple, une information sensible pour une entreprise serait divulguée, le sujet pourrait devenir préoccupant.

Quel est votre avis sur la question ?
En meme temps, si les gens etaient formes un minimum a la securite et a la gestion de la confidentialite des donnees, peut-etre qu'ils arreteraient d'utiliser "siri" pour retrouver un mail ultra-confidentiel qui parle du prochain contrat qui ne doit surtout pas etre devoile -- mail qui a ete allegrement transfere sur gmail pour "y avoir acces partout, car le webmail de la boite, c'est vraiment trop galere".
7  0 
Avatar de FlqX_-
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 22/04/2013 à 16:00
Gastiflex : Parceque les données personnels ne sont pas stockés mais le numéro aléatoire permet de retrouver l'identité d'une personne, donc jusqu'à 6 mois il n'y a pas de vrai anonymat.
3  0 
Avatar de AkiroVIII
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 24/04/2013 à 8:12
Ce n'est pas étonnant de la part d'Apple.

C'est une bonne chose qu'ils le disent, mais combien de personne vont réellement prendre conscience de ce que ça signifie en terme de sécurité ?

Citation Envoyé par gangsoleil
En meme temps, si les gens etaient formes un minimum a la securite et a la gestion de la confidentialite des donnees, peut-etre qu'ils arreteraient d'utiliser "siri" pour retrouver un mail ultra-confidentiel qui parle du prochain contrat qui ne doit surtout pas etre devoile -- mail qui a ete allegrement transfere sur gmail pour "y avoir acces partout, car le webmail de la boite, c'est vraiment trop galere".
Je suis tout à fait d'accord avec toi.
2  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 22/04/2013 à 15:16
Siri (retrouvé sur iOS) et Dictation (à la fois sur iOS et OS X) utilisent des données d'entrées vocales et les envoient, par voie hertzienne, aux serveurs d'Apple. Un nombre aléatoire est généré pour rendre l'utilisateur anonyme ; les données excluent donc l'adresse électronique, le numéro de téléphone et l’identifiant Apple de l’utilisateur.
Faudrait savoir : si c'est aléatoire et anonyme et que l'email, le tél et l'ID Apple ne sont pas stockés, pourquoi dire :

En clair, pendant six mois, Apple serait capable d’associer une requête particulière à un nombre lié à une personne. Dans le cas où l’individu parle de la pluie et du beau temps, cela n’a rien d’alarmant. Mais dans un scénario plus critique où, par exemple, une information sensible pour une entreprise serait divulguée, le sujet pourrait devenir préoccupant.
3  2 
Avatar de sinople
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 22/04/2013 à 16:25
Le numéros aléatoire ne permet pas d'identifier la personne, il permet de regrouper les échantillons vocaux pendant les 6 derniers mois.

Le problème c'est que la liste des échantillons vocaux regroupée permet potentiellement d'établir un profil plus ou moins complet d'une personne qui risque de ne plus être anonyme du tout...
1  0 
Avatar de danman
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 22/04/2013 à 15:11
Non, il n'oserait pas ( )
La reconnaissance vocale nécessite beaucoup d'échantillons différents pour être vraiment efficace, donc pour Apple qui doit s'imposer devant Google et d'autres ca n'étonne pas grand monde (et ca n'étonnerais personne du tout que google le fasse). Maintenant c'est sur les dérives d'utilisations volontaires que ces entreprises peuvent faire que ca devient inquiétant, et ce qu'on fait pour se protéger.
0  0