Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les développeurs sont-ils des destructeurs d'emploi ?
Confession d'un programmeur qui estime qu'ils finiront par « tuer leur propre métier »

Le , par Hinault Romaric

19PARTAGES

12  1 
« Je suis un destructeur d’emploi ». C’est en ces termes que s’exprime Jason Lewis, développeur Ruby et Clojure dans un billet de blog.

Selon celui-ci, l’automatisation des tâches réalisées avec les différents logiciels connus contribuerait à avoir de moins en moins recours à une intervention humaine. « En utilisant des langages efficaces comme Ruby, je suis à même de remplacer des secrétaires », confesse Lewis.

Pour lui, plus le temps passe, la valeur sociale du travail est dépréciée. De plus en plus, les tâches assignables aux personnes sont automatisées avec des logiciels et c’est cette tendance qui sera en vigueur pour les prochaines années.

D’après Lewis, les secteurs qui ne sont pas encore touchés sont ceux dont la rémunération est très faible. Mais qu’à cela ne tienne, ceux-ci d’une manière comme d’une autre sont inévitablement voués au même sort. « Burger King et Starbucks ont encore un besoin de personnel humain pour réaliser leurs différents services, mais pour combien de temps encore ? », s’interroge Lewis avant d’ajouter « chez Starbucks, 90 % de la préparation d’un café est faite de façon logicielle et 10 % seulement requiert une intervention humaine ». À titre d’information, Burger King et Starbucks sont des chaînes de restauration rapide similaire à Mc Donald's.

Par ailleurs, l’informatique ne serait pas uniquement une menace pour tous les autres secteurs d’activité. Elle constitue également une menace pour elle-même. « Ce qu’un ou deux hackers isolés peuvent facilement réaliser aujourd'hui était fait par une équipe intégrant des compétences diverses comme des ingénieurs, analystes, gestionnaires de projets, testeurs », écrit Lewis, qui explique que ceux-ci utiliseraient des outils achetés auprès de fournisseurs ayant une structure assez similaire en terme de personnel.

Le raisonnement de Lewis est simple : les géants de l’IT (Oracle, Microsoft, Google, etc.) emploieront de grosses équipes d’ingénieurs qui développeront des solutions qui permettront de plus en plus aux entreprises de se passer des services des développeurs.

« Je suis destructeur d’emploi et j’aime ce que je fais. Si seulement nous avions une économie rationnelle, je pourrais arrêter d’avoir un sentiment mitigé au sujet de l’effet net de mon travail », conclut Jason Lewis.

Source : blog de Jason Lewis

Et vous ?

Êtes-vous d’accord avec cette réflexion ? Les développeurs sont-ils une menace pour les autres métiers ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/04/2013 à 19:04
moi je suis pour la destruction du travail...le seul problème aujourd'hui c'est que la rémunération est liée au travail (pour ceux d'entre nous qui ne vivent pas de leurs rentes)
24  0 
Avatar de Ranumao
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/04/2013 à 19:11
Malheureusement, vous oublier de dire que l'auteur exprime aussi son soutient au revenu de base. Il pose la question, mais il apporte la réponse aussi: ce que l'on fait faire au machine ne doit pas profiter qu'à soi, mais à toute l'humanité.
14  0 
Avatar de Troudhyl
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 22/04/2013 à 13:10
Citation Envoyé par dragonno Voir le message
Donc tu penses que plus y a de chômage et mieux c'est ! Si je te comprend bien ?

Si c'est ça, où va le monde !
Je sais pas si tu vois, mais sans boulot on est rien, le travail c'est ce qui nous fait vivre.
J'ai vraiment envie de pleurer quand je vois ça... Bien sûr que non, les hommes ne naissent pas pour travailler. Et j'entends bien par là qu'avoir une activité utile et qui nous plait n'est PAS travailler. Le travail c'est l'esclavage d'un système, c'est l'exploitation. La finalité de l'évolution technologique c'est d'abolir l'esclavage, d'automatiser le travail sans valeur ajoutée, de permettre à chacun de faire ce qui lui plait.

Les développeurs seraient des "destructeurs d'emploi" ? Alors pour moi c'est un gros compliment, ils sont réellement utiles, voilà donc un métier qui nous fait avancer. Parallèlement il faut faire évoluer (révolutionner ?) le système pour qu'il s'adapte aux progrès humains, et qu'il cesse cette folie productiviste, cette croissance sans fin et ce gaspillage gigantesque des ressources planétaires et humaines au seul profit d'un tout petit nombre d'individus qui de toute façon ne sont que de passage pour moins d'un siècle et se disent "après moi le déluge".
12  1 
Avatar de SylvainPV
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 19/04/2013 à 23:47
Citation Envoyé par dragonno Voir le message
Tout a fait Sylvain, et regarde ce que ça a donné au chômage...
S'il était essentiel que tout le monde travaille, à quoi cela servirait-il de toujours augmenter notre productivité ? Le chômage va continuer à augmenter, et il est temps de changer de mentalité et de considérer ça comme un indicateur de progrès.

Cet article résume bien ma pensée : http://lecercle.lesechos.fr/economie...t-vive-lavenir
10  1 
Avatar de _skip
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/04/2013 à 20:12
Citation Envoyé par coolspot Voir le message

Le but c'est qu'a terme plus personne bosse. Après c'est sur il faut sortir du dogme religieux du il faut travailler pour pouvoir manger/se loger/élever ses gosses.
Il y a tout un tas d'emploi fictif tout a fait inutile encore de nos jours parcequ'on impose au gens de bosser façon moyen-age pour qu'il puisse avoir un logement et manger.
Tu peux aussi ajouter à ta liste des emplois fictifs tous les purs parasites du monde de la finance, les patents trolls et ça.
Si on en est aux problèmes d'éthique, le développeur exerce une activité de production de richesse tout à fait respectable .
9  1 
Avatar de Golgotha
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/04/2013 à 7:33
Et moi, tous les jours, je voie des employés qui veulent en faire de moins en moins, qui se repose de plus en plus sur l'informatique, et pour ce que j'en sais, toutes ces personnes pensent que je passe mes journées à ne rien faire, que l'informatique : "ça marche tout seul"...

il y à véritable problème dans notre métier : il est sous-considéré, on est considéré comme mi-secrétaire, mi-(le-mec-qui-si-connais-un-peux-en-informatique) plutôt qu'ingénieur. la plupart des gens pensent que l'informatique ça marche tout seul, je me rappel la tête des quelques employés que j'ai amené dans la salle serveur : d'un coup, il comprenne qu'ont est pas là pour rien.

Sans parler du nombre de fois ou j'ai eu ce genre de réfléxion :

- "Mais, qu'est ce que tu fait toute la journée ?"
- "Et, ils ont besoin de quelqu'un à plein temps pour l'informatique ?"
8  0 
Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 26/04/2013 à 9:29
Citation Envoyé par zaventem Voir le message

Tout à fait d'accord avec toi (encore que 35% reste généreux, il y a des filières où l'on doit approcher des 90% de non-débouchés) mais j'arrête de le dire, j'en ai assez de me faire traiter de sale tortionnaire qui refuse de comprendre que le seul fait qu'ils s'épanouissent intellectuellement suffise à tout justifier.
Je crois surtout que tu (et d'autres) ne comprend pas que plus de 5 millions de sans emploi ça n'a rien à voir avec les choix de filières ou avec la responsabilité individuelle des gens, c'est un problème structurel. D'ailleurs dès qu'une filière embauche, tout le monde se jette sur les formations de cette filière, résultat c'est bouché quelques mois après. Et puis admettons, si l'on en croit les patrons et autres organismes de placement, qu'il y a 500 000 emplois non pourvus en France: il nous reste toujours 4,5 millions (au bas mot) de chômeurs sur les bras si tous ces "fameux emplois qui ne trouvent personne" se trouvent attribués de manière optimale...
Autant dire que ton discours, à part faire culpabiliser les gens et se donner bonne conscience en faisant sa petite leçon de morale aux autres, ça ne sert pas à grand chose.
9  1 
Avatar de Grom61736
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/08/2013 à 15:56
Citation Envoyé par r0d Voir le message
Meuh non on dit pas ça.
Une bonne illustration de mon propos: aujourd'hui les gens les plus intelligents sont recrutés par les grandes banques afin de créer des produits et autres modèles dont le seul but est de complexifier les choses, ce qui leur permet d'avoir toujours un coup d'avance. Un tel gâchis me met en rage! vous vous rendez compte? Si Léonard de Vinci était né en 1980, il serait en train de construire des modèles pour Goldman Sachs!
J'ai vécu ça en automatisant certains calculs pour des boites de haute finance.
Ces boites m'avaient recruté parce que "on a besoin d'un mathématicien théorique car c'est très très haut niveau"...
Au final, on met 3 mois à apprendre un vocabulaire technique inutile (un achat s'appelle une offre, une vente s'appelle un éléphant et un échange un "Fondamental Artistic Way for Making Pognon") et 2 jours à coder les 2 dans le pif la surface de l'air sous une courbe.

Le travail de certaines personnes est juste d'inventer des mots pour complexifier des concepts simples pouvant s'exprimer simplement. De cette manière, on peut dire par après qu'on ne peut travailler la dedans que si on a le beau diplome etc.
Dans le monde de la finance (mais on voit ca aussi en IT), on se crée des castes car on n'aime pas partager le gateau.
8  0 
Avatar de orand
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/04/2013 à 1:11
C'est ce qu'on appelle la prolétarisation d'un corps de métier.

1) Le patron veut que la boulot soit effectué le plus vite possible pour engranger le max de bénéfice, faire croitre la valeur de sa boîte...
2) Le codeur veut conserver son job, bosser pour faire aboutir un projet utile, et accessoirement gagner du fric...

Si on s'amusait à faire un sondage concernant l'utilisation de framework/middlewares/libs je suis persuadé que >95% de nos compatriotes codeurs les utilisent de manière ostensible et s'en revendiquent même ! == Je suis fier de foutre mes compétences à la poubelle et me faire payer en tant que "pousseur de bouton rémunéré".

Les codeur sont de plus en plus des scripteurs, faciles à mettre en concurrence et remplaçables.
Il est beaucoup plus difficile de virer un individu (ou groupe) qui possède son propre framework/middleware qu'un gars qui n'a de compétence que de lire une doc de 500 pages et copier/coller les fonctions qui vont bien, avec comme seul atout sa capacité à dispatcher les bonnes fonctions là ou il faut.

Comme il n'existe pas de syndicat de développeurs, on est un peu dans la mouise.
Etre programmeur rapportera de moins en moins, et ceux qui pensent que leur diplôme va les sauver se bercent d'illusion.
Quand une profession se prolétarise c'est le bas qui trinque en premier, ceux du haut tombent aussi, tôt ou tard.
Les codeurs de unity auront leur salaire réduit tôt ou tard, le problème est profond -> il est systémique, les codeurs ne connaissent pas leur intérêts.
Il y a des profession qui sont capables de se protéger (regardez les professions libérales, leur salaire n'a pratiquement pas baissé depuis 15ans, comparez ça aux ingénieurs info...)

Quand tu as un codeur qui reprend la même phraséologie que son patron en te sortant des "oui mais faut être rentable", "j'utilise c# parce que c'est un langage d'avenir", "puis c'est plus facile", que veux-tu faire avec ça, hormis entrer dans un état de lassitude apathique, je vois pas.

Dès que j'entends "avenir", "futur", "projet", "révolutionnaire", en parlant d'informatique, perso je sors mon révolver.
La lutte des classes n'existe plus, en réalité, il y a une classe qui a totalement expurgé l'autre.

Un peu de lecture: http://www.christian-faure.net/2009/...informatiques/

ps: J'ajoute autre chose pour bien être compris:
Le problème n'est pas spécialement le fait de créer des machines pour nous remplacer, ça c'est pas forcément un mal, au contraire.
Le problème c'est de faire passer le fric du travail vers le capital.
En termes marxistes: la valeur passe en fait du prolétaire* au propriétaire des moyens de production*.
En gros au lieu que beaucoup de personnes profitent de la richesse, la valeur se retrouve dans les mains de peu de personnes***, et c'est entièrement de notre faute.

*celui qui ne possède pas ses moyen de production, donc est obligé de vendre sa force de travail et son temps.
** Celui qui possède une machine/propriété/personne morale/poule au oeuf d'or et qui la fait fructifier.
*** Si y'en a un qui me sort le refrain patronal du "oui mais ils vont pouvoir la réinvestir ! lol mdr" ; je demande un ban aux modos !

pss: (désolé pour l'allusion à Marx)
9  2 
Avatar de Troudhyl
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 02/05/2013 à 13:16
Citation Envoyé par fcharton Voir le message
J'espère que si tu es salarié, tu raisonnes comme cela. Le salaire n'est pas important, l'important c'est d'être utile, hein? Ah? C'est pas pareil? ah ben tiens donc!
Ne réponds pas à ma place. Non le salaire n'est pas important du moment qu'on a assez pour vivre, c'est mon cas, et je ne cherche aucunement à faire plus et à atteindre mon "niveau d'incompétence". En ce qui me concerne je n'ai aucune revendication, à part bosser sur des projets utiles et intéressants. J'accepterai même d'échanger une partie superflue de mon salaire contre du temps libre, ou contre un taf plus intéressant à mon goût. Mais bon ça c'est mon avis, peu partagé je pense. L'argent ne fait pas le bonheur, l'argent corrompt, l'argent souille... l'argent appelle l'argent.
Par contre le manque d'argent, dans la société actuelle, c'est la survie, la misère. Donc en attendant de changer de système, évidemment qu'il y a une revendication pour une hausse des revenus les plus faibles. Tu as un problème avec ça ? Les miséreux l'ont bien mérité ?
7  0