UE : Google à deux doigts de l'entente avec FairSearch
Qui l'accuse d'abus de position dominante

163PARTAGES

9  0 
Mise à jour du 16/04/2013

Après avoir été accusé par la coalition FairSearch de faire usage d’une stratégie anticoncurrentielle dans le domaine de la recherche verticale, Google a fait des propositions à l’Europe qui ont été ratifiées.

Les membres du lobby comme TripAdvisor et Expedia accusaient la firme d’user de sa position dominante pour favoriser ses propres services dans les résultats des recherches. Une enquête avait alors été ouverte depuis 2010.

L'accord, qui relève de l'article 9 des règles européennes antitrust, a été accepté en principe, selon les sources. Les concessions seront testées sur l'ensemble du marché, permettant aux concurrents de commenter et de critiquer les changements proposés. Ces tests pourraient durer plus d'un mois.

Bien que l’algorithme de Google ne subisse aucune modification, certains résultats proposant d’ordinaire des produits de la firme, devront afficher au moins trois alternatives chez les compétiteurs comme Yelp, TripAdvisor ou WSJ.

Toutefois, ces dispositions ne seraient pas applicables pour certains sites de recherche spécialisés de la firme tels que Google Shopper ou Google Flight, où les participants payent pour être mieux référencés.

Le Commissaire en chef à la compétition européenne, Joaquin Almunia, a déclaré au New York Times que Google avait présenté des propositions dans le but d'aider les consommateurs à mieux identifier les moments où l’entreprise faisait la promotion de ses propres produits au détriment de ceux des concurrents.

Si le lobby accepte ce changement, Google pourrait éviter des amendes massives en Europe.

Source : NYT

Et vous ?

Que pensez-vous de la proposition de Google ? Est-elle suffisante pour calmer FairSearch ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de zaventem
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 24/07/2014 à 10:36
Citation Envoyé par imikado Voir le message
Je parle pas ici du navigateur (qui ne leur apporte pas directement de l'argent) mais bien de l'OS
D'un coté (google) les gens sont à un clic (gratuit) de voir la concurrence
De l'autre (windows), ils doivent soit se tourner vers des produits plus chers ou moins bien fini, soit renvoyer l'ordinateur au constructeur
Et pourtant c'est sur le premier qu'on s'acharne...
Au contraire, c'est exactement la même chose.
On a reproché à Microsoft de profiter de son quasi monopole sur les OS avec Windows pour inciter les gens à utiliser Internet Explorer plutôt qu'un autre navigateur sans qu'il y ait un lien vraiment établi entre l'un et l'autre.
Aujourd'hui, on reproche à Google d'utiliser son quasi monopole sur les moteurs de recherche pour diriger les gens vers ses services de ventes, réservation d’hôtel, d'avions, etc. au détriment de ses concurrents sans qu'il y ait un lien vraiment établi entre l'un et l'autre.
9  1 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 28/06/2017 à 2:34
Je pense qu'au contraire l'argument est on ne peut plus clair : Google dispose d'une position dominante vis à vis des outils de recherche de sites Web. Pas au niveau de la vente de produits, qui est la branche de Google Shopping, mais de la recherche de sites Web. De là, Google utilise cette position dominante dans la recherche de sites Web pour favoriser ses outils d'une autre branche, celle de la vente. C'est là que se trouve l'abus : en tant que position dominante, il se doit (légalement parlant) de faire preuve de plus de neutralité, et non exploiter sa position dominante pour mettre en avant ses propres outils qui auraient moins de succès. Dit autrement, il profite de sa position dominante en recherche de sites Web pour fausser l'impression de concurrence (i.e. influencer) dans la vente de produits en ligne.

D'ailleurs, comme il le dit, si les utilisateurs favorisent Amazon pour faire leurs achats, pourquoi ce n'est pas Amazon qui sort en premier sur Google ? Google utilise tout d'abord la confusion en parlant de position dominante dans la vente, où il dit que c'est Amazon le n°1, alors qu'on parle de position dominante en recherche Web. Ensuite, il se contredit en disant que Amazon est le n°1 et en disant que Google met en avant ce que veulent les utilisateurs. Voilà comment je prends sa réponse : soit ils n'ont pas compris le principe d'abus de position dominante (ce dont je doute à 100% vu leurs moyens légaux colossaux), soit ils essaient de jouer sur la confusion pour promouvoir leur propre façon de voir la chose (qui est forcément dans leur sens, évidemment).
9  1 
Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/03/2018 à 10:49
Citation Envoyé par toutwd Voir le message
Sauf erreur de ma part mais Mr TRUMP est tout sauf un diplomate, alors on peut y aller à fond non ?
Non, blague mise à part, la meilleure façon de ne plus être sous la coupe des GAFAM est de les contrer, il faut en créer des géants du numérique Européen.
Regardez le retard que nous avions pris avec le GPS, outil stratégique (militaire et civil) et absolument indispensable à notre indépendance, GALILEO arrive.
Imaginez que pour une raison diplomatique 'à la TRUMP', les américains nous coupe le GPS, nos Rafales ne pourraient plus guider nos missiles par exemple...
Je ne sais pas se que b... nos politiques, pas de vision à long terme, que des taxes...
Tu raisonnes comme si l'UE avait la moindre velléité d'indépendante via-à-vis des US alors que c'est le contraire de la logique européenne. On parle d'indépendance militaire par rapport aux GPS US, mais il faut se réveiller monsieur, l'indépendance militaire est déjà perdue que ce soit au niveau des véhicules, des armes ou des munitions, tout est déjà produit hors de France ou avec des pièces étrangères.
Il faudrait des années pour récupérer tout ce qui a été vendu (ou plutôt bradé) et récupérer toute l'expérience de fabrication. La France s'est faite Hara-kiri. On a déjà passé le point de non retour. Aujourd'hui, on en est à espérer qu'un groupe Ukrainien sauve une entreprise française (Doux). La faute à 40 ans de politique ultra-libérales de la part de gens dont l'idéologie mondialiste va à l'encontre de l'interet des français. Et aujourd'hui, on te parle de fake news et d'extreme droite pour masquer la triste réalité. Pauvre France.
8  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 25/09/2014 à 12:09
Citation Envoyé par Simara1170 Voir le message
donc c'est bien ce que je disais:
étape 1 : y'a que google qui va sur le marché de l'Internet, les autres estimant que ça génère pas assez de pognon...
étape 2 :google devient de facto majoritaire sur le domaine, puisqu'il est le seul
étape 3 : google devient blindé de pognon, parce que finalement, le web ça rapporte gros
étape 4 : les autres leaders du marché de l'IT percutent qu'ils ont eu un manque à gagner
étape 5: ils essayent de renverser la vapeur, mais se vautrent lamentablement (forcément quand t'a 15 ans de retard)
étape 6 : ils attaquent google sur un comportement normal pour une entreprise privée, c'est à dire promouvoir l'ensemble de ses produits, plutôt que celui de la concurrence
Google n'a jamais été le seul à se lancer dans le marché des moteurs de recherche
Tu as la mémoire très courte
Il y a eu pas mal de concurrence au début avec Yahoo, Lycos (cas français qui ne s'est jamais développé à l’international et a coulé), altavista et bien d'autres
Google est devenu n°1 par la qualité de son service car à l'époque, Google avait le meilleur algo de référencement

l'UE et l'OMC ne contestent pas la position de n°1 de Google
Ce qui est contesté, c'est d'utiliser cette position dominante dans le secteur de la recherche pour promouvoir déloyalement les services annexes (qui n'ont rien à voir avec le domaine du référencement web) au détriment de la concurrence
Autrement dit, dégrader Mappy pour mettre plus en avant Google Map lorsqu'une recherche du terme "carte" est effectuée, par exemple
En clair, mélanger l'activité de moteur de recherche où Google est dominant avec ses autres services

Il n'est absolument pas question de mettre en avant les autres moteurs de recherche concurrent, faut pas tout mélanger
7  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/06/2017 à 10:41
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Moi de ce que j'ai compris c'est que Google met en avant ce qui lui rapporte.

C'est comme un comparateur de prix qui mettrait son magasin systématiquement en avant.
Du coup c'est normal que ce soit illégal.

C'est comme si t'embauchais une personne pour trouver un fournisseur et qu'au final il faisait passer les achats de l'entreprise par la boutique de son cousin...

Par contre bonne chance pour battre la défense juridique d'une multinationale comme Google...
7  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 24/09/2014 à 12:14
Citation Envoyé par imikado Voir le message
D'accord avec Simara1170, et je vois pas pourquoi aujourd'hui dans une situation similaire, on laisse la vente lié des pcs sous windows perdurer
Là c'est pire: qu'un éditeur sorte un logiciel bon ou pas (vista/w8), on se retrouve obligé d'acheter nos Pcs sous l'OS en question (que l'on desintalle par la suite, ou on installe des logiciels pour corriger les problèmes d'ergonomie)
Je ne vois pas en quoi les manquements de Microsoft excusent ceux de Google.
Citation Envoyé par imikado Voir le message

Mais dans le cas de Google, c'est parce que l'on apprécie leur moteur de recherche qu'ils ont une aussi grande part de marché, on peut facilement depuis longtemps changer le moteur de recherche par défaut de nos navigateurs
Et malgré l'argent investi, les concurrents comme Bing ou Yahoo ne parviennent pas à séduire les clients

Et pour l'histoire de la relégation en page 5: c'est une entreprise qui propose via un site web un service: si le service ou les resultats ne vous conviennent pas, libre à vous d'utilser un autre (bing, yahoo...)

Aucune obligation de neutralité des résultats ou autre, c'est un service: vous ne signez aucun contrat avec Google quand vous tapez une recherche, et ils ne vous garantissent rien en terme de résultats
Si, Google prétend depuis toujours que son moteur est neutre, au contraire.
6  0 
Avatar de Carhiboux
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/07/2015 à 17:23
Comme d'autres ici, et comme depuis toujours, je peine à comprendre ce que l'on reproche à Google.

De mettre en avant ses produits? Mais c'est ce que fait toute entreprise censée! Et Google en est assurément une au vu de ses résultats.

En fait, comme toujours, je pense qu'il existe dans l'esprit du grand public (et de la commission européenne visiblement) une terrible confusion sur ce qu'est internet et les services qui y sont associés.

Internet est supposé être un réseau libre, ouvert, et, on en parle beaucoup en ce moment neutre. Ca, c'est la jolie théorie.

En pratique, c'est moyennement libre, car il faut passer par des fournisseurs d'accès pour y avoir accès justement. Dans la plupart des cas, cet accès est même payant. Sans parler du fait qu'il faut un ordinateur, qui ne pousse pas dans les champs gratuitement.

En pratique, il y a aussi tout un tas de services payant sur internet. Du site d'information au site de jeu en passant pas plein d'autre choses. Peu de choses sont donc réellement gratuites sur internet. Même DVP.com à un cout, qui est invisible pour l'utilisateur, mais qui est bien réel : les publicités (même si on peut se féliciter de la politique raisonnée du site à ce sujet).

Google cherche donc à gagner de l'argent. C'est la base de toute entreprise. Elle a différents service et les mets en avant. Là aussi, c'est la base de toute entreprise. C'est un peu comme si on reprochait à Microsoft d'équiper ses machines avec windows... ou Apple d'avoir des mac, ou à Renault d'avoir une flotte de véhicule Renault!

Là où la confusion atteint des sommets, c'est que comme tout ce la semble gratuit (mais ne l'est pas), beaucoup de gens associent internet, et particulièrement Google, à un espèce de service public. Et prennent donc cela non seulement comme un du, mais ont aussi des attentes déraisonnes à son égard.

Or, un service public est payé pour rendre un service normalement neutre, ce n'est pas le cas de Google.

Un service public est aussi souvent le seul habilité à rendre un service, disposant d'un monopole de fait ; par exemple, seule les administrations publiques genre mairies ou préfectures peuvent délivrer une carte d'identité ou un passeport. Pour Google, la concurrence existe. C'est l'utilisateur, qui fait le choix de Google (bon, à nuancer, des fois, on lui mets Google par défaut, mais dans l'absolu, il a la possibilité de changer cela!

Si l'on veut que Google soit neutre, qu'on le paye pour l'être.

Par contre, si je ne défends pas le point de vue de la commission sur l'abus de position dominante, je pense quand même que Google devrait mieux informer les gens sur le fait qu'ils privilégient leurs propres produits et services dans leurs outils.

En fait, je pense que le fond du problème est que la plupart des utilisateurs ne comprennent pas le business model de Google. Mais on constate aussi que ce dernier n'a pas envie de l'expliquer! Parce que oui, le produit de Google, ce n'est pas le moteur de recherche ou Gmail. Non, le produit, c'est vous, moi, tous les utilisateurs. Les "services" des Google ne sont au final que des "pots de miel" pour nous attirer. Et cela marche diablement bien.

Tellement bien, qu'ils préfèreront payer une grosse amende et partager (un peu) le gateau plutot que de tuer la poule aux oeufs d'or. Car oui, ne vous y méprenez pas, ici, il ne s'agit que de concurrents jaloux (et souvent dépassés) qui veulent récupérer des miettes du festin. Personne, de ces concurrents à la commission européenne n'est à coeur nos intérêts d'internaute.

L'illustration de ce dernier propos est que la même commission européenne est pour le fait de briser la neutralité du réseau en priorisant les paquets de données de ceux qui payeront plus que les autres mettant ainsi à bas un des piliers de l'internet actuel.

Edit: visiblement, une autre news semble annoncer que la commission à renoncé à cela. Bonne nouvelle donc.
7  1 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 17/06/2017 à 0:40
De manière générale, tu as raison. L'antitrust consiste à favoriser une concurrence saine, à savoir la loi de l'offre et de la demande. Pour cela il faut mettre des règles supplémentaires aux mastodontes, qui ont les moyens d'influencer l'offre et la demande pour se rendre naturellement plus attractifs que leurs concurrents. Google étant l'un d'entre eux, il est donc sujet à ces règles supplémentaires. Dit autrement : être influent, c'est bien, mais l'être trop, ça l'est moins. Après, chacun a son avis de ce qui est trop et de ce qui ne l'est pas, y'a forcément des mécontents.
6  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 03/07/2017 à 15:35
C'est le principe d'un gouvernement : c'est lui qui gouverne. Après, chacun a son avis quant à ce qui est acceptable ou pas de la part de la commission européenne.
6  0 
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/08/2017 à 16:56
Citation Envoyé par Florian_PB Voir le message
En soit c'est totalement logique que Google mette en tête de liste son propre service pour les comparateurs de prix, Leclerc fait bien de la pub pour QuiEstLeMoinscher.com qui est son service de comparaison de prix donc pourquoi Google ne ferait pas de même ?
Pour la comparaison, c'est comme si Leclerc était propriétaire d'une grande ville et faisait de la pub pour QuiEstLeMoinscher.com dans tous les emplacements intéressants, reléguant les pubs pour les autres comparateurs dans les rues moins fréquentées.
6  0 
Les fédéraux américains ont demandé à Tesla de cesser de faire des « déclarations trompeuses » sur la sécurité de la Model 3
Un expert canadien en bitcoin réussit à arnaquer un escroc, et donne l'argent à une organisation caritative
Wine sur Windows 10, ça marche grâce au sous-système dédié à Linux
Apprendre Python et s'initier à la programmation - Partie 2 : Programmation avancée, un cours de Sébastien Combéfis
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web