GRATUIT

Vos offres d'emploi informatique

Développeurs, chefs de projets, ingénieurs, informaticiens
Postez gratuitement vos offres d'emploi ici visibles par 4 000 000 de visiteurs uniques par mois

emploi.developpez.com

Des chercheurs japonais auraient percé le secret du sommeil
Avec une expérience inédite permettant de savoir ce qui se passe dans un rêve

Le , par Cedric Chevalier, Expert éminent sénior
Depuis la réalisation du premier électroencéphalogramme par Hans Berger, les neurosciences n’ont cessé d’évoluer à un rythme très rapide. Aux États-Unis, un financement fédéral spécial a été accordé pour le projet « Brain initiative » initié par Barack Obama.

De nos jours, chercheurs et passionnés tentent d’expliquer les mystères du cerveau humain. C’est dans cette même lancée que des chercheurs japonais de l’« ATR Computational Neuroscience Laboratories » dirigés par le Professeur Yukiyasu Kamitani auraient, grâce à une expérience inédite, prédit certaines caractéristiques du rêve de sujets humains au repos.

L’expérience menée par cette équipe est fortement basée sur l’analyse des images IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) des sujets, prises pendant un sommeil bref et lorsque ceux-ci en éveil regardent des images proposées par l’équipe des chercheurs.

Concrètement, chaque fois que les EEG (électroencéphalogrammes) des sujets de l’expérience suggéraient qu’ils dormaient, ceux-ci étaient rapidement réveillés et invités à faire une description verbale de leur rêve. Ensuite, à l’aide de la base de données lexicale WordNet, des mots clés communs ont été issus des descriptions verbales. Ces mots clés ont été à leur tour utilisés pour la recherche d’images correspondantes dans une base de données en ligne appelée ImageNet.

Une IRM des activités cérébrales des sujets visionnant alors ces images a été faite, puis comparée à celles réalisées pendant leur sommeil. À l’aide de ces résultats, les chercheurs ont construit un modèle pour prédire si les images observées par les sujets à l’éveil avaient été vues au cours de leur sommeil.

Par ailleurs, une étude effectuée sur 114 volontaires a été menée pour mesurer l’intensité de la douleur éprouvée par chaque sujet. Pendant les analyses, ils ont été exposés à une source de chaleur d’intensité variable. Ils ont ensuite été invités à évaluer leur niveau de douleur sur une échelle de un à neuf. Les chercheurs ont ainsi pu, à partir des IRM réalisées, établir un profil cérébral commun pour la douleur éprouvée.

Source : ScientificAmerican

Et vous ?

Que pensez-vous de cette invention ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Miistik Miistik - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 12/04/2013 à 14:50
Perplexe sur l'étude.

des sujets de l’expérience suggéraient qu’ils dormaient, ceux-ci étaient rapidement réveillés et invités à faire une description verbale de leur rêve

Euh génial

une étude effectuée sur 114 volontaires

Ils ont ensuite été invités à évaluer leur niveau de douleur sur une échelle de un à neuf

Peu de volontaires et une évaluation plus que subjective.

Tous les Hommes n'ont pas la même sensibilité à la douleur et cela a été prouvé.

Ils peuvent faire encore des recherches à mon goût.
Avatar de 6-MarViN 6-MarViN - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 12/04/2013 à 19:07
Etude intéressante mais quel rapport avec l'informatique?
Avatar de Voïvode Voïvode - Membre émérite https://www.developpez.com
le 12/04/2013 à 20:06
Le rapport avec l'informatique… Thread.sleep() ?

Ensuite, à l’aide de la base de données lexicale WordNet, des mots clés communs ont été issus des descriptions verbales.

Ça devait être marrant avec les rêves hentai érotiques.

Si j'ai bien compris, ils cherchent à interpréter les IRM et à convertir les signaux en images. J'ai déjà croisé un article et des vidéos du même genre sur internet, mais cela concernait la mémoire à court terme il me semble…

Edit : Retrouvé ! Cela date de fin 2011 tout de même.
Avatar de alex_vino alex_vino - Membre émérite https://www.developpez.com
le 13/04/2013 à 0:40
Aucun rapport avec l'informatique, que fait cela dans les actualités?

Par ailleurs lire un article dont le titre contient "auraient" ne donne pas envie d'etre lu, ca fait plutot penser a de vieilles rumeurs sur un prochain iPhone ou Galaxy S plutot qu'a un sujet utile.
Comme le dit @Miistik les chiffres ne sont pas tres représentatifs, dommage.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/04/2013 à 14:22
"On avait encore le droit de grève
Et le cerveau en liberté
Machin n'avait pas inventé
La machine à lire les rêves.
Avant que le siècle ne s'achève
Nous avons vaincu le cancer
Mais on ne meurt pas moins qu'hier
Les suicides ont pris la relève

Je garde en mois le souvenir
En ce mois de mai 2010
De ces années 70
Où on sentait tout ça venir"

Gilles Servat - Litanies pour l'an 2000
[ame="http://www.youtube.com/watch?v=o1KNtGqmFTM"]? Litanies Pour l'An 2000 - Gilles SERVAT ? - YouTube[/ame]
Avatar de Dr.Who Dr.Who - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 13/04/2013 à 16:10
ça fait partis des nouvelles High-tech ... donc fortement lié à l'informatique et à la programmation.

énormément de projets en parle, neurones électronique, nerfs cybernétique, oeuils artificiels, interface visuelle par projection dans le nerf optique, stimulation par processeur des paramètres organique pour palier aux défaillance des paramètres bio pour les diabétique (stimulation partielle ou totale du taux d'insuline), pour les hémophiles (stimulation de la création de plaquettes), pour ceux qui souffre d'auto-immunité (régulation du système immunitaire), pour les défaillance génétique (blocage du gène responsable, contrôl de la régénération cellulaire), pour les épileptiques (surveillance de l'activité nerveuse et compensation), vaccins électronique (processeur qui supplante l'activité immunitaire en créant les bons anti-corps selon la maladie détecté et analysant la mutation virale) , etc.

Le temps n'est pas si loin (50, 100 ans peut être moins ou plus) ou nous aurons bientôt des implants qui remplaceront presque tout les organes ou des parties de système nerveux et tout cela passe par l'informatique (bio-cybernetique) et donc fait partis d'un très haut domaine de la programmation (ne concerne pas les kevins qui veules faire un bloc-note ou une gestion des élèves en C# donc).

Bon pour l'instant on est encore en pleine science-fiction ... mais ... pas si loin de passé à la réalité.
Avatar de _Self _Self - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 13/04/2013 à 22:01
J'ai cru lire "Base de donnée", c'est là le lien avec l'informatique
Croiser ce qu'il ressort des mots des gens avec une bibliothèque de mots, avec une bibliothèque d'images etc...
Avatar de Michel Michel - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 15/04/2013 à 10:54
Ce n'est pas la première fois qu'une revue prestigieuse publie des informations peu crédibles!
Souvenez-vous de la fusion froide, de la mémoire de l'eau etc.
Donc j'attend avant de crier au loup!
Pour le reste, l'informatique n'est pas dispensée d'éthique et là, cela interpelle.
Peut-on imaginer ce genre de choses utilisée par la police pour vérifier que vous êtes l'auteur d'un délit ??
Les physiciens (dont je suis un très modeste représentant) nous ont offert la bombe atomique et les catastrophes nucléaires; j'espère que l'informatique ne nous offrira pas le viol du cerveau !
Avatar de Alanis Alanis - Membre habitué https://www.developpez.com
le 15/04/2013 à 12:25
liens avec l'informatique:
- les bases WordNet et ImageNet
- "l'algorithme" pour arriver au résultat, partie que je trouve super intéressante!
Avatar de vingt sens vingt sens - Membre du Club https://www.developpez.com
le 15/04/2013 à 12:27
Il y a déjà eu un articles sur ce thème, le but était de visualiser ce que voyait le cobayes à partir de l'activité du cerveau. Il me semble que l'image obtenue était floue (impossible de reconnaître les formes) mais on retrouvait les couleurs et leur proportionnalité.

Sinon, j'ai vu une présentation sur le thème de la vision et du cerveau. Une fois que l'on voit une image, elle passe successivement par un certain nombre de filtres (positionnés à différentes emplacement du cerveau): humain puis animal, véhicule, objet inanimé et enfin habitation/paysage. Ainsi, si on affiche aléatoirement deux images, notre regard sera automatiquement attiré par l'image de nos congénères (le filtre le plus proche) puis ensuite par celles des autres. Pour avoir subie l'expérience, alors que je connaissais préalablement son but, c'est assez troublant. Durant cette présentation, j'ai appris que l'agnosie est une maladie qui correspond à un problème de l'un de ces filtres (si il s'agit du filtre chat, le sujet ne reconnaîtra pas les chats et devra faire appel à la mémoire des sons ou du toucher pour retrouver la nature de l'animal)

Pour revenir au sujet de l'article, si on associe les mécanismes de reconnaissance de catégorie des objets avec la possibilité de visualiser l'image rêvée, on doit pouvoir avoir une idée vague du rêve du sujet. L'association aux bases de données est certainement faites pour que les chercheurs puissent avoir un aperçu du rêves (avec certains détails: couleur?) plutôt que montrer aux sujets leur rêves.
Offres d'emploi IT
Développeur crystal report H/F
CAPITAL VISION - Ile de France - Paris (75000)
Ingénieur Système-réseaux (H-F)
Atos Technology Services - Aquitaine - Bordeaux
Technicien réseaux et télécommunications
Links IT SERVICES - Provence Alpes Côte d'Azur - Marseille

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil