Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Piratage de logiciels : plus d'une PME sur dix n'achèterait pas les licences
Selon un rapport de BSA

Le , par Stéphane le calme

103PARTAGES

4  2 
Le groupement d'éditeurs commerciaux de logiciels BSA a pour vocation de lutter contre la contrefaçon de logiciel.

C’est dans cette optique que l’alliance a établi des statistiques en extrapolant les résultats d’une enquête sur 250 PME anglaises, menée par Vanson Bourne , une entreprise online experte en recherche de marché IT.

Il a été établi que 12 % de ces sociétés n’achètent pas les licences des logiciels qu’elles utilisent.

Selon les mêmes résultats, 18 % ont admis l’avoir fait par le passé. 30 % ont avoué avoir délibérément acheté de fausses licences pour épargner de l’argent ou installer le logiciel sur plus de PC que ne le permettait la licence.

L’étude a également trouvé que 49 % des entreprises qui ont fusionné avec une autre n’ont pas fait d’audit logiciel et parmi elles, 37 % ont reconnu avoir hérité de logiciels sans licence à la suite de cela.

Pour Michala Wardell, présidente du comité de la BSA en Angleterre et gestionnaire de l’antipiratage chez Microsoft, ces conclusions sont choquantes, mais la tendance au piratage logiciel est à la baisse.

« Il est tout simplement ahurissant que beaucoup de ces entreprises ne changent pas leurs pratiques de gestion de logiciels jusqu'à ce qu'elles soient confrontées à un défi juridique. », explique-t-elle dans un communiqué.

«Étant donné les coûts impliqués, on aurait plutôt pensé que vérifier les licences logicielles serait une priorité », conclut-elle.

Source : channelweb

Et vous ?

Utilisez-vous des licences pour vos logiciels ? Si non, pour quelles raisons ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de powermanga
Inactif https://www.developpez.com
Le 11/04/2013 à 16:49
Vu sur la page Business Software Alliance de Wiképédia :

La méthode de calcul employée est contestée puisque, notamment, elle ne tient compte ni de l'utilisation de logiciels libres, ni de la réutilisation des licences logicielles, ni des spécificités de certains pays (par exemple, les États-Unis et la France sont assimilés ensemble car l'étude statistique, qui a lieu dans douze pays, n'est pas menée en France). La méthode d'extrapolation des données aux pays non participants et l'hypothèse qu'un produit vendu illégalement remplacerait un produit vendu légalement (la différence de prix, la satisfaction du client, le fait que le client sache ou non qu'il s'agit d'un produit illégal peuvent influencer ce rapport) est contesté par le GAO, entre autres.

Le site web de la BSA déclare sur sa première page que « Le fait de copier ou de redistribuer tout logiciel protégé par des droits d'auteur constitue un acte de piratage (...) », jetant ainsi le doute sur la légalité des logiciels libres et de leur diffusion.

La BSA utilise des bots de recherche pour retrouver des fichiers couverts par la propriété intellectuelle, ce qui est parfois sujet à des erreurs ; ainsi, l'université de Münster s'est vu accusée de violation de droits parce qu'elle distribuait une version de OpenOffice.org.

Pour information, le logiciel libre est protégé par des droits d'auteur et le copier ou le redistribuer n'est pas un acte de piratage.
11  0 
Avatar de Kikuts
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 11/04/2013 à 16:56
perso, j'utilise des freeware ou alors des versions comme Office Starter / Version express ou limité d'un soft pour ne pas me prendre la tête avec les licences.

Par contre je suis persuadé qu'en prenant l'intégralité des services d'une société, il y aura bien un endroit où il manquera une licence. Et cela dans la majorité des entreprises. Il suffit qu'un stagiaire se ramène avec un FauxToshop sur sa clé USB et l'entreprise est dedans.

De plus, quand je vois certains systèmes de licence où une licence n'est valable que pour une adresse MAC (exemple avec Office pendant quelques temps (Microsoft a fait machine arrière depuis)), il suffit d'acheter un nouveau PC et on doit racheter une licence. Je doute que beaucoup de monde ait des scrupules a réutiliser une licence possédée.
3  0 
Avatar de Alvaten
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/04/2013 à 10:37
Je connais aussi des entreprises qui ont les moyens mais qui préfère pirater les logiciels car elle n'ont pas envie de les payer. Encore dernièrement j'ai entendu "Autocad c'est trop cher alors je le pirate", mais jamais le type en question ne s'est posé la question s'il avait besoin d'un logiciel aussi cher (et puissant) alors qu'il existe (je pense) des soft libre qui font moins de chose mais aussi bien.

C'est tellement simple de télécharger un logiciel piraté que certain ne se pose pas trop de questions. Je suis sur que ces boites ne sont pourtant pas contentes quand des utilisateurs pirates ou volent leurs produits ...
3  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/04/2013 à 17:09
Vous auriez idée de photocopier un bouquin, fut-il pas donné ? Sûrement pas ! Alors que plus les systèmes/logiciels sont faciles à copier (et déplombés ils n'en fonctionnent que mieux) plus leurs prix de vente public atteint des délires.

Dans le domaine des jeux ils font tout pour rendre la vie impossible aux acheteurs honnêtes (connexion devant être permanente à Internet pour jouer). Résultat les jeux en question circulent déplombés et si les éditeurs se cassent la gueule ils n'auront qu'à s'en prendre qu'à eux-mêmes. A l'époque des Duke Nukem et des Baldur Gate rien n'était protégé et ils se vendaient très bien. A cette époque un Visual Basic était vendu à un prix raisonnable avec une bonne grosse doc imprimée de qualité en plusieurs ouvrages. Maintenant les prix des Visual Studio sont invraisemblables et la doc... il faut se l'imprimer
2  0 
Avatar de mala92
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/04/2013 à 17:15
Moi je changerais un peu cette phrase :
Il a été établi que 12 % de ces sociétés n’achètent pas les licences des logiciels qu’elles utilisent.
Il a été établi que 12 % de ces sociétés n’achètent pas toutes les licences des logiciels qu’elles utilisent.

Exemple, un éditeur de logiciel va acheter Visual Studio pour 5 utilisateurs, alors qu'ils sont 20 à l'utiliser. Je pense que c'est ce genre de situation qui est la plus grosse fraude à la licence.
2  0 
Avatar de celas
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/04/2013 à 17:12
pas étonnant, vu les problèmes de compétitivité de la france,

mais je suis sur que si les prix étaient plus bas, (par exemple faire une offre tarifaire différente entre les PME/TPE et les grand groupe), beaucoup de société passeraient du côté de la légalité.
1  0 
Avatar de laurent Lusardi
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 11/04/2013 à 17:29
BSA ce n'est pas eux qui ont été interdit en France suite a leurs méthodes "musclées" dans les entreprises en se faisant passé pour des agents assermentés il y a une quinzaine d'année ?

je crois me rappeler d'une note de service a l’époque dans la boite au je travaillais nous demandant de les raccompagner "gentillement" mais fermement vers la sortie.
1  0 
Avatar de pschiit
Membre actif https://www.developpez.com
Le 11/04/2013 à 17:30
Je suis surpris d'avoir un résultat aussi faible, je n'ais jamais travaillé dans une société qui était en règle avec ses licences logicielles. Rien que pour office, j'ai toujours vu des sociétés qui achètent 5 ou 6 licences et qui les installent sur l'ensemble des postes. Pareil pour windows
1  0 
Avatar de GPPro
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/04/2013 à 10:51
Citation Envoyé par Alvaten Voir le message
Je connais aussi des entreprises qui ont les moyens mais qui préfère pirater les logiciels car elle n'ont pas envie de les payer. Encore dernièrement j'ai entendu "Autocad c'est trop cher alors je le pirate", mais jamais le type en question ne s'est posé la question s'il avait besoin d'un logiciel aussi cher (et puissant) alors qu'il existe (je pense) des soft libre qui font moins de chose mais aussi bien.

C'est tellement simple de télécharger un logiciel piraté que certain ne se pose pas trop de questions. Je suis sur que ces boites ne sont pourtant pas contentes quand des utilisateurs pirates ou volent leurs produits ...
LA remarque est valable pour photoshop (voir le post ridicule ci-dessus). Effectivement, les licences photoshop sont "un peu chères" pour modifier un contraste
1  0 
Avatar de Dhafer1
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 12/04/2013 à 16:54
Je crois pas que 10% pour l'Angleterre, permette de généraliser sur l'ensemble du secteur IT.

Parce que Ici, en tunisie, ç doit être l'ensemble des entreprises privées qui piratent, alors tout y passe, des logiciels de productivité de base, Windows+Office, mais aussi les machine à gaz Microsoft AX, NAV.

Le tout ne dépassant pas le prix d'un DVD vierge, environ 1 euro.

Je vous raconte pas le calvaire que de vendre de l'OpenSource ici
1  0