Piratage de logiciels : plus d'une PME sur dix n'achèterait pas les licences
Selon un rapport de BSA

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Le groupement d'éditeurs commerciaux de logiciels BSA a pour vocation de lutter contre la contrefaçon de logiciel.

C’est dans cette optique que l’alliance a établi des statistiques en extrapolant les résultats d’une enquête sur 250 PME anglaises, menée par Vanson Bourne , une entreprise online experte en recherche de marché IT.

Il a été établi que 12 % de ces sociétés n’achètent pas les licences des logiciels qu’elles utilisent.

Selon les mêmes résultats, 18 % ont admis l’avoir fait par le passé. 30 % ont avoué avoir délibérément acheté de fausses licences pour épargner de l’argent ou installer le logiciel sur plus de PC que ne le permettait la licence.

L’étude a également trouvé que 49 % des entreprises qui ont fusionné avec une autre n’ont pas fait d’audit logiciel et parmi elles, 37 % ont reconnu avoir hérité de logiciels sans licence à la suite de cela.

Pour Michala Wardell, présidente du comité de la BSA en Angleterre et gestionnaire de l’antipiratage chez Microsoft, ces conclusions sont choquantes, mais la tendance au piratage logiciel est à la baisse.

« Il est tout simplement ahurissant que beaucoup de ces entreprises ne changent pas leurs pratiques de gestion de logiciels jusqu'à ce qu'elles soient confrontées à un défi juridique. », explique-t-elle dans un communiqué.

«Étant donné les coûts impliqués, on aurait plutôt pensé que vérifier les licences logicielles serait une priorité », conclut-elle.

Source : channelweb

Et vous ?

Utilisez-vous des licences pour vos logiciels ? Si non, pour quelles raisons ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Miistik Miistik - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 11/04/2013 à 15:53
Je pense que la réponse est assez simple : Le coût est l'argument majeur.

De plus, quand on voit le prix de certains logiciels, il y a de quoi avoir peur.

Malheureusement, tout travail mérite salaire.

C'est pour cela qu'il existe de l'Open-Source et des Freewares.
Avatar de powermanga powermanga - Inactif https://www.developpez.com
le 11/04/2013 à 16:49
Vu sur la page Business Software Alliance de Wiképédia :

La méthode de calcul employée est contestée puisque, notamment, elle ne tient compte ni de l'utilisation de logiciels libres, ni de la réutilisation des licences logicielles, ni des spécificités de certains pays (par exemple, les États-Unis et la France sont assimilés ensemble car l'étude statistique, qui a lieu dans douze pays, n'est pas menée en France). La méthode d'extrapolation des données aux pays non participants et l'hypothèse qu'un produit vendu illégalement remplacerait un produit vendu légalement (la différence de prix, la satisfaction du client, le fait que le client sache ou non qu'il s'agit d'un produit illégal peuvent influencer ce rapport) est contesté par le GAO, entre autres.

Le site web de la BSA déclare sur sa première page que « Le fait de copier ou de redistribuer tout logiciel protégé par des droits d'auteur constitue un acte de piratage (...) », jetant ainsi le doute sur la légalité des logiciels libres et de leur diffusion.

La BSA utilise des bots de recherche pour retrouver des fichiers couverts par la propriété intellectuelle, ce qui est parfois sujet à des erreurs ; ainsi, l'université de Münster s'est vu accusée de violation de droits parce qu'elle distribuait une version de OpenOffice.org.
Pour information, le logiciel libre est protégé par des droits d'auteur et le copier ou le redistribuer n'est pas un acte de piratage.
Avatar de Kikuts Kikuts - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 11/04/2013 à 16:56
perso, j'utilise des freeware ou alors des versions comme Office Starter / Version express ou limité d'un soft pour ne pas me prendre la tête avec les licences.

Par contre je suis persuadé qu'en prenant l'intégralité des services d'une société, il y aura bien un endroit où il manquera une licence. Et cela dans la majorité des entreprises. Il suffit qu'un stagiaire se ramène avec un FauxToshop sur sa clé USB et l'entreprise est dedans.

De plus, quand je vois certains systèmes de licence où une licence n'est valable que pour une adresse MAC (exemple avec Office pendant quelques temps (Microsoft a fait machine arrière depuis)), il suffit d'acheter un nouveau PC et on doit racheter une licence. Je doute que beaucoup de monde ait des scrupules a réutiliser une licence possédée.
Avatar de spyserver spyserver - Membre averti https://www.developpez.com
le 11/04/2013 à 16:56
Moi perso au debut je n'avais pas de licence pour Windows et Office (et aussi d'autres logiciels plus specifiques comme SolidWorks ou PhotoShop par ex. hors de prix) puis avec Windows et ses escalades (epoque WGA et cie) j'ai preferé acheté la licence, par contre pour Office par exemple, je n'ai jamais acheté la licence bien que j'aurais pu lorsque j'étais étudiant avec MSDN ...

Ceci dit pour une entreprise c'est pas acceptable dans le sens où on l'utilise de manière commerciale et surtout où les poursuites juridiques sont lourdes.
Avatar de Drizzt [Drone38] Drizzt [Drone38] - Membre émérite https://www.developpez.com
le 11/04/2013 à 17:03
Tiens ça me rapelle mon stage de 2ème année.

Tuteur : Tu veux quoi comme logiciel pour bosser ?
Moi : euh, ben je connais VisualStudio.
Tuteur : Ok je te récupère ça.

Et hop un coup d'eMule et un stagiaire !

Cependant je pense que c'est de moins en moins vrai, les logiciels libres étant de plus en plus répandus et complets.
Avatar de celas celas - Membre du Club https://www.developpez.com
le 11/04/2013 à 17:12
pas étonnant, vu les problèmes de compétitivité de la france,

mais je suis sur que si les prix étaient plus bas, (par exemple faire une offre tarifaire différente entre les PME/TPE et les grand groupe), beaucoup de société passeraient du côté de la légalité.
Avatar de fredinkan fredinkan - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 11/04/2013 à 17:20
Citation Envoyé par celas  Voir le message
pas étonnant, vu les problèmes de compétitivité de la france,

mais je suis sur que si les prix étaient plus bas, (par exemple faire une offre tarifaire différente entre les PME/TPE et les grand groupe), beaucoup de société passeraient du côté de la légalité.

Ca existe déjà pour certains logiciels (par exemple les ERP, certaines suites BI et autres)

De même, des entreprises prennent des offres office 365 tandis que d'autres ont leurs licences MSDN qui coûtent les reins de tous les employés
Avatar de laurent Lusardi laurent Lusardi - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 11/04/2013 à 17:29
BSA ce n'est pas eux qui ont été interdit en France suite a leurs méthodes "musclées" dans les entreprises en se faisant passé pour des agents assermentés il y a une quinzaine d'année ?

je crois me rappeler d'une note de service a l’époque dans la boite au je travaillais nous demandant de les raccompagner "gentillement" mais fermement vers la sortie.
Avatar de pschiit pschiit - Membre actif https://www.developpez.com
le 11/04/2013 à 17:30
Je suis surpris d'avoir un résultat aussi faible, je n'ais jamais travaillé dans une société qui était en règle avec ses licences logicielles. Rien que pour office, j'ai toujours vu des sociétés qui achètent 5 ou 6 licences et qui les installent sur l'ensemble des postes. Pareil pour windows
Avatar de FCDB FCDB - Membre régulier https://www.developpez.com
le 12/04/2013 à 1:38
Faut voir le prix de certaines license aussi. J'ai acheté ma license de pyCharm moi-même (pas ma boîte) parce que cette application vaut vraiment le coup. Par contre, même si j'étais patron, je ne pairai pas pour Photoshop, leur tarif c'est du foutage de gueule. Et si cette application n'était pas piratée, personne ne l'utiliserai.
Offres d'emploi IT
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Data scientist senior H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (Saclay)
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil