Developpez.com

Une très vaste base de connaissances en informatique avec
plus de 100 FAQ et 10 000 réponses à vos questions

Microsoft publie un rapport sur la divulgation de données des utilisateurs
75 378 requêtes reçues de plusieurs pays en 2012

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Après Google, c’est au tour de Microsoft de jouer la carte de la transparence en publiant un rapport sur l’accès aux données des utilisateurs par les autorités de plusieurs pays.

Les données seraient divulguées conformément aux demandes d’application des lois et des requêtes des Cours d’Appel reçues par Microsoft au courant de l’année 2012 (75 378 requêtes au total). Ces requêtes auraient eu un impact sur 137 424 comptes utilisateurs. Cependant, d’après Microsoft, il n’est pas possible d’avoir une estimation précise du nombre d’utilisateurs réellement affectés par celles-ci.

Selon la firme, moins de 0,02 % d’utilisateurs seulement ont subi des conséquences directes. 18 % des requêtes ont conduit à la divulgation des données non confidentielles, alors que 2,2 % ont entraîné la divulgation d’informations sensibles sur les utilisateurs.

D’après le même rapport, approximativement 79,8 % des requêtes enregistrées par Microsoft ont entraîné la publication des données non sensibles pour les utilisateurs. Les données non sensibles recueillies sont des informations basiques concernant les utilisateurs, comme l’adresse e-mail, l’adresse IP enregistrée au moment de la souscription, le nom de l’utilisateur, la localité, le genre et l’âge.

Par contre, les données confidentielles concernent les éléments comme les documents stockés sur SkyDrive, les photos, les vidéos, les e-mails échangés entre collègues de travail, amis ou membres de la famille.

Par ailleurs, on peut également noter qu’avec l’approbation du gouvernement américain, Microsoft a le devoir de transmettre au FBI, après réception d’une lettre de sécurité nationale (NSL), toutes les informations confidentielles des utilisateurs, surtout lorsque celles-ci concernent la sécurité nationale ou le terrorisme.

D’après le rapport, 999 de ces lettres ont été reçues par Microsoft en 2012. De plus, tout gouvernement en fonction de la réglementation en vigueur peut recevoir des informations confidentielles sur des utilisateurs d’un service Microsoft.

Plus de 66 % des demandes ont été effectuées par les forces publiques de cinq pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, la Turquie, l’Allemagne et la France. La Turquie occupe la tête avec 11 434 requêtes, suivie des États-Unis avec 11 073 requêtes.

Une confirmation des propos de Bruce Schneier qui trouve qu’Internet a été transformé en un état dédié à un espionnage systématique des individus ?

Source : Microsoft


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Consultant test H/F
Sogeti - Nord Pas-de-Calais - Métropole Lilloise
Consultant/développeur expérimenté big data H/F
Atos - Provence Alpes Côte d'Azur - Nice (06000)
Reconversion ingénieur informatique h/f
Adaming - Nord Pas-de-Calais - France

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil