Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Quel est le réel objectif des DRM ?
Pour un ingénieur de Google, elles n'ont pas été mises en place pour empêcher le piratage

Le , par Stéphane le calme

42PARTAGES

5  0 
La DRM (Digital Right Management - gestion numérique des droits) a pour vocation le contrôle des droits d’auteur et de reproduction dans le domaine du numérique. Elle est souvent intégrée aux produits tels que DVD ou même livres électroniques.

Ian Hickson, un ingénieur de Google, tente d’expliquer pourquoi, selon lui, elle n’est pas en place pour protéger les entreprises de la prévalence de la piraterie.

Pour lui c’est une croyance basée sur une « logique défectueuse » qui est utilisée comme outil pour donner aux fournisseurs de contenu un pouvoir sur les fabricants d’appareils de lecture. Puisque les distributeurs ne peuvent pas légalement fournir du matériel sous copyright sans l’autorisation du fournisseur de contenu, les fournisseurs média ont plus de poids sur la façon dont les fichiers peuvent être utilisés et partagés.

En guise d’illustration, il prend une situation hypothétique où Fox produit un film et Apple en achète les droits pour le mettre en vente sur iTunes. Les utilisateurs peuvent alors payer et télécharger le film mais Fox voudrait que vous achetiez à nouveau le film si vous voulez le regarder ailleurs que sur un iDevice. Avec la DRM, continue-t-il, vous ne pourrez pas l’utiliser partout ailleurs, sans la DRM l’utilisation n’a pas de restrictions.

L'ingénieur de Google conclut que « l’objectif de la DRM est de donner aux fournisseurs de contenu un contrôle sur les fournisseurs de logiciels et de matériel ».

Source : Google+

Et vous ?

Partagez-vous son point de vue ?

Avec la croissance exponentielle des sites dits pirates, pensez-vous que la DRM puisse jouer son rôle efficacement ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ymoreau
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 23/03/2013 à 12:11
Je repense toujours à cette image quand on parle des systèmes de protection des œuvres
20  0 
Avatar de _skip
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 22/03/2013 à 19:02
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Partagez-vous son point de vue ?
Avec la croissance exponentielle des sites dits pirates, penser-vous que la DRM puisse jouer son rôle efficacement ?
De toutes façons on nous vend n'importe quoi sous prétexte de la lutte contre le piratage, on légitime des mesures qui nuisent à la liberté mais toujours avec les meilleures intentions du monde c'est bien connu. Et ce qu'il dit se vérifie assez dans le monde du jeu vidéo, ou l'on fait tout pour tuer le marché de l'occasion en vous empêchant de revendre ou même d'échanger les produits en les liant par no de série à des systèmes de compte en ligne non transférable.

Je me demande toujours si la stratégie de pénaliser et frustrer à mort le consommateur qui paie avec des systèmes pénibles et contraignants est le meilleur moyen de luttre contre le piratage.
17  1 
Avatar de Barsy
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 25/03/2013 à 13:46
De toute façon, toute pratique commerciale visant à dégrader la qualité de l'offre légale incitera davantage les consommateurs à se tourner vers l'offre illégale.

Certains disent : "les gens piratent parce que c'est gratuit". Pas seulement, car même si l'offre légale était gratuite, les gens pirateraient toujours car la qualité de l'offre illégale est meilleure.
10  0 
Avatar de _skip
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 28/03/2013 à 11:33
@Fred
On retrouve ce genre de propos sur tout et absolument tout dans le multimédia. Tout le monde n'arrête pas de dire :

  • MTV c'est pour les blaireaux, moi je j'écoute que <insérer radio qui passe que des artistes indépendants ici>.
  • Le film hollywoodien c'est de la merde, je regarde que du cinéma coréen en vstfr.
  • Call of duty c'est une grosse daube pour les kikoololilol, moi je joue à X3, frozen synapse, world of goo et machinarium.


Donc voilà, tout le monde a beau tenir des discours élitistes à la "chuis pas un mouton" et pourtant soit ils les achètent ou soit ils se rabattent sur des trucs qui ne sont pas forcément moins commerciaux.
C'est un peu comme les gars qui hurlent contre la mondialisation en habits de marque en brandissant leur gros iphone.

Le vrai problème n'est pas le contenu, car chacun a le droit de choisir le type de divertissement qui lui convient. C'est plutôt la présomption de culpabilité qui sert de socle à toute la dérive DRM.

@Traroth2
surtout que, d'après la jurisprudence, cette rémunération "pour la copie privée" ne fait acquérir aucun droit. Les majors ont le droit de protéger les contenus par des DRM visant à empêcher la copie privée (donc légale, puisque rémunérée), et depuis la loi DADVSI, contourner un DRM est un délit. Autant dire qu'on est baisé des 2 côtés : on paie (sous la contrainte) pour un droit qu'on est dans l'incapacité d'exercer. En droit privé, on appellerait ça un enrichissement sans cause.
Oui normalement à une certaine époque en tout cas tu avais le droit de créer une copie de sauvegarde de tout ce que tu achetais quel que soit le support, disquette, CD ou cassette VHS.
En ce sens comme tu le soulignes, c'était encore défendable de te faire payer cette taxe (bien qu'il y avait déjà des systèmes anti-copies style macrovision sur VHS, on pouvait quand même facilement copier une disquette ou dupliquer un CD en faisant copie à la volée sur un graveur).
Mais maintenant en effet, puisqu'il est interdit de contourner un système de protection, pourquoi devrait-on payer pour un droit qu'il est impossible, voire carrément illégal d'excercer? Je te rejoins tout à fait.
C'est sans compter que ces taxes concernent aussi les bandes de stockages et les supports qui servent strictement à la sauvegarde dans le milieu professionnel.

Je me souviens en 2001-2002, quand les systèmes anti-copies de jeux vidéos commençaient à fleurir (les systèmes safedisk, tages, securom ou starforce), les éditeurs s'étaient défendus de priver les gens d'une copie de sauvegarde en disant que les originaux défectueux seraient remplacés sans frais.
Un magazine anglo-saxons avait fait le test en sélectionnant 10 jeux, les CDs originaux avaient été envoyés dans un état rayé et inutilisable au support technique par courrier. Seuls 2 ont été effectivement remplacés.
6  0 
Avatar de stardeath
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/03/2013 à 0:47
Citation Envoyé par _skip Voir le message
Je me demande toujours si la stratégie de pénaliser et frustrer à mort le consommateur qui paie avec des systèmes pénibles et contraignants est le meilleur moyen de luttre contre le piratage.
voilà, tout est dit, généralement les drm et autres systèmes de blocages emmerdent qui? les gens honnêtes qui ont payés.
les "pirates, méchants, voleurs" ont le contenu gratuitement et sans les restrictions, ça incite pas des masses à être honnête !
6  1 
Avatar de GPPro
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/03/2013 à 14:24
Il m'arrive de "pirater" ce que j'ai déjà sur un support légal... Par fainéantise, mais quand même, il y a quelque chose de bizarre là dedans.
5  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 25/03/2013 à 15:21
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
L'ingénieur de Google conclu que « l’objectif de la DRM est de donner aux fournisseurs de contenu un contrôle sur les fournisseurs de logiciels et de matériel ».
Le Piratage n'est qu'un prétexte pour permettre de justifier des pratiques de contrôle de plus en plus contraignantes ( et payantes) sur la diffusion des œuvres.

Contrairement à ce que prétendait Christine Albanel, ce sont dans les pays "en retard économique" ou le piratage est le plus important; la France est loin, très loin derrière.

Mais comme les majors ne peuvent pas y intervenir, elles se rabattent sur les pays ou elles peuvent intensifier leurs main-mise sur l'utilisation de leurs produits.

Aujourd'hui elles cherchent à monétiser la revente d'occasion (dvd, jeux), tout en préparant à l'avenir des solutions pour nous faire payer, directement à la minute, la moindre utilisation de leurs produits média.

Le réel Objectif de l'utilisation des DRM est surtout de "tirer le maximum de fric", et il se se fiche éperdument de la moindre moralité, sinon celle de nous faire vivre dans un monde kafkaïen.

.
5  0 
Avatar de fredinkan
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/03/2013 à 9:49
Citation Envoyé par Barsy Voir le message
De toute façon, toute pratique commerciale visant à dégrader la qualité de l'offre légale incitera davantage les consommateurs à se tourner vers l'offre illégale.

Certains disent : "les gens piratent parce que c'est gratuit". Pas seulement, car même si l'offre légale était gratuite, les gens pirateraient toujours car la qualité de l'offre illégale est meilleure.
Je ne peux que plussoyer. Aimant particulièrement les animes (et les regardant en vostfr), pendant des années - et encore maintenant selon les éditeurs - les traductions sont mal faites, les textes ne veulent parfois rien dire, les expressions traduites mot à mot... Heureusement ça s'améliore

Ramener ça aux films.. En général les trads et doublages ne sont pas trop mauvais, mais le c'est clairement abusif que je ne puisse pas voir certains films sur ma xbox (par ex), à cause des DRM ... En gros je suis obligé d'acheter un lecteur de salon alors que j'ai déjà un outil qui me permet de faire pareil ? ....
3  0 
Avatar de _skip
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 27/03/2013 à 12:48
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Le piratage permet même de faire passer encore les consommateurs à la caisse, avec la contribution sur les supports vierges, dont le principe est que tout consommateur est un pirate en puissance, en gros.
Ca je comprend pas que ça n'ait jamais été remis en question. Et ça date d'il y a franchement longtemps. J'ai même appris d'un de mes anciens profs à la retraite que dans son entreprise, après avoir investi dans une photocopieuse (très coûteuse) les patrons avaient été surpris de devoir payer des taxes particulières sur les droits d'auteur.
Parce qu'on partait du principe que techniquement, la photocopieuse du boulot "pouvait" et par conséquent "allait" servir à reproduire des oeuvres copyrightées.

Il y a quelques années le sujet à été évoqué car on parlait de taxer les appareils MP3 style ipod ou téléphones mobiles car ils pouvaient contenir des chansons piratées. Une personne dans un débat radiophonique avait expliqué que si on présumait que les gens ont forcément dans leur appareil du contenu piraté **parce que c'est possible** on pouvait exagérer un tout petit peu plus et taxer les sacs de sport pour compenser les vols à l'étalage chez auchan ou carrefour.
3  0 
Avatar de Squisqui
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 25/03/2013 à 9:15
Le schéma est obsolète, le BD est un poil plus frustrant puisqu'il peut arriver que le lecteur BD n'arrive tout simplement pas à lire ce foutu BD (car plusieurs déclinaison de BD).

Sinon il existe un équivalent pour celui voulant regarder un film sur PC
Mais pas moyen de remettre la main dessus...
2  0