Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'application antipub AdBlock Plus 1.1 sort et se faufile vers Android
Suite à son éjection de Google Play

Le , par Stéphane le calme

14PARTAGES

1  0 
Mise à jour du 22/03/2013

AdBlock Plus 1.1 sort et se faufile vers Android
Après s’être fait éjecter de Google Play

Un différend opposait Google et les applications permettant de bloquer la publicité (AdBlock, AdAway, AdFree etc.).

La compagnie affirmait qu’intégrer cette fonction allait à l’encontre de la section 4.4 de sa convention du développeur. Elle avait de fait éjecté celles-ci de la galerie Google Play.


Concrètement, les utilisateurs qui possédaient déjà AdBlock Plus pouvaient continuer à l’utiliser mais se trouvaient dans l’impossibilité d’effectuer des mises à jour.

Par la voix de Wladimir Palant, les utilisateurs sont conviés à se rendre sur le site AdBlock Plus ou des galeries non officielles alternatives où l’application est disponible. Ils devraient remplacer celles qu’ils utilisent par la version présente sur le site pour pouvoir profiter des mises à jour. Ce qui est rendu possible par le fait que lesdites mises à jour ne dépendront plus de Google Play et seront effectuées de manière automatique.

Bien que le fait d’être évincée du store rende l’application beaucoup moins visible, les responsables affirment que le compteur d’utilisateurs sur Google Chrome a explosé depuis ce geste de Google avec pas moins de neuf millions d’utilisateurs.

Télécharger AdBlock Plus pour Android.

Source : blog AdBlock Plus , twitter AdBlock Plus.

Et vous ?

Que pensez-vous de cette stratégie ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ClaudeBg
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/03/2013 à 20:31
Salut
-----

Oh mais Google et autres entreprises informatiques feraient elle comme toutes entreprises qui n'est pas dans l'informatique ? Mais c'est une révolution !
Google n'est pas une entreprise comme les autres, c'est très très dangereux de faire ce genre de comparaisons.

Parce qu'avec ce genre de comparaisons, on en arrive, et justement c'est arrivé, à mettre tout ce qui concerne les média dans la catégorie "entreprises".

Ce genre de manoeuvre (délibérée) permet de transformer le média en marchand, donc de permettre à tout qui a de l'argent d'acheter des média, et donc d'influencer, donc diriger, le monde.

Ce n'est pas admissible, surtout pour ceux qui s'imaginent naïvement être en démocratie.

En plus de son rôle de media de fait, Goggle dispose de l'opportunité unique de pouvoir recenser des informations sur tout le monde, il détient donc à la fois la capacité d'influencer et celle de récolter des informations permettant d'établir des stratégies de domination (et je ne parle pas de domination commerciale).

Ce genre d'outils ne devrait JAMAIS être une entreprise aux mains de puissants, ça devrait être un service public dirigé par le citoyen (au sens large).

Sans pub, google coulerait? Et alors, d'autres prendraient sa place, plus petits, et ce serait tant mieux.

Sérieux il y en a qui regardent autre chose que leur écran de temps en temps ?
Oui, ceux qui se font leur propre opinion sur les sujets sensibles et qui ne se contentent pas des pseudo-réalités sur la libre concurrence et autres idées reçues (ou imposées par matraquage) pour ce qui est de ce sujet précis.

Résultat tous le monde installe un Addbloc et ça sera au détriment de tous le monde (du web gratuit et des applications gratuites), c'est dommage.
Une application gratuite avec de la pub, ce n'est pas une application gratuite, c'est une application commerciale dont les revenus sont indirects et déguisés. La pub, ça impacte sur l'utilisateur, ça lui fait perdre du temps, ça cherche (et arrive) à l'influencer, donc c'est purement commercial. Or, une application commerciale ne peut pas être gratuite par définition. Quand les gens comprendront que manger de la pub équivaut à payer un service, on remettra le vrai gratuit au centre du village.

De plus, la pub, c'est toujours l'utilisateur final qui la paye (pas de magie).
Je me demande parfois si on ne prend pas l'utilisateur pour un imbécile en lui laissant croire que la pub permet la gratuité. Qui paye la pub? Nous, quand on achète un produit!

Au final, la pub devient nécessaire à une entreprise pour lutter contre ses concurrents qui font eux-mêmes de la pub. Le résultat est que sur tout produit on a un coût correspondant aux frais publicitaires, tout en bouffant en prime la dite pub. On paye donc pour se faire agresser. La pub, c'est nuisible, et encore je passe le côté écologique de la chose.

Donc, non ce n'est pas dommage de mettre un bloqueur de pub, c'est de la légitime défense.
Sinon, le net va devenir (et il le devient) comme est devenue la TV: des pubs interrompues de temps en temps par un programme, qui est en général lui-même une pub déguisée.

À force, cette intrusion du tout libéral et du tout commerce, ça devient pénible, et mieux vaut encore se passer d'applications que de bouffer de la pub. Au moins, quand il n'y aura plus de pseudo-applications gratuites publicitaires, les développeurs relèveront leurs manches et se remettront à faire de vraies applications open-source gratuites. Tout le monde a besoin d'argent pour vivre (malheureusement), mais tout le monde ne "fonctionne pas à l'argent", c'est pourquoi il restera toujours des développeurs du libre et gratuit... le vrai.

Donc pour moi, c'est bloqueur de pub à tous les étages, et, si je ne sais pas supprimer la pub, je me passe de ce qui est proposé.

Il faut soi-disant tout financer par la pub, mais si tout n'était pas devenu commercial on aurait exactement la même chose au final... mais sans la pub.
La pub engendre la pub.

A+
Claude
5  1 
Avatar de ClaudeBg
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/03/2013 à 15:37
Salut
-----

Est ce qu'il y a réellement des intervenants ici qui ont publié de manière "professionnelle" une application sur le Play Store ?
Le souci, c'est que la pub n'impacte pas que sur les développeurs, elle impacte sur tout le monde.

J'aimerai bien proposer mon travail de manière gratuite, sans pub, mais mon proprio ne veut pas m'héberger gratuitement, mon supermarché ne veut pas me nourrir gratuitement et ma crèche ne veut pas garder mon gosse gratuitement. Donc j'ai le choix : vendre de l'app, ou proposer de l'app gratuitement mais en essayant de la financer par la pub.
Je trouve le discours "j'aimerais faire du gratuit mais la vie n'est pas gratuite" complètement hypocrite. Je déduis de ta "démonstration" qu'il n'existe aucun développeur de gratuit sur le net, qu'aucun soft gratuit "non publicité" n'existe, qu'il n'existe aucun bénévole au monde, et que personne n'écrit des ouvrages ou tutoriaux gratuits.

Ah si, suis-je bête, tous ces gens sont logés gratuitement et ils vivent de la cueillette.

Tout le monde peut faire du gratuit, parce que le gratuit ce n'est pas à la place de ton boulot rémunéré, c'est en supplément.

Mais c'est clair que si tu considères que tout temps disponible doit être consacré à gagner de l'argent, alors plus rien n'est gratuit.

Comme je l'ai dit: certains fonctionnent "à l'argent" (tout travail mérite salaire etc) mais ce n'est pas une valeur universelle, et permettez à d'autres de fonctionner de façon différente.

Et quand tu dis proposer de l'app gratuitement en finançant par la pub, tu veux gagner de l'argent avec ton appli et donc ce n'est pas une appli gratuite puisque quelqu'un te paye. Et tout le système actuel fait que tout coût est toujours répercuté sur l'utilisateur final, même si des pseudo-démonstrations visent à faire croire que c'est de l'argent qui tombe du ciel: tout argent investit par l'entreprise est de l'argent qui vient de ses clients.

et où une app payante aura de grandes chances de se faire pirater. Les plus grosses réussites sont d'ailleurs sur le modèle basé sur la publicité
Le citoyen se moque éperdument de ce qu'est "la plus grosse réussite". Ce qui l'intéresse c'est de pouvoir vivre et profiter du progrès sans se faire agresser par la pub. La façon dont tu gagnes ta vie, c'est ton problème. Toi, tu voudrais que celui qui met un bloqueur de pubs s'inquiète pour tes revenus, mais toi, est-ce que tu t'inquiètes du fait que ton application pseudo-gratuite concurrence les revenus d'un "honnête développeur d'applications commerciales payantes classiques"? Ben non, tu estimes que ton intérêt est seul à prendre en compte, excuse-moi de penser de même.

Est-ce que ce modèle coute à l'utilisateur de l'app ? Non
Si: de l'argent, du temps perdu, de l'énervement sur la pub, une pénibilité évidente, une agression permanente,etc.

c'est surtout le risque du désintérêt des éditeurs pour Android…
Le risque est aussi de lasser les utilisateurs qui en ont marre de manger la pub. Pour ma part, un produit avec pub ne m'intéresse pas, je préfère m'en passer, écrire mon propre soft, ou chercher un vrai gratuit.

Cette manie de se dire que "tout compte fait on ferait bien du blé avec le gratuit" fait qu'à terme tout sera truffé de pub. Déjà la TV est devenue immangeable, alors le net, ça suffit, merci.

A terme, on aura des coupures pub dans nos communications téléphoniques (ça existe déjà), des coupures pub à l'école (faut bien financer l'éducation), des coupures pub dans les activités sportives,et j'en passe.

La pub, je ne connais personne qui l'aime. Parant de là, c'est explicitement fait pour intruser, déranger, obliger, conditionner... Bref, c'est nuisible, et c'est ruineux en terme financier et en terme écologique.

On a besoin de bloqueurs de pub car on en est envahi
Oui, et le jour où on n'en trouvera plus, j'écrirais mon propre bloqueur et je le mettrai à disposition sur mon site.

La conséquence aujourd'hui est que les éditeurs commencent à attribuer un temps non négligeable à du développement autour de ces bloqueurs (les détecter, faire des stats ou adopter un comportement en fonction de leur présence)
Quand toutes les applications pseudo-gratuites auront débarrassé le plancher, les gens demanderont des applications gratuites réelles, et les développeurs de libre se sentiront motivés. Pour l'instant, ces appli-pubs font une espèce de concurrence déloyale au gratuit en prétendant une gratuité qui n'existe pas. Et ils font également la même concurrence aux produits commerciaux: bref ils sont "le cul entre deux chaises" pour reprendre une expression populaire.

Comme je l'ai dit (et redit): faites de la pub si vous voulez, mais arrêtez de dire que vous faites du gratuit: vous faites du commercial pour vous empocher de l'argent, ce n'est pas une démarche de gratuité. Et surtout, arrêtez d'essayer d'empêcher les autres d'utiliser des outils destinés à les empêcher d'être dérangés pas votre manie de tout polluer avec de la pub. Vous voulez être payés: alors faites payer l'appli: si elle vaut la peine vous aurez des rentrées. Au moins, quand un utilisateur achète un appareil Androïd, on ne lui affirmera pas qu'il peut télécharger x milliers d'applications gratuites, alors que la plupart sont des démos bridées de versions commerciales ou des machins immondes envahis de pub néfaste.

Je ne suis pas sûr de comprendre la conclusion vers laquelle le lecteur est invité à tendre.
Mes messages ne doivent pas être assez longs ni assez explicites.
La conclusion c'est que plus on augmente le nombre de possibilités de faire de la pub, plus les sociétés sont obligées d'accaparer ces canaux pour ne pas se faire concurrencer, et donc plus les frais publicitaires moyens de l'ensemble des sociétés augmente, et donc plus les produits ont un prix de revient élevé, et donc plus le consommateur paye cher pour, au final, manger en plus de la pub sur chaque nouveau canal "inventé".

Doit-on en conclure que si le modèle du web "financé par la pub" est remplacé par un autre business model, le coût des produits réclamés diminuera ?
Ça me semble pourtant clair: si on vire (par exemple) toute la pub d'un canal donné (par exemple le web), ça fait un canal sur lequel les sociétés n'ont plus besoin d'être plus visibles que leurs concurrents, et donc c'est un canal qui ne coûte plus à l'ensemble des sociétés. Donc, si on supprime ce canal les produits vont statistiquement en moyenne baisser du prix de revient de ce canal. Un bloqueur efficace est un moyen de rendre ce canal inefficace, et donc d'obliger les annonceurs à ne plus l'utiliser. L'utilisateur est débarrassé de la pub.

Si les softs antipubs se diffusent au point que Nestlé estime qu'il n'est plus rentable de faire de la pub en ligne pour Nescafé, doit-on espérer que le budget de ses équipes marketing ne sera pas détourné vers un autre média, mais disparaitra ? Et que cette disparition sera répercutée par une baisse du prix de mon café ?
Le seul but de la pub, c'est de rendre une société plus visible que son concurrent. Si je prends ton exemple, Nestlé ne fera plus de pub sur le net, mais les autres sociétés non plus. Au final ça n'aura aucun impact commercial mais bien un impact financier. Soit ils vont redistribuer le budget sur un autre média, soit ils vont faire cette économie. Dans le second cas, l'économie peut (et sera puisque les autres sociétés seront dans la même situation et que la concurrence existe) répercutée sur le prix, la diminution de prix étant aussi un argument de vente efficace. Dans le premier cas, il y aura rapidement saturation des média sur lesquels se reportera Nestlé, et ils n'arriveront plus à placer leurs pubs supplémentaires, et on en revient au cas précédent d'économie "forcée". Si on se met à supprimer ou limiter les autres supports, la pub sera de plus en plus concentrée sur les média restants, et donc, vu la saturation, il y aura moins de pub. À terme, toute pub invasive pourrait être supprimée.

Sans pub, c'est plus de petites sociétés locales et moins de multinationales.

Si le service informatique grand publique n'est plus financé par la pub, les annonceurs trouveront un autre moyen de faire leur "marketing". Pour certains, cela peut vouloir dire qu'ils disparaitront face aux plus "gros".
La seule façon pour une multinationale de se faire connaître c'est la pub. La diminutions des canaux publicitaires profite justement aux plus petits face aux plus gros. Ne serait-ce que parce que plus les canaux sont nombreux, plus la pub coûte cher. Du reste, on vit dans un monde avec pub, on voit bien la disparition des productions et commerces locaux face aux multinationales.

La "victime" directe sera finalement l'éditeur de l'app qui ne générera pas de revenu.
Heuu, attends là. Je rappelle qu'on parle de bloqueur de pub, donc d'un outil installé par l'utilisateur qui désire préserver son espace. Que celui qui vende de l'appli commerciale financée par la pub ne soit pas content, ben on s'en tamponne, si tu me passes l'expression. Si ce développeur n'est pas content, qu'il arrête de développer des applications de ce genre (c'est le plus souvent un revenu complémentaire) ou qu'il fasse payer son application d'une autre façon. Ta liberté de développer du soft publicitaire vaut bien la liberté de l'utilisateur d'installer un bloqueur de pub, et vaut bien la liberté d'un développeur de bloqueur de pubs. Si le bloqueur te fait perdre de l'argent, peut-être qu'il en fait gagner à d'autres, l'intérêt financier du développeur n'est pas prépondérant dans un débat de société.

càd que si tu enlèves "un" canal de pub
Je pense pour ma part que tout canal publicitaire qu'on ouvre force les sociétés à y être présents, et donc leur coûte de l'argent. Donc, inversement, un canal supprimé complètement c'est un canal "de frais" en moins. Il est illusoire de prétendre qu'on va ré-injecter l'argent dans un autre média, le raisonnement ne peut pas se faire à l'infini il y a une limite physique au nombre de pubs "absorbable" par un canal médiatique donné.

L'utopiste qui se dit qu'enlever les pubs du web, bien que ça n'affecte qu'un seul canal de pub, ça sera au moins un premier pas vers le monde qu'il souhaite à long terme. (et il installera adblock en toute bonne conscience civique)
Ce n'es pas utopiste que de vouloir que la société évolue dans un sens qui respecte d'avantage l'individu. Biens des choses qui semblaient utopiques hier semblent aujourd'hui évidentes (le droit de grève, les congés payés, l'assurance maladie, le droit de vote pour les femmes, le permis de conduire pour les femmes, l'égalité des salaires, et j'en passe).

Il y a toujours eu des gens pour hurler "c'est impossible, ce que tu dis est utopique, avec quoi tu vas financer, ça ne pourra pas fonctionner et", or le monde n'a jamais cessé d'évoluer, même si depuis quelque temps c'est l'argent qui est aux commandes.

ps: et merci Claude, j'ai trouvé ton point de vue très intéressant. Comme quoi lire des forums, ça vaut le coup aussi, pour s'ouvrir aux idées.
Je te remercie, ta remarque m'indique que je n'ai pas posté inutilement: je ne cherche pas à imposer ma vision ni à faire de l'audimat, mais juste à donner un point de vue différent dans le but de provoquer une réflexion. Évidemment il faut qu'on ait envie de s'ouvrir aux autres points de vue.

Bref, mon opinion est que si nous étions vraiment en démocratie, on demanderait aux gens ce qu'ils pensent de la pub. Mon avis est que, majoritairement, les gens n'aiment pas subir la pub agressive qu'on subit, et donc que la majorité des citoyens seraient contents de s'en débarrasser.

Imposer la pub est déjà une agression en soi, mais en plus militer pour empêcher un utilisateur de tenter de s'en protéger, ça relève d'une démarche totalitaire. Pourquoi pas un détecteur qui met une amende à tout téléspectateur qui va aux WC durant la page de pub? Ça relève exactement de la même démarche, l'annonceur ne paye pas pour que le téléspectateur arrête de regarder à ce moment-là.

Et pensez que si les utilisateurs commencent à utiliser massivement des bloqueurs de pubs (sinon Google n'aurait pas réagit), c'est justement parce que les utilisateurs en ont marre de la pub. Il faudrait peut-être écouter le citoyen de temps en temps.

A+
Claude
3  0 
Avatar de Marc Lussac
Rédacteur en Chef https://www.developpez.com
Le 22/03/2013 à 17:42
Oubliez pas ne pas mettre developpez.com et developpez.net dans votre liste addbloc, car developpez est 100% gratuit pour les lecteurs et les rédacteurs hébergés, tout cela est financé à 100% par la pub

Notre régie nous à récemment inondé par "accident" de pubs grand public mais nous avons mis fin à cela et on à plus de pubs intrusives, donc pas de pubs hors formats ou trop lourdes...

Merci à tous
2  0 
Avatar de Marc Lussac
Rédacteur en Chef https://www.developpez.com
Le 22/03/2013 à 19:13
Citation Envoyé par bathrax Voir le message
Pour ma part, je trouve que les publicistes sont de plus en plus envahissants, et les publicités mal ciblées et de plus en plus idiotes. Si l'on casse les pieds des gens, comment s'étonner ensuite qu'ils essaient de se débarrasser d'une publicité envahissante ? J'ai déjà expérimenté sur des machines anciennes ou des lignes à faible capacité que la pub prenait la priorité sur le contenu, tant est si bien que si la pub était directement bien visible, le reste n'arrivait même plus à s'afficher... Comment donc, dans ces conditions, s'étonner que des applications anti-pubs voient le jour ?? Certes, il faut bien financer le web gratuit, mais la publicité à outrance façonn google ne sert qu'à google et à personne d'autre - même pas le publiciste !!!

Tout à fait, pour info ça viens des annonceurs qui ont des exigences très pénibles, avec des pubs intrusives hors formats ou trop lourdes, et les commerciaux des régies osent pas leur dire non

Résultat tous le monde installe un Addbloc et ça sera au détriment de tous le monde (du web gratuit et des applications gratuites), c'est dommage.

Nous de notre coté on à du désactiver les pubs réseau régie pour cette raison, trop lourd et trop intrusif, et si un annonceur veux de l'intrusif on lui dit non et puis c'est tout. Donc un peu de pub pour financer les couts ok, mais sur developpez.com c'est le lecteur qui reste "roi", pas les annonceurs, c'est le confort et la satisfaction des utilisateurs qui prime avant tout.
3  1 
Avatar de coolspot
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/03/2013 à 20:43
Citation Envoyé par ClaudeBg Voir le message
Salut
-----

Google n'est pas une entreprise comme les autres, c'est très très dangereux de faire ce genre de comparaisons.

Parce qu'avec ce genre de comparaisons, on en arrive, et justement c'est arrivé, à mettre tout ce qui concerne les média dans la catégorie "entreprises".

Ce genre de manoeuvre (délibérée) permet de transformer le média en marchand, donc de permettre à tout qui a de l'argent d'acheter des média, et donc d'influencer, donc diriger, le monde.

Ce n'est pas admissible, surtout pour ceux qui s'imaginent naïvement être en démocratie.

En plus de son rôle de media de fait, Goggle dispose de l'opportunité unique de pouvoir recenser des informations sur tout le monde, il détient donc à la fois la capacité d'influencer et celle de récolter des informations permettant d'établir des stratégies de domination (et je ne parle pas de domination commerciale).

Ce genre d'outils ne devrait JAMAIS être une entreprise aux mains de puissants, ça devrait être un service public dirigé par le citoyen (au sens large).

Sans pub, google coulerait? Et alors, d'autres prendraient sa place, plus petits, et ce serait tant mieux.

Oui, ceux qui se font leur propre opinion sur les sujets sensibles et qui ne se contentent pas des pseudo-réalités sur la libre concurrence et autres idées reçues (ou imposées par matraquage) pour ce qui est de ce sujet précis.

Une application gratuite avec de la pub, ce n'est pas une application gratuite, c'est une application commerciale dont les revenus sont indirects et déguisés. La pub, ça impacte sur l'utilisateur, ça lui fait perdre du temps, ça cherche (et arrive) à l'influencer, donc c'est purement commercial. Or, une application commerciale ne peut pas être gratuite par définition. Quand les gens comprendront que manger de la pub équivaut à payer un service, on remettra le vrai gratuit au centre du village.

De plus, la pub, c'est toujours l'utilisateur final qui la paye (pas de magie).
Je me demande parfois si on ne prend pas l'utilisateur pour un imbécile en lui laissant croire que la pub permet la gratuité. Qui paye la pub? Nous, quand on achète un produit!

Au final, la pub devient nécessaire à une entreprise pour lutter contre ses concurrents qui font eux-mêmes de la pub. Le résultat est que sur tout produit on a un coût correspondant aux frais publicitaires, tout en bouffant en prime la dite pub. On paye donc pour se faire agresser. La pub, c'est nuisible, et encore je passe le côté écologique de la chose.

Donc, non ce n'est pas dommage de mettre un bloqueur de pub, c'est de la légitime défense.
Sinon, le net va devenir (et il le devient) comme est devenue la TV: des pubs interrompues de temps en temps par un programme, qui est en général lui-même une pub déguisée.

À force, cette intrusion du tout libéral et du tout commerce, ça devient pénible, et mieux vaut encore se passer d'applications que de bouffer de la pub. Au moins, quand il n'y aura plus de pseudo-applications gratuites publicitaires, les développeurs relèveront leurs manches et se remettront à faire de vraies applications open-source gratuites. Tout le monde a besoin d'argent pour vivre (malheureusement), mais tout le monde ne "fonctionne pas à l'argent", c'est pourquoi il restera toujours des développeurs du libre et gratuit... le vrai.

Donc pour moi, c'est bloqueur de pub à tous les étages, et, si je ne sais pas supprimer la pub, je me passe de ce qui est proposé.

Il faut soi-disant tout financer par la pub, mais si tout n'était pas devenu commercial on aurait exactement la même chose au final... mais sans la pub.
La pub engendre la pub.

A+
Claude
Un poste rempli de bon sens
2  0 
Avatar de ClaudeBg
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/03/2013 à 13:40
Salut
-----

Ok... qui est prêt à payer pour créer le service alors ?
Pourquoi, tu crois que tu ne payes pas déjà?
Tu t'imagines que l'argent de la pub ça sort d'une sorte d'oeuvre de bienfaisance?

Chaque fois que tu achètes un produit qui fait de la publicité, ben tu payes ton service via le prix du produit en question. Moralité, avec la pub tu payes la pub qui, elle, paye le service, ce qui fait que tu payes tout en étant envahi. Si on supprimait la pub on pourrait financer avec l'argent public (impôts etc), tes impôts augmenteraient (par exemple) mais les produits diminueraient (moins de frais).

Avec la pub, tu payes la pub qui paye le service, avec une marge bénéficiaire pour les actionnaires des services de pub, et tu es dérangé par la pub. Sans la pub tu payes le service moins cher (pas de marge pour les publicitaires) et tu es tranquille

Moi, mon choix est vite fait.

Le problème c'est qu'on fait raisonner les gens de façons biaisée en disant: sans la pub le service serait payant et donc ça vous coûterait de l'argent. On oublie juste de dire que quoi qu'il en soit ça coûte de l'argent et que quoi il en soit c'est nous qui payons. Payant ou financé par la pub, en fin de mois il te reste le même montant en poche. Seul le gratuit "non financé" est vraiment gratuit, le reste c'est de la poudre aux yeux.

Google est une boite comme les autres
Non, c'est une boîte qui occupe une position privilégiée parce qu'elle influe sur les décisions des gens, et surtout qu'elle permet de recueillir une immense quantité de renseignements sur une immense quantité de gens. Qui détient l'information détient le pouvoir.

Ce n'est pas compliqué de comprendre que si quelqu'un a décidé d'investir des milliards de dollars pour proposer des services qui étaient au départ gratuits, que, même si maintenant on cherche à rentabiliser l'opération, le but initial n'était ni de faire de l'humanitaire ni de faire plaisir au gentil internaute.

Alors, quel est le but, sinon justement de recueillir des informations et d'agir sur le monde?
Et si c'est bien le but, qui est le commanditaire?

Donc effectivement rien n'est gratuit, et je comprends tout à fait que certains développeurs "rajoutent" de la pub dans leur application.
Qui a dit que rien n'était gratuit??? C'est jeter aux oubliettes les millions de bénévoles de toutes sortes, les pompiers volontaires, les secouristes, et, pour parler informatique, les milliers de développeurs d'open-source gratuit. Leur temps est aussi précieux que celui des autres, et pourtant ils en offrent une partie.

Par contre, c'est clair qu'une multinationale, ça ne peut pas offrir du gratuit, il y a forcément une entourloupe puisqu'il faut rémunérer les travailleurs et que les services ont un coût.

Ce que moi je dis, c'est qu'on voit ici qu'on prétend que mettre de la pub dans une application gratuite permet de pouvoir continuer à faire du gratuit.
Or, quand on met de la pub, ça cesse d'être du gratuit et qu'il faut appeler un chat "un chat". La pub qu'un type place sur du gratuit, ben ça fait augmenter le prix de vente du produit qui fait la pub, et donc c'est un payement indirect fait par d'autres: au lieu de payer ton application c'est celui qui va acheter le produit qui fait la pub qui payera l'application en question.

Je dis qu'un type qui veut gagner de l'argent (c'est son droit de vouloir le faire) en mettant de la pub dans son application ne peut pas venir clamer qu'il propose une application gratuite, c'est une gifle à ceux qui font du vrai gratuit et qui offrent leur temps sans aucune contrepartie. C'est insultant... et mensonger.

Et je dis aussi qu'avant que ne vienne cette invasion publicitaire il y avait énormément de développeurs de gratuit, et que ces développeurs seront d'autant plus nombreux qu'il y aura moins d'applications classiques disponibles (le besoin provoque le désir de s'investir).

Oui. Mais pas parce qu'elle est dans le web
Non, parce que les raisons même de son existence ne sont pas claires, et que toute son existence est orientée vers la pêche aux informations personnelles (ainsi que d'autres produits actuels). C'est très dangereux et les méthodes sont scandaleuses. Par exemple, j'ai un ami qui a un compte Gmail: il y a mis ses contacts. Du coup, je me retrouve (sans avoir rien demandé) avec mes infos personnelles chez google: nom, prénom, adresse, n° de téléphone (privé), profession, date d'anniversaire, hobbies etc. Tu trouves ça normal? Tu connais dans le passé un seul cas de création de base de données d'utilisateurs qui n'a pas un but stratégiquement pensé?

C'est une jolie pirouette rhétorique que d'arriver à conclure que même si c'est gratuit alors c'est pas gratuit...
Non, j'ai expliqué en détails mon raisonnement. C'est toi qui fait de la caricature en déformant le sens de mes propos. C'est une façon de procéder qui dénote que tu n'as pas d'argument objectif valide à m'opposer.

Gratuit, ça signifie "qui ne coûte rien". Si du pseudo-gratuit utilise la pub, que le fabriquant paye sa pub, puis qu'il me répercute ses frais publicitaires sur le produit que j'achète, je vois mal où est la gratuité, c'est juste une "entourloupe" pour me faire croire que "personne ne paye", que la pub est "magique".

Et pourtant je n'ai jamais déboursé un centime pour profiter des ressources proposées par developpez.com.
Pourquoi, tu n'as jamais acheté un seul produit faisant de la publicité? Si c'est le cas, tu es exceptionnel. Et même alors, c'est que d'autres payent pour toi, même s'ils n'ont rien demandé et même s'ils n'ont pas Internet.

Tu payes "developpez.com" lorsque tu vas au supermarché faire tes achats, et non lorsque tu te connectes, c'est la seule différence. En fin de mois, le bilan moyen pour l'utilisateur est strictement identique, sinon ça voudrait dire que l'argent viens d'ailleurs: faudra m'expliquer d'où?

Au final, la publicité crée une sorte de "mutualisation générale des coûts" en distribuant l'ensemble des frais publicitaires sur l'ensemble des citoyens, en fonction, non pas de ce qu'ils ont consommé comme services "gratuits" mais en fonction de ce qu'ils ont acheté comme "produits commerciaux".

Le système de mutualisation est une bonne chose, je ne le critique pas. Ce que je dis, c'est que, si le but est de mutualiser pour ne pas payer à l'utilisation, alors autant mutualiser en rendant ces services "publiques" payés par les impôts. Au final, on aurait la même impression (fausse) de gratuité, MAIS on ne serait plus incommodé par cette pub envahissante, agressive, et donc nuisible.

Tout ceci n'est pas utopique, ce sont des choix de société. Mais bon, c'est vrai que depuis qu'on est arrivé à faire croire aux gens qu'un système de gouvernement représentatif était une espèce de démocratie, les gens ne savent plus vraiment très bien ce qu'est un choix de société: ils subissent ceux qui les gouvernent ("gouvernement" en pensant être "représentés".

J'aurais eu une publicité ciblée adéquate plus tôt, j'aurais été heureux d'avoir cette information et de pouvoir débourser le prix d'une place en conséquence...
La publicité ciblée, que tu réclames, peut être mise en place de deux façons :

1) Soit parce que des entités néfastes recueillent des informations sur ton compte à ton insu, afin de te diriger, de te conditionner, et de te dominer. Si c'est ça que tu veux, alors je comprends que tu défendes la situation actuelle

2) Soit parce que tu as posé un acte délibéré pour obtenir des informations commerciales qui te concernent. Ça, c'est du libre choix.

Si on supprimait la pub invasive ça n'empêcherait nullement d'obtenir le genre d'infos que tu demandes. Pour ma part, par exemple, je suis inscrit sur un site commercial qui m'avertit 24 heures à l'avance des hausses des carburants, avec le meilleur endroit d'achat pour ma région. C'est une pub ciblée, mais que j'ai voulue dans un but précis, et donc qui ne me dérange pas puisque je reçois un simple mail que je lis quand bon me semble, avec possibilité d'arrêt quand je veux.

Ça n'a rien à voir avec le fait de devoir "bouffer" 30 secondes de vidéo publicitaire pour accéder à une vidéo postée gratuitement par un internaute sur un sujet qui m'intéresse. Ni de regarder sur une chaîne TV (qu'on paye) un film entrecoupé de pubs agressives (si quelqu'un aime ça, qu'il le dise).

Désolé que tu ne comprennes pas les mécanismes qui sont en place, mais c'est bel et bien comme ça que ça fonctionne.

A+
Clause
2  0 
Avatar de ClaudeBg
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/03/2013 à 19:05
Salut
-----

Non l'argent de la pub sort des marges des annonceurs.
La marge n'est pas réductible. Les frais (publicité et autres) sont toujours répercutés sur le client final. Sans quoi ça revient à dire que tous les frais sont imputés sur le bénéfice de l'annonceur, et donc que le transport, les frais de fabrication et autres ne sont pas non plus répercutés sur le client.
C'est une aberration que de penser que les frais sortent de la poche de l'annonceur ou de son actionnaire.

Une société de pub arrive, et dit: ok, pour "x" de coût, j'augment vos clients de "y" pourcent.
C'est justement là où tu donnes dans le panneau que je décris.
Les clients ne peuvent augmenter QUE parce que la pub existe.
Et si la pub existe, alors les concurrents eux-aussi utilisent la pub.
Du coup, si la pub fait "gagner" des clients à l'entreprise qui publie une pub, c'est justement parce que sans cette pub ses clients partiraient chez d'autres... qui font de la pub.

C'est exactement comme du racket: si tu ne payes pas, tu perds tes clients... au profit de ceux qui, eux, acceptent de payer.

Au final, le client finit toujours par dépenser tout ce qu'il gagne, et donc la pub n'augmente pas la quantité de marchandises vendues, elle ne fait que déplacer la clientèle d'une entreprise à l'autre.

Du coup, sans la pub, les entreprises vendraient statistiquement en moyenne toujours la même chose, les gens achèteraient un panier différent mais égal en coût global. La pub est donc un coût qui est pris en compte par tous les fabricants et donc ce coût ne peut qu'être répercuté sur l'utilisateur.

Comme je l'ai dit: la pub amène la pub, parce qu'à partir du moment où on met son doigt dans l'engrenage, tout le monde est obligé d'y passer, au détriment de ceux qui sont intrusés par cette pub sans utilité globale réelle.

Jamais une boite ne fait payer la publicité sur le coût du produit
LOL. C'est le gentil actionnaire qui met de sa poche, c'est sûr...

mais dans la partie "investissement", celle calculée *après* bénéfice.
Quel que soit le poste imputé et le calcul fait:
- Si ça coûte à l'entreprise c'est répercuté obligatoirement sur le produit final
- Si c'est injecté comme "investissement" c'est encore pire, parce qu'en plus c'est déductible fiscalement, et donc c'est l'état qui perd et donc le citoyen qui compense.

Tu peux prendre le problème par tous les bouts: quelque chose qui a un coût (et la publicité ça coûte) doit TOUJOURS être payé par quelqu'un. Et, dans une entreprise qui fait des bénéfices, qui est soumise à la concurrence et donc doit limiter ses marges au maximum, le coût ne peut qu'être répercuté sur l'utilisateur. Le reste, c'est camouflage ou stratégies d'information, mais c'est toujours nous qui payons la pub que nous mangeons.

Et rien n'est gratuit
Bien sûr que si, j'ai donné des exemples.

Mais cette manière de voir la pub en disant que "sans pub on payerait les choses moins cher" est fausse.
Tout argent économisé sur la production fait baisser les coûts de façon globale, c'est certain.

Ton problème, c'est que tu raisonnes sur une entreprise "A" qui fait de la pub dans un marché envahit par le pub. Tu cherches à démontrer que sans la pub il n'y aurait pas de baisse de prix dans cette situation particulière.
Or, ta démonstration est fausse, parce que le prix baisserait si plus aucune entreprise ne faisait de la pub.

Moralité, tout espace qu'on ouvre à la pub OBLIGE les sociétés à utiliser ce canal publicitaire: cette obligation coûte, et vu que ce coût devient général pour toutes les entreprises, c'est impacté automatiquement sur le bénéfice résultant au final. Comme les actionnaires ne veulent pas voir réduire leurs bénéfices, la seule solution est d'augmenter le produit (ou de virer des gens, mais le résultat est alors le même globalement).

En quoi le fait d'avoir su réunir autant d'information la rend différente des autres boites ?
Si tu ne vois pas la différence je trouve ça triste, mais si tu estimes qu'un média ou une société qui récupère de façon astronomique des renseignements privés est une société commerciale "anodine" et "quelconque", tu te fais rouler dans la farine.

Donc d'après toi, il ne faudrait jamais réussir ?
Définition de "réussir"?

- Avoir le plus de blé possible?
- Être heureux?
- Avoir une belle famille?
- Respecter la planète?
- Partager?

Selon le sens qu'on donne au mot "réussir" dans le sens "réussir sa vie", on obtient des réponses différentes.

"Réussir" ne signifie pas "tout vouloir en écrasant les autres" pour tout le monde, chacun a son propre mode de fonctionnement, même si dans notre société on doit gagner sa vie pour ... vivre (même si certains perdent leur vie à la gagner).

Juste stagner ?
Même chose: définition? Priorité des valeurs?

De toutes façons, je ne vois nulle part dans ce que j'ai écrit que je voulais imposer mes propres valeurs à tout le monde.
J'ai juste dit que la pub était nuisible et intrusive, qu'elle n'apportait rien à la société en général et qu'elle dérangeait un maximum de monde. Partant de là, SI nous étions en démocratie, la pub n'existerait plus. Et donc, puisqu'on nous l'impose malgré nous, je trouve légitime d'essayer de s'en protéger un tout petit peu en installant un bloqueur de publicités.

Oui c'est ce que je dis aussi... mais je ne vois pas le rapport.
Suffit de lire.

Houla... agir sur le monde ? rien que ça ?
Pourquoi, tu pensais que le monde fonctionne tout seul et va dans la direction qu'il va "par hasard"???
Tu penses que recueillir des infos à grand renfort de serveurs coûtant des milliards et en consommant un gros pourcentage de l'énergie disponible a comme finalité de faire plaisir à l'internaute, ou même de faire des bénéfices via la pub?

Comprends-tu ce qui t'entoure? Par exemple, qui a voulu l'Europe et pourquoi? Qui a comme objectif avoué et inscrit sur sa monnaie de conquérir le monde? Qui fait la guerre aux uns et asservit les autres?

Tu sais, le coup du "partisan du grand complot", c'est de l'idéologie à la TF1. Il y a toujours eu et il y a toujours des "complots" visant à asservir l'humanité, c'est juste que les outils pour le faire n'ont jamais été aussi puissants aujourd'hui. Google pourrait fort bien en être un, parmi d'autres.

Les actionnaires, dont tu peux faire partie à tout moment si ça te chante.
Google est un projet pensé et muri d'une telle façon qu'il est hautement douteux que des actionnaires se soient réunis dans le but d'imaginer ce projet pour devenir riches via la pub. Tu vises beaucoup trop bas.

Tout n'est pas juste.... Si les bénévoles "offrent" de leur temps de vie, les pompiers volontaires sont payés par nos impôts locaux
J'ai un ami volontaire, et il n'est pas payé, juste de quoi couvrir ses frais.
Mais de toutes façons, ce n'est qu'un exemple, il y a des millions de personnes bénévoles: ma voisine fait la cuisine pour les SDF 4 fois 4 heures par semaine pour pas un rond (et elle doit même payer sa nourriture).

Quant aux milliers de développeurs d'open-source gratuit, et ben justement, quand l'open-source est bon le développeur aimerait bien être rémunéré à la juste valeur de son travail, selon le célèbre adage "tout travail mérite salaire".
Tu ramènes les développeurs de gratuit au rang de sous-développeurs qui font du gratuit tant qu'ils n'ont pas fait leurs preuves pour en faire des bénéfices. De l'open-source qui n'est gratuit que tant qu'il n'est pas bon, c'est insultant pour ceux qui consacrent leur temps libre à proposer des applications gratuites. On peut très bien gagner sa vie d'un côté et décider de consacrer une partie de son temps libre aux autres sans désirer en retirer un bénéfice.

Tout ce que tu me dis transpire le fait qu'il faut vivre dans le but de gagner de l'argent. Je suis désolé de te dire que tout le monde ne dispose pas de la même échelle de valeurs que toi, même si personne ne crache sur un revenu suffisant pour bien vivre.

Donc, ton "adage", c'est un adage ultra-libéral: tout travail ne mérite pas salaire, je suis allé aidé un ami hier et un "merci" m'a suffit. Et tout développeur de gratuit ne rêve pas de monnayer la partie de travail qu'il rend publique, transposer sa propre mentalité à l'ensemble des citoyens est une façon de procéder erronée.

Non, mais c'est le seul moyen de payer un développeur pour un travail qu'il a fait de ses mains, et qu'il ne veut pas "vendre".
Ce que tu dis n'a aucun sens, désolé.
Si celui qui a fait un travail de ses mains "ne veut pas vendre", comme tu dis, alors il ne veut pas non plus de l'argent via la pub.

Soit on fait du gratuit, dans un but philanthropique, politique, humaniste ou pour toute autre raison, et dans ce cas on ne vise pas des rentrées financières pour le travail en question. On fonctionne pour une autre raison : Transmettre une façon de penser, aider son prochain, se sentir bien dans sa peau, se sentir utile, apprécier un remerciement, ou que sais-je...

Soit on veut des rentrées financières, et donc on n'est plus du tout dans la démarche du gratuit. On se pose simplement la question de savoir si on va gagner plus en vendant le produit (est-il déjà "vendable"?) ou en le distribuant sans contrepartie financière directe mais contrepartie financière publicitaire. C'est une démarche purement marchande et commerciale, ce n'est plus une démarche du gratuit.

Je l'ai dit : il faut arrêter de dire que la pub permet le gratuit, parce que c'est absolument incompatible et émarge de deux raisonnements diamétralement opposés à la base.

Du restes, tu parles pour les gens qui font du gratuit. Tu en fais?

Oui, en fait c'est même le cas à chaque fois que tu es en contact quelque part... par exemple ici même... Pire on a ton adresse IP, et donc ta localisation géographique
Tu as la localisation de mon provider. Tu ne peux relier mon adresse IP à mon nom ni à mon adresse physique.

En outre, à une époque, je surfais avec un brouilleur de proxy, et on n'est même plus localisable. Sans compter que rien ne dit que je ne surfe pas d'une borne publique ou d'un cyber-café. En outre, mon adresse IP change, je n'ai pas la même maintenant que tout à l'heure.

Il y a quand même une énorme différence entre un site qui enregistre l'adresse IP d'un internaute anonyme et une société qui recueille des informations confidentielles sur une grosse partie de la planète, qui les archive, et qui en plus avoue publiquement transférer ces renseignements à l'état américain sur simple demande du FBI, lecture du courrier personnel inclus (et pourtant protégé par la charte internationale des droits de l'Homme, le courrier privé est inviolable).

et oui, a la naissance on rentre directement dans le fichier des naissances de la commune, et donc de la région... mince, que vont ils faire des données qu'il on
Entre posséder l'état civil de quelqu'un, qui est une information publique, et posséder des renseignements privés, je suis surpris que tu ne voies pas la différence. En outre, j'ai quand même tendance à penser qu'autant je trouve "normal" pour une gestion administrative qu'une commune possède mon état civil, autant il convient de s'interroger sur l'intérêt de promouvoir et d'imposer des outils dont le but est de recueillir des informations confidentielles au niveau mondial.

et il est écrit en toutes lettres que les données personnelles (contacts, informations) restent la propriété du "owner" et que si celui-ci a toute liberté pour les partager, google n'y a pas accès.
LOL. Tu penses ce que tu écris???
"Google" (ou qui se cache derrière) ne sait pas lire les informations placées sur ses propres serveurs? Pourquoi, elles sont cryptées par une clé en possession de l'utilisateur? Tu crois vraiment ce qu'on te dis uniquement parce qu'on l'a écrit? Tu as déjà oublié tous les scandales du passé?

C'est amusant, tu as du rater un épisode car Google lui-même admet que des tonnes de données sont transférées vers le FBI, et donc sont loin d'être confidentielles.

Tes anciens présidents aussi, ils avaient écrit et signé qu'ils se portaient garants de la loi, il y en a quand même un certain nombre qui sont passés devant le juge d'instruction. Penser que tout est plus blanc que blanc, il faut réserver ça aux pubs pour les poudres à lessiver.

A+
Claude
2  0 
Avatar de ClaudeBg
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/03/2013 à 18:22
Salut
-----

L'argumentaire de ClaudeBg n'est valable et donc "claire" dans le sens "interdiction de pub = baisse des prix" que dans les Sims.
1) Je n'ai jamais parlé d'interdire la pub, j'ai dit que la pub intrusive (celle qu'on n'a pas demandé) est dérangeante et donc que c'est une nuisance dont il faudrait se débarrasser (sauf à trouver quelqu'un qui aime qu'une activité qu'il pratique soit interrompue par la pub).

2) Mon argumentation est claire, celui qui ne la trouve pas claire doit avoir un problème de compréhension de lecture (à mon avis)

3) Quand on me démontrera que l'argent qui sort de la caisse d'une société n'a pas été mis dans la caisse par les clients de cette société, j'admettrai qu'une baisse des coûts n'induit pas une baisse du prix de vente à marge bénéficiaire égale

Dans la vrai vie, essayez juste n'énumérer les "canaux" car il n'y a pas que la "pub" de type encart mais aussi toute la branche marketing. L'idéal sera donc une société de consommation reprenant les magasins soviétiques
Mais oui, mais oui, je connais le refrain: quiconque remet en cause certains principe du système capitaliste est un communiste partisan de Staline, quiconque critique une certaine mentalité sioniste est un antisémite, quiconque dénonce des exactions des USA fait de l'anti-américanisme primaire etc etc.

Tout ça ce sont des arguments lancés par ceux qui, en fait, n'ont rien d'argumenté à dire, sauf "c'est impossible", ou "c'est faux". C'est un principe utilisé couramment par les média, faut moins regarder la TV, ça conditionne à ce genre de "répartie", LOL

Sinon, encore une fois, je vise une forme particulière de pub: la pub invasive non désirée par l'utilisateur (de fait, puisqu'il installe un bloqueur).

Même si les toutes-boîtes ont un impact écologique qu'il convient d'étudier dans un système de gestion à long terme, le fait est que ça ne dérange pas grand-monde: on ouvre sa boîte quand on veut, on lit quand on veut et ce qu'on veut, et si on n'en veut pas, suffit de coller une étiquette "pas de pub" sur sa boîte, la poste ne s'indignera pas comme Google de son manque à gagner.

donc diminution de la clientèle), le volume diminue donc probable nécessité d'augmenter les prix...
Diminution de la clientèle pour les multinationales (celles qui peuvent s'offrir la pub invasive permanente), gain manifeste pour l'économie locale (mon épicier me met de la pub sur ses produits dans ma boîte, par contre il ne peut pas se permettre une pub à la TV)

Au niveau global: les gens travaillent pour gagner de l'argent qui leur sert à acheter ce dont ils ont besoin (ou croient avoir besoin). Sans pub, soit tout le monde se mettrait à économiser (avec la fin de la dette publique), ou tout simplement continuerait d'user son argent exactement comme avant. Au final, l'utilisateur reste gagnant soit via ses économies soit via l'absence de pub intrusive, soit par l'apport financier de l'économie locale, ou tous les cas simultanément. Il faut avoir raté un épisode de la situation économique pour penser que la pub fait tourner l'économie: ça oriente les choix.

Et encore, resterait à démontrer qu'augmenter la consommation soit une bonne chose, à voir l'état de la planète j'en doute quand même un peu.
Et même en reprenant ton hypothèse irréaliste, si les prix ne baissaient pas parce qu'il y aurait une chute de la demande, le consommateur serait quand même plus riche, puisque, par définition même de l'hypothèse il consommerait moins.

Dans tous les cas, quel que soit le raisonnement, la diminution de la pub influence positivement sur le budget du citoyen au niveau des produits achetés. Par contre, il devrait financer lui-même ce qui est actuellement "financé" par la pub (donc déjà par lui). J'en reparle plus loin.

En parallèle, nous avons tout le modèle de ce qui est financé par la publicité qui devra aussi être revu
Ben oui, mais si le seul intérêt de la publicité c'est de faire vivre ceux qui vivent de la publicité, ben on s'en passe: ils n'ont qu'à faire autre chose de réellement utile. Ta "démonstration" vise à dire que la publicité n'est pas payée par le consommateur mais qu'elle permet à des tas de gens d'en vivre. Comme je l'ai dit: c'est de l'argent magique.

la copro qui a fait installer un panneau publicitaire devra finalement augmenter les charges
Mais je l'ai dit: L'argent économisé sur la pub peut être utilisée à d'autres fins. C'est un choix de société. Je n'ai dit nulle part qu'au final on sera plus riches, j'ai dit explicitement que si on diminue la pub les produits seront moins chers mais il faudra financer les applications (par exemple) avec de l'argent public (encore par exemple) ou une autre méthode.

Pour caricaturer (puisque les explications "ordinaires" ne semblent pas impacter):

Si on supprime la pub et que le prix de mon alimentation baisse, mais qu'on m'augmente mon loyer à cause du panneau en question, au final j'aurais la même chose en poche en fin de mois: logique, l'argent de la pub, celui du loyer, et tout le reste, ça vient forcément de la poche du citoyen (sauf si on imprime des billets).

Les seules différentes sont que sans la pub:

- On n'est plus dérangé par la pub
- On identifie clairement ce qu'on paye et pourquoi
- L'économie locale est favorisée par rapport aux multinationales

Moi, je ne fabrique pas des billets pour démontrer que tout le monde sera plus riche, mais je n'invente pas non plus que ce qui coûte de l'argent n'est payé par personne.

perte de la qualité des apps en tout cas sur Android où le modèle payant n'attire personne.
LOL.
Tu es en train d'affirmer que ceux qui développent des applications financées par la publicité font des applications de meilleure qualité que ceux qui font des applications vraiment gratuites. Laisse-moi rigoler..
C'est juste que pour l'instant on ne laisse pas la place au vrai gratuit car tout est noyé par du payant déguisé en gratuit.

Si on prend l'univers du PC et si j'applique ton raisonnement, ça veut donc dire qu' Open-Office est nul et serait meilleur si on y insérait de la pub. Mediaportal est forcément de qualité inférieure, Kicad fonctionnerait mieux si son auteur été rémunéré.

C'est affirmer qu'on ne travaille bien que si on est payé, et, de nouveau, ça revient à transposer ta propre mentalité aux autres. Or, c'est faux.

Installer AdBlock est tout l'inverse du civisme.
Je n'ai pas prétendu faire du civisme dans cette histoire: je souhaite protéger mon environnement de la pub intrusive.

de ne pas réutiliser une app qui "abuse" de la pub
Moi, je suis d'accord, SI et seulement SI le civisme est à double sens. Je m'explique :

Moi, je refuse les applications avec pub, ça me tape sur le système.
Mais encore faut-il, et c'est loin d'être le cas, que les développeurs et Google annoncent clairement la couleur. Quand j'ai acheté mon smartphone on m'a annoncé des tonnes d'applications gratuites. Or, en réalité, sous le mot "gratuit" on tape des choses qui ne le sont pas :

- Des versions inutilisables de programmes payants
- Des trucs farcis de pub, ce qui est le summum du dérangeant (surtout vu le prix d'une vraie application payante)

Qu'on retire tout ce fourbi mensonger de la catégorie "applications gratuites", et qu'on ne laisse dans cette catégorie que les applications utilisables et sans pub. Ensuite, on revient ici parler de civisme.

Parce que, désolé, mais quelqu'un qui me dit "je fais du gratuit mais je veux me faire payer", c'est un discours qui n'a rien de clair ni d'honnête.

Si Google annonçait clairement le vrai nombre d'applications vraiment gratuites et vraiment utilisables avant que les gens n'achètent un appareil sous Androïd, alors ils pourraient se permettre de donner des leçons de morale aux utilisateurs de bloqueurs de pubs: or, ce n'est pas le cas.

Pour ma part, j'estime qu'un type qui met une application avec pub dans la catégorie "application gratuite" doit accepter que l'utilisateur s'arrange pour pouvoir utiliser son application sans voir la pub.

Si ils voient qu'ils perdent les visiteurs après l'affichage des pubs, ils se remettraient en question
Encore faut-il que les gens aient un autre choix. Pour ma part, pour ne plus bouffer de la pub à la TV, j'ai du me passer carrément de TV. Elles sont où les chaînes sans pub pour voir ce que l'utilisateur préfère?

Parce que, c'est clair que si on ne donne aucun choix autre que "c'est ça ou rien" à un utilisateur, on ne peut pas prétendre prendre son avis en compte via un quelconque procédé statistique.

Il est pourtant clair que Google estime que les bloqueurs sont nuisibles pour lui, et donc que c'est qu'un grand nombre d'utilisateurs utilisent un bloqueur.
Partant de là, si on voulait entendre l'avis de l'utilisateur, on prendrait simplement en compte le nombre de téléchargements de bloqueurs pour réaliser le nombre de gens que la pub dérange assez pour entreprendre une démarche active pour s'en débarrasser.

Il n'y a que ceux qui tirent profit de la pub qui aiment la pub.

installer AdBlock, c'est juste confirmer sa volonté d'être un consommateur.
C'est juste affirmer sa volonté de ne plus être dérangé par la pub: ça me semble quand même la plus évidente des conclusions plutôt que de chercher des conclusions détournées. Le consommateur qui achète un appareil sous Androïd, ben c'est clairement un consommateur. Pourquoi, tu connais d'autres profils?

J'allais répondre mais en fait j'ai 4 questions :
Je n'aime pas faire étalage de mes actions sur le net. Sache cependant que si tu remets en cause ma participation au gratuit, tu t'aventures sur un terrain glissant. Je suis un acteur du libre à mon petit niveau, je te le garantis, crois-moi sur parole.

Cependant, si vraiment tu tiens à ce que je réponde à tes questions, soit:

- Je te réponds par mail privé, suffit de demander
- Soit tu insistes réellement, mais dans ce cas tu commences par répondre toi-même à tes propres questions (si tu oses).

Pour nicroman (je résume parce que sinon je répète ce que j'ai déjà dit plusieurs fois):

1) Je n'ai rien mélangé du tout, mon argumentation est claire à qui veut écouter.

2) C'est toi qui mélange, l'école est réputée gratuite parce que les frais sont mutualisés. J'ai explicitement parlé de mutualisation des frais, faut lire. Si c'est le type qui utilise le service gratuit qui paye l'intégralité du service, faut expliquer où est la gratuité.

3) À partir du moment où utiliser l'application à un coût en terme de "consommation forcée de publicité", ce n'est plus un raisonnement de gratuité. L'école que tu prends en exemple n'impose pas une contrepartie à subir par l'utilisateur (l'écolier).

4) De nouveau, l'intégralité de ton argumentation explique en fait que la publicité permet de ne pas débourser d'argent direct, ce qui revient à dire que la publicité permet la mutualisation des frais (l'ensemble des consommateurs paye pour le service via la pub). Or, moi, j'ai explicitement dit que ce point de la pub était une bonne chose, MAIS qu'on pouvait parfaitement mutualiser les frais SANS PUB. C'est un choix de société. Et même si on ne mutualise pas, sans pub l'argent économisé sur les produits permettrait à un utilisateur d'acheter ce qu'il est obligé de chercher gratuitement par manque de moyens: c'est le même argent et c'est encore une fois un choix de socité

5) Pas besoin de pub invasive pour faire connaître un produit, une pub classique suffit, ou simplement la référence automatique par liens d'internautes conseillant le produit. De toutes façons, prétendre que mettre une pub dans une application permet de faire connaître l'application, c'est le serpent qui se mort la queue. La pub ne sert pas à ça.

6) Pour ce qui est du cas que tu démens concernant les produits moins chers, je rappelle que l'origine de tout ceci vient à l'origine des "produits blancs". Ces produits étaient vendus moins chers car sans marque, et les grandes surfaces indiquaient explicitement que les produits étaient moins chers parce qu'il n'y avait pas de frais publicitaires: c'était la raison explicitement avancée par les grandes surfaces elles-mêmes.

Pour Guilp :

A+
Claude
2  0 
Avatar de ClaudeBg
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/03/2013 à 10:42
Salut
-----

D'une manière générale, beaucoup d'intervenants confondent libre et gratuit. Et c'est naturel
Je ne confonds rien. Moi, je parle d'applications gratuites, je ne parle pas de libre.

Pour ce qui est de ceux qui font des applications vendues mais prétendues open-source, ben pour moi ce sont des gens qui commercialisent mais veulent se faire passer pour des acteurs du libre. À l'origine libre et gratuit étaient associés, les "Fred Fish" par exemple, étaient des applications distribuées gratuitements et libres. Libre et payant n'avait aucun sens à l'origine.

Ensuite, évidemment, certains ont voulu monnayer le libre original, et on réussi à créer du libre pas gratuit, et le libre n'est plus devenu équivalent à gratuit. L'esprit du libre original était pourtant clair, et si aujourd'hui on fait passer des vessies pour des lanternes aux dernières générations, ceux qui ont connus les ordis de fin 70/ début 80 ne se font pas avoir.

Mais bref, moi je parle de vraie gratuité ou de fausse gratuité (pub), pas du débat libre/pas libre.

Au delà de cette confusion répandue, associer "développeur de grauit" à "bénévole" et à "Linux", semble un peu hasardeux.
Ce qui est hasardeux, c'est ta façon t'interpréter mes propos. Tu tires un tas de "conclusions" et "d'affirmations" d'une phrase humoristique qui n'a aucun rapport avec tout ce que tu prétends que j'ai dit.

Cette phrase ne sous-entend rien d'autre que ce qu'elle dit explicitement: à savoir que sur les forums Linux il y a des tas de développeurs d'applications gratuites qui seraient furieux si on venait leur dire qu'ils sont des développeurs du dimanche, ou encore que si leurs applications étaient correctes qu'ils les vendraient.

Si tu y vois une autre signification, libre à toi mais c'est chercher l'argument inexistant pour le seul plaisir de le critiquer.

Ce n'est pas moi qui ai posé ces questions.
Où ai-je dis que c'était toi??? J'ai cité, je présume que chacun sait au moins qu'il correspond à la citation. Non?

Ce n'est pas moi qui ai posé ces questions. Mais en savoir plus sur chacun des intervenants devrait permettre de mieux comprendre les positions de chacun, et de faire évoluer la conversation. Donc, personnellement :

Je suis développeur pour une boite qui développe sa solution de SAS
Je n'exerce pas une activité bénévole
J'ai en revanche déjà contribué à quelques logiciels libres. Principalement quelques patchs sur du code existant, mais aussi création et maintenance de plugins pour une application web
Je n'ai pas écris de tuto
Je l'ai dit, m'étaler n'est pas trop mon truc. Tu me forces à parler, je réponds au strict minimum en espérant que ça te suffira.

J'ai travaillé principalement dans le secteur de l'électronique et accessoirement (commercialement parlant) dans le domaine de l'informatique (principalement pour des applications ciblant du hardware très spécifique). Je suis continuellement en train de travailler sur des projets mixtes électronique + informatique, et je fais beaucoup d'embarqué.

J'ai exercé comme bénévole "officiel" et comme bénévole "non officiel".

Je publie régulièrement des applications gratuites, en fait chaque fois que ça m'est possible.

Je publie des "tutos". Enfin, j'ignore la différence profonde entre un tuto, un livre, ou un cours. Disons que ce que je publie se rapproche de ce qu'on trouve en librairie technique classique.

Satisfait?
Ça avance à quoi? Le fait que je t'ai dit que je faisais du gratuit ne suffisait pas?

Un point que je souhaite mettre en avant, c'est que mes contributions au libre me conduisent à penser que cet univers n'est pas plein de bénévoles désintéressés qui ne pensent qu'à rendre service à leur prochain. Par exemple dans mon cas, même s'il me plait de penser que je suis "gentil" ; quand je suis honnête avec moi même je dois reconnaitre que mes principales motivations ont été:
Je te rappelle que j'ai explicitement dit que les motivations des réalisateurs d'applications gratuites étaient variées, j'en ai cité quelques unes, j'ai laissé des points de suspension, et j'ai indiqué que chacun avait les siennes. Alors, merci de bien vouloir arrêter de me prêter des propos qui ne sont pas les miens afin de me faire passer pour un doux rêveur communiste qui pense que tout le monde il est beau et gentil. Quand on a des choses pertinentes à dire, on n'utilise pas ce genre de procédés.

De toutes façons, l'utilisateur final se moque éperdument des motivations du développeur: Si l'application est (vraiment) gratuite et qu'elle est de qualité, je pense que ça lui suffit. Je ne connais personne qui demande un rapport de psy sur un auteur avant de télécharger son application. Ceci n'empêche pas un minimum de vigilance et d'esprit circonspect lorsque ce sont des grosses boîtes commerciales qui se mettent à devenir généreuses.

Tu es en train d'essayer de détourner les propos initiaux qui étaient de se demander si une application "publicitaire" était réellement gratuite, en débat pour savoir si un développeur de gratuit peut avoir d'autres motivations qu'une intention humaniste.

Évidemment qu'il peut y avoir bien d'autres raisons, et même certaines égoïstes. Qui peut penser un seul instant qu'une boîte payant des développeurs pour fournir une appli gratuite n'a pas un intérêt quelconque à le faire? Le tout c'est que ce soit clair, et surtout que ce soit du vrai gratuit, pas de la bouillie farcie de pub (désolé).

Opposer "développeurs qui veulent gagner de l'argent et qui disent qu'ils font du gratuit alors qu'ils mettent de la pub", et "développeurs qui font du 'vrai' gratuit", ça n'a pour moi pas de sens.
C'est un raccourci inexact:

- Quand on a une application vraiment gratuite (sans pub), peu importe les motivations de celui qui l'a développée, elle remplit son service au niveau de l'utilisateur exactement comme toute application (gratuite ou commerciale). La seule différence, c'est que l'utilisateur ne débourse pas de sa poche pour l'utiliser. La démarche visant à publier l'application est réellement de fournir une application gratuite. Le petit développeur qui produit le gratuit publie sans calculer le rapport qu'il en aura (forcément), la grosse boîte a des motivations indirectes mais pas de rapport immédiat sur le produit gratuit lui-même.

- Quand on a une application avec pub, l'auteur vise explicitement une rentrée financière sur le produit lui-même. Ce n'est donc clairement pas une application gratuite, les rentrées se faisant sur le produit en question. Cette rentrée se fait au détriment de l'utilisateur (qui est incommodé par la pub, qui le dérange). Une appli-pub n'est donc pas l'équivalent d'une application commerciale qui serait gratuite, et donc pas équivalent à une application vraiment gratuite. Dit autrement, pour utiliser l'application il y a un prix à payer lors de chaque utilisation (manger la pub). Partant de là, j'estime anormal qu'on range les appli-pubs dans la catégorie "applications gratuites" parce qu'à aucun moment (ni dans la démarche du développeur ni dans l'utilisation de l'appli) on ne trouve une trace de gratuité. C'est un peu comme des "cadeaux gratuits" offerts à l'achat d'un produit ou d'un abonnement, il ne s'agit en aucun cas de gratuité.

J'ai cotoyé un membre d'une association libriste. Le type s'y impliquait 80h par semaine non parce qu'il avait un business model derrière, mais par conviction : donner de son temps pour la communauté libre.
De quoi vivait-il ? Il a fait le choix de vivre des allocations afin de pouvoir se consacrer pleinement à sa passion.
Je laisse chacun déterminer qui, pour vous, finance ce libre et "gratuit".
LOL, quel pure remarque ultra-libérale. Dire qu'on me taxe de communiste, mais ça vaut bien le libéralisme ostentatoire.

Moi, je note, pour "analyser" ton exemple visant à démontrer que le type est une espèce de parasite (c'est sous-entendu) de la société que :

- Ce type touche une misère (allocations) et pourtant travaille 80 heures par semaine. Il opère comme une espèce de fonctionnaire sous-payé et sans droits. J'estime qu'au minimum il mérite ce qu'il touche, ce n'est pas une aumône.

- L'intégralité de ce qu'il produit est destiné à être partagé et à permettre à d'autres de ne pas débourser de l'argent.

- Je pourrais même ajouter que vu qu'il n'y a de toutes façons pas de boulot pour tout le monde, le fait qu'il ne travaille pas n'induit de toutes façons pas un chômeur de plus. Mais n'allons même pas jusque là:

Qui paye?
Ben, la société, via les impôts. C'est justement le principe de mutualisation dont je parlais, et c'est JUSTEMENT comme ça que fonctionnent les appli-pubs, puisqu'il est évident (je ne vais pas y revenir) que la pub impacte sur le prix de revient des marchandises, et donc sur le pouvoir d'achat du consommateur.

Est-ce avantageux?
Ben, il suffit de comparer ce "libre fait par un chômeur" avec les deux possibilités "payant" et "pub".

- Payant: L'utilisateur paye l'application incluant les bénéfices des actionnaires (non taxés) et patrons, toute l'équipe marketing, les taxes et impôts, le salaire du (admettons un seul) développeur, qui facture son temps x fois celui du chômeur. Moralité, le prix à l'heure de développement est 100 fois supérieur à celui du chômeur, et donc ça coûte plus cher à l'utilisateur, c'est clair. Par contre, pour la société, ça a rapporté de l'argent (une partie de celui de l'utilisateur). Vu à grande échelle, si tout le monde paye tout, chacun y perd en moyenne sur les produits mais économise statistiquement la même chose sur ses impôts. Au final, vu le système d'impôts, moins on gagne et plus on y perd avec ce système. Par contre, les gros salaires sont gagnants avec le tout payant.

- Pub : L'utilisateur ne paye pas l'application. Cependant, l'ouverture du canal publicitaire induit des frais pour les sociétés qui sont contraintes de l'utiliser pour cause de concurrence. L'application est donc payée par le consommateur et non par l'utilisateur. C'est une méthode de mutualisation. Au niveau du coût, le prix payé au développeur doit être augmenté d'une série de marges: salaires des publicitaires, bénéfices des actionnaires (non taxés), sans compter un surcoût d'heure de développement pour s'assurer que l'utilisateur n'utilise pas un bloqueur et autres systèmes visant à pouvoir facturer la pub. Au final, vu la société actuelle, c'est l'ensemble des citoyens qui paye. La répartition des avantages est cependant différente. Ici, celui qui utilise beaucoup de produits-pub est gagnant, mais celui qui consomme beaucoup de produits "publicités" perd à chaque achat. Au final, c'est celui qui consomme le plus (familles nombreuses etc) qui perd le plus, et l'adepte consommateur d'applis qui est gagnant. C'est un système qui n'est guère intéressant pour les moins nantis. L'utilisateur a quand même l'inconvénient de devoir manger la pub, personne n'est donc vraiment content.

-Le chômeur: il facture son application au prix du chômage réparti sur 80 heures par semaine: c'est moins de la moitié du minimex. L'application a donc un prix de revient au ras des pâquerettes. Il la distribue gratuitement. On retrouve exactement le système de mutualisation de l'appli-pub mais la répartition est différente. Celui qui utilise beaucoup d'applis est toujours gagnant par rapport au cas "payant". Par contre, l'argent est pris non pas sur les consommations de marchandises (les produits) mais est pris sur les impôts. Or, vu le système de répartition des impôts, ce sont les plus riches qui vont payer. C'est donc un système plus "de gauche" (la vraie, pas la gauche "politique". L'utilisateur, lui, est ravi car aucun désagrément.

Donc, si on résume, en étant clair qu'aucun des 3 systèmes n'est "gratuit" au sens "communautarisation", et que l'argent vient toujours de quelque part (faut arrêter de rêver), on peut dire que :

- Les applications payantes sont un système qui avantage soit ceux qui ne consomment pas d'application (tout le monde n'a pas besoin d'un PC), soit ceux qui ont les plus gros salaires

- Les applications pub sont un système qui avantage ceux qui consomment des applications et qui consomment peu d'autres produits comparativement à leurs revenus (ceux qui arrivent à économiser de l'argent), bref les bons salaires consommateurs d'applis. L'inconvénient majeur c'est que, si la société paye l'appli, l'utilisateur final doit aussi la subir, on est dans le moins bon des mondes, personne n'est content (sauf celui qui fourgue sa pub). L'application est en fait payée par une espèce de TVA cachée sur le produit.

- Les applications gratuites faites par le chômeur sont celles qui coûtent le moins cher globalement. L'argent de l'application est payée par l'ensemble de la société (comme la pub) mais cet argent est fourni par l'impôt donc par les salaires les plus élevés et non par une ponction sur les produits (comme l'est la TVA).

On peut encore résumer en imageant :

- Payant : on utilise si on sait payer

- Pub : Payement opéré par une hausse de la TVA

- Gratuit par chômeur: Payement opéré par une hausse des impôts

- Gratuit par autre que chômeur: prix payé par le développeur (son temps)

Donc, évidemment, on va retrouver la discussion gauche/droite classique, dans le sens: qui paye? Logique que chacun évalue les avantages et inconvénients en fonction de sa propre situation financière.

MAIS il convient de noter que dans tous les cas, seule l'appli-pub dérange l'utilisateur final, est envahissante, nuisible, et dérangeante. Seule l'appli-pub prétend également qu'elle est gratuite au niveau société tout en ne l'étant pas. Seule l'appli-pub induit en elle-même des frais supplémentaires parfaitement inutiles.

C'est donc un système qui opère un financement comme les autres solutions, mais ajoute une nuisance qui n'existait pas avant. En outre, à quoi sert d'instaurer un système de mutualisation si, au final, c'est quand même le plus pauvre qui est le plus désavantagé? Autant laisser les applis payantes. Pire, le pauvre sans PC devient solidaire du consommateur d'applis.

Ah oui, j'oubliais: non, je ne vis pas des allocations sociales (bien que j'estime que le chômage ne soit pas le fait des chômeurs mais le résultat d'un refus récent de partage du temps de travail global, qui se réduit de façon logique et depuis la nuit des temps au fur et à mesure de l'évolution des outils).

A+
Claude
2  0 
Avatar de ClaudeBg
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/03/2013 à 18:18
Salut
------

Pourtant ce terme n'a rien de péjoratif, il désigne ceux qui font du développement sur leur temps libre
Tu prends pour toi une remarque qui ne l'est pas.
Je visais cette remarque-ci, citation de martopioche :

Les "Stores" ont promus la possibilité au développeur du dimanche (si si j'ose ) de publier une application, mais dans la pratique, ce ne sont pas eux qui feront des applications de "qualité"
Cette remarque est complètement péjorative, elle enfonce le clou en ajoutant "si si j'ose" ainsi qu'un smiley ironique, et conclut en disant en tant que généralité que ces développeurs ne font pas des applications de qualité.

C'est donc non seulement péjoratif mais même carrément insultant.

Du reste, "développeur du dimanche" c'est en soi péjoratif, sinon on parle de développeur amateur ou quelque chose du style. Si quelqu'un me dit que je suis un conducteur du dimanche, je doute qu'il veuille dire que c'est parce qu'il m'arrive de rouler le week-end, faut quand même assumer ses écrits.

En même temps, c'est normal, la notion de logiciel libre à l'époque n'existait pas (si mes souvenirs sont bons, c'est grâce à la FSF qu'ils sont apparus, donc milieu des années 80).
Je n'ai pas cité l'année d'apparition des logiciels libres et gratuits, j'ai juste indiqué que ceux qui ont connu les débuts de l'informatique individuelle ont connu l'apparition des applications libres et gratuites, et que les deux concepts étaient liés.

Ensuite, sont apparues d'autres catégories, que je n'ai pas niées, c'est juste que ce n'est plus du freeware de l'époque.

Mais, du reste, tu cites la FSF: je te rappelle sa règle de liberté n° 2:

"La liberté de redistribuer des copies donc d'aider son voisin"

J'aimerais savoir comment on peut distribuer une copie gratuite d'un logiciel payant. Comme quoi, pour eux aussi, libre et gratuit sont assimilés.

En quoi a-t-on le droit de juger telle ou telle catégorie ?
1) Ceux qui jugent en premier lieu, ce sont ceux qui prétendent interdire à un utilisateur de se protéger contre la pub, et qui trouvent dommageables les applications de blocage de pub.

2) Je ne juge pas une catégorie de gens POUR AUTANT que ça n'impacte pas sur ma vie privée et que ça ne cause pas préjudice. Or, moi, la pub invasive, je la trouve préjudiciable et donc j'ai le droit de considérer ceux qui s'arrangent pour augmenter la visibilité de la pub comme des nuisibles (puisqu'ils me nuisent).

Pas tout à fait... dans le cas présent ce n'est pas la société en général, mais ceux qui ont un travail déclaré (voir plus bas!)
Faut vraiment ne pas avoir envie de lire. La phrase que tu contestes est :

Qui paye?
Ben, la société, via les impôts.
Faut-il vraiment préciser: Les membres de la société qui payent un impôt, via les impôts? Ça me semble un peu redondant quand même. Ça ne te semblait pas suffisamment explicite comme c'était dit?
Forcément que quelqu'un qui ne paye pas d'impôts ne participe pas au financement via les impôts, et, du reste, c'est pourquoi j'ai précisé que lorsque le financement était du fait des impôts, alors ça favorisait les moins riches.
Quant à la pub, encore une fois, elle n'impacte en rien sur le prix des marchandises
Oui, j'ai compris, c'est de l'argent magique qui ne vient pas de la poche de l'acheteur.

Donc, si je demande au billet qui arrive dans la poche d'un développeur de pub qu'il me raconte son parcours, il ne me dira pas qu'il vient d'un client qui a acheté une marchandise.

Moi, je veux bien discuter, mais lorsqu'on s'obstine à dire que de l'argent versé en frais (quels qu'ils soient) par une société produisant du consommable ne vient pas de la poche du client final, ça rend la discussion impossible car cette argumentation vise en fait à affirmer que la pub fabrique de l'argent. C'est exactement la même entourloupe que nos gouvernements qui tentent d'expliquer que de l'argent a "disparu" lors de la catastrophe bancaire: l'argent, ça ne disparaît pas et ça ne se fabrique pas (du moins, pas par les particuliers).

il existe des tas de "cours" sur le Net montrant comment le coût de la publicité est rattrapé par la quotte-part de la conception sur chaque produit vendu.
Ah ben oui, je comprends mieux: des cours qui expliquent comment ça se passe pour une société donnée dans un environnement donné. Or ce n'est pas de ça dont on parle.

Bref, tu confonds deux vérités qui sont sur un plan différent:

- Si tu prends une société A qui investit en frais publicitaires, alors son investissement peut se récupérer par la part de marché supplémentaire que la pub lui rapporte.

C'est ça dont tu parles et c'est ça dont parlent les cours auxquels tu fais référence.

Dit autrement: dans une économie de marché fonctionnant avec un nombre de canaux publicitaires donnés, l'investissement publicitaire d'une société donnée peut être bénéficiaire et donc ne pas se répercuter sur le produit.

MAIS ça ne veut en aucun cas dire que la pub n'est pas prise en compte sur le coût d'un produit, parce que tu oublies de raisonner sur l'ensemble des entreprises.

Si je raisonne sur l'ensemble, je reprends ma société A:

- Avec la pub et ma société qui n'investit pas, cette société perd des parts de marché du fait même que ses concurrents, eux, investissent et donc sont plus visibles. Donc, cette perte de part se répercute très très fortement sur le prix de ses produits.

- Avec la pub, ma société est OBLIGÉE d'investir en publicité. Cet investissement lui permet d'être aussi visible que ses concurrents et donc limite ses pertes. MAIS cette publicité à un coût qui est répercuté sur l'utilisateur, moindre que sans l'investissement publicitaire.

- Mais SANS la pub: ma société ne doit plus investir en publicité, elle est aussi visible que ses concurrents, il n'y a donc pas de perte de parts de marché et donc pas de répercussion sur le prix final. Pas de répercussion du tout, inclus les répercussions des frais publicitaires.

Donc, évidemment que si une société investit dans un canal publicitaire elle ne répercute de façon apparente pas l'investissement sur le produit, puisque le rattrapage des pertes de part de marché compense la pub. Bref, ça coûte si on fait de la pub mais ça coûte aussi si on n'en fait pas (du fait de l'existence de la pub). De fait, la pub a un coût, répercuté sur le produit, pour qui fait de la pub, mais encore plus pour qui n'en fait pas. C'est pourquoi faire de la pub "semble" ne rien coûter si on prend une société particulière.

Mais ça ne vaut QUE si on maintient la pub. Si demain on vire toute pub, alors il n'y a plus aucun frais publicitaire. Les ventes globales dépendant des revenus des gens (et non de la pub), les parts de marché globales sont inchangées et les frais diminuent, donc les produits diminuent également.

Je viens de prendre le cas de l'ensemble des canaux publicitaires. Maintenant, si on en prend un seul, on a 3 cas :

- Soit ce canal n'est utilisé par personne, auquel cas il ne coûte rien à personne, n'impacte pas les parts de marché, et donc ne coûte pas à l'utilisateur

- Soit ce canal est utilisé par quelques-uns, auquel cas il coûte à ces quelques-uns, mais coûte encore d'avantage à ceux qui ne l'utilisent pas, sous la forme d'une perte de parts de marchés qui va vers ceux qui sont visibles sur ce canal. Ceux qui sont le plus visibles peuvent ne pas répercuter, ils sont gagnants et empochent la différence (aucune raison de brader les prix, les concurrents sont dans la panade). Ceux qui sont moins visibles vendent moins et donc ça impacte sur le prix du produit vendu. Donc, ça coûte globalement à l'utilisateur. Note au passage que ça favorise toujours les grosses sociétés.

- Soit ce canal est utilisé par l'ensemble des intervenants. Tous ces intervenants dépensent le même argent en frais sur ce canal, si tout est équilibré aucun ne gagne ni ne perd de parts de marché, mais au final tout le monde a des frais qu'il peut répercuter (puisque les concurrents ont les mêmes).

Moralité: chaque fois qu'on ouvre un canal de publicité, on oblige les sociétés à y investir sous peine de perte de parts de marché, et donc cette obligation se répercute sur la moyenne des produits vendus.

Il n'y a pas de magie avec la pub, et il faut arrêter de confondre le cas "marketing" d'une société plongée dans un univers de pub avec les conséquences de la présence ou l'absence de pub pour l'ensemble des sociétés. Le raisonnement n'est pas du tout le même, les conclusions non plus.

Or, moi, je n'ai jamais dit que la société "Nestlé" (puisqu'on l'a citée) ne devait pas investir dans la pub d'un canal donné (étant une multinationale elle serait perdante de ne pas le faire). Je dis qu'il faut essayer de ne pas ouvrir d'autres opportunités de canaux publicitaires, sans quoi les sociétés sont OBLIGÉES de s'y engager et donc sont obligées d'en répercuter le coût.

C'est comme récemment avec l'ouverture des noms de domaine: en ajoutant des extensions, on oblige les marques à acheter ces extensions. Le coût en est obligatoirement reporté sur le consommateur, vu que ça va devenir une obligation pour l'ensemble des grosses sociétés. Mais, au final, les sociétés n'y gagnent absolument rien, parce que leurs concurrents vont faire la même chose.

La pub engendre la pub.

Donc, quand tu lis un cours de marketing, regarde son contexte. Ils ne parlent pas d'agir sur la situation existante mais expliquent comment se comporter efficacement (pour l'entreprise) dans une situation imposée de l'extérieur.

Or, moi, je ne parle pas de ce que doit faire une société confrontée à un canal publicitaire donné, je parle de l'intérêt ou non pour le consommateur d'ajouter un canal publicitaire pour l'ensemble des sociétés. Dans ton raisonnement tu te trompes d'argumentaire.

J'aimerai bien
Encore une fois, lis-moi correctement. Je n'ai pas dit que le salaire d'un développeur valait 100 fois celui d'un chômeur.

Heu... pas vraiment non... Ce sont ceux qui ont un travail salarié déclaré
Les impôts ont une composante sociale intégrée, c'est voulu explicitement ainsi, du moins pour nos pays de l'Europe de l'ouest.

Autrement dit, plus on gagne plus on paye proportionnellement d'impôts. Donc, un système qui finance quelque chose via les impôts met d'avantage les très gros salaires (les riches) à contribution. À l'inverse, quelque chose qu'on finance par une taxe met d'avantage les faibles revenus à contribution, puisque, proportionnellement aux revenus, le pauvre paye plus, et, de plus, les pauvres sont plus nombreux.

On peut toujours nier, mais bon, c'est quand même assez évident.

A+
Claude
2  0