Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Ubuntu veut conquérir tous les publics
Et vilipende parmi les développeurs ceux "coincés dans leur mentalité Geek de la vieille école"

Le , par Hinault Romaric

0PARTAGES

9  2 
Développement des fonctions à huis clos, nouveau cycle de publication plus rapide, support du mobile et des tablettes... sont les récentes orientations prises pour le développement d’Ubuntu, la distribution Linux populaire.

Certains de ces changements n’ont pas manqué de créer de vives critiques de la part de la communauté Ubuntu, notamment sur l’éventualité de l’adoption des Rolling Releases, qui devraient permettre de ne plus publier Ubuntu tous les six mois, mais des mises à jour dès qu’elles sont prêtes et une LTS tous les deux ans.

Dans un récent billet de blog, Mark Shuttleworth, fondateur de Canonical, tient à clarifier la situation. Pour lui, Ubuntu doit transcender la barrière d’OS pour Geek étiquetée à Linux, pour être disponible pour tous.

« Je n’ai aucun intérêt pour ceux qui veulent être différents. L’élite. "Linux est supposé être difficile pour rester exclusif” est la chose la plus stupide que l’on pourrait dire », écrit Shuttleworth, qui au passage traite de « non-sens » les commentaires sur le gros contrôle qu’exerce Canonical sur Ubuntu.

Pour Shuttleworth, l’objectif d’Ubuntu n’est pas d’être une autre variante amateur de Linux, mais d'être un challenger sérieux de Windows, Apple et Android. Pour cela, Ubuntu ne peut pas fonctionner comme une distribution purement axée sur la communauté Linux. Ce genre de modèle ne peut pas fonctionner pour un projet aussi ambitieux, selon le fondateur de Canonical.

Pour lui, il est clair : les membres de la communauté Ubuntu qui n’ont pas adopté le bureau Unity et qui ne s’alignent pas avec cette vision plus large de Canonical sont certainement coincés dans leur mentalité « Geek de la vieille école ».

Pour accomplir cette vision, Shuttleworth estime qu’il y a de la place pour tous les développeurs de la communauté. « Retroussez vos manches, trouvez quelque chose d’intéressant à améliorer », conclut le fondateur de Canonical, qui invite ceux qui n’adhèrent pas à cela à aller voir ailleurs.

Source : Blog de Mark Shuttleworth

Et vous ?

Que pensez-vous des déclarations de Shuttleworth et des nouvelles orientations d'Ubuntu ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de FlqX_-
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/03/2013 à 13:29
"les membres de la communauté Ubuntu qui n’ont pas adopté le bureau Unity"
Le principe de linux, à l'inverse de Windows, est de laisser le choix à ses utilisateurs d'utiliser tel ou tel environnement de bureau, de le modifier à son grès. Si ont a pas adopté Unity c'est juste qu'on a pas aimé, c'est aller contre l'esprit Linux de vouloir nous l'imposer ..
14  3 
Avatar de Enerian
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 11/03/2013 à 13:52
Citation Envoyé par FlqX_- Voir le message
"les membres de la communauté Ubuntu qui n’ont pas adopté le bureau Unity"
Le principe de linux, à l'inverse de Windows, est de laisser le choix à ses utilisateurs d'utiliser tel ou tel environnement de bureau, de le modifier à son grès. Si ont a pas adopté Unity c'est juste qu'on a pas aimé, c'est aller contre l'esprit Linux de vouloir nous l'imposer ..
Je crois que tu n'as pas bien compris ses propos. Il dit clairement qu'il a une vision des choses pour sa distribution et que les personnes qui n'y adhèrent pas peuvent se diriger vers d'autres ! Rien n'est imposé, si tu n'aimes pas, tu vas vers une autre distro, c'est pas ça qui manque.
10  0 
Avatar de xarkam
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 11/03/2013 à 14:04
Il a tout à fait raison.
Franchement, ils ont toujours étés clair et le bug #1 est toujours là.
Donc, venir faire son geek en voulant plutôt rendre la distrib moins facile d’appréhension, c'est un non sens vis à vis de leur politique.

Ceux qui n'aiment pas Unity n'y contribuent pas. Et je pense que c'est identique pour tout ce que développe Canonical.
Ils leur disent juste d'arrêter de les emmerder et que si leur façon de faire ne plait pas, Ubuntu n'est pas la seule dans ce monde.

Après tout Ubuntu n'est qu'un patchwork de logiciels libres avec des patch maison et des surcouches maison. (exemple le patch pour les fonts)

C'est franchement cavalier sous prétexte qu'on utilise ou contribue de vouloir décider à la place de l'entreprise.
Canonical n'oblige en rien d'utiliser leur distrib. Si on le fait c'est pour des raisons de facilité et de gain de temps. Eux donne juste leur ligne de conduite. Après on adhère ou pas.

Je conclurais par:
- le linuxien primate râle par ce que linux n'est pas donnée en choix pour les pc et encore moins utilisé.
- le linuxien primate râle par ce que rendre linux accessible en le rendant simple lui fait perdre son sentiment d'élite.

Donc en gros, quoiqu’on fasse, le linuxien primate n'est jamais content.

Si un jour Ubuntu deviens payante, je ne serais pas gêné de payer pour l'avoir par ce qu'elle correspond à ce que j'attends de linux.

Je dirais comme De Icaza, il y a un moment, ou on veut bosser avec son pc et plus se battre avec des soucis de wifi, hibernation et autre.
13  4 
Avatar de gbdivers
Inactif https://www.developpez.com
Le 11/03/2013 à 14:50
Citation Envoyé par MagnusMoi Voir le message
Un bureau obligatoire (unity)
Juste pour rappel. Ubuntu n'impose pas un bureau, il en propose un par défaut, comme tout les autres distributions (et windows et mac).

Il propose des versions de sa distribution avec d'autres bureau (kubuntu, xubuntu, lubuntu, etc). Et tous les bureaux (kde, gnome2, gnome3, unity, xfce, etc) dont disponibles dans les dépôts.

On est quand même loin du "obligatoire", non ?

Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
La version, la semble t'il, la plus aboutie des versions linux est la version OS X.
Sauf erreur de ma part, OS X n'est pas dérivé de Linux, mais de BSD
9  0 
Avatar de pyros
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/03/2013 à 13:59
Au moins il assume pleinement l'orientation prise par ubuntu.

Cette orientation ne correspond probablement plus au publique initial d'ubuntu de la fin des années 2000, mais elle est sûrement plus viable à long terme et inévitable pour s'imposer chez le grand publique.
J'ai déjà délaissé ubuntu pour linux mint (notement à cause de cette nouvelle mentalité et du fameux bureau Unity) mais je me réjouis de voir enfin une distrib linux abandonner le coté "geek underground" pour adopter une vrai démarche grand publique, et pas seulement se contenter de mettre des icones plus gros pour faire moins peur sur les captures d'écran.

Espérons toutefois que la distrib garde son esprit d'ouverture et d'humanité et que ça ne donnera pas un système pseudo ouvert à la Android controlé par une pompe à fric...
8  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 12/03/2013 à 10:24
Je vois trois inconvenients majeurs dans sa demarche :

1/ Il ne sait pas combien de developpeurs vont partir. Or ce qui a permis a Ubuntu d'exister, c'est la (grosse) communaute de developpeurs (notamment des dev. Debian) qui ont fait des choses pour Ubuntu. Maintenant que le produit est stable, ils peuvent probablement esperer se passer d'une bonne partie de cette communaute, et n'avoir plus que des devs payes par Canonical (ou majoritairement). Mais si c'est bien le cas, ils vont devoir revoir leurs ambitions a la baisse, car si Microsoft, Apple et Google ont des gens capables de maintenir un OS, ce n'est pas le cas des plus petites structures (RiM a du mal, Nokia a abandonne, ....)

2/ Un nouvel OS concurrent de Windows, iOS et Android, OK, mais pour quoi faire ? Qu'apporte-t-il de plus ?
Windows equipe les PCs et les tablettes Windows et Nokia, iOS equipe le materiel Apple, et Android le materiel portable. Et Ubuntu ? Il est tout seul dans son coin ? Quels arguments de vente existent pour lui ?

3/ La rolling release : Microsoft est toujours "embourbe" avec une grosse partie de gens sous XP, les mises a jour d'iOS ne sont pas toujours faites immediatement (voir par exemple le cas de la mise a jour qui remplacait Google Maps par Apple Maps, et qui n'a vraiment ete faite que lorsque Google maps a ete a nouveau disponible), et Android a tellement de surcouches que tous les constructeurs ne font pas toutes les mises a niveau.
Et la dessus arriverait un OS qui se met tout seul a jour ? Pourquoi pas, s'ils sont capables de le gerer, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui : beaucoup de gens attendent quelques jours lors des updates car ils savent que ca casse - systematiquement - tout.

Mais bon, comme ca a ete dit : business is business, et s'ils pensent que c'est comme ca qu'ils vont gagner de l'argent, qu'ils essayent.
7  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 11/03/2013 à 18:22
Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message
Que pensez-vous des déclarations de Shuttleworth et des nouvelles orientations d'Ubuntu ?
Les déclarations ont le mérite d'être clair. Mais en même temps on ne peut pas reprocher à Shuttleworth de vraiment vouloir populariser Linux et surtout d'essayer de le faire.

Au lieu de se lamenter sur le fait que " Les constructeurs ne proposent que du Windaube pré-installé ! C'est nul", il est allé chercher des partenaires pour proposer du Ubuntu pré-installé sur des appareils destinés au grand public. Peut-on en dire autant des autres distros ? Je ne crois pas. Alors oui on me dira qu'un OS ça peut se changer mais dans la pratique est-ce que la majorité des utilisateurs vont désinstaller un Windows pour y mettre un Linux ? Non. Donc pour populariser Linux il faut des appareils avec Linux pré-installé et Canonical est l'un des rares à agir en ce sens avec Ubuntu.

Après ça c'est bien beau de proposer Linux par défaut, mais ça serait encore mieux si c'était simple à utiliser pour tout le monde, pas seulement les leets. D'où le "Linux for Human beings" que là aussi Shuttleworth et Canonical ont compris mieux que personne.

Il y a aussi l'orientation actuelle que prennent l'informatique et la vie numérique. L'avenir ce n'est plus que le bon vieil OS installé sur le PC. C'est aussi le smartphone, les tablettes, les télés et tout ce qu'il y a autour dont les services. Doit-on reprocher à Ubuntu de vouloir vivre avec son temps ? Non plus. Canonical va vers le futur, ce que AUCUNE des grosses distros existantes et chéries des leets ne font. On aura un Ubuntu potable sur tablettes et smartphones en 2014. C'est quand pour Debian ? Pour Gentoo ? Pour OpenSUSE ? Pour Mint ?

X et Wayland ne correspondent pas aux besoins actuels de Canonical pour Ubuntu. Excusez-les de vouloir utiliser des composants logiciels en adéquation avec ce qu'ils veulent faire. Tout le monde a applaudi Mint et la communauté des deux mains pour des projets comme Mate, Cinnamon et l'explorateur Nemo. Pourquoi ça serait différent pour le serveur Mir ? Parce que c'est N00buntu c'est ça ?

En parlant de N00buntu, Shuttleworth a compris que les "haters gonna hate". Dans ce cas là, haters = leet, Ubuntu étant une distro destinée au grand public, soit l'exact opposé du clan "é-leet-iste" des 1337 qui voit Linux comme son pré carré. Du coup, Shutlleworth sait que quelque part il ne pourra pas compter sur les purs leets Linux qui ne voient que par des distros "underground" et barbues style Gentoo, gNewSense ou au pire Debian voire Mint. D'où sans doute ses paroles de plus en plus vives contre les leets dont il semble être plus que las de leurs critiques stériles incessantes (rappelez-vous de son "les critiques peuvent aller se faire voir" d'il y a quelques mois).

"Linux c'est le choix, donc les leets à qui Ubuntu ne convient pas peuvent aussi aller voir ailleurs au lieu de critiquer sans cesse. Ils savent si bien le dire.". Et il a raison. Mint est taillé pour ceux aimant "l'ancien Ubuntu" (celui d'avant Unity). Debian voire Gentoo sont là pour les plus barbus d'entre nous. D'autres distros sont bonnes en user friendly (Mandriva, Mageïa...). Il existe aussi des variantes d'Ubuntu avec les environnements de bureau classiques (Ubuntu Gnome Remix, Kubuntu, Xubuntu, Lubuntu...). Merci Shuttleworth de nous rappeler cela avec cette réplique bien placée. Mais aussi avec un ménagement qui sera bientôt digne de celui d'un Linus Torvalds.
6  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 11/03/2013 à 13:29
Que pensez-vous des déclarations de Shuttleworth et des nouvelles orientations d'Ubuntu ?
Business is business.
5  0 
Avatar de adrien239
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/03/2013 à 1:10
Citation Envoyé par xarkam Voir le message
Il a tout à fait raison.
Franchement, ils ont toujours étés clair et le bug #1 est toujours là.
Donc, venir faire son geek en voulant plutôt rendre la distrib moins facile d’appréhension, c'est un non sens vis à vis de leur politique.

Ceux qui n'aiment pas Unity n'y contribuent pas. Et je pense que c'est identique pour tout ce que développe Canonical.
Ils leur disent juste d'arrêter de les emmerder et que si leur façon de faire ne plait pas, Ubuntu n'est pas la seule dans ce monde.

Après tout Ubuntu n'est qu'un patchwork de logiciels libres avec des patch maison et des surcouches maison. (exemple le patch pour les fonts)

C'est franchement cavalier sous prétexte qu'on utilise ou contribue de vouloir décider à la place de l'entreprise.
Canonical n'oblige en rien d'utiliser leur distrib. Si on le fait c'est pour des raisons de facilité et de gain de temps. Eux donne juste leur ligne de conduite. Après on adhère ou pas.

Je conclurais par:
- le linuxien primate râle par ce que linux n'est pas donnée en choix pour les pc et encore moins utilisé.
- le linuxien primate râle par ce que rendre linux accessible en le rendant simple lui fait perdre son sentiment d'élite.

Donc en gros, quoiqu’on fasse, le linuxien primate n'est jamais content.

Si un jour Ubuntu deviens payante, je ne serais pas gêné de payer pour l'avoir par ce qu'elle correspond à ce que j'attends de linux.

Je dirais comme De Icaza, il y a un moment, ou on veut bosser avec son pc et plus se battre avec des soucis de wifi, hibernation et autre.

j'aime bien

Cela fait une bonne quinzaine d'années que tous les 2 ou 3 ans je tente un petit Linux sans jamais y arriver. Enfin pour faire autre chose que de la bureautique et du surf.

Euh qu'on ne s'y trompe pas je trouve le «Fait» Linux comme une super «entreprise» informatique notamment grâce à sa diversité

Par ailleurs je n'ai jamais eu aucun problème avec le (méchant) Windows ni de virus ni de plantage que ce soit 2000 puis XP ou Seven.

Je m'en occupe juste règulièrement comme un bon moteur qu'on veut faire durer.

Ceci dit l'idée de faire D'UN DES LINUX (Ubuntu) un système réellement grand public du genre : on installe et on s'occupe de rien, ça reconnait tout mon matos du 1er coup et je peux commencer à bosser de suite ça me branche bien!

Je suis utilisateur avant tout. Je facture mes heures et lors de mes tests Linux «je me suis facturé» un nombre d'heure tellement prohibitif qu'il a rendu le coût de Seven totalement dérisoire... en rapport.

Rendre Ubuntu populaire va le faire passer par toutes les fourches caudines de ce que bon nombre de linuxien abhorrent.

Mais (comme cela a été dit) le grand privilège de Linux justement c'est d'être multiforme et donc bienheureux linuxiens qui peuvent opter pour telle ou telle distribution.

En conséquence je vais suivre de près l'évolution d'Ubuntu et dès qu'il reconnaitra ma carte réseau... (puis le reste) je m'y remettrai au moins pour le plaisir.
5  0 
Avatar de digitkiller
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/03/2013 à 13:51
C'est aller vers un Linux unique de Canonical, avant j'aimais bien Ubuntu, mais je n'aime plus les orientations prises, leur volonté d'imposer leurs trucs, voilà pourquoi comme beaucoup, je suis passé à Linux Mint.
Ce qui m'a fait encore plus bondir, c'est leur volonté de développer un serveur d'affichage maison, alors que la grande majorité des distribs veulent intégrer Wayland comme successeur de X. En plus en se justifiant d'arguments infondés contre Wayland.
6  2