La licence Office 2013 de nouveau transférable d'un PC à un autre
Microsoft revient sur sa position

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Office 2013 a introduit un nombre important de nouveautés, entrainant au passage l’abandon de certaines options traditionnelles.

Parmi celles-ci, la fin du transfert de licence de la suite bureautique sur un autre ordinateur, conséquence de l’abandon du DVD comme support de commercialisation d’Office.

Un choix qui avait, cependant, entrainé une grosse polémique, d’autant plus qu’une petite exception permettait de transférer la licence uniquement si la machine tombait en panne et était toujours couverte par une garantie.

Dans un récent billet publié sur le blog Office, Microsoft revient sur sa position afin d’offrir plus de souplesse aux utilisateurs qui pourront désormais transférer leur licence Office 2013 d’un poste à un autre, si la machine tombe en panne ou s’ils en ont acquis une nouvelle.

La prise d’effet de cette nouvelle politique est immédiate et rétroactive. Elle concerne toute la famille des produits Office 2013 : Professionnel, Famille et Etudiant, Famille et Petite Entreprise, ainsi que les produits séparés (World, Excel, Publisher, etc.).

Le texte de la licence devrait être modifié dans les prochains jours. Toutefois, le transfert entre deux machines ne s’applique d’une fois tous les 90 jours.

Source : Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous de ce revirement de situation ?





Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de fregolo52 fregolo52 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 07/03/2013 à 16:04
Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
Que pensez-vous de ce revirement de situation ?

Ca concerne principalement les particuliers (voire les TPE). Même si on ne change pas de PC tous les mois, cette méthode de licence est quand même un peu du rackette markéting et pourrait pousser les utilisateurs à passer à LibreOffice ou OOo.

Il faut bien faire quelques concessions pour garder son monopole (en perte de vitesse). Maintenant, plutôt que d'avoir un crack MS Office, je préfère prendre une solution libre. Ce n'était pas le cas, il y a quelques années, je ne pense ne pas être seul dans cette situation.
Avatar de Darkzinus Darkzinus - Expert éminent https://www.developpez.com
le 07/03/2013 à 16:39
La même pour moi, étant donné le peu d'utilisation que j'ai désormais des suites bureautiques à la maison je préfère utiliser une distribution gratuite que de cracker office (d'autant que j'ai du mal à m'y retrouver avec les menus en "bandeau").
Avatar de erwanlb erwanlb - Inactif https://www.developpez.com
le 08/03/2013 à 9:51
Citation Envoyé par Darkzinus  Voir le message
La même pour moi, étant donné le peu d'utilisation que j'ai désormais des suites bureautiques à la maison je préfère utiliser une distribution gratuite que de cracker office (d'autant que j'ai du mal à trouver avec les menus en "bandeau").

Quand les solutions libres n'auront plus leur rebutant aspect vieillot peut être que j'y passerai....ou pas
Avatar de GruntZ GruntZ - Membre régulier https://www.developpez.com
le 14/03/2013 à 11:06
C'est comme en politique, c'était un test.
Ça passera la prochaine fois.
Avatar de arkhamon arkhamon - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 18/03/2013 à 9:26
Amusant cette tentative de MAcroBug...
Autrefois, on achetait un logiciel : on payait une certaine somme, et en échange, on avait un paquet de disquettes (ces petits machins en plastique hyper fragiles), ou un CD, puis un DVD.

Ensuite, on est passé à la licence d'utilisation qui fait que on n'achete plus le logiciel, on achète le droit de l'utiliser. Une étape était déjà franchie.

Et là MacroBug sort sa dernière innovation : on paye, mais on peut plus utiliser comme on veut. Préparation du prochain mode : PFU (Pay For Use) : si on a besoin on paye pour utiliser. Avec un forfait minimum bien sur (achat de licence) de quelques € par mois, plus un coût à la journée....

C'est ce que tentent les majors de la musique et de la vidéo depuis un moment : abolir les supports physiques payés une fois pour s'orienter vers un paiement "à la séance" a priori moins cher, mais a priori seulement.

"Les pompes ça s'use que si on s'en sert". Bientôt l'informatique sera
"L'informatique, ça coute si on s'en sert..."

Dasn ces conditions, il y a fort à parier que les solutions libres se développent... Jusqu'à ce que Microsoft interdise tout simplement les applis qui ne passent pas par sa plateforme d'achats de logiciels, comme le fait Apple avec l'IOS et bientot pour OSX...
Offres d'emploi IT
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Expert décisionnel business intelligence H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Ingénieur H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil