Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

SUP'Internet plonge ses élèves dans un jeu de rôle de 5 jours non-stop
Pour les familiariser aux rush en entreprise

Le , par Gordon Fowler

40PARTAGES

8  1 
Original. Ce lundi, sans être prévenus, les étudiants de 1re année à SUP'Internet ont été plongés dans une semaine de rush e-business.

Il s‘agit en fait d’une méthode pédagogique assez originale sous forme de jeu de rôle.

La direction de l'école incarne une entreprise et formule un brief pour la création d'un service et d'un site internet. Cette année, le sujet porte sur l'impression 3D.

Pour les étudiants, une des contraintes majeures est qu'ils n'ont qu'une semaine pour concevoir le service, présenter le business plan et livrer un site internet.

Le dernier jour, l'ensemble devra être soutenu devant la « direction de l'entreprise ».

L'idée avec ce projet fictif est d'immerger les étudiants dans une situation de réponse à une demande professionnelle imprévisible et de les amener à appliquer leurs connaissances, exprimer leur créativité et tester leur savoir-faire.

Un exercice de travail collectif qui reproduit également les ressorts d’une situation de stress proche de celle de l'entreprise.

Pour l’occasion, l'école reste ouverte 24h/24h. Chaque groupe organise son travail comme il l'entend.

Toujours dans une volonté d'être confronté à la réalité du milieu professionnel, des contraintes sont ajoutées au cours du rush (demande du client incomplète, nouveautés…). « L'occasion pour les étudiants de développer leur faculté d'adaptation », explique l’école.

Les résultats seront présentés ce vendredi (intrigués par cette méthode éducative, nous irons les voir).


Cette semaine qui mélange les modèles du « serious gaming » et des Hackatons clôture le premier semestre. Au deuxième, SUP'Internet soumettra un projet transversal qui émanera d'un vrai client. Mais cette fois-ci les étudiants auront 3 mois pour livrer leur rendu.

Source : SUP'Internet

Et vous ?

Intrigué(e), séduit(e) ou pas du tout par cette méthode éducative, mélange de jeu de rôle, de « serious gaming » et de Hackathon ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de quanta
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 25/02/2013 à 22:25
Citation Envoyé par Lorraine.G Voir le message
Bonjour,

élève de première année en design à Sup'Internet, et ayant donc participé à cette semaine rush, j'ai littéralement sauté au plafond en lisant certains commentaires.

Pour rétablir la vérité :
- Non, ce n'est pas parce qu'un projet est fait en une semaine qu'il sera "merdique". Si c'est le cas dans votre entreprise/école, inquiétez-vous... Nous avons prouvé vendredi dernier lors de nos passages devant le faux client que "rapidité" peut rimer avec "efficacité".

- Certes, nous avons tous été fatigué et stressé par cette semaine. Au bord du suicide ? Pas à moins d'avoir un grave problème de névrose. Restons lucide, si une semaine comme celle-ci nous achève, c'est que l'univers du web n'est pas fait pour nous.

- Oui, cette semaine nous apporte de l'expérience, quoi que vous puissiez en penser. Je ne pense pas que beaucoup d'écoles puissent se targuer d'avoir des élèves qui, dès la première année, atteignent un tel niveau.

A Sup'Internet, nous apprenons à travailler les uns avec les autres. Les filières sont très différentes (design, dev et business), pourtant ce genre de projet nous aide à comprendre les possibilités et les limites de tous. Une qualité qui, j'en suis sure, n'est pas présente partout.

Bonne soirée, j'espère vous avoir convenablement rassuré sur notre sort !
Qu'il y est des éléments positives j'en convient largement mais par contre ce qui m'attriste c'est le manque de critique vis-à-vis de l'exercice : s
Cette arrogance ("Si c'est le cas dans votre entreprise/école, inquiétez-vous.", "c'est que l'univers du web n'est pas fait pour nous.", "dès la première année, atteignent un tel niveau" est elle une conséquence d'un sentiment d'appartenance à une caste "supérieur" où c'est autre chose ? : s
En tout cas niveau com' y a encore du boulot o/
16  2 
Avatar de zatura
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/02/2013 à 22:02
J'aimerais bien qu'on me présente une entreprise qui demandent à ses employés de rédiger un business plan en une semaine. Ça doit être une belle daube ce qui en sort.

A quoi bon demandez aux étudiants de bosser comme des tarés si ce qu'ils feront sera d'une qualité médiocre ? Et puis sérieux ok pour faire ça en fin d'étude mais en première année...
12  0 
Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 20/02/2013 à 22:27
C'est bien, on habitue les jeunes développeurs à être dociles face à des demandes incongrues: finalement ça colle bien à ce qu'on peut rencontrer dans certaines boîtes.
Ou comment savoir faire le boulot à l'arrache en présentant bien (ou du mieux qu'on peut)...
12  0 
Avatar de Niark13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 21/02/2013 à 17:48
Tiens, un nouvel embauché chez nous m'a dit pas plus tard que le mois dernier que son école (que je ne vais pas citer) organisait aussi ce genre de choses dès la première année.

Devant mon hostilité, il me sortait que c'était pour le préparer « aux réalités du métier ». Je lui ai fait remarquer que nous ne lui demanderions pas ici de faire ce genre de choses ici. Que selon moi, c'était plus pour les rendre dociles que pour une quelconque vertu pédagogique.

Dans tous les corps de métiers, on peut être amené à faire « un rush ». La plupart des gens à leur compte que je connais ne comptent pas leurs heures et ont des weekends très courts. Je ne vois pas en quoi ça serait spécifique à l'info au point d'intégrer cela dans un cursus de formation, si le but n'est pas de fournir de la chair à canon à des employeurs peu scrupuleux.
10  0 
Avatar de nnovic
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 25/02/2013 à 21:41
Ce qui me fait sortir de mes gonds, c'est qu'on essaye de faire passer ça pour "la vraie vie"... ça n'a juste aucun rapport avec le réel... Dans la vraie vie, tu as tes gosses à récupérer à la crêche à 18h15 dernier délai, ta copine qui te plaques parce que tu es marié à ton boulot, etc...
11  1 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 26/02/2013 à 10:54
Citation Envoyé par Lorraine.G Voir le message
Bonjour,

élève de première année en design à Sup'Internet, et ayant donc participé à cette semaine rush, j'ai littéralement sauté au plafond en lisant certains commentaires.

Pour rétablir la vérité :
- Non, ce n'est pas parce qu'un projet est fait en une semaine qu'il sera "merdique". Si c'est le cas dans votre entreprise/école, inquiétez-vous... Nous avons prouvé vendredi dernier lors de nos passages devant le faux client que "rapidité" peut rimer avec "efficacité".

- Certes, nous avons tous été fatigué et stressé par cette semaine. Au bord du suicide ? Pas à moins d'avoir un grave problème de névrose. Restons lucide, si une semaine comme celle-ci nous achève, c'est que l'univers du web n'est pas fait pour nous.

- Oui, cette semaine nous apporte de l'expérience, quoi que vous puissiez en penser. Je ne pense pas que beaucoup d'écoles puissent se targuer d'avoir des élèves qui, dès la première année, atteignent un tel niveau.

A Sup'Internet, nous apprenons à travailler les uns avec les autres. Les filières sont très différentes (design, dev et business), pourtant ce genre de projet nous aide à comprendre les possibilités et les limites de tous. Une qualité qui, j'en suis sure, n'est pas présente partout.

Bonne soirée, j'espère vous avoir convenablement rassuré sur notre sort !
Je me permets de réagir à ton commentaire pour une raison simple : ce que tu viens de vivre n'a absolument rien à voir avec la manière dont un projet doit être géré. On t'habitue à l'idée que c'est à toi de rattraper les merdages de planning de ta hiérarchie en faisant des heures supplémentaires de malade. Oui, on peut se retrouver en train de devoir rusher pour un projet, mais si on me demandait de dormir sur mon lieu de travail, je répondrais que ce n'est pas la peine de m'attendre le lendemain ! Les rushs, c'est quelque chose qui doit être exceptionnel et bref. Sinon, c'est que la direction du projet ne fait pas son travail. Parce que, même exceptionnel, c'est quand même le symptôme d'un merdage au niveau de la gestion de projet. Alors que ce genre d'exercice fait croire que c'est normal et régulier. J'ai l'impression qu'on confond un peu formation et dressage, en fait.

De plus, le fait que tu puisses te permettre de faire ce type de rush comme étudiant(e) ne signifie pas que ce sera acceptable pour toi une fois que tu ne seras plus étudiant(e). Les motivations n'ont strictement rien à voir. En entreprise, tu sauras que ce n'est pas de la fiction, mais des véritables projets avec de vrais enjeux derrière. Mais d'un autre côté, ton entreprise n'aura pas la même emprise sur toi que ton école, parce que, quoi qu'on en pense, en employeur se remplace bien plus facilement qu'une école (si tu loupe ton diplôme, c'est un poids que tu porteras bien plus longtemps qu'un licenciement). Et pour finir, il y aura bien d'autres impératifs personnels à ce moment-là. Tout ça pour dire que la ressemblance entre cet exercice et un projet réel me parait franchement lointaine !
10  0 
Avatar de pyros
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/02/2013 à 8:57
Bof, au final ça montre bien comment fonctionne les techno web actuelles. Pisser du code à l'arrache pour sortir une bouse infame 1 semaine plus tard qui de toute façon aura une durée de vie de quelque mois...
8  0 
Avatar de wirenth
Membre averti https://www.developpez.com
Le 21/02/2013 à 8:59
Je suis mitigé : d'un côté torcher un projet en une semaine, c'est effectivement faire produire de la merde mais en le faisant présenter bien; d'un autre côté c'est une situation qui peut effectivement se rencontrer dans certaines boites.

Ca permet à ceux qui ne savait pas de voir ce qu'est une semaine sous grosse pression, et c'est toujours bon à prendre.

Au final, si j'étais dans la direction de l'école, je leur ferais faire quelque chose comme ça en les prévenant que ça arrive dans certaines entreprises, mais en leur conseillant de ne pas travailler pour ce genre de boites
8  0 
Avatar de nnovic
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/02/2013 à 16:32
Pour l’occasion, l'école reste ouverte 24h/24h
Je suis le seul que ça choque ?
Pour un exercice qui est censé coller à "la vraie vie", je trouve qu'ils négligent un peu le Code du Travail...
(cf. Repos quotidien)
Ca me laisse songeur...
8  0 
Avatar de Kihmé Xs
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 26/02/2013 à 12:09
Citation Envoyé par gbdivers Voir le message
@Aux étudiant de SUP’Internet
Vous formalisez pas trop des attaques et critiques, vous ne connaissez pas les profils et motivations de chaque intervenants. Passez à autre chose et revenez sur ce projet en fin d'année, pour faire le bilan avec du recul
Bonne continuation pour la suite
Non, revenez dessus quand vous aurez quitté votre statu junior. Vous comprendrez bien mieux les commentaires de ceux qui vous parlent avec leur expérience professionnelle et à qui ça fait bien rire que ce genre d’exercice soit mis en analogie avec le monde professionnel. Vous aussi vous rigolerez.

C'est une expérience humaine uniquement. Pour l'aspect professionnel tout à déjà été expliqué en quoi ça ne l'est que très peu. Un peu comme faire un stage commando avec sa classe ou ses collègues.
8  0