Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Il n'y a que 17% de femmes ingénieures
Le site "Femme Ingénieure" veut « ouvrir des horizons aux lycéennes et aux étudiantes »

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

3  0 
Edit 18h45 : précisions sur les taux d'étudiantes dans les écoles du groupe IONIS qui est à l'origine de ce site

Les chiffres sont là. Tristes mais vrais. Les femmes sont sous représentées – et de manière très importante - dans les métiers de l’ingénierie et de l’informatique.

A l’école par exemple, seules 15% des filles de seconde choisissent l'option sciences de l'ingénieur. Pire, seul 3% de filles en terminale conservent cette option (source : Éducation national).

Dans le monde du travail, les choses ne vont guère mieux. On ne trouve en effet que 17% de femmes à un poste d'ingénieur (source : Observatoire des Ingénieurs). Loin, très loin d’une parité même relative.

Une des causes de ce déséquilibre est le manque d’attirance pour ces domaines lors des études secondaires (alors que 45,2% de filles sont en terminale S).

C’est en tout cas la situation qu’a constatée – et que dénonce - le groupe IONIS, dont le taux d’étudiantes dans ses effectifs tourne entre 5 et 15 % (4 à 6% pour l'EPITA, école spécialisée dans l'enseignement informatique, et 15% pour l’IPSA, autre école dont la vocation première n'est pas l'informatique mais l'aéronautique). Pour tenter d’y remédier, une initiative a été lancée en ce début 2013 avec l’ouverture d’un site 100 % filles.



« Destiné à informer un public jeune et féminin sur les métiers d'ingénieur, le site internet est conçu pour ouvrir de nouveaux horizons aux lycéennes et étudiantes qui s'interrogent sur les formations et carrières qui leurs sont accessibles après un bac S ou STI », explique IONIS.

Le ton est volontairement ludique et joue la carte de l’humour « pour retranscrire le quotidien d'étudiantes en écoles d'ingénieur(e)s ou de jeunes femmes qui occupent déjà la fonction d'ingénieur ».

Baptisé logiquement « Femme Ingénieure », on y retrouvera des news qui interrogent la place des femmes dans les métiers de l'ingénierie, une série hebdomadaire qui raconte le quotidien de 10 étudiantes de l'EPITA, de l'ESME Sudria et de l'IPSA, ainsi que, chaque mois, un portrait d’une ancienne élève qui reviendra sur son parcours professionnel et qui parlera des différents aspects de son métier.

Une initiative qui nous semble nécessaire et en tout cas soutenue par Developpez.com.

Et vous ?

Comment expliquez-vous la faible proportion de femmes dans les métiers de l'ingénierie ? Et que leur présence soit encore plus faible dans les métiers de l'informatique ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Kearz
Membre expert https://www.developpez.com
Le 17/01/2013 à 14:49

Comment expliquez-vous la faible proportion de femmes dans les métiers de l'ingénierie ? Et que leur présence soit encore plus faible dans les métiers de l'informatique ?
Je vois pas ce qu'il y a expliqué. Un métier, ça se décide. Si la plupart des filles n'ont le feelling pour les sciences et ingénierie, c'est pas grave.

Franchement, y a combien d'infirmier pour combien d’infirmière? (Moins de 10%?)
Combien de nourrisse homme? (Combien lap danceur homme? )

C'est des tendances.
15  1 
Avatar de Enerian
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 17/01/2013 à 15:53
Citation Envoyé par hn2k5 Voir le message
Infirmière, nourrisse, femme de ménage, secrétaire, ... C'est quand même fou cette "tendance" qu'ont les femmes à "choisir" des métiers précaires... On dirait qu'elles le font exprès...
[...]
Et étrangement, aucun commentaire prenant en compte l'abyssal gouffre - réel, quantifié, expliqué - dans la répartition hommes/femmes dans les postes à responsabilité.
Votre message sous-entend que les postes que vous citez initialement ne sont pas des postes à responsabilités. Je tiens à signaler que le métier d'infirmière ou celui de nourrice sont des postes à responsabilités ! Les infirmières ont la vie de leurs patients entre leurs mains. Les nourrices sont responsables des enfants dont elles ont la charge.

Je tiens à préciser que je suis entièrement d'accord sur le fait que persistent encore des inégalités entre les hommes et les femmes dans de nombreux secteurs professionnels. Il y a notamment des différences de salaires scandaleuses entre des hommes et des femmes effectuant le même travail.

Cependant, je ne pense pas qu'il soit judicieux de vouloir la parité hommes/femmes dans tous les secteurs.

Pour ce qui est du status Ingénieur, ce terme est tellement vaste que je trouve qu'il ne veut plus dire grand chose aujourd'hui. Je me garderai donc de me prononcer sur la parité dans ce secteur.
15  1 
Avatar de RemoNiteur
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 17/01/2013 à 15:20
Citation Envoyé par Dalini71 Voir le message
Je plussoie complètement cette initiative, les domaines de l’ingénierie bénéficieraient complètement d'une meilleure diversité dans les équipes.
Rien dans les écoles d'informatique ça ferait pas de mal, je suis dans une promo où il y a 10% de filles à peine, c'est pas top pour l'ambiance...
Autant je peux comprendre la frustration des étudiants en info, autant ça n'en fait pas un argument valable..
9  0 
Avatar de Billette
Membre actif https://www.developpez.com
Le 17/01/2013 à 16:00
Bonne initiative

Je fais partie du peu de femmes qui font de l'informatique.
Le choix d'origine tient plus à mon esprit de rebellion (que pourrais-je faire pour ne pas faire comme les autres ??? ) qu'à une véritable envie.

Néanmoins je ne saurai pas dire ce qui explique ce faible pourcentage..
Nous sommes encore beaucoup conditionnées par notre éducation mais l'image du métier est aussi assez rébarbative... bureau, ordinateur, travail avec des barbus qui se shootent au café et qui dorment la nuit devant leur clavier ..... très exagéré, très cliché mais c'est encore bien dans les esprits, même chez les jeunes que je connais.

Les choses changent..Laissons faire le temps et essayons d'expliquer notre métier autrement que par des clichés
9  0 
Avatar de Nyark
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 17/01/2013 à 16:24
Je ne me souviens plus du sujet exact, mais, il était question d'une proportion à peu près égale de professionnels de l'informatique des deux sexes dans les années 80. Quelles sont les raisons ce désintéressement graduels des femmes pour l'IT? Ah oui, c'était ça le sujet:

En 1987, 42% des développeurs étaient des femmes", une professionnelle de l'IT se demande ce qui s'est passé depuis

D'une façon plus générale, le phénomène découlerait au moins en partie d'une réalité bien pernicieuse. Dans l'inconscient collectif, tout le monde considère naturellement que les garçons sont bons en maths, en sciences, en technologies, et que tout cela n'est pas fait pour les filles. Elles ne seraient douées que dans les sciences du vivant. Ces préjugés étant véhiculés depuis la petite enfance, par les professeurs, l'entourage, elles sont découragées et évitent ces filières qui seraient réputés trop ardues pour elles.
8  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 21/01/2013 à 11:58
Citation Envoyé par coolspot Voir le message
Par contre ce qu'il faut éviter c'est les "chefs" féminine dans l'informatique (ou dans les métier masculin) c'est la plaie parce qu'elle sont toujours dans cette optique de s'imposer dans un environnement essentiellement masculin et viennent te les briser pour un rien pour montrer à leurs hiérarchie qu'elle ont des "corones"

Bref moi ca m'a toujours péter les burne les CDF et architecte féminin.
Non, rien de specifique aux femmes : des chefaillons qui veulent montrer a leur hierarchie qu'ils sont meilleurs que les autres, quitte a emmerder leur equipe a outrance, j'en ai vu pleins, principalement des hommes d'ailleurs, mais pas que.
8  0 
Avatar de peace haine love
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 17/01/2013 à 17:10
Bonjour à tous.

Je trouve le titre du fil de discussion mal formulé. Ne gagnerait-on pas en clarté, en écrivant : " Il n'y a que 17% de femmes parmi les ingénieurs" plutôt que "Il n'y a que 17% de femmes ingénieures".

Laissé en l'état, je comprends le titre comme : "17% des femmes sont ingénieures" (ce qui fait beaucoup, pour le coup).
7  0 
Avatar de Caro999
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 23/01/2013 à 17:05
Mais oui, les filles sont discriminées en informatique.

Moins payées, moins reconnues, moins augmentées, moins formées, plus souvent discriminées parce que les patrons et les managers RH pensent que la technologie c'est un métier de mecs (on me l'a dit à mes premiers entretiens et je l'ai entendu souvent dans la bouche des chefs pendant les débriefs des ingés que j'embauchais); donc on leur fait faire plus souvent du support que des nouveaux développements, les machistes de service (collègues, supérieurs, clients) remettent plus souvent en question les décisions ou les analyses - même quand elles sont étayées par des rapport détaillés - qu'elles fournissent dans le cadre de leur travail.

Elles finissent plus souvent par faire du management parce que tous les jours il y a quelqu'un pour lui raconter qu'une fille n'a rien à faire dans un métier d'homme. Et aussi parce qu'elles deviennent plus vite obsolètes dans un métier qui demande d'être tout le temps sur la brèche pour être à jour de ses compétences car on les forme moins (à titre préventif, les boites investissent moins dans la formation pour les filles... des fois qu'elles décident de faire des enfants).

On peut s'accrocher mais sur le long terme c'est usant; au bout d'un moment, on préfère donner raison à ceux qui pensent que c'est un métier d'homme.

Bon - j'imagine que - ce n'est pas différent d'être une femme travaillant dans le milieu des routiers ou dans un atelier automobile. Mais pourquoi nous ressortir des articles sur le sujet tous les 6 mois?
8  1 
Avatar de RemoNiteur
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 17/01/2013 à 14:52
Par un manque d'attrait pour le métier tout simplement. Pas besoin de sortir de saint-cyr pour ça..

C'est vrai qu'en ce moment c'est la mode de la parité 'homme femme' et qu'on voudrait l'imposer à toutes les sauces...

A quand un site internet pour promouvoir le métier de chauffeur routier à la gente féminine ?
8  2 
Avatar de RemoNiteur
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 17/01/2013 à 15:52
Je ne vois pas vraiment le rapport.

Pour moi c'est vraiment le manque d'attrait pour la technicité pure, et je pense qu'il y a une part de vérité biologique là dedans, et ça sans dénigrement aucun. Mais bon c'est vrai qu'a notre époque, le simple fait d'évoquer le fait qu'il y peut exister des différences entre les hommes et les femmes et on te tombe dessus, la preuve...

Par contre dans d'autres domaine de l'informatique (infographie, integration web) les femmes sont plutôt bien représentées, non ?
De même j'ai souvent eu affaire a des femmes dans des postes d'encadrement ou de gestion d'équipe, et elles surpassent souvent les hommes dans ce domaine a mon sens. Pour moi la différence est une force et pas un tabou...
9  3