Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

IBM révolutionne le transfert de données avec la première puce nanophotonique
Pouvant atteindre une vitesse de 1 Tb/s

Le , par Hinault Romaric

0PARTAGES

22  0 
L’innovation : un domaine dans lequel IBM fait beaucoup parler de lui par les inventions de ses laboratoires de recherche.

Le géant de l’informatique vient de dévoiler une nouvelle technologie qui pourrait révolutionner le monde de l’informatique.

La rapidité des ordinateurs est affectée par les goulots d’étranglement du transfert de données dans et entre les systèmes. La création d’IBM va permettre de transporter l’information à la vitesse de la lumière en se servant des impulsions au lieu du courant électrique.




La technologie mise au point par la société est la première puce nanophotonique qui combine circuits électriques et optiques.

La technologie baptisée « Silicon Nanophotonics », utilise des impulsions de lumière pour transmettre de grandes quantités de données à des vitesses très élevées (jusqu’à 25 Gb/s par canal).

La puce est actuellement gravée en 90 nm sur neuf couches successives, en utilisant des méthodes standards. En multiplexant les différentes entrées/sorties de cette puce, les chercheurs estiment qu’ils peuvent obtenir 50 voies différentes, augmentant de façon exponentielle la bande passante (1 Tb/s ou plus).

Big Blue affirme que le système finira par remplacer les interconnexions actuellement utilisées dans les centres de données, les serveurs, les supercalculateurs, ainsi que les bus électroniques des ordinateurs.

Cette invention est le fruit de 10 années de recherche des chercheurs d’IBM. La technologie a été présentée cette semaine lors de la conférence IEEE International Electron Devices Meeting de San Francisco.

Source : IBM

Et vous ?

Que pensez-vous de cette innovation et de ses applications ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Aniki
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 14/12/2012 à 16:55
Ca change des soit disantes innovations breuvetées par les entreprises qui font la une des medias...

Et ça fait du bien !
18  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/12/2012 à 1:34
Citation Envoyé par Aniki Voir le message
Ca change des soit disantes innovations breuvetées par les entreprises qui font la une des medias...

Et ça fait du bien !
Tant que le boitier n'est pas un rectangle aux coins arrondis...
14  0 
Avatar de Klaim
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/12/2012 à 18:32
En voila une bonne nouvelle! Bon reste plus qu'a attendre une dixaine d'annee que ca soit partout...
6  0 
Avatar de Klaim
Membre expert https://www.developpez.com
Le 15/12/2012 à 14:13
Citation Envoyé par Zeeraptor Voir le message
On se rapproche des possibilités d'un cerveau?
Le cerveau ne marche pas du tout comme un processeur. Meme comparer leur "frequence" n'a aucun sens.

Il y a des recherches pour faire des processeurs comme le cerveau, le systeme le plus proche serait celui avec les transistors a memoire (dont je ne me souviens plus du nom).
4  0 
Avatar de ClaudeBg
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/12/2012 à 10:11
Salut
-----

Il y a des recherches pour faire des processeurs comme le cerveau
Les réseaux neuroniques artificiels viennent quand même de prendre du plomb dans l'aile: En effet, elles se basent sur le principe que les possibilités du cerveau sont basées sur des connexions entre neurones tous identiques. Or, des chercheurs viennent de découvrir que le neurone auto-modifie son ADN, et donc le fonctionnement réel du cerveau est beaucoup plus complexe qu'on ne l'a cru jusqu'à présent: Simuler quelque chose dont on ignore le fonctionnement réel risque de ne pas être simple.

Si si, ça a été récemment expérimenté et il s'avère qu'en finale c'est possible.
Je confirme qu'au final les auteurs de cette expériences ont annoncé qu'il s'agissait en fait d'une simple erreur de mesure: La vitesse de la lumière n'a jamais été dépassée.

Ca fait un moment qu'il a ete contredis Einstein
Pas sur la relativité. Il a juste été contredit sur ses théories locales à variables cachées. Alain Aspect a montré, en se basant sur les inégalités de Bell, que s'il y avait de variables cachées alors il s'agissait d'une théorie non locale (action ayant des conséquences sur un élément non accessible de l'univers dans les temps requis de par sa position: ex: il m'est impossible dans une théorie locale d'influencer un évènement qui se passera dans 1 minute à un endroit situé à une année lumière, quels que soient les moyens que je mets en oeuvre).

Ensuite ya aussi des recherches sur les particules qui communiquent instantanement voir a l'avancent entre elles, on sait pas encore vraiment comment.
C'est le phénomène d'intrication. Le raisonnement consistant à dire qu'elles communiquent instantanément est une théorie à variables cachées non locale. Mais il y a des tas d'autres façons de percevoir les choses en restant local, par exemple en définissant que des particules intriquées ne forment qu'un seul élément quelle que soit la distance qui les séparent. Ou encore des théories sur les univers parallèles. Mais tout ceci n'est plus vraiment de la science, c'est de la philosophie.

et c'est déjà prouvé en créant une machine capable de créer et comparer de nombreuse pairs de particules intriquées. On sait pas encore comment ça marche donc il n'est pas possible d'utiliser ça dans notre technologie ni pour la téléportation
La téléportation quantique fonctionne et est déjà expérimentée. Le seul "souci" c'est qu'elle nécessite un canal de communication "classique" en plus de la téléportation elle-même, donc inutile d'y penser pour communiquer plus vite que la lumière. On "téléporte" en réalité l'état d'une particule sur une seconde distante (avec comme effet de détruire l'état de la première). C'est pareil en utilisant les propriétés d'intrication: on peut intriquer et avoir égalité des réactions à une même mesure de façon instantanée à de grandes distances, mais le problème est que celui qui mesure ne peut en tirer strictement aucune information, sauf à contacter par canal classique celui qui a fait la mesure à l'autre extrémité. De nouveau, aucun avantage en terme de vitesse de communication.

vu qu'un file supraconducteur peut fonctionner simultanément dans les deux directions. 1 qubit peut faire 2 choses a la fois
L'ordinateur quantique ce n'est pas vraiment ça, et en outre ça reste pour l'instant au stade de l'hypothèse niveau possibilités de réalisation concrète.
En fait, ça consiste à utiliser la superposition d'état d'une particule pour coder un "bit". Comme une particule peut se trouver dans un état superposé, son spin (par exemple) peut "à la fois" être dans deux états simultanément. Donc, si ce spin codait un "bit", ce bit serait à la fois 0 et 1, la détermination ne se faisant qu'au moment de la mesure. On pourrait donc se servir de particules en superposition d'état pour coder "en même temps" plusieurs états possibles d'un même bit, et donc d'une même variable. Moralité, en calculant un résultat, on obtiendrait un résultat superposé contenant l'ensemble des réponses possibles. Bref, plutôt que d'analyser séquentiellement les interactions, on produirait toutes les combinaisons simultanément et il suffirait de choisir la bonne réponse (de façon caricaturée). Le souci est que dès qu'on essaye d'augmenter la taille d'un tel système, il interagit avec son environnement, qui provoque une "mesure" du système, qui perd donc sa cohérence et ses superpositions d'état: ça s'appelle la décohérence.

un ordinateur quantique c'est pas mal non?
Les chercheurs y pensent sérieusement, mais on est encore très loin d'arriver à caser quelque chose de fonctionnel dans une puce: pour l'instant c'est plutôt quelques particules casées dans un hangar (à proportionnellement parler).

Mais évidemment je suis très loin d'être un spécialiste en physique quantique.

A+
Claude
4  0 
Avatar de minnesota
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/12/2012 à 21:06
Encore quelques maisonnettes comme ça et TRON sera une réalité
3  0 
Avatar de patate_violente
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 15/12/2012 à 10:09
Citation Envoyé par Zeeraptor Voir le message
On se rapproche des possibilités d'un cerveau?
Pas vraiment, mais une augmentation de la rapidité de calcul est un bon début.
IBM et d'autres société réalisent des architectures distribuée pour se rapprocher d'un cerveau et de ses sens (Google qui essai de reconnaître des images, SPAUN un récent article de Hinault )

Le débit d'un processeur c'est de l'ordre de 10Gbts/s à peu pret non ? Un rapport de 100 en rapidité calcul certainement
Quand on pense en plus que la puce de test a déjà été gravé c'est une bonne nouvelle pour le futur
3  0 
Avatar de Aillyn
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 17/12/2012 à 9:53
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Tant que le boitier n'est pas un rectangle aux coins arrondis...
[TROLL]
Faut que je pense à breveter le "rectangle aux coins carrés" je deviendrais riche !
[/TROLL]

Bonne nouvelle la transmission optique à l'intérieur des composants mêmes va faire passer un nouveau cap dans la transmission de données.
Vivement que la technologie soit accessible au grand public !

Par contre je me demande comment on va faire des circuits imprimés "optical ready", parce que là, les soudures ça va avoir du mal à faire passer la lumière...
Il va falloir repenser entièrement l'intégration des composants sur circuits pour ne pas se retrouver avec des câbles optiques partout.
3  0 
Avatar de BenoitM
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 18/12/2012 à 8:34
Plus vite que la vitesse de la lumière ce n'est normalement pas possible.

Mais le problème vient du temps de réponse des puces.
Le temps qu'il faut pour qu'elles détectent la lumière et le temps qu'elles mettent pour activer "la lumiere"
2  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/12/2012 à 10:37
Citation Envoyé par christy55 Voir le message
C'est une avancée vraiment significative. Je dirais même que c'est le debut d'une revolution.
Alors, on va pouvoir mettre un "i" devant !
2  0