Fin du conflit entre Google et la presse belge
Vers plus de collaboration et plus de pubs, un accord difficile à transposer en France ?

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Mise à jour du 13/12/12

Le conflit qui oppose depuis plusieurs années certains titres de presse et Google pourrait trouver une issue positive. C’est en tout cas ce que laisse apercevoir un accord signé hier entre le géant du Web – qui reprend une partie des articles dans ses Google News – et les éditeurs de presse Belges francophones.

Ceci dit, l’accord est pour le moins curieux et rien ne prouve que les éditeurs français suivront le même chemin que leurs homologues bleges. Au contraire.

D’après Google, « l’accord ne prévoit pas le paiement de redevances aux éditeurs et aux auteurs belges pour l’inclusion de leurs contenus dans nos services ». Autrement dit, Google se refuse catégoriquement à payer une dîme quelle qu'elle soit (ce que demande certains acteurs français).

En revanche, « Google et les éditeurs francophones belges s’associent désormais autour de projets innovants ». Le mot « innovant » étant un des plus galvaudés du dictionnaire, il ne dit rien de cet accord. En fait, et c’est là où les choses deviennent curieuses, l’accord stipule que Google s’engage à faire de la publicité sur ces sites… mais à une condition : que les titres utilisent ses produits publicitaires, sociaux et de conseils.

En v.o dans le texte : « Google fera la promotion de ses services dans les médias des éditeurs, tandis que les éditeurs de presse feront appel aux solutions publicitaires de Google, en particulier AdWords, pour attirer de nouveaux lecteurs ».

Pour renforcer la participation des lecteurs, les éditeurs « implémentant sur les sites d’information les outils sociaux de Google+, notamment la fonctionnalité de vidéos Hangouts, et en lançant des chaînes YouTube officielles ».

Et pour augmenter leurs revenus, ils monétiseront leurs contenus « avec des solutions publicitaires telles que les plateformes AdSense et AdExchange ».

Dernier point intéressant, quoi que peu explicité dans le communiqué officiel, Google travaillera aussi à l’élaboration de nouveaux modes de rémunérations des éditeurs de presse « via des modèles premium (paywall, abonnements) » et à l’amélioration des contenus de presse pour les tablettes et les mobiles.

Google ne se fait pas d’illusion. Il sait que cette solution passera mal en France. La faute, d’après lui, à un droit d’auteur trop rigide et inadapté au Web que les acteurs nationaux refuseraient de réformer. Contrairement à des pays comme l’Irlande, les Pays-Bas, l’Australie, le Royaume-Uni ou le Canada, « l’Allemagne et la France, réfléchissent […] à étendre la protection du droit d’auteur aux extraits d’articles de presse apparaissant dans les résultats des moteurs de recherche », regrette le géant américain. Qui souhaite, de ses propres mots, envoyer un message « au monde entier » (sic) : « nous avons bien plus à gagner en travaillant ensemble qu’en se disputant ».

Une chose est sure, le « business model » de la presse traditionnelle doit se réformer, qu’elle le veuille ou non. Et pas sûr, quoi qu’on pense par ailleurs de cet accord étrange, que faire porter à Google la responsabilité de son déclin soit la stratégie la plus pertinente pour son avenir. Ce n’est certes que notre avis, mais il est partagé par une grande majorité des acteurs 100% Web du secteur.

Source : Communiqué de Google

Et vous ?

Faut-il taxer Google News pour rémunérer les sites d’actualité ?
Que pensez-vous de cet accord entre Google et la presse belge ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de fregolo52 fregolo52 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 13/12/2012 à 11:09
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
Faut-il taxer Google News pour rémunérer les sites d’actualité ?
Il faut taxer Google pour rémunérer les sites d’actualité. Par contre, Google fait payer le clic vers le site d'actualité en question (un peu comme les comparateur de prix).

Resultat, ça s'équilibre : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Avatar de ClaudeBg ClaudeBg - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 20/12/2012 à 10:30
Salut
-----

Plus on met d'entraves à l'échange d'informations, plus on scie la branche sur laquelle on est assis.

Si la presse française réduit sa visibilité sous prétexte de droits d'auteur (un droit d'auteur sur une actualité, le délire!), ce qui va se passer est simple à prévoir :

Moins de visibilité de la presse (Lapalisse) -> Moins de visibilité des publicités de la presse -> Moins de visibilité des entreprises qui placent des publicités -> Moins de visibilité des entreprises françaises -> plus de visibilité relative des entreprises étrangères à la France -> baisse de l'économie française.

Et quel est l'internaute qui accepterait de payer pour voir un média français... à part un Français? Y répondre, c'est comprendre l'opération.

Toutes ces entreprises médiatiques sous lobbies divers (quoi que souvent le même, LOL) n'arrêtent pas de faire volontairement baisser la visibilité de la France à l'étranger. Sachant que ces lobbies sont des lobbies sous influence américaine, devinez pourquoi. Ça n'a rien à voir en réalité avec une quelconque rémunération de droits d'auteur, dont tout le monde se moque éperdument, surtout avec des articles aussi éphémères que des articles de presse.

On a déjà vu ce phénomène lorsque la France a arrêté de diffuser gratuitement ses chaînes de TV, suite à l'impulsion de Canal+ (suffit de chercher à qui appartient réellement canal+): tous les pays de l'est qui regardaient les chaînes françaises par satellite ont cessé de les regarder. Ces pays se sont tournés massivement vers les chaînes allemandes, par exemple. Du coup, le polonais n'achète plus Renaud, il achète VW. J'avais des connaissances en Pologne qui m'ont expliqué qu'avant beaucoup de polonais comprenaient le Français du fait des chaînes TV, et que, maintenant, ils préfèrent parler allemand... ou anglais.

Pareil aussi avec toutes les nouvelles lois typiquement françaises sur les droits d'auteur sur le net: Suffit de comprendre que c'est Sarko qui a été le moteur de toutes ces lois, et de comprendre qui sont les amis de Sarko: De nouveau, le résultat est d'empêcher la diffusion, cette fois de la culture. Or, plus un pays enferme sa culture, moins il a d'impact à l'étranger.

Faut vous réveiller, cette guerre des droits d'auteur n'a strictement rien à voir avec la prétendue rémunération du travail d'un journaliste ou autre: c'est un outil politique destiné explicitement à empêcher la propagation de l'information, et donc vise à isoler certains pays spécifiques pour limiter leur influence et leur économie. Si on est aujourd'hui envahit de séries TV américaines, c'est bien parce que les américains ont compris qu'il existe plusieurs façons d'envahir un pays.

A+
Claude
Avatar de Marco46 Marco46 - Modérateur https://www.developpez.com
le 20/12/2012 à 11:27
Citation Envoyé par ClaudeBg Voir le message

On a déjà vu ce phénomène lorsque la France a arrêté de diffuser gratuitement ses chaînes de TV, suite à l'impulsion de Canal+ (suffit de chercher à qui appartient réellement canal+): tous les pays de l'est qui regardaient les chaînes françaises par satellite ont cessé de les regarder. Ces pays se sont tournés massivement vers les chaînes allemandes, par exemple. Du coup, le polonais n'achète plus Renaud, il achète VW. J'avais des connaissances en Pologne qui m'ont expliqué qu'avant beaucoup de polonais comprenaient le Français du fait des chaînes TV, et que, maintenant, ils préfèrent parler allemand... ou anglais.

Pareil aussi avec toutes les nouvelles lois typiquement françaises sur les droits d'auteur sur le net: Suffit de comprendre que c'est Sarko qui a été le moteur de toutes ces lois, et de comprendre qui sont les amis de Sarko: De nouveau, le résultat est d'empêcher la diffusion, cette fois de la culture. Or, plus un pays enferme sa culture, moins il a d'impact à l'étranger.

Faut vous réveiller, cette guerre des droits d'auteur n'a strictement rien à voir avec la prétendue rémunération du travail d'un journaliste ou autre: c'est un outil politique destiné explicitement à empêcher la propagation de l'information, et donc vise à isoler certains pays spécifiques pour limiter leur influence et leur économie. Si on est aujourd'hui envahit de séries TV américaines, c'est bien parce que les américains ont compris qu'il existe plusieurs façons d'envahir un pays.
Je ne sais pas s'il y a un complot des américains pour lobotomiser nos élites afin qu'elles détruisent la culture française de l'intérieur mais je trouve l'argument particulièrement pertinent, il revient à dire que promouvoir un droit d'auteur trop en faveur des éditeurs et trop restrictif c'est combattre de fait l'exception culturelle.
Sachant que cette dernière a été largement plébiscitée par pas mal de lobbies défendant aujourd'hui la ligne dure concernant les droits d'auteurs il y a quelque chose d'assez savoureux voire inquiétant sur l'état de la compréhension des enjeux par ces personnes ...
Avatar de BenoitM BenoitM - Membre expert https://www.developpez.com
le 20/12/2012 à 11:31
Citation Envoyé par ClaudeBg Voir le message
Si on est aujourd'hui envahit de séries TV américaines, c'est bien parce que les américains ont compris qu'il existe plusieurs façons d'envahir un pays.
Ou peut-être parce que les séries françaises sont nulles?
Avatar de Lung Lung - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/12/2012 à 11:34
Citation Envoyé par BenoitM Voir le message
Ou peut-être parce que les séries françaises sont nulle?
Ou pas assez.
Si tu voyais les séries plébiscitées par les sondages ...
Avatar de Lyche Lyche - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/12/2012 à 11:49
fin quand tu regardes plus belle la vie on comprend vite pourquoi les séries américaines ont plus de succès... On a juste 0 créativité et 0 budget pour faire des séries.

Un exemple flagrant "RIS Police scientifique", j'ai vu "1" épisode, j'ai lâché au bout de 10 minutes, scénario plat, acteurs transparents sans la moindre crédibilité et qualité de la mise en scène catastrophique...

On en revient presque à "regretter" les julies lescaud et autres Navarro... quoi que, c'était bien naze même quand j'avais 10ans :/
Avatar de Deadpool Deadpool - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 20/12/2012 à 11:51
Citation Envoyé par BenoitM Voir le message
Ou peut-être parce que les séries françaises sont nulle?
Hypothèse très crédible.

Exemple : la BBC, la télévision publique britannique, n'a acheté que 2 séries françaises en 50 ans.
- Belle et Sébastien (série qui date de 1965 tout de même)
- Engrenages (série de Canal + qui date de 2005)
Avatar de Marco46 Marco46 - Modérateur https://www.developpez.com
le 20/12/2012 à 12:10
La série française "Un village français" qui est très récente et qui est très très bonne. Enfin je trouve.
Ça parle de l'occupation, ya plusieurs saisons, on part de la fin de la guerre de 40 jusqu'à ... pour le moment on est juste après la fin de la ligne de démarcation (43 de mémoire).

Ya aussi "Braquo" qui est pas trop pourri.

Citation Envoyé par BenoitM
Ou peut-être parce que les séries françaises sont nulles?
Tout est question de proportion, pour 2 ou 3 bonnes séries françaises on a 40 navets. Mais chez les US c'est pas un peu pareil ? Simplement ils en produisent 10 fois plus au total, d'où le sentiment d'invasion, je suis pas totalement en désaccord avec ça.

Tiens même dans le jeu civilisation on peut envahir culturellement un autre pays
Avatar de pmithrandir pmithrandir - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/12/2012 à 12:21
Pour corroborer...

Je vis en Roumanie et ici, pendant très longtemps on trouvait uniquement les séries en italien et en espagnol... de mauvaise qualité, mais accessible en budget.
Bilan : beaucoup de roumain parent ces deux langues sans jamais avoir pris de cours.

Même chose avec l'anglais, parlé couramment par une part grandissante de la population(et par couramment, j'entends comme les meilleurs français).

L'idée de l'invasion est très vraie en tout cas.
Avatar de BenoitM BenoitM - Membre expert https://www.developpez.com
le 20/12/2012 à 13:59
L'idée de l'invasion est très vraie en tout cas.
Rayonnement moi je dirai.

----

Ya aussi "Braquo" qui est pas trop pourri
Le buzz ca marche à l'effet de foule.
Certes canal + met des budgets plus conséquent mais ca touche aussi une niche.

Un village français
Pas vu, part contre rien que le nom de la serie ne fait pas très vendeur.

Il y a aussi inquisito que j'ai trouvé pas trop mal.

Mais il faut aussi remarqué que ca fait 2-3 ans que la France ose/peut sortir des series de meilleur qualité.

ps : C'est pas forcément la faute de l'Europe mais quand on a un marché de maximum 60-80 millions de personnes pour rentabiliser une sortie, avant de pouvoir exporter., les USA eux ont un potentiel de 300 millions + tous les anglophones avant de devoir s'attaquer à des marchés étranger.
Ca aide a avoir des budget plus grand
Contacter le responsable de la rubrique Accueil