Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Sage : la France au ralenti
L'éditeur britannique progresse tout de même chez les TPE/PME grâce à ses nouvelles offres Cloud

Le , par Gordon Fowler

21PARTAGES

1  0 
L’éditeur de solutions de gestion comptable, financière, de CRM, d’ERP et de gestion de ressources humaines vient de publier ses résultats annuels 2012.

Si l’entreprise britannique se porte globalement bien, quelques marchés semblent l’inquiéter.

Et malheureusement pour la France, le pays en fait partie. « Cette année, un des éléments remarquables est la disparité des performances réalisées selon les zones géographiques, explique SAGE. La performance de l’Europe reflète la bonne croissance de l’Angleterre et de l’Allemagne et contrebalance la faiblesse de l’environnement économique de la France et de l’Espagne ».

Dans le monde, l’éditeur a vu son chiffre d’affaires progresser de 2% (contre + 4% en 2011) pour atteindre 1,589Md€.


En France, le chiffre d’affaires est stable (324M€ contre 325M€ en 2011), mais cache là encore une certaine disparité. « L’activité a été soutenue par la croissance des activités de souscription (NDR : le SaaS) tandis que les activités liées à la vente de logiciels s’est contractée », explique SAGE France qui ajoute qu’il s’agit plus d’une décision stratégique que d’autre chose. SAGE a en effet entamé un virage vers le Cloud en proposant plusieurs de ses produits en mode hébergé comme Sage One (SaaS) ou Sage ERP X3.

« Notre chiffre d’affaires est en croissance sur le marché des PME, en particulier grâce au développement du modèle de la souscription, confirme Antoine HENRY, Directeur Général de Sage en France. Ce mode tarifaire correspond bien à l’évolution de la demande des utilisateurs qui souhaitent mensualiser leurs coûts et adapter le montant payé à l’utilisation de leur solution ».

Il n’en reste pas moins que le marché des moyennes et grandes entreprises françaises se contracte. « Les conditions économiques difficiles entrainent le report d’un certain nombre de projets », constate le responsable de la filiale française.

A l’opposé, la division Amériques de SAGE a progressé de 4 % et sa zone AMEA (Afrique, Moyen Orient, Asie) a bondi de 10 %. Signe du temps ?

Le rapport annuel 2012 de SAGE est disponible sur cette page



Source : SAGE

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !