Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

IBM simule le cerveau d'un singe
Avec son supercalculateur Blue Gene/Q qui a émulé 530 milliards de neurones

Le , par Hinault Romaric

0PARTAGES

12  1 
IBM vient de réaliser de nouvelles prouesses dans le domaine de l’intelligence artificielle.

La division de recherche de la société a simulé avec succès 530 milliards de neurones dans un réseau basé sur le modèle CoCoMac (connectivité structurelle dans le cerveau d’un singe).

Le système est basé sur le supercalculateur IBM Blue Gene/Q du laboratoire de recherche Livermore Lawrence. Ce système comprend 1 024 « compute nodes » par armoire et 17 noyaux de processus par « compute nodes », reposant sur l’architecture IBM TrueNorth Cognitive Computing.

Le système a permis de simuler près de 2 milliards de noyaux « Neurosynaptic » contenant les 530 milliards de neurones et 1,37x10 puissance 14 synapses.

Les noyaux « Neurosynaptic » sont des puces contenant chacune 256 neurones avec une connexion réseau de 1024 axones, soit un total de 1024*256 synapses.

La simulation était effectuée avec des performances lentes de 1542 fois seulement par rapport à un cerveau humain.

Bien que cette innovation soit encore loin d’une simulation réaliste du cerveau humain, elle représente un système évolutif basé sur une architecture différente de celle de Von Neumann, ultra-basse consommation de l’informatique cognitive, selon IBM.



Source : SC12

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de laerne
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/11/2012 à 20:10
On est peut-être proche de la capacité de calcul d'un cerveau humain, mais on est encore plutôt loin de sa capacité de raisonnement, malheureusement.

EDIT(voir message qui suit):
Merci de la précision. Je ne disais en effet sur l'âme, la religion, ou quoi que ce soit, juste que 2021 me parait un peu court pour tenir une conversation avec mon ordi. ( Une conversation tenable, ne me parlez pas de clever bot*! )
3  0 
Avatar de ouvreboite
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 27/11/2012 à 16:06
Citation Envoyé par sinasquax Voir le message
comme par exemple une larve de kangourou qui sait qu'elle doit remonter dans la poche de sa mère.
Je pense que ce genre de généralisation est erronée. On cherche à apposer un sens à ce type de comportement, alors qu'ils ne sont justement que des comportements : des réactions.

la larve ne "sait" pas. Elle n'a pas accès à une connaissances antique stockée dans son adn. Ca va même à l'encontre de la notion d'adn (comment pourrait elle transmettre les "souvenir" de son hote alors qu'elle est figé avant même sa création ?).

Par contre, cet adn, la façon dont il structure la création de la larve, fait que la réaction de la larve aux stimulis présents dans la poche, à la gravité, etc, est de "remonter". Encore que "remonter" est peut être donner trop de sens a ce comportement.

On a tendance a occulter la complexité des mécanismes de perception et d'action par des notions plus simple. Un peu comme les raccourcis pris sur la notion d'évolution. La girafe n'a pas fait "pousser" son cou, il n'y a aucune volonté. Seulement des mutations et des statistiques, indépendantes, inconscientes.
3  0 
Avatar de doublex
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 26/11/2012 à 22:28
Attention au troll. En général, cela tourne vite au débat philosophique.
Soit on pense que l'homme est une machine complexe. Et l'IA est possible.
Soit on pense que nous avons une (âme/esprit/psyché...) et l'IA n'est pas possible.
Mais, en effet, même si c'est possible, ce n'est pas demain qu'on aura besoin des services de John Connor.

EDIT: Pour la date précise, voir Madame Irma et sa boule de cristal maya
3  2 
Avatar de newinn
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 27/11/2012 à 9:49
concernant le debat phylosophique je suis convaincue que ça pourrai être plus que bénéfique d'avoir un autre system de penser/logique/vision que l'humain dans ce monde (capable de comuniquer avec celui ci) que ce soit au niveau politique que dans la recherche ou autre...

maintenant du point de vue technique je reste aussi convaincue qu'imiter l'organique ne soit pas une bonne chose.
2  1 
Avatar de Hellwing
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 27/11/2012 à 11:09
A mon avis ce sera une bonne occasion d'en découvrir plus sur l'âme humaine :
Est-ce que malgré toutes les évolutions de l'intelligence artificielle, l'humain aura toujours un petit quelque chose qui le différenciera de la machine, ou au contraire les machines seront-elles capables de générer des émotions rien qu'à partir de bits et devenir ainsi une copie conforme de l'humanité ?
1  0 
Avatar de fregolo52
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/11/2012 à 12:40
Citation Envoyé par sinasquax Voir le message
On est proche de skynet
C'est ce que j'ai pensé en lisant le titre.

Mais ça n'arrivera pas vu qu'on dans un petit mois, on ne sera plus là.
1  0 
Avatar de Golgotha
Membre expert https://www.developpez.com
Le 27/11/2012 à 14:20
On est peut-être proche de la capacité de calcul d'un cerveau humain, mais on est encore plutôt loin de sa capacité de raisonnement, malheureusement.
Si un jour, une "IA" doit se développer, je ne pense pas que ça capacité de raisonnement sera programmé, elle va naître spontanément d'une structure comparable à celle que IBM étudie aujourd'hui.

Le problème qui se pose c'est l'apprentissage, imaginer l'inverse : un monde de robot à qui on enverrais un bébé humains, malgré les capacités théoriques du cerveau du bébé, ont peux pensé qu'il sera mort en quelques jours, et si les robot parvienne à le nourrir convenablement, aura t'il un jour une capacité de raisonnement ou même une conscience ? c'est une question très intéressante.
1  0 
Avatar de sinasquax
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 27/11/2012 à 15:04
Citation Envoyé par Golgotha Voir le message
Si un jour, une "IA" doit se développer, je ne pense pas que ça capacité de raisonnement sera programmé, elle va naître spontanément d'une structure comparable à celle que IBM étudie aujourd'hui.

Le problème qui se pose c'est l'apprentissage, imaginer l'inverse : un monde de robot à qui on enverrais un bébé humains, malgré les capacités théoriques du cerveau du bébé, ont peux pensé qu'il sera mort en quelques jours, et si les robot parvienne à le nourrir convenablement, aura t'il un jour une capacité de raisonnement ou même une conscience ? c'est une question très intéressante.
Je ne pense pas que le cerveau d'un être vivant soit vide au départ, il contient des informations qui ont été assimilés au fil de l'évolution, comme par exemple une larve de kangourou qui sait qu'elle doit remonter dans la poche de sa mère.

Donc j'imagine que pour sortir une IA de ce système, il faudra lui apprendre de la même façon que les autres réseaux de neurones, elle ne naîtra pas spontanément.
1  0 
Avatar de Chatanga
Membre averti https://www.developpez.com
Le 27/11/2012 à 20:48
Citation Envoyé par ticNFA Voir le message
Il me semblait que le cerveau humain avait, selon les sources, entre 80 et 100 milliards de neurones. Je savais que la taille d'un cerveau n'avait rien à voir avec l'intelligence. Le nombre de neurones aussi ?
Est-ce la connectivité qui est prépondérante ? La structure ?
Si des spécialistes passent part là.
Disons que c’est la combinaison du nombre de neurones et de la richesse de leurs connexions. C’est un peu comme comparer tubes électroniques et transistors intégrés : ce n’est pas les plus gros les plus performants. La structure du cerveau joue aussi un rôle. Si les mammifères suivent une schéma similaire facilitant les comparaisons, ce n’est pas le cas d’autres espèces. Par exemple, les oiseaux ont un cerveau apparemment plus simple, mais aussi plus spécialisé dans certains domaines où ils excellent. Difficile de savoir au final qui est le plus malin (en tout cas, pas la limace de mer et ses 10000 neurones !).

Pour finir, n’oublions pas que notre connaissance du cerveau est très parcellaire. Le modèle courant considérant le neurone comme la brique élémentaire semble insuffisant, en particulier quant il s’agit d’expliquer la conscience. Se contenter de dire que la conscience est un phénomène émergent et qu’il suffit d’empiler les neurones pour qu’elle apparaisse n’est clairement pas suffisant, mais c’est pourtant la position de beaucoup. De fait je doute que l’expérience d’IBM créera la moindre conscience (ce n’est pas leur but non plus) : un système adaptatif doué de pensée oui, mais pas conscient. Personnellement, mais ce n’est que l’avis d’un amateur, je pense qu’une personne comme Roger Penrose qui pose l’hypothèse de mécanismes quantiques au niveau des neurones est plus prêt de la vérité. Au passage, d’après ses calculs, la complexité d’un cerveau humain passerait ainsi de 10^14 à 10^27, chaque neurone devenant une sorte de mini ordinateur. Le premier ordre de grandeur devient accessible aux ordinateurs actuel, pas le second et de loin.

Citation Envoyé par newinn Voir le message
concernant le debat phylosophique je suis convaincue que ça pourrai être plus que bénéfique d'avoir un autre system de penser/logique/vision que l'humain dans ce monde (capable de comuniquer avec celui ci) que ce soit au niveau politique que dans la recherche ou autre...

maintenant du point de vue technique je reste aussi convaincue qu'imiter l'organique ne soit pas une bonne chose.
Si jamais on arrive à créer une conscience artificielle, ça restera une conscience vierge qui faudra, comme certains l’on déjà souligné, « remplir », c’est à dire éduquer. Le résultat final, quelque soit ses capacités, restera finalement profondément humain.
1  0 
Avatar de Cafeinoman
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/11/2012 à 19:39
Citation Envoyé par newinn Voir le message
maintenant du point de vue technique je reste aussi convaincue qu'imiter l'organique ne soit pas une bonne chose.
Je suis surpris... Quand on voit le niveau architectural d'une termitière ou la complexité d'une structure fractale, l'élégance toute naturelle des mécanismes de notre univers, que ce soit pour les êtres vivant ou pas d'ailleurs, restera toujours à mon avis un must : tout système est naturellement stable et tend vers un dépense minimale en énergie, que demander de mieux!

Au-delà de ça, je trouve très intéressantes les remarques sur les travaux de Penrose. Deux choses me viennent à l'esprit.

La première : les ordinateurs quantiques ne sont-ils pas une voie pour résoudre les questions qu'ils posent? Un ordinateur quantique simulant un cerveau humain serait-il capable d'atteindre l'état nécessaire pour se demander "qui suis-je?"?

La deuxième est plus "trollesque" : sauf erreur de ma part, chaque cerveau à un schéma neural unique, et se schéma correspond, d'après ce que j'ai compris, à une organisation quantique particulière... on obtient donc un réseau énergétique formaté au niveau subatomique... Aurait-on trouvée la définition scientifique d'une âmes?
1  0