Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le monde sur le point de se « noyer dans les données »
Selon le président d'Oracle qui prédit une crise du stockage et du traitement

Le , par Nissa Comet

0PARTAGES

9  1 
Dans une déclaration au Times de Londres, le coprésident d'Oracle Mark Hurd a évoqué le sujet de « la croissance exponentielle » des données. Il prédit que celle-ci soit sur le point de déclencher un problème majeur dans les opérations de stockage, de traitement et d’analyse en temps réel.


Mark Hurd

Selon Hurd, le nombre de dispositifs connectés à internet et fournissant des données pour les entreprises va croître pour atteindre le 50 milliards d'ici la fin de cette décennie. Il estime que ces données augmentent d’environ 35 à 40 % chaque année, ce qui serait à l’origine d’une énorme pression économique.

Hurd estime que le monde est « noyé dans les données » et les sociétés informatiques sont à court d'espace pour le stocker toute la masse d’informations qu’elles recueillent. Car il va de soi que la capacité de stockage doit augmenter à son tour pour soutenir le besoin.

En estimant la quantité des données produites par les neuf milliards d'appareils connectés à Internet, le CEO d’Oracle prédit qu’il y aurait, d’ici 2016, trois fois plus de smartphones, tablettes et ordinateurs portables connectés à internet et le trafic de données mobiles connaîtrait encore une hausse de 18 %.

Hurd avertit ainsi les entreprises sur le risque d’être « noyées dans leurs données ». Il rejoint Steve Wozniak, le cofondateur d'Apple sur son avis tranché concernant les problèmes « horribles » que va causer le Cloud Computing.

En plus de ses 60.000 employés, Oracle a récemment renforcé ses rangs de 3000 salariés dans le but de mieux vendre ses produits basés sur le Cloud Computing. M. Hurd a déclaré au Times que sa nouvelle gamme de services « Fusion » pourrait avoir un énorme impact sur le marché des technologies destinées à l’industrie.

Source : The Times

Et vous ?
Croyez-vous au danger que prédit le haut responsable d’Oracle ?
Qu’elles seraient les solutions pour que les entreprises évitent de se laisser envahir par la croissance exponentielle des données ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de wirenth
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/10/2012 à 14:55
La solution ça pourrait être que les entreprises récoltent un peu moins de données sur les utilisateurs, surtout quand les dits utilisateurs n'en sont pas vraiment avertis...
9  0 
Avatar de GeoTrouvePas
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/10/2012 à 14:19
Il ne prend pas en compte dans l'équation la vitesse à laquelle on peut se débarrasser de ces données......

Si le coût de stockage des données devient prohibitif, je ne pense pas que le délai / coût de restructuration soit aussi important et problématique que quand il s'agit d'un problème de main d'oeuvre....

Si la quantité de données augmente aussi vite, c'est aussi à cause du faible coût de stockage. Le jour où ce coût deviendra problématique, les sociétés prendront le temps de faire le ménage.
5  0 
Avatar de patwag
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/10/2012 à 8:22
Le cloud, c'est la prochaine bulle.
On a oublié une bonne chose: les entreprises ne confieront jamais leurs données essentielles à un serveur situé "je ne sais où"... On a essayé avec la compta pour pme: ca a foiré total, et pourtant c'est impec. Un entrepreneur veut ses données dans ses bureaux, et pas seulement les données critiques. La peur du crash à distance, sur un serveur situé "ailleurs", c'est comme la peur du loup: pas rationnelle, mais indécrottable. Et tous comptes faits, jamais eu de problème avec un serveur web externalisé, pourtant maintenu par des pros ? Moi oui... Ma femme, je préfère la savoir dans mon lit.
5  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/10/2012 à 12:55
Il pose juste un problème, mais pas sa solution...
5  1 
Avatar de Andnotor
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/10/2012 à 21:42
se « noyer dans les données »
Les débuts de l'anonymat
4  0 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/10/2012 à 6:38
Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
Il pose juste un problème, mais pas sa solution...
ça c'est la phase 2, d'abord il faut convaincre tout le monde que le problème existe

ceci dit, sa déclaration est un peu vague...entre les données cartographiques de Google Maps, l'historique d'activité d'un serveur Web, l'archivage des documents administratifs dont la durée de vie peut atteindre plus de 10 ans...on n'a pas exactement la même problématique.

et je pense que le problème principal est l'archivage car on n'a pas tous besoin d'accéder à des quantités astronomique de données en temps réel.

on peut se demander aussi si la gestion de données ne va pas suivre le même va et vient qu'on connait dans la puissance CPU ou le client serveur: d'abord on veut un super calculateur qui sait tout faire, puis on passe à des processeurs RISC qui font peu mais très bien, puis on multiplie les coeurs...côté C/S on fait tout sur un serveur centralisé avec des postes légers, puis on exploite la puissance des postes pour décentraliser les traitements, on virtualise les serveur et on embarque les sessions clients, on repousse tout dans un navigateur intelligent avant de rapatrier les traitements sur le serveur...je ne serais pas surpris que les données, d'abord dans des fichiers locaux avant de migrer sur des serveurs SQL ou NoSQL ne soient finalement pas redispatchés sur des WebService ou équivalent qui distribuent les données au lieu de tout fédérer dans un Cloud qui lui même etc, etc
4  0 
Avatar de kolodz
Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/10/2012 à 18:54
Croyez-vous au danger que prédit le haut responsable d’Oracle ?
Je crois surtout qu'il veux que certains décideurs/acheteur y croient.
Qu’elles seraient les solutions pour que les entreprises évitent de se laisser envahir par la croissance exponentielle des données ?
Ma première action sur une base de données entant qu'informaticien ça a été de vider les log inutiles d'une applications soit 2.3Go sur les 2.45Go en base de donnée.

Je dirai surtout que quand t'as des informations de valeurs, tu trouve toujours le moyen de la stocker. C'était le cas avant l'informatique, c'est encore le cas...
4  1 
Avatar de rt15
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 06/11/2012 à 14:55
N'ayez pas peur cher consommateurs !
Suivez le chemin de la lumière, achetez... exadata .
Forte de ses centaines de coeurs, de ses centaines de terra par rack, de ses dizaines de tera de mémoire flash, de ses centaines de Go de RAM, vous pourrez y stocker l'ensemble de vos données et y accéder de manière rapide.

Ceci est un message du marketing Oracle®.
3  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 15/11/2012 à 15:27
Citation Envoyé par Bluedeep Voir le message
Il n'y pour l'instant eu, AFAIK, aucune action en justice fondée sur la base du chef de "non sécurisation". A vrai dire, je doute un peu que ce moyen résiste à une QPC.
Ben en fait t'as raison, et je suis bien d'accord spour ça que j'ai mis "prouver" entre parenthèse.

Si on regarde bien le seul cas où HADOPI est allé en justice, l'accusé à reconnu avoir été coupable de défaut de non-sécurisation de sa femme (sisi sans déconner lisez l'article PCInpact). En d'autres termes, HADOPI n'a rien prouvé du tout, l'accusé c'est contenté de s'auto-accuser. Il faudrait avoir un cas où l'accusé ne dit pas oui mais se défend, histoire de rire un peu.
2  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/10/2012 à 14:11
Un problème de taille de stockage ? Je ne sais pas où il est allé chercher cela.
Un problème de vitesse d'accès et de durée de vie oui par contre.

Parce que le cloud c'est ça actuellement, c'est pas tant le problème de stockage qui pose problème mais de vitesse d'accès à ces données.
2  1