Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Oracle ouvre Application Development Framework à iOS et Android
Pour porter les applications d'entreprise en Java sur mobiles

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

1  0 
ADF (Application Development Framework) de Oracle s’ouvre à iOS et Android avec l’arrivée d’ADF Mobile.

Cette extension – qui tourne sur JDeveloper IDE - permet de porter les applications Java réalisées avec le framework sur des mobiles en générant un code « hybride » (HTML,CSS, JS d’un côté, Java de l’autre). La partie Java pourra s’exécuter dans ces applications grâce à une JVM embarquée – et allégée. L’UI étant prise en charge par les technos Webs. A noter, les outils générés avec ADF Mobile ne pourrant communiquer qu’avec un serveur d’applications WebLogic.


Le but est évidemment d’étendre la devise de Java (« develop once, run everywhere ») du bureau aux terminaux nomades.

Lors de la présentation de l’outil Oracle a cependant bien souligné qu’il ne s’agissait pas de faire des jeux mais d’étendre le champs des applications d’entreprise (comme la suite Fusion Applications). Notamment avec le support du hors-ligne (une priorité également chez le grand concurrent SAP) grâce à une base de donnée chiffrée SQLite.

ADF Mobile devrait rapidement prendre en charge les exports pour les BlackBerry et Windows Phone.

Oracle ADF Mobile

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jean Meurtrier
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 24/10/2012 à 9:29
Dommage de limiter ce plug-in à JDeveloper qui est moins populaire que NetBeans, et de ne permettre la communication qu'avec un serveur plutôt élitiste.
0  0