Oracle Solaris 11.1 étend ses capacités Cloud
Le système d'exploitation Unix sort avec plus de 300 nouvelles fonctionnalités

Le , par Hinault Romaric

42PARTAGES

5  0 
Oracle vient de présenter Solaris 11.1, la nouvelle mise à jour majeure de son système d’exploitation Unix.

Cette mouture apporte plus de 300 nouvelles fonctionnalités et améliorations à la famille des produits Oracle Solaris 11.

Oracle Solaris 11 est un système d’exploitation particulièrement optimisé pour la ligne des serveurs Oracle SPARC T-Series, Oracle SPARC SuperCluster T4-4, les machines Oracle Exadata Database et la solution de Cloud Oracle Exalogic Elastic Cloud engineered systems.

Oracle Solaris 11 mise essentiellement sur le Cloud pour permettre aux clients de construire des plateformes Cloud IaaS (Infrastructure as a Service), PaaS (Platform as a Service) et SaaS (Software as a Service) sur un large éventail de serveurs SPARC et X86.

La mise à jour 11.1 booste les capacités Cloud de l’OS avec l’ajout de Built-in Cloud Infrastructure, une nouveauté qui rend le système d’exploitation plus efficace lors de la virtualisation sur des ressources systèmes, réseaux et de stockage.

Cette mise à jour fait de Solaris le premier système d’exploitation à prendre en charge FedFS, le nouveau système de fichiers standard ouvert et fédéré. FedFS fournit un espace de nommage (namespace) unique pour relier plusieurs serveurs de fichiers.

Oracle Solaris 11.1 inclut des fonctionnalités pour étendre le support de SDN (Software Defined Networks), qui permet de mieux gérer les ressources réseaux et la bande passante en environnement Cloud, et de Data Center Bridging, qui étend les capacités des cartes réseaux Ethernet. L’OS intègre également Edge Virtual Bridging, qui permet la mise en place des réseaux VLAN sans configuration excessive de commutateurs et centres de données.

Le système d’exploitation d’Oracle propose une série d’améliorations pour sa dernière technologie de base de données, offrant de meilleures performances et la disponibilité. Oracle Real Application Clusters offre désormais une amélioration du temps de latence de 17%, en déchargeant la gestion des blocages au niveau du noyau de Solaris.

En plus de ces améliorations, s’ajoute le support du stockage partagé atomisé pour permettre le transfert des Solaris Zones entre différents systèmes, l’amélioration d’Oracle Database Shared Global Area (SGA), qui peut désormais redimensionner la base de données sans avoir à redémarrer la machine, l’intégration openscap, un outil de reporting et de conformité.

L’installation d’Oracle Solaris 11.1 se fera à l’aide des outils de mise à jour disponibles dans la version 11.

Source : communiqué de presse d'Oracle

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web