Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les ayants droit hantés par Megaupload ?
Des demandes de suppression pleuvent encore sur Google pour des services disparus

Le , par Nissa Comet

0PARTAGES

9  0 


Google reçoit quotidiennement une quantité importante de demandes de suppression de liens vers Megaupload, Demonoid et BTjunkie et autres services de partage mis hors service depuis déjà un moment !

Ces demandes proviennent des plus grandes maisons de disques ainsi que des compagnies et associations antipiratage, qui envoient des rapports DMCA (une loi américaine contre le copyright) sans même vérifier si ces liens existent toujours.

Ces compagnies, dont l'IFPI, BPI, Sony, Warner, Universal, EMI, l'Association de l'Éditeur et Microsoft accusent Google de non-collaboration, car son moteur de recherche pointe toujours vers des liens de partage illégal de fichiers.

Google dit quant à lui avoir ajusté la fonction de saisie semi-automatique qui caractérise son moteur de recherche, de laquelle il vient d’ailleurs de bannir The Pirate Bay, un site encore sévissant. Il affirme également avoir changé son algorithme de référencement en poussant vers le bas dans son classement les sites de téléchargement illégal.

La quantité de réclamations des ayants droit a augmenté au point de pousser Google à produire un rapport de transparence des demandeurs de suppression de contenu, qu'ils soient des entreprises ou des états.

Selon TorrentFreak, source officielle de cette information, on retrouve dans les rapports de transparence que Google fournit, des dizaines de demandes qui exigent la suppression des liens vers du contenu n'existant plus.

Apparemment les ayants droit ne se seraient pas donné la peine de vérifier la validité de leurs requêtes. Envoyer des rapports DMCA pour le contenu sur Megaupload neuf mois après sa disparition reste toujours un mystère à résoudre. Ou est-ce une peur irrationnelle suscitée par l’annonce d’un retour fracassant de Megaupload par son créateur Kim Dotcom ?

Source : Torrent Freak

Et vous ?

Comment expliquez-vous ces demandes ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de yohannc
Membre actif https://www.developpez.com
Le 11/09/2012 à 11:12
Il devraient rajouter un petit moteur de recherche sur cette interface :
http://www.google.com/transparencyre...als/copyright/
ça serait ma nouvelle bibliothèque
11  0 
Avatar de Freem
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 11/09/2012 à 10:36
Ce qui me ferait plaisir, c'est que google porte plainte pour spam

Ca serait bien fait pour les ayants droits qui abusent de leurs droits pour faire chier le monde.
9  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 11/09/2012 à 11:17
Mais c'est cool ça, un annuaire des sites de DDL et de torrents.

32000 domaines référencés, rien que sur le dernier mois, ya de quoi trouver son bonheur.
8  0 
Avatar de Jarodd
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 12/09/2012 à 17:13
C'est une bonne action des majors. Même si les liens sont morts, ils polluent quand même les boards ! Si Google les supprime, il ne restera que les liens valides, vers d'autres plateformes.

Merci les majors de nous aider à optimiser notre recherche de vilain méchant pirate !
4  0 
Avatar de Calmacil
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 11/09/2012 à 15:36
Mais non, c'est une attaque DDoS
2  0 
Avatar de link66
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 11/09/2012 à 10:01
Citation Envoyé par nissacomet Voir le message
Ces demandes sont de la part des plus grandes maisons de disques ainsi que des compagnies et associations antipiratage, qui envoient des rapports DMCA (une loi américaine contre le copyright) sans même vérifier si ces liens existaient toujours.
D'après http://www.google.com/transparencyre...als/copyright/, certaines organisations envoient des centaines de milliers de requêtes de suppression chaque mois. Dans le tas, combien sont vérifiées? Ils doivent certainement envoyer la même liste tous les mois, avec une base vieille de plusieurs années qui n'est pas ou peu mise à jour, en rajoutant quelques milliers de nouvelles entrées. Je pense pas qu’innonder google de requêtes serve leur intérêt...

Citation Envoyé par nissacomet Voir le message
Google dit quant à lui avoir ajusté la fonction de saisie semi-automatique qui caractérise son moteur de recherche et de laquelle il vient d’ailleurs de bannir The Pirate Bay, un site encore sévissant. Il affirme également avoir changé son algorithme de référencement en poussant vers le bas dans son classement les sites de téléchargement illégal.
Je viens de faire la recherche suivante : "<nom d'un album> torrend". Google me propose de corriger ma recherche pour "<nom d'un album> torrent". Dans les deux cas, sur les 20 premiers résultats, pas un seul ne semble être honnête. Après peut être que leur nouvel algo pénalise les sites les plus connus, mais en aucun cas il gêne un minimum dans la recherche.
1  0 
Avatar de NahMean
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/09/2012 à 15:26
Il devraient rajouter un petit moteur de recherche sur cette interface :
http://www.google.com/transparencyre...als/copyright/
ça serait ma nouvelle bibliothèque
C'est aberrant, autant dire a un alcoolique d’arrêter de boire et lui donner des bouteilles par centaines ...

Comment expliquez-vous ces demandes ?
C'est du spam, de la dénonciation de masse,... pour essayer de faire craquer le système, de montrer le nombre incroyable de fichier (illégal) partagés... et tout sa en vain.
1  0 
Avatar de Nexavi
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 11/09/2012 à 22:46
des dizaines de demandes qui exigent la suppression des liens vers du contenu n'existant plus
Mais si du contenu n'existant plus est toujours référencé c'est qu'il y a peut être un petit problème au niveau du recyclage des liens.

En même temps peut être que ces requêtes vont mener google à vraiment éviter les sites qui référencent des trucs de manière automatique et qui exploitent les vrais sites avec des vrais éditeurs etc...

Je veux dire: il y en a marre des crétins qui font des sites qui exploitent la DB des vrais sites qui éditent et publient du contenu tout ca pour gagner 3 sous avec la publicité...Basiquement ce sont des raclures de chiotte !

Dans le dll il n'y a quasiment que ca...ils ne produisent même pas leur contenu illégal ! Ce sont de grosses merdes ! S'il y aurait de l'argent à se faire en publiant des articles sur le tricotage et bien ils en publieraient...Ce sont des faux, juste arrivistes et qui retournent leur veste quand il le faut...

Si les requêtes répétés des ayant droits peuvent faire diminuer ce phénomène c'est tout bon.
1  0 
Avatar de ManusDei
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/09/2012 à 10:07
Citation Envoyé par nissacomet Voir le message
Google dit quant à lui avoir ajusté la fonction de saisie semi-automatique qui caractérise son moteur de recherche et de laquelle il vient d’ailleurs de bannir The Pirate Bay, un site encore sévissant. Il affirme également avoir changé son algorithme de référencement en poussant vers le bas dans son classement les sites de téléchargement illégal.
Ca n'apparaît plus dans la saisie automatique, mais en cherchant "pirate" ou "thepiratebay", le premier lien en résultat est thepiratebay.se
0  0 
Avatar de David_g
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 11/09/2012 à 10:56
Google dit quant à lui avoir ajusté la fonction de saisie semi-automatique qui caractérise son moteur de recherche, de laquelle il vient d’ailleurs de bannir The Pirate Bay, un site encore sévissant. Il affirme également avoir changé son algorithme de référencement en poussant vers le bas dans son classement les sites de téléchargement illégal.
Du coup j'espère qu'ils vont bannir youtube aussi (charité bien ordonnée commence par soi même) qui est devenu le paradis des séries et films (mais Google a indiqué en faire une chasse active : ha ha ha...)
0  0