Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

MySQL devient-il moins « Open » ?
Des tests disparus et des branches Bazaar non publiées

Le , par tarikbenmerar

0PARTAGES

3  0 


Un certain nombre d'experts MySQL se sont parallèlement soulevés pour accuser Oracle de vouloir discrètement rendre le SGBD moins open source. D'après leurs observations, à l'image de celle de Sergei Globuchik (Vice Président de MariaDB), ils affirment la disparition de nombre de tests unitaires et d’un certain nombre d'historiques de révision.

Ainsi les correctifs des bogues 61579 et 60926 ont été distribués sans tests. Globuchik a commencé par interroger le mailing-list interne de MySQL dans le but d'obtenir des précisions qui lui permettent de trancher, s'il s'agit d'une nouvelle politique d'Oracle ou d'un malheureux oubli.

Malheureusement, aucune réponse de la part d'Oracle n'a été fournie. Et cela nourrit les suspicions.

Il faut rappeler que les tests sont des procédures de vérifications très importantes dans le monde du logiciel, et le sont davantage dans le cas de l'open source. Ils permettent de s'assurer à travers des tests de non-régression que d'anciens bugs ne ressurgissent pas. Mais ils permettent surtout aux implémentations alternatives de garder un maximum de compatibilité avec un standard ou la technologie originale.

Concernant les historiques de révision, Golubchick renvoie vers un billet récent de Stewart Smith, directeur de développement chez Percona. Smith a remarqué que le code source disponible dans les branches du BZR MySQL ne sont pas en synchronisation avec les binaires et les archives sources.

Par exemple, la branche de MySQL 5.1 a été dernièrement taguée 5.1.63, alors que MySQL 5.1.65 vient de sortir. La branche 5.6 est aussi concernée, avec MySQL 5.6.6-m9 qui vient d'être distribué, alors que l'arbre public indique 5.6.5. Il a noté que « c'est dans les droits d'Oracle de ne pas publier une branche BZR. Mais, cela trahit un manque de communication de sa part ».

Pour précision, BZR (diminutif de Bazaar) est ce qu'on appelle un système de contrôle de version, et permet à chacun de suivre les changements progressifs du code source, ainsi que les auteurs qui les ont apportés. Sa présence est très importante, pour connaître par exemple, avec précision, l'évolution du code source introduite par chaque patch. Et éviter les dérives.

Sources :
Billet de blog de Globuchik
Mail de Globuchik au mailing list de MySQL

Et vous ?

Oracle, essaye-t-il de décourager les développeurs ? Les pousse-t-il à abandonner le projet ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Freem
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 21/08/2012 à 12:48
Muarf... Habituellement, quand c'est le bazar, ça fork.

Je me demande si l'histoire de OOo va se répéter?
3  0 
Avatar de Sahengette
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 21/08/2012 à 13:04
Oracle ne la joue pas finement, et ça paye trés vite.
Muarf... Habituellement, quand c'est le bazar, ça fork.

Je me demande si l'histoire de OOo va se répéter?
C'est déjà fait avec MariaDB.
3  0 
Avatar de _skip
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/08/2012 à 10:51
De toutes façons, s'il y a bien un truc dont on est sûr depuis openOffice et openSolaris, c'est que le but d'Oracle c'est pas de promouvoir l'offre open source gratuite.

On peut imaginer qu'oracle essaie en quelque sorte de "reprendre" mysql des mains de la communauté. Il lui suffit de dégoûter tous les contributeurs et ce serait assez simple : un truc aussi critique qu'un SGBD, plus personne osera toucher son code sans les batteries de test complètes.

Mais il peut y avoir autre chose : Peut être qu'Oracle privatise certains bugfixes pour valoriser son offre mysql commerciale.
3  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/08/2012 à 16:39
Peut-être que les tests s'appuient sur des solutions maisons et fermées d'Oracle. Mais qu'ils communiquent dessus dans ce cas là. En tout cas ce n'est pas très fair play vis à vis du monde open source.

Citation Envoyé par tarikbenmerar Voir le message
Pour précision, BZR (diminutif de Bazaar) est ce qu'on appelle un système de contrôle de version, et permet à chacun de suivre les changements progressifs du code source, ainsi que les auteurs qui les ont apportés. Sa présence est très importante, pour connaître par exemple, avec précision, l'évolution du code source introduite par chaque patch. Et éviter les dérives.
Ou plus simplement un concurrent (libre) de git et de SVN se voulant être aussi puissant que le premier et aussi simple que le second. Et il y arrive !
1  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 22/08/2012 à 11:17
Les forks successifs de Hudson et de OpenOffice ne les ont pas vaccinés ? A ce rythme là, il ne va plus rester grand-chose des logiciels de Sun rachetés par Oracle...
1  0