Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Emploi IT : « un certain fléchissement apparaît » d'après l'APEC
La crise commencerait-elle à toucher l'informatique ?

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

6  2 
Les intentions d’embauches des entreprises reculent nettement : 46 % des entreprises interrogées par l’Apec prévoient de recruter au moins un cadre au troisième trimestre 2012, soit 6 points de moins qu’il y a un an à la même période.

Pour Jean-Marie Marx, Directeur Général de l’Apec, « la situation économique difficile entraîne une grande prudence de la part des entreprises. […], tout laisse penser qu’elles seront moins nombreuses à recruter dans les prochains mois si la situation économique continue à se dégrader ».

« Les entreprises informatiques déclarent, comme chaque trimestre, un haut niveau de réalisations et d'intentions d'embauches de cadres, mais un certain fléchissement apparaît », note l'agence pour l'emploi des cadres dans sa note de conjoncture trimestrielle de juin.

Premier chiffre préoccupant, 89 % des entreprises informatiques interrogées prévoient de recruter au troisième trimestre 2012. En baisse de 4 points en un an.

Autre signe alarmant, la progression du volume des offres d’emploi-cadre est également en berne dans le secteur des activités informatiques (19 % des offres) : -3 % au deuxième trimestre 2012.

Enfin, la fonction informatique affiche une croissance ralentie, +10 % au deuxième trimestre 2012, contre +61 % l’an passé à la même période.

La situation est néanmoins contrastée en fonction des types de postes. Les offres en « Exploitation, maintenance informatique » ont par exemple progressé de 52%, celles pour le développement Web de 42%, pour l’informatique industrielle de 41%, et les demandes pour les profils de Direction informatique de 39%.


Source : APEC, Indicateurs : Diffusion internet et offres Apec - Juin 2012

Source : Note de conjoncture trimestrielle de l’APEC

Et vous ?

D’après vous, la crise commence-t-elle à toucher l’IT ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 26/07/2012 à 16:36
Entendu il n'y a pas si longtemps d'un chef d'entreprise : "Recruter ? Ah oui, j'y pense, mais je suis comme vous, je lis les media, je sais que c'est la crise. Donc non, je ne recrute pas, parce que c'est la crise, et que demain je peux etre touche. C'est dommage, parce qu'actuellement, j'ai du boulot pour au moins une personne de plus".

Alors oui, il y a peut-etre un ralentissement, mais il ne convient visiblement pas de le dire a tout le monde
7  0 
Avatar de Kearz
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/07/2012 à 15:21
D’après vous, la crise commence-t-elle à toucher l’IT ?
Je dirais que y a un creux, c'est assez clair. J'ai eu beaucoup d'entretien dernièrement et c'était: "Votre profil est intéressant mais on a beaucoup d'inter-contrat. Dès qu'on a de la place on vous recontacte". (Donc dans les SSII, ça semble vraiment être un gros creux)

De là à dire la crise, faudrait pas abuser sinon j'aurais pas eu ces nombreux entretiens.

Au début on disait "c'est le creux des élections". Ben, pour maintenant je dirais: "c'est le creux d'attente, voir ce que va faire le nouveau gouvernement".

Je pense que ça va repartir comme en 40 comme on dit. (Enfin j'espère..)
4  0 
Avatar de maxence51
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 22/08/2012 à 17:15
Je trouve le titre de l'article "Emploi : ralentissement confirmé dans l'informatique" racoleur et limite mensongé

Il s'agit d'un ralentissement de la croissance des offres.
Le nombre d'offres continue lui à augmenter.

Il y a donc hausse/accélération de l'emploi. Qu'on se le dise......
4  0 
Avatar de Bluedeep
Inactif https://www.developpez.com
Le 23/08/2012 à 8:52
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
une croissance quasi nulle (+ 6% sur un an).
Si 6% est une croissance quasi-nulle, c'est quoi une croissance forte ?
Il y a un vrai problème de crédibilité du commentaire.
4  0 
Avatar de Jarodd
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 22/08/2012 à 22:26
Effectivement. Ce qu'il faut retenir c'est que le marché se porte toujours bien. Ensuite, qu'on fasse +22% au lieu de +23, peu importe. Dans trois mois on sera peut-être à +26%...

Sans oublier que ce sont des indicateurs uniquement basés sur les chiffres de l'APEC.
3  0 
Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 23/08/2012 à 12:22
Si on ne sait pas combien de débauches il y a eu sur la même période, difficile de se faire une idée de la situation à partir du seul nombre d'offres reçues par l'APEC. Si le chômage n'augmente pas dans l'informatique, ce sera bien l'un des seuls secteurs à ne pas être touché (ce qui est possible ceci étant).
3  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 27/07/2012 à 8:08
Et dans 10ans ils diront encore que c'est à cause de la crise ?
1  0 
Avatar de Bluedeep
Inactif https://www.developpez.com
Le 23/08/2012 à 17:18
Citation Envoyé par egautier Voir le message
Par contre si en 2011 la moyenne des rénumérations des 100 offres est de 55K€ et que celle de 106 postes de 2012 est de 35K€ ... peut on réellement parler de croissance ?
Sauf qu'on a pas d'éléments ici permettant d'étayer cette hypothèse.
1  0 
Avatar de kristof.ki
Inactif https://www.developpez.com
Le 26/07/2012 à 16:40
La crise commence-t-elle à toucher l’informatique ?

Hélas oui... le chômage repart à la hausse dans le secteur
0  0 
Avatar de spyserver
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 26/07/2012 à 17:36
Dans mon cas, je dois faire parti de la dernière ligne de presta du client chez lequel je suis, j'entends par la que les effectifs on quand même fondus depuis les 6 derniers mois et principalement pour les prestas, l'inter-contrat est donc en qq sorte un buffer de 1er niveau face à cette crise pour le secteur de l'info.

Cependant ce buffer n'a pas une taille ni une durée illimitée ...

Par conséquent la contraction doit rapidement se transformer en déflation pour éviter les pertes lourdes ds le secteur ...
0  0